EXODE 14 : 1 À 31 + ***EXODUS 14 : 1 à 31 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

09/07/2015 10:01

EXODE 14 : 1 À 31 + ***

1 ¶  L’Éternel parla à Moïse, et dit:

2  Parle aux enfants d’Israël ; qu’ils se détournent, et qu’ils campent devant Pi-Hahiroth, entre Migdol et la mer, vis-à-vis de Baal-Tsephon ; c’est en face de ce lieu que vous camperez, près de la mer.

3  Pharaon dira des enfants d’Israël: Ils sont égarés dans le pays ; le désert les enferme.

14:3-4

Pharaon dira …  J’endurcirai. Pharaon suivait les progrès des Israélites, et lorsqu’il apprit leur changement de direction, il supposa qu’ils s’étaient perdus sur un territoire qu’ils connaissaient mal et étaient pris au piège, entourés par le désert, la mer et les marais. Dieu intervint à nouveau, préparant le terrain en vue de la dernière confrontation et de la dernière manifestation de sa puissance.

4  J’endurcirai le cœur de Pharaon, et il les poursuivra ; mais Pharaon et toute son armée serviront à faire éclater ma gloire, et les Égyptiens sauront que je suis l’Éternel. Et les enfants d’Israël firent ainsi.

5  On annonça au roi d’Égypte que le peuple avait pris la fuite. Alors le cœur de Pharaon et celui de ses serviteurs furent changés à l’égard du peuple. Ils dirent : Qu’avons-nous fait, en laissant aller Israël, dont nous n’aurons plus les services ?

Qu’avons-nous fait. Ces cœurs endurcis oublièrent leurs récents malheurs et s’attachèrent plutôt à la perte des avantages économiques que fournissaient les esclaves hébreux. Ceux qui avaient poussé les Israélites à partir au plus vite voulaient maintenant les forcer à revenir!

6  Et Pharaon attela son char, et il prit son peuple avec lui.

7  Il prit six cents chars d’élite, et tous les chars de l’Égypte ; il y avait sur tous des combattants.

six cents chars d’élite. Les chars avaient été introduits par les Hyksos  et occupaient une position importante dans l’armée égyptienne. Ils formaient une « élite », une unité spécialisée.

8  L’Éternel endurcit le cœur de Pharaon, roi d’Égypte, et Pharaon poursuivit les enfants d’Israël. Les enfants d’Israël étaient sortis la main levée.

sortis la main levée. L’assurance manifestée par Israël au moment du départ contraste nettement avec leur peur au moment où ils virent les forces ennemies s’approcher (v. #Ex 14: 10).

9  Les Égyptiens les poursuivirent ; et tous les chevaux, les chars de Pharaon, ses cavaliers et son armée, les atteignirent campés près de la mer, vers Pi-Hahiroth, vis-à-vis de Baal-Tsephon.

10 ¶  Pharaon approchait. Les enfants d’Israël levèrent les yeux, et voici, les Égyptiens étaient en marche derrière eux. Et les enfants d’Israël eurent une grande frayeur, et crièrent à l’Éternel.

crièrent à l’Éternel. La première réaction du peuple en voyant les Égyptiens fut d’adresser une prière angoissée à l’Éternel. Mais la prière se transforma rapidement en plaintes, avec Moïse pour cible de leur consternation.

11  Ils dirent à Moïse : N’y avait-il pas des sépulcres en Égypte, sans qu’il fût besoin de nous mener mourir au désert ? Que nous as-tu fait en nous faisant sortir d’Égypte ?

des sépulcres en Égypte. A la lumière de la préoccupation excessive que manifestait l’Égypte envers la mort et les différents rites funéraires et mortuaires, l’ironie amère qui ressort des questions des Israélites révèle la facilité avec laquelle ils avaient oublié leur esclavage et leur délivrance.

12  N’est-ce pas là ce que nous te disions en Égypte : Laisse-nous servir les Égyptiens, car nous aimons mieux servir les Égyptiens que de mourir au désert ?

13  Moïse répondit au peuple : Ne craignez rien, restez en place, et regardez la délivrance que l’Éternel va vous accorder en ce jour ; car les Égyptiens que vous voyez aujourd’hui, vous ne les verrez plus jamais.

