JEAN 5 : 25 À 47 + ***JOHN 5 : 25 À 47 + NOTES DE JOHN MACARTHUR ***

07/07/2015 08:53

JEAN 5 : 25 À 47 + ***

 

25  En vérité, en vérité, je vous le dis, l’heure vient, et elle est déjà venue, où les morts entendront la voix du Fils de Dieu ; et ceux qui l’auront entendue vivront.

l’heure vient, et elle est déjà venue. Cf. #Jn 4:23. Cette expression révèle une tension entre le « déjà » et le « pas encore » à propos de la résurrection. Ceux qui sont nés de nouveau sont déjà ressuscités spirituellement (« elle est déjà venue »; #Ep 2:1-6 ; #Col 2:13), et cependant une résurrection future les attend encore sur le plan physique (« l’heure vient »; #1Co 15:35-54 ; #Ph 3:20-21).

5:25-29 Ces vv. ont pour thème la résurrection. Jésus affirme que tous les hommes, sauvés ou non, seront littéralement et physiquement ressuscités des morts. Cependant, seuls les sauvés connaissent la résurrection spirituelle (nouvelle naissance) autant que la résurrection physique pour entrer dans la vie éternelle. Ceux qui ne sont pas sauvés ressusciteront pour le jugement et le châtiment éternel, la séparation d’avec Dieu (c’est-à-dire la seconde mort; cf. #Ap 20: 6, #Ap 20: 14 ; #Ap 21: 8). Ces vv. constituent aussi la preuve de la divinité de Jésus-Christ, puisqu’il a le pouvoir de résurrection (vv. #Jn 5:25-26) et que le Père lui a accordé le statut de juge sur toute l’humanité (v. #Jn 5:27). A la lumière d’autres passages, il est clair que Jésus parle de la résurrection de façon générale, mais pas d’une seule résurrection générale.

26  Car, comme le Père a la vie en lui-même, ainsi il a donné au Fils d’avoir la vie en lui-même.

il a donné au Fils. De toute éternité, le Fils avait le droit d’accorder la vie (#Jn 1:4). Cette distinction concerne la divinité de Jésus par opposition à son incarnation. En devenant un homme, Jésus a volontairement mis de côté l’exercice indépendant de ses privilèges et attributs divins (#Ph 2:6-11). Jésus affirma ici que même dans son humanité, le Père lui avait octroyé la puissance « d’avoir la vie », c’est-à-dire de ressusciter les autres et lui-même.

27  Et il lui a donné le pouvoir de juger, parce qu’il est Fils de l’homme.

pouvoir. Cf. #Jn 17: 2 ; Voir #Mt 11:27 ; #Jn 3:35. Christ reçut l’autorité souveraine et absolue sur toutes choses, « dans le ciel et sur la terre ». C’est la preuve incontestable de sa divinité. Le temps de son humiliation était terminé et Dieu l’éleva au-dessus de tout (#Ph 2:9-11).

28  Ne vous étonnez pas de cela ; car l’heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix,

29  (5-28) et en sortiront. (5-29) Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement.

Ceux qui auront fait le bien …  le mal. Jésus n’était pas en train de prêcher la justification par les œuvres (voir #Jn 6:29). Dans ce contexte, le « bien » consiste à croire au Fils pour recevoir une nature nouvelle qui produise de bonnes œuvres (#Jn 3:21 ; #Ja 2:14-20), tandis que le « mal » consiste à rejeter le Fils (ceux qui ne sont pas sauvés) et à haïr la lumière, ce qui amène à commettre de mauvaises actions (#Jn 3:18-19). Les œuvres ont pour résultat essentiel de mettre en lumière la nature de chacun, de révéler s’il est sauvé ou non, mais elles ne peuvent jamais faire obtenir le salut.

30  Je ne puis rien faire de moi-même : selon que j’entends, je juge ; et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé.

la volonté de celui qui m’a envoyé. En résumant tout ce qu’il a dit depuis le v. 19 sur son égalité avec Dieu, Jésus affirme que, s’il exerce le jugement, c’est parce que tout ce qu’il a fait dépendait de la volonté et de la parole de son Père (cf. vv. #Jn 5:19-20).

