GENÈSE 31 : 1 À 55 + ***GENESIS 31 : 1 à 55 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

29/04/2015 16:23

GENÈSE 31 : 1 À 55 + ***

1 ¶  Jacob entendit les propos des fils de Laban, qui disaient : Jacob a pris tout ce qui était à notre père, et c’est avec le bien de notre père qu’il s’est acquis toute cette richesse.

31:1-2 De tendance matérialiste et envieux du succès de Jacob, les fils de Laban se plaignirent de ce qu’ils considéraient comme la diminution des biens de leur père, et du même coup de leur propre héritage. Si Jacob l’apprit, Laban aussi. Cette information lui resta sur le cœur et il développa une attitude bourrue envers son beau-fils (cf. v. #Ge 31:20). Profiter des bénédictions de Dieu à travers Jacob (#Ge 30:27, #Ge 30:30) était une chose, mais prendre conscience que seul Jacob était béni en était une autre, et de ce fait, Laban n’adressa aucune louange ni gratitude à Dieu.

2  Jacob remarqua aussi le visage de Laban ; et voici, il n’était plus envers lui comme auparavant.

3  Alors l’Éternel dit à Jacob : Retourne au pays de tes pères et dans ton lieu de naissance, et je serai avec toi.

Retourne au pays. Lorsque Jacob avait cherché à partir à la fin de son contrat (#Ge 30:25), le temps de Dieu n’était pas encore venu. Maintenant qu’il était temps, Dieu dirigea le départ de Jacob et lui assura sa présence. Ainsi, il partit après six années supplémentaires (vv. #Ge 31:38-41).

4  Jacob fit appeler Rachel et Léa, qui étaient aux champs vers son troupeau.

appeler …  aux champs. L’hébreu permet de comprendre que Jacob appela ses femmes dans les champs. Là, il pouvait leur faire part de ses plans en toute confidentialité.

5  Il leur dit : Je vois, au visage de votre père, qu’il n’est plus envers moi comme auparavant ; mais le Dieu de mon père a été avec moi.

votre père …  mon père. Un contraste, peut-être pas intentionnel mais néanmoins perceptible, puisque leur père lui manifestait du rejet, tandis que le Dieu de son père l’avait accepté.

6  Vous savez vous-mêmes que j’ai servi votre père de tout mon pouvoir.

31:6-9 Comme l’expliqua Jacob, son service illimité à leur père avait été récompensé par des changements de salaire visant à paralyser son entreprise, mais Dieu était intervenu en empêchant Laban de lui nuire (v. #Ge 31:7) et en suppléant aux changements de salaire par une grande prospérité (v. #Ge 31:9).

7  Et votre père s’est joué de moi, et a changé dix fois mon salaire ; mais Dieu ne lui a pas permis de me faire du mal.

8  Quand il disait : Les tachetées seront ton salaire, toutes les brebis faisaient des petits tachetés. Et quand il disait : Les rayées seront ton salaire, toutes les brebis faisaient des petits rayés.

9  Dieu a pris à votre père son troupeau, et me l’a donné.

10  Au temps où les brebis entraient en chaleur, je levai les yeux, et je vis en songe que les boucs qui couvraient les brebis étaient rayés, tachetés et marquetés.

11  Et l’ange de Dieu me dit en songe: Jacob ! Je répondis : Me voici !

l’ange de Dieu. Cf. #Ge 21: 17. Même personnage que l’ange de l’Éternel (#Ge 16: 11 ; #Ge 22: 11, #Ge 22: 15).

12  Il dit : Lève les yeux, et regarde : tous les boucs qui couvrent les brebis sont rayés, tachetés et marquetés ; car j’ai vu tout ce que te fait Laban.

13  Je suis le Dieu de Béthel, où tu as oint un monument, où tu m’as fait un vœu. Maintenant, lève-toi, sors de ce pays, et retourne au pays de ta naissance.

