EXODE 39 : 1 À 23 *** + EXODUS 39 : 1 à 23 NOTES TO JOHN MACARTHUR

27/08/2015 08:25

EXODE 39 : 1 À 23 *** +

1 ¶  Avec les étoffes teintes en bleu, en pourpre et en cramoisi, on fit les vêtements d’office pour le service dans le sanctuaire, et on fit les vêtements sacrés pour Aaron, comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse.

comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse. Ce refrain (vv. #Ex 39:1, #Ex 39:5, #Ex 39:7, #Ex 39:21, #Ex 39:26, #Ex 39:29, #Ex 39:31), en forme de déclaration de contrôle de la qualité, indique au lecteur de tous les temps, comme à l’auditeur de l’époque, que les instructions détaillées de Dieu à Moïse sur la fabrication de l’éphod (vv. #Ex 39:2-7), du pectoral (vv. #Ex 39:8-21) et des vêtements sacerdotaux (vv. #Ex 39:22-31) furent suivies à la lettre. Les artisans prenaient l’obéissance aux détails très au sérieux.

39:1-2

on fit. Le « on » représente Betsaleel et/ou ses associés.

2  On fit l’éphod d’or, de fil bleu, pourpre et cramoisi, et de fin lin retors.

On fit l’éphod. Chaque fois qu’Aaron entrait dans le sanctuaire, il portait sur ses épaules l’éphod et les pierres gravées des noms des douze tribus d’Israël.

3  On étendit des lames d’or, et on les coupa en fils, que l’on entrelaça dans les étoffes teintes en bleu, en pourpre et en cramoisi, et dans le fin lin ; il était artistement travaillé.

On étendit des lames d’or, et on les coupa en fils. Le processus adopté pour obtenir de fines bandes à tresser ensuite et le travail de broderie en or sont identiques aux méthodes égyptiennes contemporaines de travail de l’or.

4  On y fit des épaulettes qui le joignaient, et c’est ainsi qu’il était joint par ses deux extrémités.

5  La ceinture était du même travail que l’éphod et fixée sur lui ; elle était d’or, de fil bleu, pourpre et cramoisi, et de fin lin retors, comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse.

6  On entoura de montures d’or des pierres d’onyx, sur lesquelles on grava les noms des fils d’Israël, comme on grave les cachets.

7  On les mit sur les épaulettes de l’éphod, en souvenir des fils d’Israël, comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse.

8  On fit le pectoral, artistement travaillé, du même travail que l’éphod, d’or, de fil bleu, pourpre et cramoisi, et de fin lin retors.

On fit le pectoral. Les douze pierres précieuses, chacune gravée du nom d’une tribu, mettaient en avant de façon colorée et très ornementée le rôle d’intercesseur pour les tribus que devait jouer Aaron devant l’Éternel. Le pectoral devait être bien attaché à l’éphod pour ne pas tomber (v. #Ex 28:28 ; #Ex 39:21). Ainsi, après sa confection, l’éphod désigna l’ensemble du vêtement.

 L’urim et le thummim étaient placés dans le pectoral et en faisaient intégralement partie.

Ni l’origine étymologique de ces deux termes ni la nature matérielle des objets qu’ils désignent ne peuvent être établies avec certitude. Il est clair, toutefois, que deux objets furent placés dans le pectoral et devinrent donc une part essentielle des insignes officiels du souverain sacrificateur. Le « jugement des enfants d’Israël » dont il est question désigne ici la capacité de prononcer un verdict ou de prendre une décision. Les passages qui emploient ces termes (#Lé 8:8 ; #No 27:21 ; #De 33:8 ; #1S 28:6 ; #Esd 2:63 ; #Né 7:65) et ceux qui rapportent des demandes adressées au Seigneur en présence d’un souverain sacrificateur portant l’éphod (#Jos 9:14 ; #Jug 1:1-2 ; #Jug 20: 18 ; #1S 10:22 ; #1S 23: 2, #1S 23: 4, #1S 23:10-12 ; #1Ch 10:14) permettent de conclure:

1° que ces deux objets représentaient le droit qu’avait le souverain sacrificateur de rechercher la volonté de Dieu à la place du chef officiel, qui ne pouvait pas s’approcher personnellement de Dieu, contrairement à Moïse, mais devait passer par la structure sacerdotale instaurée par Dieu;

2° que la révélation reçue ensuite donnait une direction précise par rapport à un problème ou à une crise et dépassait la forme d’un tirage au sort sacré fournissant un simple « oui » ou « non ».

