GENÈSE 41 : 1 À 57 + ***GENESIS 41 : 1 à 57 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

19/05/2015 16:29

GENÈSE 41 : 1 À 57 + ***

1 ¶  Au bout de deux ans, Pharaon eut un songe. Voici, il se tenait près du fleuve.

fleuve. Probablement le Nil qui dominait la vie égyptienne.

2  Et voici, sept vaches belles à voir et grasses de chair montèrent hors du fleuve, et se mirent à paître dans la prairie.

3  Sept autres vaches laides à voir et maigres de chair montèrent derrière elles hors du fleuve, et se tinrent à leurs côtés sur le bord du fleuve.

4  Les vaches laides à voir et maigres de chair mangèrent les sept vaches belles à voir et grasses de chair. Et Pharaon s’éveilla.

5  Il se rendormit, et il eut un second songe. Voici, sept épis gras et beaux montèrent sur une même tige.

6  Et sept épis maigres et brûlés par le vent d’orient poussèrent après eux.

7  Les épis maigres engloutirent les sept épis gras et pleins. Et Pharaon s’éveilla. Voilà le songe.

8  Le matin, Pharaon eut l’esprit agité, et il fit appeler tous les magiciens et tous les sages de l’Égypte. Il leur raconta ses songes. Mais personne ne put les expliquer à Pharaon.

personne ne put les expliquer. L’analyse conjointe de tous les conseillers du Pharaon et des professionnels du rêve appelés en sa présence ne parvint pas à lui fournir une interprétation. Sans le savoir, ils préparaient le terrain pour l’introduction de Joseph dans l’histoire égyptienne.

9 ¶  Alors le chef des échansons prit la parole, et dit à Pharaon : Je vais rappeler aujourd’hui le souvenir de ma faute.

Alors le chef des échansons. Les souvenirs lui revenant à la mémoire, l’échanson s’excusa pour sa négligence (« le souvenir de ma faute ») et informa Pharaon de l’existence du prisonnier hébreu et de son interprétation exacte des rêves deux ans auparavant (vv. #Ge 41:10-13).

10  Pharaon s’était irrité contre ses serviteurs ; et il m’avait fait mettre en prison dans la maison du chef des gardes, moi et le chef des panetiers.

11  Nous eûmes l’un et l’autre un songe dans une même nuit ; et chacun de nous reçut une explication en rapport avec le songe qu’il avait eu.

12  Il y avait là avec nous un jeune Hébreu, esclave du chef des gardes. Nous lui racontâmes nos songes, et il nous les expliqua.

13  Les choses sont arrivées selon l’explication qu’il nous avait donnée. Pharaon me rétablit dans ma charge, et il fit pendre le chef des panetiers.

14  Pharaon fit appeler Joseph. On le fit sortir en hâte de prison. Il se rasa, changea de vêtements, et se rendit vers Pharaon.

Pharaon fit appeler Joseph. Vu l’urgence de la convocation, Joseph fut conduit devant le Pharaon en un temps record, après avoir été préparé et rasé à la manière égyptienne.

15  Pharaon dit à Joseph : J’ai eu un songe. Personne ne peut l’expliquer ; et j’ai appris que tu expliques un songe, après l’avoir entendu.

16  Joseph répondit à Pharaon, en disant : Ce n’est pas moi ! c’est Dieu qui donnera une réponse favorable à Pharaon.

Ce n’est pas moi! c’est Dieu. Niant toute compétence propre, Joseph avertit d’entrée que la réponse attendue par Pharaon ne pouvait venir que de Dieu.

17 ¶  Pharaon dit alors à Joseph : Dans mon songe, voici, je me tenais sur le bord du fleuve.

18  Et voici, sept vaches grasses de chair et belles d’apparence montèrent hors du fleuve, et se mirent à paître dans la prairie.

19  Sept autres vaches montèrent derrière elles, maigres, fort laides d’apparence, et décharnées : je n’en ai point vu d’aussi laides dans tout le pays d’Égypte.