Je suis le Dieu de Béthel. L’ange de Dieu (v. #Ge 31:11) s’identifia clairement à Dieu et rappela leur précédente rencontre (#Ge 28:10-22).

14  Rachel et Léa répondirent, et lui dirent : Avons-nous encore une part et un héritage dans la maison de notre père ?

31:14-16 Les deux femmes reconnurent que, dans un contexte de rapports familiaux très tendus, leur héritage pouvait être mis en doute, puisque les liens de famille ne les retenaient plus. Elles admettaient aussi que l’intervention de Dieu avait, en réalité, permis de rembourser ce que leur père avait faussement retenu et gaspillé.

15  Ne sommes-nous pas regardées par lui comme des étrangères, puisqu’il nous a vendues, et qu’il a mangé notre argent ?

16  Toute la richesse que Dieu a ôtée à notre père appartient à nous et à nos enfants. Fais maintenant tout ce que Dieu t’a dit.

17 ¶  Jacob se leva, et il fit monter ses enfants et ses femmes sur les chameaux.

18  Il emmena tout son troupeau et tous les biens qu’il possédait, le troupeau qui lui appartenait, qu’il avait acquis à Paddan-Aram ; et il s’en alla vers Isaac, son père, au pays de Canaan.

19  Tandis que Laban était allé tondre ses brebis, Rachel déroba les théraphim de son père ;

les théraphim. Cf. #2R 23:24 ; #Ez 21:26. On croyait que ces images ou figurines de tailles différentes, en général des déesses nues avec des formes féminines bien accentuées, assuraient à leur détenteur la protection, les droits d’héritage et la fertilité. Rachel les avait peut-être dérobés pour permettre à Jacob d’être reconnu comme chef de toute la famille à la mort de Laban.

 Les faux dieux dans l’Ancien Testament

1. Les théraphim de Rachel (#Ge 31:19)

2. Le veau d’or au Sinaï (#Ex 32)

3. Ashéra ou Astarté, symbolisée par un pieu sacré; déesse suprême de Tyr, rattachée à la mer (#Jug 6:24-32)

4. Nanna, le dieu lune d’Ur, adoré par Abraham avant son appel (#Jos 24:2)

5. Dagon, dieu de l’agriculture et de la mer, principal dieu des Philistins et père de Baal (#Jug 16:23-30 ; #1S 5:1-7)

6. Astarté, déesse des Cananéens, une épouse de Baal (#1S 7:3-4)

7. Moloc, le dieu des Ammonites et la plus abominable des idoles mentionnées dans l’Écriture (#1R 11:7 ; #2R 23: 10 ; #2Ch 28:3 ; #2Ch 33:6)

8. Les deux veaux d’or fabriqués par le roi Jéroboam, dressés sur les lieux de pèlerinage de Dan et Béthel (#1R 12:28-31)

9. Baal, principale divinité de Canaan (#1R 18:17-40 ; #2R 10:28 ; #2R 11:18)

10. Rimmon, le dieu syrien de Naaman le lépreux (#2R 5:15-19)

11. Nisroc, le dieu assyrien de Sanchérib (#2R 19:37)

12. Nebo, le dieu babylonien de la sagesse et de la littérature (#Esa 46:1)

13. Merodac, aussi appelé Mardouk, le dieu principal du panthéon babylonien (#Jér 50:2)

14. Thammuz, le mari et le frère d’Astarté, dieu de la fertilité (#Ez 8:14)

15. La statue d’or dans la vallée de Dura (#Da 3)

20  et Jacob trompa Laban, l’Araméen, en ne l’avertissant pas de sa fuite.

trompa. Craignant la réaction de Laban (v. #Ge 31:31), Jacob se passa de la courtoisie habituelle qu’il n’avait pas omise auparavant (#Ge 30:25) et s’enfuit clandestinement au bon moment (v. #Ge 31:19). Avec tout son entourage, ce ne fut pas un départ simple. Le visage de Laban (vv. #Ge 31:1-2) exprimait assez d’hostilité pour que Jacob soupçonne de fortes représailles et réagisse en fuyant un danger dont il ne pouvait estimer l’ampleur.