Ne craignez rien. L’exhortation de Moïse reportait l’attention sur l’Éternel: ils avaient déjà vu sa puissance en action, ils allaient être les témoins de sa délivrance et l’expérimenter personnellement. Tout ce qu’ils avaient à faire, c’était d’attendre et de regarder leur Dieu à l’œuvre, en train de lutter pour eux. C’est à l’aide d’un euphémisme que Moïse informa ses compatriotes de la mort certaine des soldats égyptiens: « Vous ne les verrez plus jamais. » Certains ont argumenté que la peur ici exprimée par les Israélites signifie qu’ils comptaient moins de 600 000 hommes de combat. Mais des hommes militairement mal entraînés, mal équipés et inexpérimentés (#Ex 13: 17) ne faisaient pas le poids face aux troupes expérimentées du Pharaon et à ses combattants d’élite très bien formés.

14  L’Éternel combattra pour vous ; et vous, gardez le silence.

L’Éternel combattra. Cela se vérifia à cette occasion et tout au long de l’histoire d’Israël (cf. #1S 17: 47 ; #2Ch 14:9-12 ; #2Ch 20: 15 ; #Ps 24: 8 ; #Za 14: 3).

15 ¶  L’Éternel dit à Moïse : Pourquoi ces cris ? Parle aux enfants d’Israël, et qu’ils marchent.

Pourquoi ces cris …  marchent. La promesse d’une délivrance qui serait l’œuvre de l’Éternel avait de quoi vaincre tout désespoir et tout sentiment d’impuissance.

16  Toi, lève ta verge, étends ta main sur la mer, et fends-la ; et les enfants d’Israël entreront au milieu de la mer à sec.

14:16-17

lève ta verge. Dans une triomphante apothéose, la verge utilisée précédemment pour lancer différentes plaies contre les Égyptiens allait fendre les eaux en deux, ouvrant une vallée à travers laquelle Israël pourrait marcher et dans laquelle l’armée égyptienne serait noyée.

17  Et moi, je vais endurcir le cœur des Égyptiens, pour qu’ils y entrent après eux : et Pharaon et toute son armée, ses chars et ses cavaliers, feront éclater ma gloire.

18  Et les Égyptiens sauront que je suis l’Éternel, quand Pharaon, ses chars et ses cavaliers, auront fait éclater ma gloire.

19  L’ange de Dieu, qui allait devant le camp d’Israël, partit et alla derrière eux ; et la colonne de nuée qui les précédait, partit et se tint derrière eux.

alla derrière eux. L’ange de l’Éternel et la colonne de nuée et de feu se déplacèrent de l’avant, où ils conduisaient la marche, vers l’arrière afin de veiller.

20  Elle se plaça entre le camp des Égyptiens et le camp d’Israël. Cette nuée était ténébreuse d’un côté, et de l’autre elle éclairait la nuit. Et les deux camps n’approchèrent point l’un de l’autre pendant toute la nuit.

21 ¶  Moïse étendit sa main sur la mer. Et l’Éternel refoula la mer par un vent d’orient, qui souffla avec impétuosité toute la nuit ; il mit la mer à sec, et les eaux se fendirent.

vent d’orient …  impétuosité. L’utilisation par Dieu de phénomènes naturels ne diminue en rien le caractère miraculeux de ce qui se passa cette nuit-là. Le psalmiste souligne que le Seigneur partagea la mer par sa puissance (#Ps 74:13). Le vent repoussa les eaux de chaque côté et ouvrit ainsi un chemin (v. #Ex 14: 22 ; #Ex 15: 8 ; #Ps 78:13).

22  Les enfants d’Israël entrèrent au milieu de la mer à sec, et les eaux formaient comme une muraille à leur droite et à leur gauche.

23  Les Égyptiens les poursuivirent ; et tous les chevaux de Pharaon, ses chars et ses cavaliers, entrèrent après eux au milieu de la mer.

24  A la veille du matin, l’Éternel, de la colonne de feu et de nuée, regarda le camp des Égyptiens, et mit en désordre le camp des Égyptiens.

A la veille du matin. La dernière des trois gardes nocturnes de quatre heures (de 2 heures à 6 heures du matin) se terminait vers le lever du soleil.

14:24-25

l’Éternel …  regarda …  et mit en désordre. Non seulement l’Éternel était pleinement conscient de ce qui se passait  après tout, il avait endurci le cœur des Égyptiens pour qu’ils poursuivent Israël - mais il fit aussi de grands ravages parmi eux. Pris au piège entre les murs d’eau et en plein désarroi, ils furent forcés de reconnaître que l’Éternel combattait en faveur de leurs ennemis. Ils furent repoussés par les eaux qui reprenaient leur place (vv. #Ex 14:26-28) et, de plus, empêchés de conduire leurs chars par une soudaine et violente averse (#Ps 77:18-20).

25  Il ôta les roues de leurs chars et en rendit la marche difficile. Les Égyptiens dirent alors : Fuyons devant Israël, car l’Éternel combat pour lui contre les Égyptiens.

