EXODE 12 : 1 À 28 + ***EXODUS 12 : 1 à 28 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

02/07/2015 06:58

EXODE 12 : 1 À 28 + ***

1 ¶  L’Éternel dit à Moïse et à Aaron dans le pays d’Égypte:

L’Éternel dit. Les instructions relatives à la Pâque (vv. #Ex 12:1-20) furent probablement transmises pendant les trois jours de ténèbres afin de bien préparer Israël pour l’apothéose: la sortie d’Égypte.

dans le pays. Plus tard, alors qu’Israël se trouvait dans le désert, Moïse mit ces instructions par écrit (#Ex 23:14-17 ; #De 16:1-8) et indiqua que cette fête très particulière dans le calendrier religieux israélite ne ressemblait pas aux autres fêtes pour lesquelles des instructions furent données après le départ d’Égypte. La Pâque était indissolublement liée à l’exode, et ce lien ne devait jamais être oublié. Elle s’inséra dans la tradition d’Israël et commémore, aujourd’hui encore, le jour où les Hébreux furent délivrés de l’oppression égyptienne.

2  Ce mois-ci sera pour vous le premier des mois ; il sera pour vous le premier des mois de l’année.

Ce mois-ci. Le nouveau calendrier religieux débuta au mois des épis (mars/avril) selon le décret divin, marquant ainsi le début de la vie d’Israël en tant que nation. Plus tard dans l’histoire juive, après l’exil babylonien, le mois des épis deviendrait le mois de Nisan (cf. #Né 2:1 ; #Est 3:7).

3  Parlez à toute l’assemblée d’Israël, et dites : Le dixième jour de ce mois, on prendra un agneau pour chaque famille, un agneau pour chaque maison.

12:3-14 Les instructions détaillées pour la Pâque renseignaient les Hébreux sur l’animal à choisir, le moment de le tuer, l’utilisation de son sang, la préparation, l’utilisation des restes, les habits à porter pour le repas, la raison pour laquelle cette fête était célébrée « à la hâte » et le rôle du sang versé.

4  Si la maison est trop peu nombreuse pour un agneau, on le prendra avec son plus proche voisin, selon le nombre des personnes ; vous compterez pour cet agneau d’après ce que chacun peut manger.

5  Ce sera un agneau sans défaut, mâle, âgé d’un an ; vous pourrez prendre un agneau ou un chevreau.

un agneau sans défaut. Le chevreau était une alternative. Il ne devait avoir aucun défaut pour pouvoir être offert en sacrifice pur et sain à l’Éternel.

6  Vous le garderez jusqu’au quatorzième jour de ce mois ; et toute l’assemblée d’Israël l’immolera entre les deux soirs.

entre les deux soirs. Puisque la journée commençait au coucher du soleil, le sacrifice de l’agneau fut accompli avant le crépuscule, le 14 du premier mois. L’expression « entre les deux soirs » désigne le moment situé entre le coucher du soleil et la tombée de la nuit ou entre le déclin du soleil et son coucher. Plus tard, Moïse prescrira le moment du sacrifice: « le soir, au coucher du soleil » (#De 16: 6). Selon Flavius Josèphe, au Ier siècle de notre ère, il était coutume de tuer l’agneau vers 15 heures. C’est aussi l’heure à laquelle Christ, l’Agneau pascal (#1Co 5:7), mourut (#Lu 23:44-46).

7  On prendra de son sang, et on en mettra sur les deux poteaux et sur le linteau de la porte des maisons où on le mangera.

8  Cette même nuit, on en mangera la chair, rôtie au feu ; on la mangera avec des pains sans levain et des herbes amères.

9  Vous ne le mangerez point à demi cuit et bouilli dans l’eau ; mais il sera rôti au feu, avec la tête, les jambes et l’intérieur.

point à demi cuit. Cette interdiction, outre ses implications pour la santé, distinguait les Israélites des peuples païens qui mangeaient souvent de la viande crue au cours de leurs fêtes sacrées.

10  Vous n’en laisserez rien jusqu’au matin ; et, s’il en reste quelque chose le matin, vous le brûlerez au feu.

11  Quand vous le mangerez, vous aurez vos reins ceints, vos souliers aux pieds, et votre bâton à la main ; et vous le mangerez à la hâte. C’est la Pâque de l’Éternel.