20  Les vaches décharnées et laides mangèrent les sept premières vaches qui étaient grasses.

21  Elles les engloutirent dans leur ventre, sans qu’on s’aperçût qu’elles y fussent entrées ; et leur apparence était laide comme auparavant. Et je m’éveillai.

22  Je vis encore en songe sept épis pleins et beaux, qui montèrent sur une même tige.

23  Et sept épis vides, maigres, brûlés par le vent d’orient, poussèrent après eux.

24  Les épis maigres engloutirent les sept beaux épis. Je l’ai dit aux magiciens, mais personne ne m’a donné l’explication.

25  Joseph dit à Pharaon : Ce qu’a songé Pharaon est une seule chose ; Dieu a fait connaître à Pharaon ce qu’il va faire.

Dieu a fait connaître. L’interprétation de Joseph orienta les regards sur ce que Dieu avait décidé pour l’Égypte (vv. #Ge 41:28, #Ge 41:32).

26  Les sept vaches belles sont sept années : et les sept épis beaux sont sept années : c’est un seul songe.

27  Les sept vaches décharnées et laides, qui montaient derrière les premières, sont sept années ; et les sept épis vides, brûlés par le vent d’orient, seront sept années de famine.

28  Ainsi, comme je viens de le dire à Pharaon, Dieu a fait connaître à Pharaon ce qu’il va faire.

29  Voici, il y aura sept années de grande abondance dans tout le pays d’Égypte.

30  Sept années de famine viendront après elles ; et l’on oubliera toute cette abondance au pays d’Égypte, et la famine consumera le pays.

31  Cette famine qui suivra sera si forte qu’on ne s’apercevra plus de l’abondance dans le pays.

32  Si Pharaon a vu le songe se répéter une seconde fois, c’est que la chose est arrêtée de la part de Dieu, et que Dieu se hâtera de l’exécuter.

33 ¶  Maintenant, que Pharaon choisisse un homme intelligent et sage, et qu’il le mette à la tête du pays d’Égypte.

41:33-36 Après l’interprétation du rêve, Joseph expliqua à Pharaon comment survivre aux 14 prochaines années. Il était incongru qu’un homme à la fois esclave et prisonnier propose une stratégie à long terme pour amasser des réserves afin de subvenir aux besoins futurs et ajoute des conseils sur les compétences requises de l’homme chargé de gérer le projet. Des famines avaient déjà ravagé l’Égypte auparavant, mais cette fois-là l’avertissement divin permit des préparatifs sérieux et soutenus.

34  Que Pharaon établisse des commissaires sur le pays, pour lever un cinquième des récoltes de l’Égypte pendant les sept années d’abondance.

35  Qu’ils rassemblent tous les produits de ces bonnes années qui vont venir ; qu’ils fassent, sous l’autorité de Pharaon, des amas de blé, des approvisionnements dans les villes, et qu’ils en aient la garde.

36  Ces provisions seront en réserve pour le pays, pour les sept années de famine qui arriveront dans le pays d’Égypte, afin que le pays ne soit pas consumé par la famine.

37  Ces paroles plurent à Pharaon et à tous ses serviteurs.

41:37-41 Aux yeux du Pharaon et de sa suite, aucun autre candidat n’était aussi qualifié que Joseph pour exécuter ce bon plan, parce qu’ils reconnaissaient qu’il transmettait la révélation de Dieu (v. #Ge 41:39). L’importance reconnue au Seigneur par Joseph lui permit de sortir de prison et d’être rapidement introduit au palais (v. #Ge 41:41).

38  Et Pharaon dit à ses serviteurs : Trouverions-nous un homme comme celui-ci, ayant en lui l’esprit de Dieu ?

l’Esprit de Dieu. Les Égyptiens ne savaient rien de la troisième personne de la Trinité. Ils reconnurent simplement que Dieu avait aidé Joseph; ainsi il vaudrait probablement mieux mettre un « e » minuscule à « Esprit ».

39  Et Pharaon dit à Joseph : Puisque Dieu t’a fait connaître toutes ces choses, il n’y a personne qui soit aussi intelligent et aussi sage que toi.