9  Il était carré ; on fit le pectoral double : sa longueur était d’un empan, et sa largeur d’un empan ; il était double.

10  On le garnit de quatre rangées de pierres : première rangée, une sardoine, une topaze, une émeraude ;

11  seconde rangée, une escarboucle, un saphir, un diamant ;

12  troisième rangée, une opale, une agate, une améthyste ;

13  quatrième rangée, une chrysolithe, un onyx, un jaspe. Ces pierres étaient enchâssées dans leurs montures d’or.

 

14  Il y en avait douze, d’après les noms des fils d’Israël ; elles étaient gravées comme des cachets, chacune avec le nom de l’une des douze tribus. — 

15  On fit sur le pectoral des chaînettes d’or pur, tressées en forme de cordons.

16  On fit deux montures d’or et deux anneaux d’or, et on mit les deux anneaux aux deux extrémités du pectoral.

17  On passa les deux cordons d’or dans les deux anneaux aux deux extrémités du pectoral ;

18  on arrêta par devant les bouts des deux cordons aux deux montures placées sur les épaulettes de l’éphod. — 

19  On fit encore deux anneaux d’or, que l’on mit aux deux extrémités du pectoral, sur le bord intérieur appliqué contre l’éphod.

20  On fit deux autres anneaux d’or, que l’on mit au bas des deux épaulettes de l’éphod, sur le devant, près de la jointure, au-dessus de la ceinture de l’éphod.

21  On attacha le pectoral par ses anneaux aux anneaux de l’éphod avec un cordon bleu, afin que le pectoral fût au-dessus de la ceinture de l’éphod et qu’il ne pût pas se séparer de l’éphod, comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse.

22  On fit la robe de l’éphod, tissée entièrement d’étoffe bleue.

On fit la robe de l’éphod. C’était le vêtement porté sous l’éphod.

23  Il y avait, au milieu de la robe, une ouverture comme l’ouverture d’une cotte de mailles, et cette ouverture était bordée tout autour, afin que la robe ne se déchirât pas.

24  On mit sur la bordure de la robe des grenades de couleur bleue, pourpre et cramoisi, en fil retors ;

25  on fit des clochettes d’or pur, et on mit les clochettes entre les grenades, sur tout le tour de la bordure de la robe, entre les grenades:

26  une clochette et une grenade, une clochette et une grenade, sur tout le tour de la bordure de la robe, pour le service, comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse.

 

27  On fit les tuniques de fin lin, tissées, pour Aaron et pour ses fils ;

On fit les tuniques …  pour Aaron et pour ses fils. Sous-vêtement.

28  la tiare de fin lin, et les bonnets de fin lin servant de parure ; les caleçons de lin, de fin lin retors ;

29  la ceinture de fin lin retors, brodée, et de couleur bleue, pourpre et cramoisi, comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse.

30  On fit d’or pur la lame, diadème sacré, et l’on y écrivit, comme on grave un cachet : Sainteté à l’Éternel.

On fit …  la lame, diadème sacré. Ce bonnet portait la déclaration essentielle au culte et à la représentation sacerdotale, à savoir la sainteté de l’Éternel, et il rappelait ainsi au souverain sacrificateur et aux autres le respect nécessaire pour s’approcher de Dieu. Le message de la pureté de Dieu et de sa séparation d’avec le profane et l’impur.

31  On l’attacha avec un cordon bleu à la tiare, en haut, comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse.

32 ¶  Ainsi furent achevés tous les ouvrages du tabernacle, de la tente d’assignation. Les enfants d’Israël firent tout ce que l’Éternel avait ordonné à Moïse ; ils firent ainsi.

Ainsi furent achevés tous les ouvrages. Enfin, toutes les différentes tâches confiées aux divers artisans furent achevées. Il ne restait plus qu’à présenter officiellement l’ouvrage au conducteur d’Israël.