21  Il s’enfuit, avec tout ce qui lui appartenait ; il se leva, traversa le fleuve, et se dirigea vers la montagne de Galaad.

le fleuve …  montagne de Galaad. Respectivement l’Euphrate et la région qui s’étend du sud de la Galilée à l’est du Jourdain.

22  Le troisième jour, on annonça à Laban que Jacob s’était enfui.

23  Il prit avec lui ses frères, le poursuivit sept journées de marche, et l’atteignit à la montagne de Galaad.

sept journées de marche. Qu’il ait fallu si longtemps à la troupe de Laban pour rattraper un groupe beaucoup plus grand, chargé de biens et accompagné d’animaux, indique que la famille de Jacob s’était astreinte à une marche forcée, probablement sous l’effet de la peur.

24  Mais Dieu apparut la nuit en songe à Laban, l’Araméen, et lui dit : Garde-toi de parler à Jacob ni en bien ni en mal !

Garde-toi …  ni en bien ni en mal. Afin d’éviter tout mal à Jacob, Dieu le protégea à nouveau de façon souveraine, comme il l’avait fait pour Abraham et Isaac (#Ge 12:17-20 ; #Ge 20:3-7 ; #Ge 26:8-11). Ce fut avec cette expression de type proverbial (cf. #Ge 24: 50 ; #2S 13: 22) que Laban fut averti de n’utiliser aucune des options qui s’offraient à lui, bonnes ou mauvaises, pour modifier la situation et ramener Jacob.

25 ¶  Laban atteignit donc Jacob. Jacob avait dressé sa tente sur la montagne ; Laban dressa aussi la sienne, avec ses frères, sur la montagne de Galaad.

26  Alors Laban dit à Jacob : Qu’as-tu fait ? Pourquoi m’as-tu trompé, et emmènes-tu mes filles comme des captives par l’épée ?

mes filles comme des captives. Laban n’imaginait de toute évidence pas que ses filles aient pu accepter un tel départ et pensait qu’elles étaient parties sous la contrainte.

27  Pourquoi as-tu pris la fuite en cachette, m’as-tu trompé, et ne m’as-tu point averti ? Je t’aurais laissé partir au milieu des réjouissances et des chants, au son du tambourin et de la harpe.

31:27-29 Au moyen d’une série de questions, Laban protesta qu’il aurait eu le droit d’organiser une fête d’adieux pour sa famille et réprimanda Jacob pour son manque d’égards.

28  Tu ne m’as pas permis d’embrasser mes fils et mes filles ! C’est en insensé que tu as agi.

29  Ma main est assez forte pour vous faire du mal ; mais le Dieu de votre père m’a dit hier : Garde-toi de parler à Jacob ni en bien ni en mal !

30  Maintenant que tu es parti, parce que tu languissais après la maison de ton père, pourquoi as-tu dérobé mes dieux ?

pourquoi as-tu dérobé mes dieux? Vu l’ardent désir de Jacob de retourner en Canaan (cf. #Ge 30:25), il pouvait à la rigueur comprendre qu’il soit parti sans l’en informer, mais cela n’excusait pas le vol des théraphim (v. #Ge 31:19). La recherche minutieuse de Laban (vv. #Ge 31:33-35) indique à quel point ces idoles étaient précieuses pour lui, adorateur païen.

31  Jacob répondit, et dit à Laban : J’avais de la crainte à la pensée que tu m’enlèverais peut-être tes filles.

crainte. Les craintes de Jacob étaient fondées, puisqu’il était venu chercher une épouse et avait passé au moins 20 ans (v. #Ge 31:38) sous la domination d’un Laban égoïste.

32  Mais périsse celui auprès duquel tu trouveras tes dieux ! En présence de nos frères, examine ce qui t’appartient chez moi, et prends-le. Jacob ne savait pas que Rachel les eût dérobés.

