GENÈSE 40 : 1 À 23 + ***GENESIS 40 : 1 à 23 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

17/05/2015 08:04

GENÈSE 40 : 1 À 23 + ***

1 ¶  Après ces choses, il arriva que l’échanson et le panetier du roi d’Égypte, offensèrent leur maître, le roi d’Égypte.

roi d’Égypte. Il s’agit de Senousret II, vers 1895-1878 av. J.-C.

2  Pharaon fut irrité contre ses deux officiers, le chef des échansons et le chef des panetiers.

le chef des échansons et le chef des panetiers. Ces deux activités, qui étaient aussi des rangs, à la cour du Pharaon sont historiquement confirmées par les anciens documents égyptiens en notre possession. L’« échanson » était celui qui versait à boire au roi. Le « panetier » préparait son pain. Tous deux devaient être intègres et ne pas pouvoir être influencés par les ennemis du monarque.

3  Et il les fit mettre dans la maison du chef des gardes, dans la prison, dans le lieu où Joseph était enfermé.

chef des gardes. S’il s’agissait de Potiphar, alors c’est l’ancien maître de Joseph qui lui ordonna de s’occuper des deux serviteurs royaux placés en détention préventive jusqu’à ce que leur sentence soit prononcée. Cette prison est aussi appelée « la maison du chef des gardes » (v. #Ge 40:3), « la prison de son maître » (v. #Ge 40:7) et « prison » (v. #Ge 40:15 ; #Ge 41:14), à moins que Joseph n’ait été transféré dans un autre établissement.

4  Le chef des gardes les plaça sous la surveillance de Joseph, qui faisait le service auprès d’eux ; et ils passèrent un certain temps en prison.

5 ¶  Pendant une même nuit, l’échanson et le panetier du roi d’Égypte, qui étaient enfermés dans la prison, eurent tous les deux un songe, chacun le sien, pouvant recevoir une explication distincte.

songe. L’oniromancie, c’est-à-dire la science ou l’art d’interpréter les rêves, fleurissait chez les Égyptiens car on pensait que les rêves déterminaient l’avenir. Les Égyptiens et les Babyloniens formèrent des interprètes professionnels. Le passage de #De 13:1-5 montre que de tels interprètes étaient liés aux fausses religions et devaient être évités par le peuple de Dieu. Environ 500 ans plus tard, un manuel détaillé donnant l’interprétation des rêves fut compilé. Contrairement à Joseph, l’échanson et le panetier ne comprirent pas la signification de leur songe (cf. #Ge 37:5-11).

6  Joseph, étant venu le matin vers eux, les regarda ; et voici, ils étaient tristes.

7  Alors il questionna les officiers de Pharaon, qui étaient avec lui dans la prison de son maître, et il leur dit : Pourquoi avez-vous mauvais visage aujourd’hui ?

8  Ils lui répondirent : Nous avons eu un songe, et il n’y a personne pour l’expliquer. Joseph leur dit : N’est-ce pas à Dieu qu’appartiennent les explications ? Racontez-moi donc votre songe.

à Dieu …  les explications. Joseph veilla à attribuer tout honneur à son Seigneur (cf. #Ge 41:16). Daniel, le seul autre Hébreu à qui Dieu permit d’interpréter avec précision des songes prémonitoires, était tout aussi prudent que lui (#Da 2:28). Il est significatif que Dieu ait choisi ces deux hommes pour jouer un rôle important en faveur d’Israël en étant au service de monarques païens et leur ait permis, au moment critique, d’interpréter des rêves et de révéler l’avenir.

9  Le chef des échansons raconta son songe à Joseph, et lui dit : Dans mon songe, voici, il y avait un cep devant moi.

40:9-13

Le chef des échansons. En accord avec sa fonction, il rêva d’une boisson préparée pour le Pharaon. C’était le signe qu’il serait relâché et retrouverait sa position (v. #Ge 40:13).

