GENÈSE 14 : 1 À 24 + ***GENESIS 14 : 1 à 24 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

08/03/2015 08:49

GENÈSE 14 : 1 À 24 + ***

1 ¶  Dans le temps d’Amraphel, roi de Schinear, d’Arjoc, roi d’Ellasar, de Kedorlaomer, roi d’Elam, et de Tideal, roi de Gojim,

14:1-12 Attaquer, conquérir et soumettre d’autres rois et districts, tout cela était activité courante dans le Croissant Fertile à l’époque d’Abraham. Ces régions couvraient un territoire allant de Schinear, à l’est (région de Babylone en Mésopotamie), au sud de la mer Salée (mer Morte), en passant par la plaine du Jourdain, le pays de Moab, le sud-ouest de la mer Morte et les montagnes de Séir (plus tard Édom). Les Amalécites (Les Amalécites étaient les descendants d’Amalek, un petit-fils d’Ésaü.) n’existaient pas au temps d’Abraham (cf. #Ge 36:12), mais bien lorsque Moïse écrivit. Les Amoréens disséminés dans cette région devinrent des Cananéens. Lorsque des États vassaux pensaient pouvoir rejeter en toute impunité le joug de leur suzerain, ils se rebellaient en ne payant pas le tribut fixé et attendaient la riposte militaire. Cette fois-là, la rébellion entraîna une importante expédition du roi Kedorlaomer et de ses alliés (vv. #Ge 14:5-7); lors de la bataille contre Sodome, Gomorrhe et leurs alliés qui s’ensuivit (vv. #Ge 14:8-10), les vassaux firent de mauvais calculs et perdirent. Lot, qui résidait alors à Sodome, fut fait prisonnier.

2  il arriva qu’ils firent la guerre à Béra, roi de Sodome, à Birscha, roi de Gomorrhe, à Schineab, roi d’Adma, à Schémeéber, roi de Tseboïm, et au roi de Béla, qui est Tsoar.

3  Ces derniers s’assemblèrent tous dans la vallée de Siddim, qui est la mer Salée.

4  Pendant douze ans, ils avaient été soumis à Kedorlaomer ; et la treizième année, ils s’étaient révoltés.

5  Mais, la quatorzième année, Kedorlaomer et les rois qui étaient avec lui se mirent en marche, et ils battirent les Rephaïm à Aschteroth-Karnaïm, les Zuzim à Ham, les Emim à Schavé-Kirjathaïm,

6  et les Horiens dans leur montagne de Séir, jusqu’au chêne de Paran, qui est près du désert.

7  Puis ils s’en retournèrent, vinrent à En-Mischpath, qui est Kadès, et battirent les Amalécites sur tout leur territoire, ainsi que les Amoréens établis à Hatsatson-Thamar.

8  Alors s’avancèrent le roi de Sodome, le roi de Gomorrhe, le roi d’Adma, le roi de Tseboïm, et le roi de Béla, qui est Tsoar ; et ils se rangèrent en bataille contre eux, dans la vallée de Siddim,

9  contre Kedorlaomer, roi d’Elam, Tideal, roi de Gojim, Amraphel, roi de Schinear, et Arjoc, roi d’Ellasar : quatre rois contre cinq.

10  La vallée de Siddim était couverte de puits de bitume ; le roi de Sodome et celui de Gomorrhe prirent la fuite, et y tombèrent ; le reste s’enfuit vers la montagne.

vallée de Siddim. Il pourrait s’agir de la large avancée de terre à l’est de la mer Morte. A l’époque d’Abram, elle se prolongeait peut-être vers la côte ouest (près de Massada), ainsi l’extrême sud de la mer Morte actuelle formait cette vallée sèche.

puits de bitume. Les puits de goudron fournissaient des produits d’étanchéité destinés à toutes sortes d’usages.

11  Les vainqueurs enlevèrent toutes les richesses de Sodome et de Gomorrhe, et toutes leurs provisions ; et ils s’en allèrent.

12  Ils enlevèrent aussi, avec ses biens, Lot, fils du frère d’Abram, qui demeurait à Sodome ; et ils s’en allèrent.

13 ¶  Un fuyard vint l’annoncer à Abram, l’Hébreu ; celui-ci habitait parmi les chênes de Mamré, l’Amoréen, frère d’Eschcol et frère d’Aner, qui avaient fait alliance avec Abram.