40  Je t’établis sur ma maison, et tout mon peuple obéira à tes ordres. Le trône seul m’élèvera au-dessus de toi.

41  Pharaon dit à Joseph : Vois, je te donne le commandement de tout le pays d’Égypte.

commandement de tout le pays d’Égypte. Il est fréquemment fait mention de la vaste juridiction  tout le pays - accordée à Joseph (vv. #Ge 41:43-44, #Ge 41:46, #Ge 41:55 ; #Ge 42:6 ; #Ge 45:8).

42  Pharaon ôta son anneau de la main, et le mit à la main de Joseph ; il le revêtit d’habits de fin lin, et lui mit un collier d’or au cou.

anneau …  habits …  collier d’or. Les emblèmes de sa fonction et une récompense constituée d’habits et de bijoux adaptés à son nouveau rang accompagnèrent la nomination de Joseph comme premier ministre ou commandant en second (v. #Ge 41:40 ; #Ge 45:8, #Ge 45:26). Le fait de porter le sceau royal à son doigt l’autorisait à régler les affaires de l’État au nom du Pharaon.

43  Il le fit monter sur le char qui suivait le sien ; et l’on criait devant lui : A genoux ! C’est ainsi que Pharaon lui donna le commandement de tout le pays d’Égypte.

le char qui suivait le sien. Il désignait ainsi aux yeux de tous Joseph comme commandant en second.

41:43-45 D’autres distinctions honorifiques liées à la promotion furent aussi accordées à Joseph: un moyen de transport officiel et reconnaissable (v. #Ge 41:43), un nom égyptien (v. #Ge 41:45) et une épouse égyptienne (v. #Ge 41:45). De plus, la population reçut l’ordre de respecter son premier ministre (v. #Ge 41:43: « à genoux »). Dieu avait choisi de révéler toute cette série de rêves, dans une des rares manifestations de la vérité au milieu des païens, pour que Joseph soit établi chef en Égypte et que, ainsi élevé, il puisse protéger son peuple lorsque la famine surviendrait en Canaan. C’est ainsi que Dieu prit soin de son peuple et accomplit sa promesse.

44  Il dit encore à Joseph : Je suis Pharaon ! Et sans toi personne ne lèvera la main ni le pied dans tout le pays d’Égypte.

45  Pharaon appela Joseph du nom de Tsaphnath-Paenéach ; et il lui donna pour femme Asnath, fille de Poti-Phéra, prêtre d’On. Et Joseph partit pour visiter le pays d’Égypte.

Tsaphnath-Paenéach. Ce nom signifie probablement « celui qui nourrit deux pays, le vivant » mais d’autres propositions ont été émises (p. ex. « Dieu parle et vit »; son sens précis est incertain. C’est un fait avéré que des étrangers reçurent un nom égyptien.

46 ¶  Joseph était âgé de trente ans lorsqu’il se présenta devant Pharaon, roi d’Égypte ; et il quitta Pharaon, et parcourut tout le pays d’Égypte.

trente ans. Vers 1884 av. J.-C. Treize ans s’étaient écoulés depuis son départ involontaire du « pays des Hébreux » (cf. #Ge 40:15). Joseph avait 17 ans au début du récit (#Ge 37:2).

47  Pendant les sept années de fertilité, la terre rapporta abondamment.

48  Joseph rassembla tous les produits de ces sept années dans le pays d’Égypte ; il fit des approvisionnements dans les villes, mettant dans l’intérieur de chaque ville les productions des champs d’alentour.

49  Joseph amassa du blé, comme le sable de la mer, en quantité si considérable que l’on cessa de compter, parce qu’il n’y avait plus de nombre.

50  Avant les années de famine, il naquit à Joseph deux fils, que lui enfanta Asnath, fille de Poti-Phéra, prêtre d’On.

On. L’une des quatre grandes villes égyptiennes, appelée aussi Héliopolis, où était adoré le dieu soleil, Râ, à environ 30 km au nord de l’antique Memphis.

