JACQUES 3 : 1 À 12 ***

21/04/2014 16:00

JACQUES 3 : 1 À 12 ***

1 ¶  Mes frères, qu’il n’y ait pas parmi vous un grand nombre de personnes qui se mettent à enseigner, car vous savez que nous serons jugés plus sévèrement.

2  Nous bronchons tous de plusieurs manières. Si quelqu’un ne bronche point en paroles, c’est un homme parfait, capable de tenir tout son corps en bride.

3  Si nous mettons le mors dans la bouche des chevaux pour qu’ils nous obéissent, nous dirigeons aussi leur corps tout entier.

4  Voici, même les navires, qui sont si grands et que poussent des vents impétueux, sont dirigés par un très petit gouvernail, au gré du pilote.

5  De même, la langue est un petit membre, et elle se vante de grandes choses. Voici, comme un petit feu peut embraser une grande forêt !

6  La langue aussi est un feu ; c’est le monde de l’iniquité. La langue est placée parmi nos membres, souillant tout le corps, et enflammant le cours de la vie, étant elle-même enflammée par la géhenne.

7  Toutes les espèces de bêtes et d’oiseaux, de reptiles et d’animaux marins, sont domptés et ont été domptés par la nature humaine ;

8  mais la langue, aucun homme ne peut la dompter ; c’est un mal qu’on ne peut réprimer ; elle est pleine d’un venin mortel.

9  Par elle nous bénissons le Seigneur notre Père, et par elle nous maudissons les hommes faits à l’image de Dieu.

10  De la même bouche sortent la bénédiction et la malédiction. Il ne faut pas, mes frères, qu’il en soit ainsi.

11  La source fait-elle jaillir par la même ouverture l’eau douce et l’eau amère ?

12  Un figuier, mes frères, peut-il produire des olives, ou une vigne des figues ? De l’eau salée ne peut pas non plus produire de l’eau douce.

 

NOTES DE JOHN MACARTHUR

3:1-12 Dans ce passage, Jacques utilise une figure littéraire juive courante, qui consiste à attribuer une responsabilité à une partie spécifique du corps (cf. #Ro 3:15 ; #2P 2:14). Il personnifie la langue comme représentant la dépravation et la méchanceté humaines. Ainsi, il se fait l’écho d’une vérité scripturaire: la bouche constitue un élément central et un indicateur révélateur de la corruption de l’homme et de sa condition de pécheur (cf. #Esa 6:5 ; #Mt 15:11, #Mt 15:16-19 ; #Mr 7:20-23 ; #Ro 3:13-14).

3:1

se mettent à enseigner. Littéralement « deviennent des enseignants », mot traduit dans les Evangiles par « maître », qui désignait la personne dont la fonction officielle était d’enseigner ou de prêcher (cf. #Lu 4:16-27 ; #Jn 3:10 ; #Ac 13:14-15 ; #1Co 12: 28 ; #Ep 4:11).

jugés plus sévèrement. Le mot traduit par « jugés » exprime d’habitude un verdict dans le N.T., et il fait ici allusion à un jugement à venir:

1° jugement contre le faux docteur dépourvu de foi, au moment de la seconde venue de Jésus (#Jude 14-15);

2° jugement du croyant, au moment où il reçoit de Christ sa récompense (#1Co 4:3-5).

Il n’est pas question de décourager les authentiques enseignants, mais d’avertir les candidats à l’enseignement du sérieux de leur rôle (cf. #Ez 3:17-18 ; #Ez 33:7-9 ; #Ac 20: 26-27 ; #Hé 13: 17).