12  Cette nuit-là, je passerai dans le pays d’Égypte, et je frapperai tous les premiers-nés du pays d’Égypte, depuis les hommes jusqu’aux animaux, et j’exercerai des jugements contre tous les dieux de l’Égypte. Je suis l’Éternel.

contre tous les dieux. La dixième plaie était un jugement contre toutes les divinités égyptiennes. La mort des premiers-nés des hommes et des bêtes avait des implications théologiques d’une grande portée: elle signifiait l’incapacité des divinités païennes, dont plusieurs étaient représentées par des animaux, à protéger leurs adorateurs de tragédies nationales. Les grands cris de douleur (#Ex 11:6 ; #Ex 12:30) avaient sans doute aussi un rapport avec cette incapacité.

13  Le sang vous servira de signe sur les maisons où vous serez ; je verrai le sang, et je passerai par-dessus vous, et il n’y aura point de plaie qui vous détruise, quand je frapperai le pays d’Égypte.

14  Vous conserverez le souvenir de ce jour, et vous le célébrerez par une fête en l’honneur de l’Éternel ; vous le célébrerez comme une loi perpétuelle pour vos descendants.

le souvenir. Les détails concernant la commémoration de la Pâque à l’avenir furent fixés (vv. #Ex 12:14-20) et transmis aux anciens (vv. #Ex 12:21-27). L’ordre de manger du pain sans levain pendant sept jours et d’avoir une maison vide de tout levain (v. #Ex 12:15), ainsi que la menace de bannir celui qui mangerait du pain levé (v. #Ex 12:15) et la prescription de deux jours saints spéciaux pour entourer ces sept jours (v. #Ex 12:16), tout cela soulignait l’importance de se souvenir de cet événement.

15  Pendant sept jours, vous mangerez des pains sans levain. Dès le premier jour, il n’y aura plus de levain dans vos maisons ; car toute personne qui mangera du pain levé, du premier jour au septième jour, sera retranchée d’Israël.

16  Le premier jour, vous aurez une sainte convocation ; et le septième jour, vous aurez une sainte convocation. On ne fera aucun travail ces jours-là ; vous pourrez seulement préparer la nourriture de chaque personne.

17  Vous observerez la fête des pains sans levain, car c’est en ce jour même que j’aurai fait sortir vos armées du pays d’Égypte ; vous observerez ce jour comme une loi perpétuelle pour vos descendants.

18  Le premier mois, le quatorzième jour du mois, au soir, vous mangerez des pains sans levain jusqu’au soir du vingt et unième jour.

19  Pendant sept jours, il ne se trouvera point de levain dans vos maisons ; car toute personne qui mangera du pain levé sera retranchée de l’assemblée d’Israël, que ce soit un étranger ou un indigène.

un étranger. Dès le début, il fut prévu d’inclure les non-Israélites dans les fêtes religieuses de la nation juive. Le refus de se soumettre aux règles relatives au levain entraînerait aussi, pour les étrangers, le bannissement.

20  Vous ne mangerez point de pain levé ; dans toutes vos demeures, vous mangerez des pains sans levain.

21 ¶  Moïse appela tous les anciens d’Israël, et leur dit : Allez prendre du bétail pour vos familles, et immolez la Pâque.

22  Vous prendrez ensuite un bouquet d’hysope, vous le tremperez dans le sang qui sera dans le bassin, et vous toucherez le linteau et les deux poteaux de la porte avec le sang qui sera dans le bassin. Nul de vous ne sortira de sa maison jusqu’au matin.

un bouquet d’hysope. Plante impossible à identifier de façon certaine; peut-être s’agissait-il de marjolaine.

le linteau et les deux poteaux. Le sommet et les deux côtés de la porte d’entrée.