33  Laban entra dans la tente de Jacob, dans la tente de Léa, dans la tente des deux servantes, et il ne trouva rien. Il sortit de la tente de Léa, et entra dans la tente de Rachel.

34  Rachel avait pris les théraphim, les avait mis sous le bât du chameau, et s’était assise dessus. Laban fouilla toute la tente, et ne trouva rien.

31:34-35 Pour cacher une action malhonnête, il faut encore plus de malhonnêteté et de supercherie.

35  Elle dit à son père : Que mon seigneur ne se fâche point, si je ne puis me lever devant toi, car j’ai ce qui est ordinaire aux femmes. Il chercha, et ne trouva point les théraphim.

ordinaire aux femmes. Rachel affirmait ainsi avoir ses règles.

36 ¶  Jacob s’irrita, et querella Laban. Il reprit la parole, et lui dit : Quel est mon crime, quel est mon péché, que tu me poursuives avec tant d’ardeur ?

37  Quand tu as fouillé tous mes effets, qu’as-tu trouvé des effets de ta maison ? Produis-le ici devant mes frères et tes frères, et qu’ils prononcent entre nous deux.

prononcent entre nous deux. Le vol et la malhonnêteté de Rachel provoquèrent un conflit majeur entre son père et son mari. Cet antagonisme ne pouvait être résolu que par une enquête officielle devant témoins.

38  Voilà vingt ans que j’ai passés chez toi ; tes brebis et tes chèvres n’ont point avorté, et je n’ai point mangé les béliers de ton troupeau.

31:38-42 Jacob se plaignit d’avoir dû injustement supporter des pertes normalement assumées par le propriétaire et d’avoir souffert dans l’exercice de ses responsabilités. Pour lui, il était clair que, sans l’intervention divine, Laban l’aurait complètement dépouillé.

39  Je ne t’ai point rapporté de bêtes déchirées, j’en ai payé le dommage ; tu me redemandais ce qu’on me volait de jour et ce qu’on me volait de nuit.

40  La chaleur me dévorait pendant le jour, et le froid pendant la nuit, et le sommeil fuyait de mes yeux.

41  Voilà vingt ans que j’ai passés dans ta maison ; je t’ai servi quatorze ans pour tes deux filles, et six ans pour ton troupeau, et tu as changé dix fois mon salaire.

42  Si je n’eusse pas eu pour moi le Dieu de mon père, le Dieu d’Abraham, celui que craint Isaac, tu m’aurais maintenant renvoyé à vide. Dieu a vu ma souffrance et le travail de mes mains, et hier il a prononcé son jugement.

celui que craint Isaac. Littéralement « la terreur d’Isaac », utilisé comme un nom divin. Voir aussi le v. 53. Jacob identifiait son Dieu à celui qui motiva Isaac à le révérer.

43 ¶  Laban répondit, et dit à Jacob : Ces filles sont mes filles, ces enfants sont mes enfants, ce troupeau est mon troupeau, et tout ce que tu vois est à moi. Et que puis-je faire aujourd’hui pour mes filles, ou pour leurs enfants qu’elles ont mis au monde ?

Laban se lança dans une plaidoirie qui n’était rien d’autre que la démonstration de son caractère cupide, puisqu’il affirma que tout lui appartenait.

44  Viens, faisons alliance, moi et toi, et que cela serve de témoignage entre moi et toi !

faisons alliance. Bien que Laban ait considéré tous les biens de Jacob comme lui appartenant  après tout, il était arrivé, 20 ans plus tôt, les mains vides - l’affaire fut clairement réglée en faveur de Jacob, puisque son beau-père repartit sans rien. Un traité fut conclu selon la coutume (vv. #Ge 31:45-51), et ils s’engagèrent à ne plus se causer de tort (v. #Ge 31:52). Un monceau auquel ils donnèrent un nom leur servit de témoignage (vv. #Ge 31:47-49), ils partagèrent le repas de consécration (vv. #Ge 31:46, #Ge 31:54) et prêtèrent serment au nom de leur Dieu (vv. #Ge 31:50, #Ge 31:53), puis ils se séparèrent. Tout contact entre les descendances d’Abraham en Canaan et en Mésopotamie semble s’être arrêté là.