Les enfants d’Israël. Aucun artisan en particulier ne reçut de félicitations ou de récompenses; c’est toute la nation qui fut félicitée pour avoir suivi les instructions de l’Éternel à Moïse.

ils firent ainsi. Dans ce qui ressemble à un aparté, l’accent est mis sur l’attention rigoureuse accordée aux directives officielles et divines concernant toutes les parties de l’ouvrage.

33  On amena le tabernacle à Moïse : la tente et tout ce qui en dépendait, les agrafes, les planches, les barres, les colonnes et les bases ;

On amena le tabernacle à Moïse. Les témoignages d’obéissance et de fidélité (vv. #Ex 39:32, #Ex 39:42-43) entourent l’inventaire précis de toutes les parties comprises dans cette présentation à Moïse. Les parties citées ne reflètent pas uniquement l’ingéniosité des hommes à confectionner quelque chose, mais plutôt ce que leur Seigneur voulait qu’ils possèdent. C’est son architecture et sa façon de concevoir les choses qui marquèrent chaque étape de l’entreprise.

34  la couverture de peaux de béliers teintes en rouge, la couverture de peaux de dauphins, et le voile de séparation ;

35  l’arche du témoignage et ses barres, et le propitiatoire ;

36  la table, tous ses ustensiles, et les pains de proposition ;

37  le chandelier d’or pur, ses lampes, les lampes préparées, tous ses ustensiles, et l’huile pour le chandelier ;

38  l’autel d’or, l’huile d’onction et le parfum odoriférant, et le rideau de l’entrée de la tente ;

39  l’autel d’airain, sa grille d’airain, ses barres, et tous ses ustensiles ; la cuve avec sa base ;

40  les toiles du parvis, ses colonnes, ses bases, et le rideau de la porte du parvis, ses cordages, ses pieux, et tous les ustensiles pour le service du tabernacle, pour la tente d’assignation ;

 

41  les vêtements d’office pour le sanctuaire, les vêtements sacrés pour le sacrificateur Aaron, et les vêtements de ses fils pour les fonctions du sacerdoce.

42  Les enfants d’Israël firent tous ces ouvrages, en se conformant à tous les ordres que l’Éternel avait donnés à Moïse.

39:42-43 La répétition du refrain relatif à la qualité déjà rencontré précédemment et les expressions supplémentaires qui soulignent la conformité exacte à toutes les instructions (« et voici » ou « ainsi ») contribuent à signaler officiellement la fin des travaux lancés par Dieu pour avoir un lieu où demeurer et pour que les Israélites aient un lieu d’adoration. Les artisans ne s’étaient permis aucun écart!

43  Moïse examina tout le travail ; et voici, ils l’avaient fait comme l’Éternel l’avait ordonné, ils l’avaient fait ainsi. Et Moïse les bénit.

 

Moïse examina tout le travail. Comme il convenait, celui qui avait séjourné avec Dieu sur la montagne et transmis les plans du tabernacle au peuple inspecta personnellement le travail et confirma sa réussite. Le terme « travail » désigne le résultat final des artisans professionnels et habiles.

Et Moïse les bénit. Par cet acte, Moïse apposa le dernier sceau officiel d’approbation sur le résultat de leur sérieux et de leur zèle, et il pria pour que Dieu leur fasse du bien. C’est la seule fois, dans ce livre, où Moïse prononce une bénédiction sur son peuple. Dans les autres cas, c’est Dieu qui bénit (#Ex 20: 11, #Ex 20: 24 ; #Ex 23: 25), et une fois c’est le Pharaon qui demande à Moïse de le bénir (#Ex 12:32).


 

 

EXODUS 39 : 1 à 23 NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ With fabrics dyed blue, and purple, and scarlet, they made the garments, for ministering in the sanctuary, and made the holy garments for Aaron, as the LORD commanded Moses.

as the LORD commanded Moses. This chorus (vv #Ex. 39: 1, #Ex 39: 5, #Ex 39: 7, 39:21 #Ex, #Ex 39:26, 39:29 #Ex, #Ex 39:31) in the form Quality control statement, tells the reader all time, like the listener to the time that God's detailed instructions to Moses about making the Ephod (vv #Ex. 39: 2 7), the breastplate (#Ex vv. 39: 8-21) and the priestly garments (vv #Ex. 39: 22-31) were followed to the letter. The craftsmen took obedience to detail very seriously.