51  Joseph donna au premier-né le nom de Manassé, car, dit-il, Dieu m’a fait oublier toutes mes peines et toute la maison de mon père.

41:51-52

Manassé …  Ephraïm. Ces noms (« qui fait oublier » et « fécond ») ainsi que leur explication montrent que Dieu était constamment au centre de la vie de Joseph. Des années de souffrance, un entourage païen et la séparation d’avec sa famille n’avaient pas ébranlé sa foi.

52  Et il donna au second le nom d’Ephraïm, car, dit-il, Dieu m’a rendu fécond dans le pays de mon affliction.

53  Les sept années d’abondance qu’il y eut au pays d’Égypte s’écoulèrent.

54  Et les sept années de famine commencèrent à venir, ainsi que Joseph l’avait annoncé. Il y eut famine dans tous les pays ; mais dans tout le pays d’Égypte il y avait du pain.

41:54-57 L’emploi hyperbolique de « tout » et « tous » (vv. #Ge 41:54, #Ge 41:56-57) souligne que l’étendue des ravages de la famine dépassait les frontières. L’Égypte était en fait devenu « le panier à pain » du monde antique.

55  Quand tout le pays d’Égypte fut aussi affamé, le peuple cria à Pharaon pour avoir du pain. Pharaon dit à tous les Égyptiens : Allez vers Joseph, et faites ce qu’il vous dira.

41:55-56

Allez vers Joseph. Sept ans plus tard, l’autorité de Joseph était restée intacte, et le Pharaon avait toujours pleinement confiance en son premier ministre. Il distribua les réserves de nourriture en les vendant aux Égyptiens et aux autres (v. #Ge 41:57).

56  La famine régnait dans tout le pays. Joseph ouvrit tous les lieux d’approvisionnements, et vendit du blé aux Égyptiens. La famine augmentait dans le pays d’Égypte.

57  Et de tous les pays on arrivait en Égypte, pour acheter du blé auprès de Joseph ; car la famine était forte dans tous les pays.

 

GENESIS 41 : 1 à 57 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

1 ¶ After two years, Pharaoh dreamed. Behold, he stood by the river.

river. Probably the Nile which dominated Egyptian life.

2 And behold, seven cows and fat flesh came up out of the river, and they grazed in the meadow.

September 3 other cows ugly and lean of flesh came up after them out of the river and stood beside them on the edge of the river.

4 Cows ugly to see and gaunt ate up the seven cows and fat of flesh. And Pharaoh awoke.

5 He slept and dreamed a second. Behold, seven ears of corn and beautiful came up on one stem.

6 Then seven thin ears and blasted with the east wind sprung up after them.

7 And the thin ears devoured the seven fat and full ears. And Pharaoh awoke. This is the dream.

8 the morning that his spirit was troubled, and he sent for all the magicians and all the wise men of Egypt. He told them his dream. But no one could interpret them to Pharaoh.

no one could explain. The joint analysis of all counselors of Pharaoh's dream and professionals called in his presence failed to provide an interpretation. Unwittingly, they prepared the ground for the introduction of Joseph in Egyptian history.

9 ¶ Then the chief cupbearer spoke up and said to Pharaoh: I do remember my fault.

Then the chief cupbearer. The memories returning to her memory, the butler apologized for his negligence ("the memory of my fault") and Pharaoh informed of the existence of the Hebrew prisoner and its exact interpretation of dreams two years ago (vv. # Ge 41: 10-13).

10 Pharaoh was angry against his servants; and he put me in prison in the house of the captain of the guard, me and the chief baker.

We had one 11 and the other a dream in one night; and each received an explanation in connection with the dream he had had.

12 And there was there with us a young Hebrew, servant to the captain of the guard. We told him our dreams, and he interpreted to us.

13 And it came as the explanation he had given us. He restored me in my office, and he hanged the chief baker.

14 Pharaoh sent and called Joseph. They made him hastily out of prison. He shaved and changed his clothes, and came in unto Pharaoh.

Pharaoh sent and called Joseph. Given the urgency of the convocation, Joseph was brought before Pharaoh in record time, after preparation and razed to the Egyptian way.