10  Ce cep avait trois sarments. Quand il eut poussé, sa fleur se développa et ses grappes donnèrent des raisins mûrs.

11  La coupe de Pharaon était dans ma main. Je pris les raisins, je les pressai dans la coupe de Pharaon, et je mis la coupe dans la main de Pharaon.

12  Joseph lui dit : En voici l’explication. Les trois sarments sont trois jours.

13  Encore trois jours, et Pharaon relèvera ta tête et te rétablira dans ta charge ; tu mettras la coupe dans la main de Pharaon, comme tu en avais l’habitude lorsque tu étais son échanson.

14  Mais souviens-toi de moi, quand tu seras heureux, et montre, je te prie, de la bonté à mon égard ; parle en ma faveur à Pharaon, et fais-moi sortir de cette maison.

40:14-15

souviens-toi de moi. Joseph supplia l’échanson, dont l’avenir était assuré, de parler en faveur de sa libération, car il savait que de tels personnages avaient accès aux rois. L’échanson oublia rapidement Joseph (v. #Ge 40:23) jusqu’à ce que sa mémoire soit réveillée, juste au bon moment, 2 ans plus tard (#Ge 41:1, #Ge 41:9).

15  Car j’ai été enlevé du pays des Hébreux, et ici même je n’ai rien fait pour être mis en prison.

pays des Hébreux. Cette appellation de Canaan indique que Joseph avait compris la promesse du pays comme incluse dans l’alliance de Dieu.

16  Le chef des panetiers, voyant que Joseph avait donné une explication favorable, dit : Voici, il y avait aussi, dans mon songe, trois corbeilles de pain blanc sur ma tête.

une explication favorable. Le chef des panetiers, remarquant des similarités dans les rêves, fut encouragé à parler du sien. Joseph employa un subtil jeu de mots: la tête de l’échanson serait « relevée » (v. #Ge 40:13) mais celle du panetier serait « enlevée » (v. #Ge 40:19); c’est le même verbe en hébreu

17  Dans la corbeille la plus élevée il y avait pour Pharaon des mets de toute espèce, cuits au four ; et les oiseaux les mangeaient dans la corbeille au-dessus de ma tête.

18  Joseph répondit, et dit : En voici l’explication. Les trois corbeilles sont trois jours.

19  Encore trois jours, et Pharaon enlèvera ta tête de dessus toi, te fera pendre à un bois, et les oiseaux mangeront ta chair.

20 ¶  Le troisième jour, jour de la naissance de Pharaon, il fit un festin à tous ses serviteurs ; et il éleva la tête du chef des échansons et la tête du chef des panetiers, au milieu de ses serviteurs:

21  il rétablit le chef des échansons dans sa charge d’échanson, pour qu’il mît la coupe dans la main de Pharaon ;

22  mais il fit pendre le chef des panetiers, selon l’explication que Joseph leur avait donnée.

23  Le chef des échansons ne pensa plus à Joseph. Il l’oublia.

 

GENESIS 40 : 1 à 23 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

1 ¶ After these things, it happened that the cupbearer and the baker of the king of Egypt, offended their lord the king of Egypt.

king of Egypt. This is Senousret II to 1895-1878 BC. AD

2 Pharaoh was wroth against his two officers, the chief cupbearer and the chief baker.

the chief cupbearer and the chief baker. Both activities, which were also ranks in Pharaoh's court are historically confirmed by the ancient Egyptian documents in our possession. The "butler" was the one who poured a drink to the king. The "baker" was preparing his bread. Both were to be honest and not be influenced by the enemies of the monarch.

3 And he put them in the house of the captain of the guard, into the prison, the place where Joseph was bound.

captain of the guard. If it was Potiphar, then this is the former master of Joseph, who ordered him to take care of the two royal servants remanded in custody until their sentence is pronounced. This prison is also called "the house of the captain of the guard" (v #Ge. 40: 3), "the prison of his master" (v #Ge. 40: 7) and "prison" (v #Ge. 40: 15; #Ge 41:14), unless Joseph has been transferred to another facility.