45  Jacob prit une pierre, et il la dressa pour monument.

46  Jacob dit à ses frères : Ramassez des pierres. Ils prirent des pierres, et firent un monceau ; et ils mangèrent là sur le monceau.

47  Laban l’appela Jegar-Sahadutha, et Jacob l’appela Galed.

31:47-49

Jegar-Sahadutha …  Galed …  Mitspa. Les deux premiers mots signifient, en araméen et en hébreu, « monceau du témoignage ». Le troisième signifie « tour d’observation ».

48  Laban dit : Que ce monceau serve aujourd’hui de témoignage entre moi et toi ! C’est pourquoi on lui a donné le nom de Galed.

49  On l’appelle aussi Mitspa, parce que Laban dit : Que l’Éternel veille sur toi et sur moi, quand nous nous serons l’un et l’autre perdus de vue.

50  Si tu maltraites mes filles, et si tu prends encore d’autres femmes, ce n’est pas un homme qui sera avec nous, prends-y garde, c’est Dieu qui sera témoin entre moi et toi.

51  Laban dit à Jacob : Voici ce monceau, et voici ce monument que j’ai élevé entre moi et toi.

52  Que ce monceau soit témoin et que ce monument soit témoin que je n’irai point vers toi au-delà de ce monceau, et que tu ne viendras point vers moi au-delà de ce monceau et de ce monument, pour agir méchamment.

53  Que le Dieu d’Abraham et de Nachor, que le Dieu de leur père soit juge entre nous. Jacob jura par celui que craignait Isaac.

Dieu …  de Nachor. Laban faisait probablement un parallèle syncrétique entre le Dieu d’Abraham et celui de Nachor et Térach, respectivement frère et père du patriarche, ce qui poussa Jacob à utiliser à nouveau l’expression « celui que craignait Isaac » pour faire allusion au vrai Dieu (v. #Ge 31:42), car il ne pouvait pas donner de crédit aux mentions syncrétiques de Laban.

54  Jacob offrit un sacrifice sur la montagne, et il invita ses frères à manger ; ils mangèrent donc, et passèrent la nuit sur la montagne.

55  Laban se leva de bon matin, baisa ses fils et ses filles, et les bénit. Ensuite il partit pour retourner dans sa demeure.

 

GENESIS 31 : 1 à 55 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

1 ¶ He heard the words of Laban's son, saying, Jacob has taken all that was our father's, and it is with the good of our father he gotten all this wealth.

31: 1-2 In materialistic tendency and envious of the success of Jacob, the son of Laban complained about what they saw as the decline of property from their father, and thereby of their own heritage. If Jacob told Laban too. This information remained on his heart and he developed a gruff attitude toward his son-in (v. #Ge 31:20). Enjoy the blessings of God through Jacob (30:27 #Ge, #Ge 30:30) was one thing, but be aware that only Jacob was blessed was another, and thus Laban spoke no praise or gratitude to God.

2 Jacob saw the face of Laban; and behold, it was not toward him as before.

3 Then the Lord said to Jacob, Return to the land of your fathers and to thy kindred, and I will be with you.

Return to the land. When Jacob had tried to leave at the end of his contract (#Ge 30:25), God's time had not yet come. Now it was time, God directed the departure of Jacob and assured him his presence. Thus, he left after six additional years (vv #Ge. 31: 38-41).

4 Jacob sent and called Rachel and Leah to the field unto his flock.

call ... to the fields. Hebrew for understanding that Jacob called his wives in the fields. There, he could tell them of his plans confidentially.