Un fuyard. Un des survivants avait échappé aux envahisseurs et fui dans la montagne (v. #Ge 14: 10). Il partit à la recherche de l’oncle de Lot (les gens connaissaient les liens de parenté des uns et des autres). Une personne aussi riche qu’Abram ne devait pas être difficile à trouver, et il était considéré comme apte à intervenir dans le conflit qui avait affecté ses proches parents.

l’Hébreu. Pour la première fois dans le récit biblique, cette appellation ethnique remontant au personnage d’Héber (cf. #Ge 11:15-17) est donnée à Abram. Les étrangers l’utilisaient en parlant des Israélites, et les Israélites l’utilisaient en parlant d’eux-mêmes en présence d’étrangers (cf. #Ge 34:14 ; #Ge 40:15 ; #Ge 43:32).

14  Dès qu’Abram eut appris que son frère avait été fait prisonnier, il arma trois cent dix-huit de ses plus braves serviteurs, nés dans sa maison, et il poursuivit les rois jusqu’à Dan.

braves serviteurs. La milice privée d’Abram, constituée de membres de sa famille élargie (« nés dans sa maison »), comptait 318 hommes. C’étaient des gardes du corps très bien formés et la force protectrice de ses biens. Abram et ses alliés (vv. #Ge 14: 13, #Ge 14: 24) partirent à la poursuite des ravisseurs militaires, de peur que les prisonniers ne soient emmenés à l’est, vers Schinear (désignation ancienne de la Mésopotamie), ou plus loin vers Elam.

15  Il divisa sa troupe, pour les attaquer de nuit, lui et ses serviteurs ; il les battit, et les poursuivit jusqu’à Choba, qui est à la gauche de Damas.

14:15-16

divisa …  battit …  poursuivit …  ramena. Abram, en homme sage au fait des stratégies militaires, poursuivit l’ennemi sur plus de 240 km (nord de Damas) et vainquit la coalition, obtenant un succès total dans son entreprise.

16  Il ramena toutes les richesses ; il ramena aussi Lot, son frère, avec ses biens, ainsi que les femmes et le peuple.

17 ¶  Après qu’Abram fut revenu vainqueur de Kedorlaomer et des rois qui étaient avec lui, le roi de Sodome sortit à sa rencontre dans la vallée de Schavé, qui est la vallée du roi.

vallée de Schavé. Le roi de Sodome ainsi libéré vint rencontrer Abram près de Jérusalem.

18  Melchisédek, roi de Salem, fit apporter du pain et du vin : il était sacrificateur du Dieu Très-Haut.

Melchisédek, roi de Salem. Le manque de détails biographiques et généalogiques sur ce roi, dont le nom signifiait « roi de justice » et qui était sacrificateur dans la Jérusalem antique, a permis à la révélation ultérieure de le présenter comme une figure de Christ (cf. #Ps 110:4 ; #Hé 7:17, #Hé 7:21). A l’époque d’Abram, son statut supérieur est confirmé

1° par le roi de Sodome, le premier à rencontrer Abram après sa victoire, qui s’en remet à Melchisédek avant de présenter sa requête (vv. #Ge 14: 17, #Ge 14: 21) et

2° par Abram qui, sans faire d’objection, accepte sa bénédiction et lui donne la dîme (vv. #Ge 14:19-20). Cf. #Hé 7:1-2.

sacrificateur du Dieu Très-Haut. L’emploi de l’hébreux El-Elyon pour Dieu indique que Melchisédek, qui utilise par 2 fois cette appellation (vv. #Ge 14: 18, #Ge 14: 19), n’adorait, ne servait et ne représentait aucune divinité cananéenne, mais bien le Dieu qu’Abram appelait Yahvé El-Elyon (« l’Éternel, le Dieu Très-Haut », v. 22). La description supplémentaire « maître du ciel et de la terre » le confirme, car elle est utilisée à la fois par Abram et par Melchisédek (vv. #Ge 14: 19, #Ge 14: 22).

19  Il bénit Abram, et dit : Béni soit Abram par le Dieu Très-Haut, maître du ciel et de la terre !

20  Béni soit le Dieu Très-Haut, qui a livré tes ennemis entre tes mains ! Et Abram lui donna la dîme de tout.

qui a livré tes ennemis entre tes mains. L’honneur de la victoire sur une coalition militaire plus puissante revenait tout naturellement au Dieu souverain (El-Elyon), et non aux prouesses d’Abram. La suite logique, pour Melchisédek comme pour Abram, est l’adoration sincère du vrai Dieu.

la dîme. Première mention dans l’Écriture d’un don représentant 10% des biens (cf. #Ge 28:22). Cette offrande était tout à fait volontaire et ne concernait peut-être que le dixième du meilleur, et non du total. Elle n’équivaut pas à la dîme exigée d’Israël par la loi mosaïque.