15 Pharaoh said to Joseph, I have dreamed. No one can explain; and I learned that you understand a dream after hearing.

16 Joseph answered Pharaoh, saying, It is not me! it is God who will give Pharaoh an answer of peace.

This is not me! is God. Denying any own jurisdiction, Joseph warns Pharaoh that the input by expected response could only come from God.

17 ¶ And Pharaoh said unto Joseph, In my dream, behold, I stood on the edge of the river.

18 And, behold, seven cows, fat and beautiful came up out of the river, and they grazed in the meadow.

September 19 other cows came up after them, poor, very ugly and gaunt: I have never seen such ugly in all the land of Egypt.

20 And the lean, ugly cows ate up the first seven fat cows were.

21 They had eaten them belly, without anyone noticing they were entered there; and appearance was ugly as before. And I awoke.

22 And I saw in a dream seven full and good ears came up on one stem.

23 And seven empty, thin ears blasted with the east wind sprung up after them.

24 And the thin ears devoured the seven good ears. I said to the magicians, but no one gave me the explanation.

25 Joseph said to Pharaoh of Pharaoh is one thing; God has shown Pharaoh what he will do.

God has made known. The interpretation of Joseph orienta eyes on what God had decided to Egypt (vv. #Ge 41:28, #Ge 41:32).

26 The seven good cows are seven years and the seven good ears are seven years: the dream is one.

27 The seven lean, ugly cows that came up after them are seven years; and the seven empty ears blasted with the east wind shall be seven years of famine.

28 Thus, as I have just said to Pharaoh, God has shown Pharaoh what he will do.

29 Behold, there come seven years of great plenty throughout all the land of Egypt.

September 30th years of famine will come after them; and all the plenty shall be forgotten in the land of Egypt, and the famine shall consume the land.

31 that famine following is so strong that we will realize more abundant in the country.

32 If Pharaoh the dream was repeated a second time, is that the thing is established by God, and God will hasten to perform it.

33 ¶ Now therefore let Pharaoh look out a man discreet and wise, and set him over the land of Egypt.

41: 33-36 After the interpretation of the dream, Joseph explained to Pharaoh how to survive the next 14 years. It was incongruous that a man both slave and prisoner proposes a long-term strategy to raise reserves to provide for future needs and adds guidance on the skills of the man responsible for managing the project. Famine had ravaged Egypt before, but this time the divine warning enabled and sustained serious preparations.

34 Let Pharaoh appoint commissioners over the land to take a fifth of the land of Egypt in the seven plenteous years.

35 Let them gather all the food of these good years that are coming; they do, under the authority of Pharaoh, heaps of wheat for food in the cities, and let them keep it.

36 These provisions are in store to the land against the seven years of famine which shall be in the land of Egypt, that the land perish not through the famine.

37 These words pleased Pharaoh and all his servants.

41: 37-41 In the eyes of Pharaoh and his followers, no other candidate was as qualified as Joseph to run this good plan, because they recognized he transmitted the revelation of God (v #Ge. 41: 39). The importance given to the Lord by Joseph allowed him to leave prison and be rapidly introduced to the palace (v. #Ge 41:41).

38 And Pharaoh said to his servants, Can we find a man like this, in whom is the spirit of God?

the Spirit of God. The Egyptians knew nothing of the third person of the Trinity. They simply recognized that God had helped Joseph; so it would probably be better put an "e" to "Ghost."

39 And Pharaoh said to Joseph, Since God has shown you all this, there is no one so discerning and wise as you.

40 Thou shalt be over my house, and all my people will obey your orders. Only in the throne will I be greater than thou.

41 Pharaoh said to Joseph, See, I have set thee over all the land of Egypt.

over all the land of Egypt. It is frequently referred to the extensive jurisdiction throughout the country - given to Joseph (vv #Ge 41: 43-44, 41:46 #Ge, #Ge 41:55; #Ge. 42: 6; #Ge 45: 8 ).