3:2 Les Ecritures parlent beaucoup du mal que peut faire la langue (cf. #Ps 5:10 ; #Ps 34:14 ; #Ps 39:2 ; #Ps 52:6 ; #Pr 6:17 ; #Pr 17:20 ; #Pr 26:28 ; #Pr 28:23 ; #Esa 59:3 ; #Ro 3:13). La langue a une immense capacité à parler mal, de façon inappropriée et fausse. Bref, c’est un symbole éloquent de la dépravation humaine (voir les notes sur les vv. 1-12 {==> "Ja 3:1"}).

bronchons. Il est question ici de pécher ou de faire offense à la personne de Dieu. La forme du verbe grec souligne le caractère constant de cette incapacité de faire le bien.

homme parfait. « Parfait » pourrait désigner la vraie perfection. Dans ce cas, Jacques dit que, dans le cas bien hypothétique où un être humain serait capable de contrôler parfaitement sa langue, il serait alors un homme parfait. Mais, évidemment, personne n’est vraiment immunisé contre le péché de la langue. Le terme « parfait » décrit donc probablement ceux qui sont spirituellement mûrs, et par conséquent capables de contrôler leur langue.

3:3-5 Jacques propose ici une série d’analogies qui montrent comment la langue, si petite soit-elle, a le pouvoir de contrôler toute la personne et d’influencer tous les domaines de sa vie.

3:6

La langue aussi est un feu. Comme un feu, les paroles mauvaises de la langue sont capables de semer rapidement la destruction et, comme la fumée qui accompagne un feu, ces mots risquent d’imprégner tout l’entourage et de causer sa ruine.

souillant. Le verbe signifie « polluer » ou « contaminer » (cf. #Mr 7:20 ; #Jude 23).

le cours de la vie. Souligne que le mal causé par la langue peut s’étendre au-delà de l’individu et affecter tout ce qui se trouve dans sa sphère d’influence.

géhenne. Voir la note sur Mt 25:46 {==> "Mt 25: 46"}. C’est une transcription du mot grec geenna (« vallée de Hinnom »). A l’époque où Jésus était sur terre, cette vallée, qui s’étend au sud-ouest des remparts de Jérusalem, servait de décharge publique. Elle était célèbre parce que le feu y brûlait en permanence. Jésus fit de cet endroit le symbole du lieu de punition et de tourments éternels (cf. #Mr 9:43, #Mr 9:45). Quand Jacques parle de la « géhenne », il ne pense pas seulement à un endroit précis, mais aussi à son occupant satanique, qui en héritera un jour. Les hommes utilisent leur langue comme un instrument du mal.

3:8

aucun homme ne peut la dompter. Seul Dieu, par sa puissance, est capable de le faire (cf. #Ac 2:1-11).

3:9

bénissons …  maudissons. Une des traditions juives consistait à accompagner la mention du nom de Dieu d’un « béni soit-il » (cf. #Ps 68:19, 35). Cependant, la langue appelle aussi le mal sur des êtres faits à l’image de Dieu. Cela souligne l’incohérence et l’hypocrisie des paroles.

faits à l’image de Dieu. L’homme a été créé à la ressemblance de Dieu (voir la note sur Ge 1:26 {==> "Ge 1:26"}).

3:11-12 Trois images tirées de la nature montrent qu’il est mal de maudire. Le croyant véritable ne voudra pas contredire sa profession de foi par l’emploi chronique de propos inconvenants.

 

 

JAMES 3 : 1 À 12  ***

1 ¶ Brethren, there is no one among you many people who set out to teach, because you know we will be judged more severely.

2 We all stumble in many ways. If anyone does not stumble in word, he is a perfect man , able to keep his whole body in check .

3 If we put bits in the horses' mouths that they may obey us, we turn about their whole body.

4 Behold also the ships, which are so large and are driven of fierce winds, are led by a very small rudder wherever the pilot desires .

5 Even so the tongue is a little member, and boasts great things. Here , like a small fire can engulf a large forest !

6 And the tongue is a fire ; it is the world of iniquity. The tongue is placed among our members, staining the whole body, and sets on fire the course of nature, and is itself set on fire by hell .