26  L’Éternel dit à Moïse : Étends ta main sur la mer ; et les eaux reviendront sur les Égyptiens, sur leurs chars et sur leurs cavaliers.

27  Moïse étendit sa main sur la mer. Et vers le matin, la mer reprit son impétuosité, et les Égyptiens s’enfuirent à son approche ; mais l’Éternel précipita les Égyptiens au milieu de la mer.

28  Les eaux revinrent, et couvrirent les chars, les cavaliers et toute l’armée de Pharaon, qui étaient entrés dans la mer après les enfants d’Israël ; et il n’en échappa pas un seul.

29  Mais les enfants d’Israël marchèrent à sec au milieu de la mer, et les eaux formaient comme une muraille à leur droite et à leur gauche.

14:29-31 La différence évidente entre Israël et l’Égypte est à nouveau affirmée: une nation s’est obstinée et est vaincue, ses morts jonchent le rivage après qu’elle a dû reconnaître la victoire de l’Éternel; l’autre nation est vivante sur le rivage, après avoir traversé la mer à pied sec et reconnu l’œuvre de Dieu, et elle l’honore et croit en lui et en son serviteur, Moïse.

30  En ce jour, l’Éternel délivra Israël de la main des Égyptiens ; et Israël vit sur le rivage de la mer les Égyptiens qui étaient morts.

31  Israël vit la main puissante que l’Éternel avait dirigée contre les Égyptiens. Et le peuple craignit l’Éternel, et il crut en l’Éternel et en Moïse, son serviteur.

 

EXODUS 14 : 1 à 31 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

¶ 1 The Lord spoke to Moses, saying:

2 Speak to the children of Israel; that they turn and encamp before Pihahiroth, between Migdol and the sea, vis-à-vis Baalzephon; it is in front of this place you encamp by the sea.

3 Pharaoh will say of the children of Israel: They are entangled in the land; the wilderness has shut them.

14: 3-4

I will harden Pharaoh will say .... Pharaoh was following the progress of the Israelites, and when he learned of their change of direction, he assumed they were lost in an area that they knew was wrong and trapped, surrounded by desert, the sea and the marshes . God intervened again, setting the stage for the final confrontation and the last manifestation of his power.

4 I will harden Pharaoh's heart, and he will pursue them; but Pharaoh and all his army will be used to break my glory, and the Egyptians shall know that I am the LORD. And the children of Israel did so.

5 was told the king of Egypt that the people had fled. So Pharaoh's heart and that his servants was turned against the people. They said: What have we done, letting Israel go, we will not have the services?

What have we done. These hardened hearts forgot their recent misfortunes and instead clung to the loss of the economic benefits provided the Hebrew slaves. Those who had led the Israelites to leave as soon as now wanted to force them to come back!

6 And his chariot, and took his people with him.

7 And he took six hundred chosen chariots, and all the chariots of Egypt; there was over all of them.

six hundred chosen chariots. The tanks had been introduced by the Hyksos and occupied an important position in the Egyptian army. They formed an "elite", a specialized unit.

8 The LORD hardened the heart of Pharaoh king of Egypt, and he pursued the children of Israel. The children of Israel went out with a high hand.

out with a high hand. Insurance manifested by Israel upon departure contrasts sharply with their fear when they saw the enemy approaching (v #Ex. 14: 10).

9 The Egyptians pursued them; all the horses, chariots of Pharaoh, his horsemen and his army, and overtook them encamping by the sea, to Pihahiroth, vis-à-vis Baalzephon.

10 ¶ Pharaoh approached. The Israelites looked up, and behold, the Egyptians marched after them. And the children of Israel were sore afraid, and cried unto the LORD.

cried to the Lord. The first reaction of people seeing the Egyptians was to extend an anguished prayer to the Lord. But prayer quickly turned into complaints, with Moses to target their dismay.

11 They said to Moses, Were there no graves in Egypt that have you taken us away to die in the wilderness? We have you done in bringing us out of Egypt?

graves in Egypt. In light of the excessive concern manifested Egypt towards death and the different funeral and burial rites, the bitter irony that emerges questions Israelites reveals the ease with which they had forgotten their slavery and their deliverance.

12 Is not this what we said to you in Egypt, Let us serve the Egyptians, because we like to serve the Egyptians than to die in the wilderness?

13 And Moses said unto the people, Fear ye not, stand still, and see the deliverance the LORD will give you today; for the Egyptians whom you see today you will never see them.