39: 1-2

they made. The "we" is Bezalel and / or its partners.

2 They made the ephod of gold, blue, and purple, and scarlet, and twined linen.

They made the ephod. Whenever Aaron entered the sanctuary, he carried on his shoulders the ephod and stones engraved the names of the twelve tribes of Israel.

3 they did beat the gold into thin plates, and cut it to son, which is laced fabrics in shades of blue and purple and scarlet, and fine linen; he was cunning work.

They beat the gold into thin plates, and cut it in son. The process adopted to obtain fine strips then braiding and gold embroidery work are identical to contemporary Egyptian working methods of gold.

4 They made shoulder-joined him, and thus he was attached by both ends.

5 The belt was like the work of the ephod, and fixed on him; it was of gold, blue, purple, and scarlet, and twined linen, as the LORD commanded Moses.

6 is wrapped gold onyx stones frames, on which was engraved the names of the son of Israel, like the engravings of the stamps.

7 And he put them on the shoulders of the ephod, in memory of the son of Israel, as the LORD commanded Moses.

8 And he made the breastplate of cunning work, like the work of the ephod, gold, blue, and purple, and scarlet, and twined linen.

He made the breastplate. The twelve precious stones, each engraved with the name of a tribe, put forward and very colorfully ornamented the role of intercessor for the tribes that Aaron had to play before the LORD. The breastplate was to be well attached to the ephod to not fall (v #Ex 28:28;. #Ex 39:21). Thus, after its manufacture, the ephod designated the entire garment.

 The Urim and Thummim were placed in the pectoral and fully belonged.

Neither the etymology of these terms or material nature of the objects they designate can not be established with certainty. It is clear, however, that two objects were placed in the pectoral and thus became an essential part of the official insignia of the high priest. The "judgment of the children of Israel" referred to here means the ability of a verdict or a decision. The passages that use these terms (# Lev 8: 8; 27:21 #No; # of 33: 8; # 1S 28: 6; 2:63 #Esd; # Born 7:65) and those who report requests the Lord in the presence of a priest carrying the ephod (#Jos 9:14; #Jug 1: 1-2; #Jug 20: 18; 10:22 # 1S, 1S # 23: 2, 23 # 1S: 4, # 1S 23: 10-12; # 1Ch 10:14) lead to the conclusion:

1. that the two objects were the right which the high priest to seek God's will instead of the official leader, who could not approach God personally, unlike Moses, but had to go through the priestly structure established by God;

2. That the revelation received then gave a precise direction to a problem or crisis and exceeded the form of a random fate sacred providing a simple "yes" or "no."

9 It was square; they made the breastplate double: its length was a span, and its breadth a span; it was twofold.

10 they set in it four rows of stones: the first row, a carnelian, topaz, emerald;

11- second row, an emerald, a sapphire, and a diamond;

12- third row, an opal, an agate, and an amethyst;

13- the fourth row a beryl, an onyx, and a jasper. They were inclosed in their settings of gold.

14 There were twelve, according to the names of the son of Israel; like the engravings of the stamps, each with the name of one of the twelve tribes. -

15 And they made upon the breastplate chains of pure gold, twisted like cords.

16 And they made two settings of gold and two gold rings, and put the two rings on the two ends of the breastplate.

17 And they put the two gold cords in the two rings on the two ends of the breastplate;

18 were arrested by the front ends of both the two ouches placed on the shoulders of the ephod. -

19 And they made two gold rings, and put them at the two ends of the breastplate, on the inner edge applied against the ephod.

20 And they made two other golden rings, and put them on the two shoulders of the ephod, on the front, close to the join, above the waistband of the ephod.

21 And they did bind the breastplate by its rings to the rings of the ephod with a blue cord, so that the pectoral might be above the girdle of the ephod, and that he could not separate himself from the ephod, as LORD commanded Moses.