23  Quand l’Éternel passera pour frapper l’Égypte, et verra le sang sur le linteau et sur les deux poteaux, l’Éternel passera par-dessus la porte, et il ne permettra pas au destructeur d’entrer dans vos maisons pour frapper.

destructeur. Il s’agissait probablement de l’ange de l’Éternel (cf. #2S 24:16 ; #Esa 37:36). Littéralement « un messager de Yahvé » qui, dans le contexte, se révèle être le Seigneur lui-même,

24  Vous observerez cela comme une loi pour vous et pour vos enfants à perpétuité.

25  Quand vous serez entrés dans le pays que l’Éternel vous donnera, selon sa promesse, vous observerez cet usage sacré.

La promesse du pays fut à nouveau soulignée. Israël ne devait pas considérer l’exode comme un simple départ de l’Égypte, mais plutôt comme le début d’un voyage à destination d’un autre pays qui serait le sien, conformément aux clauses de l’alliance conclue avec Abraham pour ses descendants de la lignée d’Isaac et de Jacob (cf. #Ge 17:7-8).

26  Et lorsque vos enfants vous diront : Que signifie pour vous cet usage ?

12:26-27 Lors de la commémoration annuelle de la Pâque, les parents devaient en enseigner le sens à leurs enfants. Il devint habituel que le cadet d’une famille juive bénéficie de l’explication officielle, donnée par le père, sur les événements liés à l’organisation originale de ce repas en Égypte.

27  vous répondrez : C’est le sacrifice de Pâque en l’honneur de l’Éternel, qui a passé par-dessus les maisons des enfants d’Israël en Égypte, lorsqu’il frappa l’Égypte et qu’il sauva nos maisons. Le peuple s’inclina et se prosterna.

28  Et les enfants d’Israël s’en allèrent, et firent ce que l’Éternel avait ordonné à Moïse et à Aaron ; ils firent ainsi.

 

EXODUS 12 : 1 à 28 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

1 ¶ The LORD said to Moses and Aaron in the land of Egypt:

The Lord said. Instructions for the Passover (vv #Ex. 12: 1-20) were probably transmitted during the three days of darkness in order to prepare Israel for the grand finale: the Exodus from Egypt.

in the country. Later, when Israel was in the desert, Moses put these instructions in writing (#Ex 23: 14-17; # of 16: 1-8) and indicated that this very special celebration in the Jewish religious calendar was like not to other parties for which instructions were given after the departure from Egypt. The Passover was inextricably linked to the exodus, and this link was never to be forgotten. It is inserted in the tradition of Israel and commemorates, even today, the day the Israelites were delivered from Egyptian oppression.

2 This month shall be unto you the beginning of months; it will be for you the beginning of months of the year.

This month. The new religious calendar began in the month of Abib (March / April) as the divine decree, marking the beginning of the life of Israel as a nation. Later in Jewish history after the Babylonian exile, the month of Abib become the month of Nisan (see # 2 Born: 1; #Est 3: 7).

3 Speak to all the congregation of Israel, saying, In the tenth of this month they shall take a lamb for each family, a lamb for each house.

12: 3-14 Detailed instructions for Passover Hebrews also educated on the animal to choose the moment to kill him, using his blood, the preparation, use leftovers, clothes to wear for dinner The reason why this festival was celebrated "in haste" and the role of blood.

4 If the house is too small for a lamb, then take it with its nearest neighbor, according to the number of persons; your count for the lamb according to what each can eat.

5 It will be a lamb without blemish, a male of one year; you can take a lamb or a goat.

a lamb without blemish. The kid was an alternative. It was to have no fault to be offered as pure and healthy sacrifice to the Lord.

6 And ye shall keep it until the fourteenth day of this month; and all the congregation of Israel shall kill it in the evening.

between the two evenings. As the day began at sunset, the sacrifice of the lamb was fulfilled before dusk, the 14th of the first month. The phrase "between the evenings" means the time between sunset and dusk or between the decline of the sun and sunset. Later, Moses prescribe the time of sacrifice, "the evening at sunset" (# of 16: 6). According to Josephus, the first century of our era, it was customary to kill the lamb to 15 hours. This is also the time when Christ, the Passover Lamb (# 1 Corinthians 5: 7), died (#Lu 23: 44-46).

7 And they shall take of the blood, and strike it on the two doorposts and on the lintel of the houses in which they eat.

8 That same night they shall eat the flesh, roasted with fire; they shall eat it with unleavened bread and bitter herbs.

9 Do not eat half cooked through and boiled in water; but roast with fire, with the head, legs and inside.

half cooked through. This prohibition, besides its health implications, the Israelites distinguished pagan peoples who often ate raw meat in their sacred festivals.