31 ¶  Si c’est moi qui rends témoignage de moi-même, mon témoignage n’est pas vrai.

32  Il y en a un autre qui rend témoignage de moi, et je sais que le témoignage qu’il rend de moi est vrai.

5:32-47 L’arrière-plan de ces vv. se trouve en #De 17: 6 et #De 19: 15, qui mentionnent la nécessité de témoins pour établir la véracité d’une affaire. Jésus insista lui-même sur le thème des témoins qui attestent de l’identité du Fils:

1° Jean-Baptiste (vv. #Jn 5:32-35);

2° les œuvres de Jésus (vv. #Jn 5:35-36);

3° le Père (vv. #Jn 5:37-38);

4° l’A.T. (vv. #Jn 5:39-47).

33  Vous avez envoyé vers Jean, et il a rendu témoignage à la vérité.

34  Pour moi ce n’est pas d’un homme que je reçois le témoignage ; mais je dis ceci, afin que vous soyez sauvés.

35  Jean était la lampe qui brûle et qui luit, et vous avez voulu vous réjouir une heure à sa lumière.

36  Moi, j’ai un témoignage plus grand que celui de Jean ; car les œuvres que le Père m’a donné d’accomplir, ces œuvres mêmes que je fais, témoignent de moi que c’est le Père qui m’a envoyé.

ces œuvres mêmes que je fais. Cf. #Jn 10:25. Les miracles de Jésus attestaient sa divinité et sa nature messianique. Ces miracles sont les signes les plus importants rapportés par Jean dans son Évangile pour atteindre son but de 20:30-31

37  Et le Père qui m’a envoyé a rendu lui-même témoignage de moi. Vous n’avez jamais entendu sa voix, vous n’avez point vu sa face,

le Père …  a rendu lui-même témoignage. Cf. #Mt 3:17 ; #Mr 1:11 ; #Lu 3:22.

38  et sa parole ne demeure point en vous, parce que vous ne croyez pas à celui qu’il a envoyé.

39  Vous sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle : ce sont elles qui rendent témoignage de moi.

Vous sondez. Bien que le verbe puisse être compris comme un impératif (c’est-à-dire « Sondez les Écritures! »), la plupart des traductions en font un indicatif. Il évoque l’étude diligente des textes dans le but d’obtenir la « vie éternelle ». Cependant, Jésus fait remarquer que, malgré tous leurs laborieux efforts, ils n’ont toujours pas compris que le seul et vrai chemin vers la vie éternelle passe par le Fils de Dieu.

rendent témoignage de moi. #Jn 5:45. Christ constitue le thème principal des Écritures.

40  Et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie !

ne voulez pas. Ils cherchaient la vie éternelle mais refusaient de faire confiance à sa seule et unique source (cf. v. #Jn 5:24 ; #Jn 1:11 ; #Jn 3:19).

41  Je ne tire pas ma gloire des hommes.

gloire des hommes. Si Jésus avait été d’accord pour devenir le genre de Messie que les Juifs attendaient, c’est-à-dire un pourvoyeur permanent de miracles et de nourriture, avec, en prime, la puissance militaire et politique, il aurait été honoré par ces hommes. Or, Jésus désirait plaire à Dieu seul (vv. #Jn 5:19ss).

42  Mais je sais que vous n’avez point en vous l’amour de Dieu.

43  Je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas ; si un autre vient en son propre nom, vous le recevrez.

vous le recevrez. L’historien juif Flavius Josèphe rapporte que toute une série de faux messies se levèrent au cours de la décennie précédant l’an 70 apr. J.-C. Ce v. contraste le rejet par les Juifs de leur Messie authentique, du fait qu’ils n’aimaient ni ne connaissaient Dieu (v. #Jn 5:42), avec le bon accueil qu’ils réservaient aux charlatans.

44  Comment pouvez-vous croire, vous qui tirez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez point la gloire qui vient de Dieu seul ?