21 ¶  Le roi de Sodome dit à Abram : Donne-moi les personnes, et prends pour toi les richesses.

14:21-24 Si Abram avait accepté la proposition du roi de Sodome, il aurait permis à ce méchant roi d’imputer sa richesse à sa propre générosité, portant ainsi atteinte au témoignage pourtant clair de la bénédiction de l’Éternel sur sa vie. Accepter un tel paiement aurait nui à sa confiance en Dieu. Les alliés d’Abram restaient, quant à eux, libres de prendre leur propre décision. Abram estima que la nourriture prise sur le butin était une compensation suffisante pour ses serviteurs. Sa réaction et son témoignage durent balayer en grande partie, auprès de ses serviteurs, les impressions négatives laissées par la récente fuite d’Égypte (voir #Ge 12: 20).

22  Abram répondit au roi de Sodome : Je lève la main vers l’Éternel, le Dieu Très-Haut, maître du ciel et de la terre:

23  je ne prendrai rien de tout ce qui est à toi, pas même un fil, ni un cordon de soulier, afin que tu ne dises pas : J’ai enrichi Abram. Rien pour moi !

24  Seulement, ce qu’ont mangé les jeunes gens, et la part des hommes qui ont marché avec moi, Aner, Eschcol et Mamré: eux, ils prendront leur part.

 

GENESIS 14 : 1 à 24 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

1 ¶ In the days of Amraphel king of Shinar, Arioch king of Ellasar, Chedorlaomer king of Elam, and Tidal king of nations,

14: 1-12 Attack, conquer and submit other kings and districts, all this was common activity in the Fertile Crescent in the time of Abraham. These regions covered a territory from Shinar, east (region of Babylon in Mesopotamia), south of the Salt Sea (Dead Sea), to the plain of Jordan, the land of Moab, south-west the Dead Sea and the mountains of Seir (later Edom). The Amalekites (The Amalekites were the descendants of Amalek, a grand-son of Esau.) Did not exist at the time of Abraham (cf. #Ge 36:12) but when Moses wrote. The Amorites scattered in this region became the Canaanites. When vassal states thought they reject with impunity the yoke of their overlord, they rebelled by not paying the fixed tribute and were waiting for the military response. This time, the rebellion led a large expedition of King Chedorlaomer and his allies (#Ge vv. 14: 5-7); in the battle against Sodom, Gomorrah and their allies that ensued (#Ge vv. 14: 8-10), the vassals miscalculations made and lost. Lot, who then resided in Sodom, was taken prisoner.

2 That these made war with Bera king of Sodom, and Birsha king of Gomorrah, Shinab king of Admah, Shemeber king of Zeboiim, and the king of Bela, which is Zoar.

3 All these were joined together in the vale of Siddim, which is the salt sea.

4 Twelve years they served Chedorlaomer; and the thirteenth year they rebelled.

5 In the fourteenth year Chedorlaomer and the kings that were with him went up, and smote the Rephaim in Ashteroth Karnaim, the Zuzim in Ham, the Emim in Shaveh Kiriathaim,

6 and the Horites in their mount Seir, unto Elparan, which is by the wilderness.

7 And they returned, and came to En-mishpat, which is Kadesh, and smote the Amalekites throughout their territory, and the Amorites, in Hazezontamar.

8 And there went out the king of Sodom, the king of Gomorrah, and the king of Admah, the king of Zeboiim, and the king of Bela, which is Zoar; and they set themselves in array against them in the vale of Siddim,

9 against Chedorlaomer king of Elam, and Tidal king of nations, Amraphel king of Shinar, and Arioch king of Ellasar: four kings against five.

10 The Valley of Siddim was full of tar pits; the king of Sodom and Gomorrah fled, and fell there; the rest fled to the mountain.

Siddim Valley. It could be the wide spit of land east of the Dead Sea. At the time of Abram, it continued perhaps to the west coast (near Masada) and the extreme south of the present Dead Sea formed the dry valley.

bitumen wells. The tar pits were providing sealing products for all kinds of uses.

11 And they took all the goods of Sodom and Gomorrah, and all their provisions; and they went away.

12 And they took with his property, Lot, Abram's brother's son, who dwelt in Sodom; and they went away.

¶ 13 One who had escaped came and told Abram the Hebrew; he dwelt by the oaks of Mamre the Amorite, brother of Eshcol, and brother of Aner: and these were confederate with Abram.

