GALATES 5 : 19 À 26 ***

10/06/2014 19:47

GALATES 5 : 19 À 26 ***

19  Or, les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution,

20  l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes,

21  l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu.

22  Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité,

23  (5-22) la douceur, la tempérance ; (5-23) la loi n’est pas contre ces choses.

24  Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs.

25  Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit.

26  Ne cherchons pas une vaine gloire, en nous provoquant les uns les autres, en nous portant envie les uns aux autres.

NOTES DE JOHN MACARTHUR

5:19-21 Ces péchés caractérisent toute l’humanité non régénérée, qui vit soumise aux commandements inopérants de la loi; ceux-ci ne conduisent qu’au péché, même si tout le monde ne se rend pas coupable de toutes les fautes et ne les commet pas toutes avec la même gravité. La liste, non exhaustive, de Paul couvre trois domaines de la vie humaine: la sexualité, la religion et les relations humaines. Pour d’autres listes similaires, voir #Ro 1:24-32 ; #1Co 6:9-10.

5:19

évidentes. La chair se manifeste inévitablement et de façon évidente.

la débauche. Le mot grec est porneia, d’où vient le mot français « pornographie ». Il décrivait toute activité sexuelle illégitime, ce qui inclut (mais ne s’y limite pas) l’adultère, le sexe avant le mariage, l’homosexualité, la zoophilie, l’inceste et la prostitution.

le dérèglement. Le mot désignait, à l’origine, toute conduite excessive et tout manque de retenue, mais avait finalement été associé aux excès et à la permissivité dans le cadre sexuel.

5:20

la magie. Le mot grec pharmakeia, dont dérive le mot français « pharmacie », renvoyait originellement aux médicaments en général, mais finit par désigner uniquement les drogues capables d’altérer la conscience et l’humeur, de même que l’occultisme, la sorcellerie et la magie. Nombre de pratiques païennes religieuses exigeaient l’utilisation de telles drogues pour soutenir la communication avec les divinités.

les querelles …  les sectes. Beaucoup de ces péchés liés au domaine des relations humaines ont à voir avec une forme ou une autre de colère. Les « rivalités » provoquent des querelles, la « jalousie » provoque des « animosités ». Les quatre termes suivants représentent des formes d’hostilité entre individus et groupes.

5:21

l’ivrognerie, les excès de table. Probablement une allusion spécifique aux orgies qui caractérisaient les cultes païens et idolâtres. Ces termes renvoient plus généralement à des comportements grossiers, bruyants et tapageurs.

commettent. C’est le mot clé de l’avertissement de Paul. Le verbe grec décrit une pratique habituelle et permanente. Les croyants sont certes susceptibles de commettre de tels péchés, mais ceux qui se caractérisent par leur pratique constante, sans repentance, ne peuvent appartenir à Dieu

n’hériteront point le royaume de Dieu. Il est à remarquer que la vérité du salut par grâce est clairement sous-entendue dans ce premier v. du sermon sur la montagne. Jésus disait en substance que le royaume est un don offert gratuitement à ceux qui ont conscience de leur propre pauvreté d’esprit.

Ceux qui ne sont pas régénérés ont l’interdiction d’entrer dans le royaume spirituel des régénérés, sur lesquels Christ règne dès à présent, et ils seront exclus du règne millénaire ainsi que de l’état de bonheur éternel qui suivra.

5:22

le fruit de l’Esprit. C’est-à-dire l’attitude sainte qui caractérise tous ceux qui appartiennent à Dieu par la foi en Christ et possèdent l’Esprit de Dieu. L’Esprit produit un fruit qui consiste en neuf caractéristiques ou attitudes inextricablement liées entre elles et que les croyants ont l’ordre de pratiquer dans tout le N.T.

l’amour. Parmi les divers termes que le grec possède, il s’agit ici de l’agapê, l’amour du choix, qui ne désigne pas une simple affection émotionnelle, une attirance physique ni un lien familial, mais un respect, un attachement et une affection propres à conduire au service volontaire, au sacrifice de soi (#Jn 15: 13 ; #Ro 5:8 ; #1Jn 3:16-17).

la joie. Un bonheur fondé sur les promesses divines inaltérables et les réalités spirituelles éternelles. C’est le sentiment de bien-être expérimenté par celui qui sait que tout va bien entre lui et le Seigneur (#1Pi 1:8). Cette joie n’est pas le résultat de circonstances favorables, et elle est ressentie même dans les circonstances les plus difficiles et les plus pénibles (#Jn 16:20-22). Elle est un don de Dieu, de sorte que les croyants ne sont pas censés essayer de la créer eux-mêmes mais se réjouir de la bénédiction qu’ils possèdent déjà (#Ro 14: 17 ; #Ph 4:4).