7 For every kind of beast and bird , of reptile and sea, is tamed and has been tamed by mankind ;

8 But the tongue can no man tame ; it is an evil that can not suppress ; it is full of deadly poison .

9 With it we bless our Lord and Father , and with it we curse men made ​​in the image of God.

10 From the same mouth come blessing and cursing . Must not , my brethren, so be it .

11 The source send forth at the same place sweet water and bitter water ?

12 Can a fig tree , my brethren, produce olives , or a grapevine figs ? Salt water can also not produce fresh water .

 

NOTES JOHN MACARTHUR

3:1-12 In this passage, Jacques uses a common Jewish literary figure , which is to assign responsibility to a specific body part (see # Ro 3:15 , 2:14 # 2P ) . He personifies the language as representing depravity and human wickedness. Thus, it echoes a scriptural truth : the mouth is a central element and a revealing indicator of the corruption of man and his sinful condition (cf. Isaiah 6:5 # , # Mt 15: 11 , # Mt 15:16-19 ; # Mr 7:20-23 ; # Ro 3:13-14 ) .

3:1

become teachers . Literally " become teachers ," translated word in the Gospels as " master ", which meant the person whose official function was to teach or preach (see # Lu 4:16-27 ; # Jn 3:10 ; # Acts 13:14-15 ; # 1Cor 12: 28; # Ep 4:11 ) .

judged more strictly . The word translated "judged" usually expresses a verdict in the NT, and it alludes to a coming judgment :

1 judgment against the false teacher devoid of faith, at the time of the second coming of Jesus ( # Jude 14-15) ;

2 judgment of the believer, when he receives his reward Christ ( 1Cor 4:3-5 # ) .

There is no question discourage authentic teachers, but to warn prospective teachers of the seriousness of their role (cf. Ez # 3:17-18 ; # Ez 33:7-9 , Acts # 20: 26-27 ; Hey # 13: 17).

3:2 The Scriptures speak much trouble that can make the language (cf. # Ps 5:10 ; # Ps 34:14 , Ps 39:2 # , # Ps 52:6 ; # Pr 6:17 , Pr # 17 : 20 ​​, # Pr 26:28 ; # Pr 28:23 ; Isaiah 59:3 # , # Ro 3:13 ) . The language has an immense ability to speak evil, improperly and false. In short, it is a powerful symbol of human depravity (see notes on vv. 1-12 { ==> "Ja 3:1 "}) .

stumble . He is talking about sin or offense to the person of God. The form of the Greek verb emphasizes the ongoing nature of this inability to do good.

perfect man. " Perfect " could refer to true perfection . In this case, Jacques said that in the hypothetical case of a good human being would be able to fully control his tongue, he would be a perfect man. But of course , nobody is really immune against the sin of the tongue. The term "perfect" therefore describes probably those who are spiritually mature , and therefore able to control their language.

3:3-5 Jacques proposes a series of analogies that show how language , however small it may be, has the power to control the whole person and influence all areas of his life.

3:6

The tongue is a fire. Like fire , bad words of the language are able to quickly and wreak havoc , as the smoke that accompanies a fire, these words may permeate the entire environment and cause his ruin.

staining . The verb means " pollution " or " contamination " (cf. # Mr 7:20 ; Jude # 23).

the lifetime . Stresses that the harm caused by the tongue can extend beyond the individual and affect everything in its sphere of influence.

Gehenna. See note on Mt 25:46 { == > " Matthew 25 : 46 "} . This is a transcription of the Greek word geenna ( "valley of Hinnom "). At the time Jesus was on earth , this valley , which extends southwest from the walls of Jerusalem , served as a landfill. She was famous because the fire was burning continuously. Jesus made this place the symbol of the place of eternal torment and punishment (cf. # Mr 9:43 , # Mr 9:45 ) . When Jacques speaks of " hell" , he does not think only to a specific location , but also his satanic occupant, will inherit one day. Men use their language as an instrument of evil .

3:8

no man can tame . Only God , by his power, is able to do so ( cf. Acts 2:1-11 # ) .

3:9

bless ... curse . A Jewish traditions was to accompany the mention of God's name a " blessed be He " (cf. Ps 68:19 # 35). However, the language also calls on evil beings made in the image of God. This highlights the inconsistency and hypocrisy of words .

made in the image of God. Man was created in the likeness of God ( see note on 1:26 Ge { == > " Ge 1:26 "}) .

3:11-12 Three images from nature show that it is wrong to curse . The true believer does not want to contradict his profession of faith by the chronic use of inappropriate language .

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/