5 He said to them, I see the face of your father, it is not toward me as before; but the God of my father was with me.

your father ... my father. A contrast, perhaps not intentional but nonetheless perceptible, since their father showed him the rejection, while the God of his father had accepted.

6 You know yourselves that I have served your father with all my power.

31: 6-9 As explained Jacob his unlimited service their father had been rewarded with salary changes to cripple his business, but God intervened by preventing Laban to harm him (v #Ge. 31: 7) and alternate with salary changes by great prosperity (v #Ge. 31: 9).

7 And your father hath deceived me, and changed my wages ten times; but God did not allow him to hurt me.

8 If he said: The speckled shall be your wages, then all the flock bore speckled. And when he said, 'The striped shall be your wages, then all the flock bore streaked.

9 God has taken away your father's livestock and given them to me.

10 In the time that the cattle conceived, that I lifted my eyes and saw in a dream that the rams which leaped on the flock were streaked, speckled, and spotted.

11 And the angel of God said to me in a dream, Jacob! I said, Here am I.

God's angel. See #Ge 21: 17. Even character that the angel of the Lord (#Ge 16: 11; #Ge 22: 11 #Ge 22: 15).

12 And he said: Lift up your eyes and see, all the rams which the flock are striped, speckled, and spotted; for I have seen all that Laban does to you.

13 I am the God of Bethel, where you anointed a pillar, where you made me a wish. Now, get thee out from this land, and return to the land of your birth.

I am the God of Bethel. The angel of God (v. #Ge 31:11) God is clearly identified and recalled their previous meeting (#Ge 28: 10-22).

14 Rachel and Leah answered and said unto him, Is there yet any portion or inheritance in our father's house?

31: 14-16 The two women recognized that in a very tense context of family relations, heritage could be questioned, since the family ties will more restrained. They also admit that the intervention of God, in reality, allowed to repay what their father had falsely retained and wasted.

15 Are we not counted of him strangers? For he has sold us, and it ate our money?

16 All the wealth that God has taken from our father belongs to us and to our children. Now then, what God has said.

17 ¶ Jacob rose and set his sons and his wives on camels.

18 He took all his cattle and all property that he owned, the flock that he had, he had acquired in Padan-Aram; and he went to Isaac his father in the land of Canaan.

19 And Laban went to shear his sheep, Rachel stole her father;

the idols. # 11:24 p.m. cf. 2R; #Ez 9:26 p.m.. It was believed that these images or figurines of various sizes, usually naked goddesses with well accentuated the female form, ensured the holder protection, inheritance rights and fertility. Rachel had perhaps stolen to allow Jacob to be recognized as head of the family on the death of Laban.

 False gods in the Old Testament

1. teraphim Rachel (#Ge 31:19)

2. The golden calf at Sinai (#Ex 32)

3. Asherah or Astarte, symbolized by a grove; supreme goddess of Tyre, attached to the sea (#Jug 6: 24-32)

4. Nanna, the moon god of Ur worshiped by Abraham before his call (#Jos 24: 2)

5. Dagon, the god of agriculture and the sea, the main god of the Philistines, and Baal father (#Jug 16: 23-30; 1S # 5: 1-7)

6. Astarte, goddess of the Canaanites, the wife of Baal (1S # 7: 3-4)

7. Molech, the god of the Ammonites and the most abominable idols mentioned in Scripture (# 1R 11: 7; # 2R 23: 10; # 2Ch 28: 3; # 2Ch 33: 6)