la paix. Le calme intérieur né de la confiance qu’on place dans la relation salvatrice que l’on a avec Christ. Comme la joie, la paix n’est pas liée aux circonstances (#Jn 14: 27 ; #Ro 8:28 ; #Ph 4:6-7, #Ph 4:9).

la patience. Renvoie à la capacité d’endurer les blessures infligées par les autres et aux dispositions à accepter les situations irritantes ou douloureuses (#Ep 4:2 ; #Col 3:12 ; #1Ti 1:15-16).

la bonté. Excellence morale et spirituelle, manifestée par une gentillesse active (#Ro 5:7). Les croyants ont l’ordre d’être des modèles de bonté (#Ga 6:10 ; #2Th 1:11).

la bienveillance. Intérêt tendre pour les autres, manifesté dans le désir de traiter autrui avec douceur, de la même manière que le Seigneur traite tous les croyants (#Mt 11:28-29 ; #Mt 19:13-14 ; #2Ti 2:24).

la foi. Ou la fidélité, la loyauté (#La 3:22 ; #Ph 2:7-9 ; #1Th 5:24 ; #Ap 2:10).

la douceur. C’est une attitude d’humilité et de gentillesse, de patiente soumission face aux offenses, sans désir de vengeance. Le mot est employé dans le N.T. pour décrire trois attitudes: la soumission à la volonté de Dieu (#Col 3:12), la capacité de se laisser enseigner (#Ja 1:21) et la considération pour autrui (#Ep 4:2).

la maîtrise de soi. C’est-à-dire la capacité de réfréner les passions et les appétits charnels (#1Co 9:25 ; #2P 1:5-6).

5:23

la loi. Quand un chrétien marche par l’Esprit et manifeste son fruit, il n’a besoin d’aucune loi extérieure pour produire les attitudes et les comportements qui plaisent à Dieu (cf. #Ro 8:4).

5:24

ont crucifié la chair. Un des quatre emplois de « crucifié » qui ne renvoient pas à la crucifixion de Christ (cf. #Ga 2:20 ; #Ga 6:14 ; #Ro 6:6). Paul déclare ici que la chair a été exécutée, mais il n’en demeure pas moins que la bataille spirituelle fait toujours rage dans les croyants (voir la note sur Ro 7:14-25 {==> "Ro 7:14"}). L’utilisation que Paul fait de ce mot rappelle la croix de Christ, où s’est en réalité accomplie la mort de la chair et la fin de son pouvoir dominateur sur le croyant (#Ro 6:1-11). Les chrétiens doivent attendre leur glorification pour être enfin débarrassés de leur nature humaine non rachetée (#Ro 8:23); cependant, en marchant par l’Esprit, ils ont la capacité de plaire à Dieu dès ici-bas.

5:25

marchons aussi selon l’Esprit. Voir la note sur le v. 16 {==> "Ga 5:16"}.

 

GALATIANS 5 : 19 À 26  ***

19 Now the works of the flesh are manifest, which are fornication, uncleanness, lasciviousness,

20 idolatry, sorcery, hatred, contentions, jealousies, outbursts of anger, disputes, dissensions, factions,

21 envy, drunkenness, orgies, and the like. I tell you before, as I have already said, that they which do such things shall not inherit the kingdom of God.

22 But the fruit of the Spirit is love, joy, peace, patience, kindness, goodness, faithfulness,

23 (5-22) meekness, temperance; (5-23) the law is not against these things.

24 Those who belong to Christ Jesus have crucified the flesh with its passions and desires.

25 If we live by the Spirit, let us also walk in the Spirit.

26 Do not be desirous of vain glory, provoking one another, envying one another.

NOTES JOHN MACARTHUR

5:19-21 These sins characterize all unregenerate humanity, who lives subject to the commandments of the law inoperative; they do not lead that sin, even if not everyone is guilty of all sins and do not commit all with the same gravity. The list is not exhaustive, Paul covers three areas of human life: sexuality, religion and human relations. For similar lists, see # Ro 1:24-32; # 1Co 6:9-10.

5:19

evident. The flesh will inevitably manifest and obvious way.

debauchery. The Greek word is porneia, from which comes the French word "pornography." He described any unlawful sexual activity, which includes (but is not limited to) adultery, premarital sex, homosexuality, bestiality, incest and prostitution.

disruption. The word meant originally, excessive driving and any lack of restraint, but had finally been associated with excess and permissiveness in sexual context.