42 Pharaoh took off his ring from his hand and put it on Joseph's hand; and clothed in fine linen, and put a gold chain about his neck.

ring ... clothes ... gold necklace. The emblems of his office and made recompense of clothes and jewelry adapted to his new rank accompanied the appointment of Joseph as prime minister or commander (v #Ge 41:40; #Ge. 45: 8, 45 #Ge : 26). Wearing the royal seal on his finger allowed him to settle the affairs of the state in the name of the Pharaoh.

43 He had him ride in the chariot that he had; and they cried before him: Kneel! Thus he set him over all the land of Egypt.

the chariot as his. He meant well for all to Joseph as second in command.

41: 43-45 Other honors related to the promotion were also granted to Joseph, an official and recognizable mode of transport (v #Ge 41:43.), An Egyptian name (v #Ge 41:45.) And an Egyptian wife (v. #Ge 41:45). In addition, the population was ordered to comply with its prime minister (v #Ge 41:43. "Kneeling"). God chose to reveal this whole series of dreams, in a rare manifestation of truth among the Gentiles, so that Joseph was ruler in Egypt and that, as high it can protect its people when the famine in Canaan occur. Thus God took care of his people and fulfilled his promise.

44 He said to Joseph: I am Pharaoh! And without thee shall no man lift up his hand or foot in all the land of Egypt.

45 Pharaoh called Joseph's name Zaphenath-Paneah; and he gave him to wife Asenath the daughter of Potipherah priest of On. And Joseph went out over the land of Egypt.

Zaphenath-Paneah. This name probably means "one who feeds both countries, the living" but other proposals were made (eg, "God speaks and lives";... Its precise meaning is uncertain It is a proven fact that foreigners received an Egyptian name.

¶ 46 Joseph was thirty years old when he stood before Pharaoh king of Egypt; and he left Pharaoh, and went throughout all the land of Egypt.

thirty. About 1884 BC. AD Thirteen years had passed since his involuntary departure of the 'land of the Hebrews "(cf. #Ge 40:15). Joseph was 17 at the beginning of the story (#Ge 37: 2).

47 During the seven plenteous years the earth brought forth abundantly.

48 Joseph collected all the food of the seven years in the land of Egypt; he laid up the food in the cities, putting in about every city the food of the surrounding fields.

49 Joseph gathered corn as the sand of the sea, very much, until he stopped counting, because there was more number.

50 Before the years of famine, he was born to Joseph two son, whom Asenath the daughter of Potipherah priest of On.

On. One of four major Egyptian cities, also called Heliopolis, which was worshiped the sun god, Ra, about 30 km north of ancient Memphis.

51 Joseph called the name firstborn Manasseh, because, he says, God has made me forget all my toil, and all my father's house.

41: 51-52

... Ephraim Manasseh. These names ("who forget" and "fruitful") and their explanations show that God was constantly at the center of the life of Joseph. Years of suffering, a pagan environment and separation from his family had not shaken his faith.

52 And he gave the second name of Ephraim, for he said, God has made me fruitful in the land of my affliction.

53 The seven years of plenty, that was in the land of Egypt were ended.

54 And the seven years of dearth began to come, as Joseph had said. There was famine in every country; but in all the land of Egypt there was bread.

41: 54-57 The hyperbolic use of "any" and "all" (vv #Ge 41:54, #Ge. 41: 56-57) emphasizes that the extent of the devastation of famine beyond the borders. Egypt was in fact become the "bread basket" of the ancient world.

55 When all the land of Egypt was famished, the people cried to Pharaoh for bread. Pharaoh said to all the Egyptians, Go to Joseph and do what he tells you.

41: 55-56

Go to Joseph. Seven years later, the authority of Joseph had remained intact, and the Pharaoh always had full confidence in his prime minister. He distributed food supplies by selling the Egyptians and others (v. #Ge 41:57).

56 The famine was over all the country. Joseph opened all the storehouses, and sold unto the Egyptians. The famine was severe in the land of Egypt.

57 And all countries came into Egypt to buy grain from Joseph; for the famine was severe in all countries.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/