10 You shall let nothing until morning; and, if there is anything left in the morning you shall burn with fire.

11 When you eat, you will have your loins girded, your shoes on your feet, and your staff in your hand; and you shall eat it in haste. It is the Passover of the Lord.

12 That night, I pass through the land of Egypt, and will smite all the firstborn in the land of Egypt, both man and beast, and I will execute judgments against all the gods of the Egypt. I am the Lord.

against all gods. The tenth plague was a judgment against all Egyptian deities. The death of the firstborn of man and beast were theological implications of great significance: it meant the failure of pagan deities, many of which were represented by animals, protect their national tragedies worshipers. The loud cries of pain (#Ex 11: 6; 24:30 #Ex) had probably also related to the disability.

13 The blood shall be a sign on the houses where you are; I see the blood, I will pass over you, and there will be no plague to destroy you, when I smite the land of Egypt.

14 You will keep the memory of that day, and you celebrate it as a feast to the Lord; you celebrate it as a perpetual statute throughout your generations.

memory. Details of the Passover commemoration in the future were set (vv #Ex. 12: 14-20) and transmitted to the elders (vv #Ex. 12: 21-27). The order to eat unleavened bread for seven days and to have an empty house all leaven (v. #Ex 12:15), and the threat to ban whoever eats leavened bread (v. 12 #Ex :. 15) and the two-day special prescription saints to surround the seven days (v #Ex 24:16), all stressed the importance of remembering that event.

15 Seven days you shall eat unleavened bread. From day one, there will be no leaven in your houses; for whosoever eateth leavened bread from the first day until the seventh day will be cut off from Israel.

16 The first day you shall have a holy convocation; and the seventh day you shall have a holy convocation. It will do no work on those days; you can only prepare food for each person.

17 You shall observe the feast of unleavened bread, because it is in this day that I brought your armies out of Egypt; you observe this day as a perpetual statute throughout your generations.

18 The first month, the fourteenth day of the month at even, you shall eat unleavened bread, until the twenty-first day.

19 Seven days shall there be no leaven found in your houses; for whosoever eateth leavened bread be cut off from the congregation of Israel, whether a foreigner or a native.

a stranger. From the beginning, it was planned to include non-Israelites in the religious festivals of the Jewish nation. The refusal to submit to the rules on sourdough also lead to foreigners, banishment.

20 You shall eat no leavened bread; in all your dwellings you shall eat unleavened bread.

21 ¶ And Moses called all the elders of Israel and said to them: Go take a lamb according to your families, and kill the Passover.

22 You take a bunch of hyssop, and dip it in the blood that is in the basin, and strike the lintel and the two doorposts with the blood that is in the basin. None of you shall go out of his house until morning.

a bunch of hyssop. Plant unidentifiable uncertain; perhaps was it marjoram.

the lintel and the two doorposts. The top and both sides of the front door.

23 For the LORD will pass through to smite the Egyptians and sees the blood on the lintel and on the two doorposts, the LORD will pass over the door, and will not allow the destroyer to come in unto your houses to smite .

destructive. It was probably the angel of the Lord (cf. 24:16 # 2S; #Esa 37:36). Literally "a messenger of Yahweh" which, in the context proves to be the Lord Himself,

24 You shall observe this as an ordinance for you and your children forever.

25 When you come into the land which the LORD will give you, as he promised, you shall keep this service.

The promise of the country was again underlined. Israel should not be considered as a simple exodus from Egypt, but rather as the beginning of a journey to another country which would be his, according to the terms of the covenant made with Abraham for his descendants of the line of Isaac and Jacob (cf. #Ge 17: 7-8).

26 And when your children ask you, What mean ye by this service?

12: 26-27 At the annual commemoration of the Passover, parents had to teach their children the meaning. It became customary for the youngest of a Jewish family enjoys the official explanation given by the father, the events related to the original organization of this meal in Egypt.

27 you say, 'It is the Passover sacrifice in honor of Yahweh who passed over the houses of the Israelites in Egypt, when he smote the Egyptians, and delivered our houses . The people bowed and worshiped.

28 And the children of Israel went away, and did as the LORD commanded Moses and Aaron; so did they.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/