Do not worry. The exhortation of Moses postponing attention to the Lord: they had already seen its power in action, they would be witnesses of issue and the experience personally. All they had to do was wait and watch their God at work, struggling for them. It is using a euphemism that Moses told his countrymen the certain death of Egyptian soldiers, "You will never see them. "Some have argued that the fear expressed by the Israelites here means that they had fewer than 600,000 fighting men. But militarily poorly trained, poorly equipped and inexperienced (#Ex 13: 17) were not match for the experienced troops of Pharaoh and his highly trained elite fighters.

14 The LORD will fight for you; and you shall hold your peace.

The Lord will fight. This was verified on this occasion and throughout the history of Israel (cf. # 1S 17: 47; # 2Ch 14: 9-12; # 2Ch 20: 15; #PS 24: 8; 14 #Za: 3).

¶ 15 The LORD said to Moses, Why do you cry? Speak to the children of Israel, that they go forward.

Why do you cry ... walk. The promise of deliverance which was the work of the Lord was enough to conquer all despair and all sense of powerlessness.

16 But lift thou up thy rod, and stretch out thy hand over the sea, and divide it; and the children of Israel go into the midst of the sea on dry ground.

14: 16-17

lift your rod. In a triumphant climax, the penis previously used to launch different plagues against the Egyptians would split the water into two, opening a valley through which Israel could walk and in which the Egyptian army would be drowned.

17 And I will harden the heart of the Egyptians, and they shall follow them: and Pharaoh and all his army, his chariots and horsemen, I will get my glory.

18 And the Egyptians shall know that I am the LORD, when Pharaoh, his chariots and horsemen have gotten my glory.

19 The angel of God, who went before the camp of Israel, moved and went behind them; and the pillar of cloud from before them and stood behind them.

went behind them. The angel of the Lord and of cloud and fire column moved forward, they led the march backwards to ensure.

20 And it came between the camp of the Egyptians and the camp of Israel. It was a cloud and darkness to the one side and on the other it lit up the night. And the two did not come near to each other all night.

21 ¶ And Moses stretched out his hand over the sea; and the Lord caused the sea by a strong east wind that blew all night impetuously. and made the sea dry land, and the waters were divided.

east wind ... impetuosity. The use of natural phenomena God does not diminish the miraculous nature of what happened that night. The psalmist underscores that the Lord divided the sea by his power (#PS 74:13). The wind drove the water on either side and thus opened a path (#Ex v. 14: 22; #Ex 15: 8; 78:13 #PS).

22 The children of Israel went into the midst of the sea dry land, and the waters were a wall on their right and on their left.

23 The Egyptians pursued; and all Pharaoh's horses, chariots and horsemen went in after them into the midst of the sea.

24 At the morning watch the LORD in the pillar of fire and cloud looked at the camp of the Egyptians, and put troubled the army of the Egyptians.

On the eve of the morning. The last of the three night watches four hours (from 2:00 to 6:00 am) ended at sunrise.

14: 24-25

Jehovah looked ... ... and put in disorder. Not only the Lord was fully aware of what was happening after all, he had hardened the heart of the Egyptians so that they pursue Israel - but he also made great havoc among them. Trapped between the walls of water and in disarray, they were forced to recognize that the LORD fought for their enemies. They were repulsed by the waters resumed their site (#Ex vv. 14: 26-28) and, moreover, prevented from driving their tanks by a sudden downpour (#PS 77: 18-20).

25 He took off their chariot wheels, and made walking difficult. The Egyptians said: Let us flee from Israel, for the Lord is fighting for them against the Egyptians.

26 The LORD said to Moses, Stretch out thy hand over the sea; and the waters may come again upon the Egyptians, upon their chariots, and upon their horsemen.

27 Moses stretched out his hand over the sea and towards morning the sea returned to its strength, and the Egyptians fled against it. and the LORD overthrew the Egyptians in the midst of the sea.

28 The waters returned, and covered the chariots and the horsemen and all the host of Pharaoh that came into the sea after the Israelites; and he did not so much as one.

29 But the children of Israel walked on dry land in the midst of the sea, and the waters were a wall on their right and on their left.

14: 29-31 The obvious difference between Israel and Egypt is again affirmed: a nation is stubborn and is defeated, his dead litter the shore after she had to recognize the victory of the Lord; the other nation is living on the shore, after crossing the sea on dry ground and recognized the work of God, and honors him and believed in him and in his servant Moses.

30 In that day the Lord saved Israel from the hand of the Egyptians; and Israel saw the sea shore the Egyptians dead.

31 Israel saw the great work that the Lord had directed against the Egyptians. And the people feared the LORD, and believed the LORD and Moses his servant.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/