8. The two golden calves made by King Jeroboam erected on shrines of Dan and Bethel (# 1R 12: 28-31)

9. Baal Canaan main deity (# 1R 18: 17-40; 10:28 # 2R, # 2R 11:18)

10. Rimmon the Syrian god of Naaman the leper (# 2R 5: 15-19)

11. Nisroch, Sennacherib the Assyrian god (# 2R 7:37 p.m.)

12. Nebo, the Babylonian god of wisdom and literature (#Esa 46: 1)

13. Marduk, also known as Marduk, the chief god of the Babylonian pantheon (# Jer 50: 2)

14. Tammuz, the husband and brother of Astarte, the fertility god (#Ez 8:14)

15. The golden statue in the plain of Dura (#Da 3)

20 Jacob deceived Laban the Aramean by not warning of his escape.

deceived. Fearing the reaction of Laban (v. #Ge 31:31), Jacob passed the usual courtesy that he had not previously omitted (#Ge 30:25) and secretly fled at the right time (v. # Ge 31:19). With everyone around him, it was not a simple start. The face of Laban (vv #Ge 31: 1-2.) Expressed hostility enough to suspect that Jacob strong retaliation and reacts by fleeing danger which he could not estimate the magnitude.

21 So he fled with all that he had; he got up, crossed the river and headed for Mount Gilead.

the river ... Mount Gilead. Respectively the Euphrates and the region stretching south from Galilee to the east of Jordan.

22 On the third day Laban was told that Jacob had fled.

23 And he took his brethren with him, pursued him seven days' journey, and overtook him at Mount Gilead.

seven days' journey. That it took so long to Laban's troupe to make up a much larger group, in charge of goods and accompanied by animals, says Jacob's family was restricted by a forced march, probably as a result of fear.

24 And God came the night in a dream to Laban the Syrian, and said, See thou speak to Jacob either good or bad

Beware ... either good or bad. To avoid harm Jacob, God protected again in a sovereign manner, as he did for Abraham and Isaac (#Ge 12: 17-20; #Ge 20: 3-7; #Ge 26: 8 -11). It was with this proverbial expression of type (see #Ge 24: 50; # 2S 13: 22) Laban was warned not to use any of the options available to him, good or bad, to change the situation and bring Jacob.

¶ 25 Laban overtook Jacob. Jacob had pitched his tent on the mountain; Laban his, with his brethren in the mountain of Gilead.

26 Then Laban said to Jacob, What hast thou done? Why have you deceived me, and carried away my daughters like captives of the sword?

my daughters like captives. Laban imagined obviously does not want his daughters were able to accept such a start and thought they were party under duress.

27 Why did you flee secretly, have you deceived me, and hast thou not tell me, I would have sent you away with mirth and songs, with tambourine and harp.

31: 27-29 Through a series of questions, Laban protested that he would have been entitled to hold a farewell party for his family and Jacob reprimanded for his lack of respect.

28 You did not allow me to kiss my son and my daughters? It is insane that you have done.

29 My hand is strong enough to hurt you; but the God of your father said to me yesterday: Take heed that thou speak not to Jacob either good or bad

30 Now that you're gone because you longed after your father's house, why hast thou stolen my gods?

why have you stolen my gods? Given the eagerness of Jacob to return to Canaan (cf. #Ge 30:25), he could understand the rigor he left without informing, but that does not excuse the theft of idols (v . #Ge 31:19). Careful research Laban (vv #Ge. 31: 33-35) shows how these idols were precious to him, pagan worshiper.

31 Jacob answered and said to Laban, I was afraid at the thought that perhaps you would remove your daughters from me.

fear. Fears of Jacob were based, since he was picked a wife and had spent at least 20 years (v. #Ge 31:38) under the rule of a selfish Laban.

32 But perish With whomsoever you find your gods! Before our brethren discern what is thine with me, and take it. Jacob did not know that Rachel had stolen.

33 Laban went into Jacob's tent, into Leah's tent, the tent of the two maidservants, but he found nothing. He went out of Leah's tent, and entered Rachel's tent.

34 Rachel had taken the images, had put them in the camel's saddle, and sat upon them. Laban searched all the tent, and found nothing.

31: 34-35 To hide a dishonest action, we need more of dishonesty and deception.

35 She said to her father, Let not my lord be angry spot if I can not rise before you, for I have what is common to women. He searched, but found not the images.

ordinary women. Rachel have affirmed its rules.