22 They made the robe of the ephod woven all of blue.

They made the robe of the ephod. It was the garment worn under the ephod.

23 There was, in the middle of the dress, an opening like the opening of a coat of mail, and this opening was lined all around, so that the dress should not rend.

24 And they made upon the hem of the robe pomegranates of blue, purple and scarlet, and twined linen;

25 And they made bells of pure gold, and put the bells between the pomegranates all around the hem of the robe between the pomegranates;

26 a bell and a pomegranate, a bell and a pomegranate, around the hem of the robe for the service, as the LORD commanded Moses.

27 And they made coats of fine linen woven work for Aaron and his son;

... They made tunics for Aaron and his son. Underwear.

28 the turban of fine linen, and fine linen bonnets adornment; the linen breeches of fine twined linen;

29 the end of belt twisted linen, embroidered, and blue, and purple, as the LORD commanded Moses.

30 pure gold they made the plate of the holy crown, and one wrote it, like the engravings of a signet: Holiness to the Lord.

... They made the plate, the holy diadem. This cap was the key statement to the worship and the priestly representation, ie the holiness of the Lord, and thus reminded the priest and other compliance necessary to approach God. The message of the purity of God and his separation from the unholy and unclean.

31 And they tied with a blue cord to the turban above, as the LORD commanded Moses.

32 ¶ Thus was finished all the work of the tabernacle of the tent of meeting. The children of Israel did everything the LORD commanded Moses; so did they.

Thus was finished all the work. Finally, all the various tasks assigned to the various craftsmen were finished. It only remained to officially present the book to the driver of Israel.

The children of Israel. No single craftsman received congratulatory or rewards; it is the whole nation that was commended for having followed the Lord's instructions to Moses.

so did they. In what looks like an aside, the focus is on the rigorous attention to formal and divine guidance on all parts of the work.

33 They brought the tabernacle to Moses, the tent and all that depended on staples, plates, bars, columns and bases;

They brought the tabernacle to Moses. The obedience and fidelity testimony (vv #Ex 39:32, #Ex. 39: 42-43) surrounding the precise inventory of all the parts included in this presentation Moses. The parties cited reflect not only the ingenuity of men to make something, but rather that their Lord would they own. It's architecture and way of designing things that marked each step of the business.

34 hedge ram skins dyed red, the covering of badgers' skins, and the veil of separation;

35 the ark of the testimony with its poles and the mercy seat;

36 table, all its utensils, and the shewbread;

37 the pure candlestick, its lamps, the lamps prepared, all its utensils, and the oil for the light;

38 the golden altar, the anointing oil and the sweet incense, and the curtain for the entrance of the tent;

39 the bronze altar, its bronze grating, its poles and all its utensils; the laver and its base;

40 the hangings of the court, its pillars, its bases, and the screen for the court gate, its cords, its pegs, and all the utensils for the tabernacle, for the tent of meeting;

 

41 Office of the clothes for the sanctuary, the holy garments for Aaron the priest, and the garments of his son to the priest's office.

42 The children of Israel did all the work, complying with all the orders which the Lord had commanded Moses.

39: 42-43 The repetition of the refrain on quality already seen previously and additional expressions that highlight the exact compliance with all the instructions ("behold" or "well") contribute to officially signal the end of the work initiated by God to have a place to stay and that the Israelites have a place of worship. The artisans were allowed no deviation!

43 Moses saw all the work; and behold, they had done it as the LORD had commanded, they had done so. And Moses blessed them.

 

Moses saw all the work. As befitted one who had stayed on the mountain with God's people and transmitted to the tabernacle plans personally inspected the work and confirmed its success. The term "work" means the outcome of professionals and skilled craftsmen.

And Moses blessed them. By this act, Moses affixed to the latest official stamp of approval on the results of their seriousness and their zeal, and prayed for God to do them good. This is the only time in this book, where Moses pronounced a blessing upon his people. In other cases, it is God who blesses (#Ex 20: 11 #Ex 20: 24; #Ex 23: 25), and once this is the Pharaoh asked Moses to bless him (12 #Ex : 32).

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/