5:20

magic. The Greek word pharmakeia, which derives the French word "pharmacy", originally referred to drugs in general, but eventually designate only drugs capable of altering consciousness and mood, as well as the occult, witchcraft and magic. Number of religious pagan practices required the use of such drugs to support communication with the gods.

quarrels ... sects. Many of these sins related to human relations have to do with one form or another in anger. The "rivalry" cause quarrels, "jealousy" causes "animosity." The next four terms represent forms of hostility between individuals and groups.

5:21

drunkenness, orgies. Probably a specific reference to orgies that characterized the pagan and idolatrous worship. These terms refer more generally rude, loud and rowdy behavior.

commit. This is the key word of warning from Paul. The Greek verb describes a habitual and permanent practice. Believers are indeed likely to commit such sins, but those who are characterized by their constant practice, without repentance, can not belong to God

not inherit the kingdom of God. It should be noted that the truth of salvation by grace is clearly implied in the first v. the Sermon on the Mount. Jesus said in substance that the kingdom is a gift freely offered to those who are conscious of their own poverty of spirit.

Those who are not born again are forbidden to enter the spiritual realm regenerated on which Christ reigns now, and they will be excluded from the millennial reign and the state of eternal happiness will follow.

5:22

the fruit of the Spirit. That is to say, the holy attitude that characterizes all those who belong to God through faith in Christ and have the Spirit of God. The Spirit produces fruit that consists of nine characteristics or attitudes inextricably linked and that believers are commanded to practice throughout the NT

love. Among the various terms that the Greek has, this is the agape, the love of choice, which does not refer to a simple emotional affection, physical attraction or a family relationship, but a respect, a commitment and a capable of leading voluntary service affection, self-sacrifice (# Jn 15: 13; # Ro 5:8; # 1 Jn 3:16-17).

joy. Happiness based on unchanging divine promises and eternal spiritual realities. It is the feeling of well-being experienced by one who knows that all is well between him and the Lord (# 1 Peter 1:8). This joy is not the result of favorable circumstances, it is felt even in the most difficult circumstances and the most painful (Jn 16:20-22 #). It is a gift from God, so that believers are not supposed to try to establish themselves but rejoice in the blessings they already have (# Ro 14: 17; # Ph 4:4).

peace. Inner calm born of the confidence we place in the saving relationship that we have with Christ. Such as joy, peace is not related to the circumstances (# Jn 14: 27; # Ro 8:28; 4:6-7 Ph #, # Ph 4:9).

patience. Refers to the ability to endure injuries inflicted by others and the willingness to accept irritating or painful situations (# Eph 4:2; # Col 3:12; # 1Ti 1:15-16).

goodness. Moral and spiritual excellence manifested by active kindness (# Ro 5:7). Believers are commanded to be models of kindness (# Ga 6:10; # 2Th 1:11).

benevolence. Tender interest for others, expressed the desire to treat others with kindness, the same way the Lord treats all believers (Mt 11:28-29 #, # Mt 19:13-14; # 2Ti 2:24) .

faith. Or fidelity, loyalty (# The 3:22; # Ph 2:7-9; # 1Th 5:24; # Rev 2:10).

softness. It is an attitude of humility and kindness, patient submission to face offenses without revenge. The word is used in the NT to describe three attitudes: submission to the will of God (Col 3:12 #), the ability to be taught (# Ja 1:21) and consideration for others (Ep # 4: 2).

self-control. That is to say the ability to restrain the passions and carnal appetites (# 1Co 9:25; # 2P 1:5-6).

5:23

law. When a Christian walk by the Spirit and manifest the fruit, it needs no external law to produce the attitudes and behaviors that are pleasing to God (cf. Rom 8:4 #).

5:24

have crucified the flesh. One of four jobs "crucified" that do not refer to the crucifixion of Christ (cf. Gal 2:20 #, # Ga 6:14; # Ro 6:6). Paul says here that the flesh has been executed, but he remains the spiritual battle that rages in believers (see note on Ro 7:14-25 {==> "Ro 7:14"} ). Paul's use of this word is reminiscent of the cross of Christ, which is actually accomplished the death of the flesh and the end of his domineering power over the believer (# Ro 6:1-11). Christians should expect their glorification to be finally rid of their unredeemed human nature (# Ro 8:23); However, walking in the Spirit, they have the ability to please God here on earth.

5:25

let us also walk in the Spirit. See the note on ver. 16 {==> "Ga 5:16"}.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/