4 The captain of the guard put them under the supervision of Joseph, who ministered to them; and they spent some time in prison.

¶ 5 During the same night, the butler and the baker of the king of Egypt, who were bound in the prison, both had a dream, each his own, according to the interpretation which may.

dream. The oneiromancy, that is to say the science or art of interpreting dreams, flourished among the Egyptians because it was thought that dreams determined the future. The Egyptians and Babylonians formed professional interpreters. The # of passage 13: 1-5 shows that such performers were related to false religions and should be avoided by the people of God. About 500 years later, giving a detailed manual interpretation of dreams was compiled. Unlike Joseph, the butler and the baker did not understand the meaning of their dreams (cf. #Ge 37: 5-11).

6 When Joseph came to them in the morning, looked at them; and behold, they were sad.

7 And he asked Pharaoh's officers that were with him in the jail of his master, and said to them: Why do you look so sad today?

8 They answered him, We have dreamed a dream, and there is no one to explain it. Joseph said unto them, Is it not interpretations belong to God? Tell to me, please.

God ... the explanations. Joseph saw to attribute all credit to his Lord (cf. #Ge 41:16). Daniel, the only other Hebrew God allowed that to accurately interpret prophetic dreams, was equally cautious than him (#Da 2:28). It is significant that God chose these men to play an important role in favor of Israel being the pagan monarchs and service has allowed them at the critical moment, to interpret dreams and reveal the future.

9 The chief cupbearer told his dream to Joseph, and said, In my dream, behold, a vine was before me.

40: 9-13

The chief butler. In accordance with its function, he dreamed of a drink prepared for Pharaoh. It was a sign that he would be released and regain its position (v. #Ge 40:13).

10 in the vine were three branches. When he had pushed, its blossoms, and its clusters ripened into grapes.

11 Pharaoh's cup was in my hand. I took the grapes and pressed them into Pharaoh's cup, and I gave the cup into Pharaoh's hand.

12 Joseph said to him: This is the interpretation. The three branches are three days.

13 In three days Pharaoh will lift up your head and restore you to your office; you shall put the cup into Pharaoh's hand, as you had the habit when you were his cupbearer.

14 But remember me, when you're happy, and shows, I pray thee, kindness towards me; mention me to Pharaoh and get me out of this house.

40: 14-15

remember me. Joseph begged the butler, whose future was assured, to plead for his release, for he knew that such characters had access to kings. The cupbearer forgot Joseph quickly (v #Ge 40:23.) Until the memory is awakened, just in time, 2 years later (#Ge 41: 1, #Ge 41: 9).

15 For I was kidnapped from the land of the Hebrews, and even here I have done nothing to be jailed.

land of the Hebrews. This designation indicates that Joseph of Canaan understood the promise of the land as included in God's covenant.

16 When the chief baker saw that Joseph had given a favorable interpretation, said, Behold, there was also, in my dream, three white baskets on my head.

a favorable explanation. The chief baker, noting similarities in dreams, was encouraged to talk about his. Joseph employed a subtle play on words: the head of the butler would be "relieved" (v #Ge 40:13.) But that of the baker would be "removed" (v #Ge 40:19.) it is the same word in Hebrew

17 In the uppermost basket there was for Pharaoh dishes of all kinds, baked; and the birds ate them out of the basket on my head.

18 Joseph answered and said, This is the explanation. The three baskets are three days.

19 Yet within three days Pharaoh will lift up your head from off thee, and shall hang thee on a tree; and the birds will eat your flesh.

¶ 20 On the third day, the day of Pharaoh's birthday, he made a feast unto all his servants; and he lifted up the head of the chief butler and the head of the chief baker among his servants:

21 He restored the chief cupbearer to his cupbearer charge, and he gave the cup into Pharaoh's hand;

22 but he hanged the chief baker, as explained that Joseph had given them.

23 The chief cupbearer did not remember Joseph. He forgot.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/