¶ 36 Jacob was angry and quarreled Laban. He spoke again, and said, What is my trespass? What is my sin, that you pursued after me so hard?

37 thou hast searched all my stuff, what have you found of all your household? Set it here before my brethren and thy brethren, that they may judge between us.

judge between us two. Theft and dishonesty Rachel provoked a major conflict between her father and her husband. This antagonism could only be resolved by an official investigation before witnesses.

38 These twenty years I have been with you; Your sheep and goats have not miscarried, and I have not eaten the rams of your flock.

31: 38-42 Jacob complained of having been unfairly bear losses normally payable by the owner and have suffered in the exercise of its responsibilities. For him, it was clear that without divine intervention, Laban would have completely stripped.

39 I have brought thee torn of beasts I paid the damage; hand you required it, whether stolen by day, or stolen by night.

40 The heat consumed me in the daytime and the cold at night, and sleep fled from my eyes.

41 These twenty years I have been in your house; I served you fourteen years for your two daughters, and six years for your flock, and you changed my wages ten times.

42 If I had not had for me the God of my father, the God of Abraham and the Fear of Isaac, you would have sent me away now empty. God has seen my affliction and the labor of my hands, and last night he gave his judgment.

the fear of Isaac. Literally "the terror of Isaac", used as a divine name. See also v. 53. Jacob identified his God to that which inspired Isaac to revere.

43 ¶ And Laban answered and said unto Jacob, The daughters are my daughters, the children are my children, the flocks are my flocks, and all that you see is mine. And what can I do today for my daughters or to their children whom they have borne?

Laban launched into a plea which was nothing but demonstrate his greedy nature, since everything asserted that he had.

44 Come, let us make a covenant, I and thou, and let it be a witness between me and you!

make alliance. Although Laban has considered all the property belonging to him as Jacob after all, he had arrived 20 years earlier, empty handed - the case was clearly resolved in favor of Jacob, because his stepfather left without anything. A treaty was concluded by custom (#Ge vv. 31: 45-51), and they undertook to no longer cause harm (v #Ge 31:52.). A heap which they gave a name served their testimony (vv #Ge. 31: 47-49), they divided the consecration of meal (vv #Ge 31:46, 31:54 #Ge.) And took the oath in the name of their God (vv. #Ge 31:50, #Ge 31:53), then they parted. Any contact between the progeny of Abraham in Canaan and Mesopotamia seems to have stopped there.

45 Jacob took a stone and set it up for a pillar.

46 Jacob said to his brothers, Gather stones. They took stones and made a heap; and they ate there by the heap.

47 Laban called Jegar-Sahadutha, and Jacob called it Galeed.

31: 47-49

Jegar-Sahadutha Galeed ... ... Mizpah. The first two words mean, in Aramaic and Hebrew, "heap of witness." The third means "observation tower".

48 Laban said, This heap is a witness between me and you! That is why he was given the name of Galeed.

49 It is also called Mizpah because Laban said, The LORD watch between you and me when we are absent either lost touch.

50 If you mistreat my daughters, or if thou shalt take other wives, this is not a man who will be with us, take care of it, God is witness between me and you.

51 Laban said to Jacob, Behold this heap, and behold this pillar, which I have set between you and me.

52 This heap be witness, and this pillar be witness that I will not pass to you beyond this heap, and that you will not pass to me beyond this heap and this pillar to act wickedly.

53 The God of Abraham and Nahor, the God of their father, judge between us. Jacob swore by the fear of Isaac.

... God of Nahor. Laban was probably a syncretic parallel between the God of Abraham and of Nahor and Terah, respectively father and brother of the patriarch, which prompted Jacob to use again the expression "the Fear of Isaac" to refer to the true God ( v. #Ge 31:42) because it could not give credit to syncretic mentions of Laban.

54 Jacob offered a sacrifice on the mountain, and called his brethren to eat They ate bread and spent the night on the mountain.

55 Laban got up early in the morning, kissed his son and his daughters, and blessed them. Then he went back to his house.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/