A fugitive. One of the survivors had escaped the invaders and fled into the mountains (v #Ge. 14: 10). He went in search of the uncle of Lot (people knew kinship of each other). Abram a rich person should not be hard to find, and he was considered fit to intervene in the conflict that had affected his close relatives.

Hebrew. For the first time in the biblical narrative, this ethnic name dating back to the character of Eber (cf. #Ge 11: 15-17) is given to Abram. Foreigners used it when speaking of the Israelites, and the Israelites used it when speaking of themselves in the presence of strangers (cf. #Ge 34:14; 40:15 #Ge; #Ge 43:32).

14 And when Abram heard that his brother was taken captive, he armed three hundred and eighteen of his trained servants, born in his house, and he pursued them unto Dan.

trained servants. Abram's private militia, consisting of members of his extended family ("born in his house") had 318 men. They were very well trained guards body and protective force of his property. Abram and his allies (#Ge vv. 14: 13 #Ge 14: 24) went in pursuit of military captors, lest prisoners are taken to the east, to Shinar (ancient name of Mesopotamia) or farther Elam.

15 He divided his forces to attack them by night, he and his servants; smote them, and pursued them to Choba, which is to the left of Damascus.

14: 15-16

divided ... beat ... continued ... brought. Abram, a wise man aware of the military strategies pursued the enemy over 240 km (north of Damascus) and defeated the coalition, obtaining a total success in his business.

16 And he brought back all the; also brought back Lot, his brother, and his goods, and the women and the people.

¶ 17 After Abram returned victorious Chedorlaomer and the kings that were with him, the king of Sodom went out to meet him in Shaveh Valley, which is the king's dale.

Shaveh Valley. The king of Sodom went to meet Abram freed near Jerusalem.

18 And Melchizedek king of Salem brought forth bread and wine: and he was priest of God Most High.

Melchizedek king of Salem. The lack of biographical and genealogical information about this king, whose name means "king of righteousness" and who was a priest in ancient Jerusalem, has allowed the subsequent revelation to present it as a figure of Christ (cf. #PS 110: 4; 7:17 # Hey, Hey # 7:21). At the time of Abram, his superior status is confirmed

1 by the king of Sodom, the first to meet Abram after his victory, which relies on Melchizedek before making the request (#Ge vv. 14: 17 #Ge 14: 21)

2 by Abram, without objection, accepts his blessing and gives him a tithe (14 #Ge vv. 19-20). # Cf. Heb 7: 1-2.

priest of God Most High. The use of the El-Elyon Hebrew for God says that Melchizedek, which uses 2 times this term (#Ge vv. 14: 18 #Ge 14: 19), not loved, not used and posed no deity Canaanite, but the LORD God called Abram El-Elyon ("the Lord, the Most High God," v. 22). The additional description "possessor of heaven and earth" confirms, as it is used by both Abram and Melchizedek (#Ge vv. 14: 19 #Ge 14: 22).

19 And he blessed him, and said, Blessed be Abram of the most high God, possessor of heaven and earth!

20 And blessed be God Most High, who has delivered your enemies into your hand! And he gave him tithes of all.

who has delivered your enemies into your hand. The honor of the victory over a powerful military coalition naturally returned to the sovereign God (El Elyon), not the prowess of Abram. The next logical for Melchizedek like Abram, is the true worship of the true God.

tithing. First mention in Scripture of a donation of 10% of the property (see #Ge 28:22). This offering was entirely voluntary and perhaps concerned only one tenth of the best, not the total. It is not equivalent to the required tithes of Israel by the Mosaic Law.

¶ 21 The king of Sodom said to Abram, Give me the persons, and take to thyself.

14: 21-24 If Abram had accepted the proposal of the king of Sodom, it would have allowed this evil king impute his wealth to his own generosity, thus harming yet clear testimony of the Lord's blessing on his life . Accept such payment would have affected his confidence in God. The allies of Abram remained, in turn, free to make their own decision. Abram found that the food taken from the spoil was sufficient compensation for his servants. His reaction and his testimony last sweep largely to his servants the negative impressions left by the recent leak of Egypt (see #Ge 12: 20).

22 Abram said to the king of Sodom, I have lift up mine hand unto the LORD, the most high God, possessor of heaven and earth:

23 I will take nothing from all that is yours, not even a thread or a sandal strap, that you should say, I have made Abram rich. Nothing for me!

24 Only what the young men have eaten, and the portion of the men which went with me, Aner, Eshcol, and Mamre; let them take their share.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/