45  Ne pensez pas que moi je vous accuserai devant le Père ; celui qui vous accuse, c’est Moïse, en qui vous avez mis votre espérance.

46  Car si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi, parce qu’il a écrit de moi.

Moïse …  a écrit à mon sujet. Jésus ne mentionne aucun passage précis dans le Pentateuque alors qu’il en existe de très nombreux (p. ex. #De 18: 15 ; cf. #Jn 1:21 ; #Jn 4:19 ; #Jn 6:14 ; #Jn 7:40, #Jn 7:52).

47  Mais si vous ne croyez pas à ses écrits, comment croirez-vous à mes paroles ?

 

JOHN 5 : 25 À 47 + NOTES DE JOHN MACARTHUR  ***

 

25 Verily, verily, I say unto you, The hour is coming and has now come when the dead will hear the voice of the Son of God; and those who hear will live.

the time is coming and has now come. See #Jn 4:23. This expression reveals a tension between the "already" and "not yet" about the resurrection. Those who are born again are already spiritually resurrected ("has now come"; #EP 2: 1-6; #Col 2:13), and yet a future resurrection is still awaiting physically ("time comes "; # 1 Corinthians 15: 35-54; #Ph 3: 20-21).

5: 25-29 These vv. have the theme of resurrection. Jesus says that all men be saved or not, will literally and physically raised from the dead. However, only the saved experiencing spiritual resurrection (new birth) as much as the physical resurrection to enter eternal life. Those who are saved unto the resurrection of judgment and eternal punishment, separation from God (that is to say the second death; cf. #Ap 20: 6, #Ap 20: 14; 21 #Ap : 8). These vv. also constitute proof of the divinity of Jesus Christ, since it has the power of resurrection (vv #Jn. 5: 25-26) and the Father judge granted him the status of all mankind (v. #Jn 5:27). In the light of other passages, it is clear that Jesus speaks of the general resurrection, but no one general resurrection.

26 For as the Father has life in himself, so he has granted the Son to have life in himself.

he gave to the Son. From all eternity, the Son had the right to give life (#Jn 1: 4). This distinction concerns the divinity of Jesus as opposed to its incarnation. By becoming a man, Jesus willingly set aside the independent exercise of their privileges and divine attributes (#Ph 2: 6-11). Jesus said here that even in his humanity, the Father had granted him power "to have life," that is to say to resurrect others and himself.

27 And hath given him authority to judge because he is the Son of man.

power. See #Jn 17: 2; See #Mt 11:27; #Jn 3:35. Christ received sovereign and absolute authority over all things "in heaven and on earth." This is indisputable proof of his divinity. The time of his humiliation was complete and God raised him above all (#Ph 2: 9-11).

28 Do not marvel at this; for the hour is coming when all who are in the graves shall hear his voice,

29 (5-28) and come forth. (5-29) Those who have done good, unto the resurrection of life; and they that have done evil, unto the resurrection of judgment.

Those who have done good ... evil. Jesus was not preaching justification by works (see #Jn 6:29). In this context, the "good" is to believe in the Son to receive a new nature that produces good works (3:21 #Jn; #Ja 2: 14-20), while the "evil" is to reject the Son (those who are not saved) and hate the light, which leads to bad deeds (#Jn 3: 18-19). The works have the primary result to highlight the nature of each, to reveal if he is saved or not, but they can never be salvation.

30 I can do nothing of myself: as I hear, I judge; and my judgment is just; because I seek not my own will but the will of him who sent me.

the will of him who sent me. In summarizing all that he has said from the v. 19 of his equality with God, Jesus says that if he exercises judgment, it is because he has done everything depended on the will and the word of the Father (cf. vv #Jn 5.: 19-20).

31 ¶ If I bear witness of myself, my witness is not true.

32 There is another who testifies about me, and I know that the testimony which he testifies about me is true.

5: 32-47 The background of these vv. # of lies 17: 19 # of 6 and 15, which refer to the need of witnesses for the truth of a matter. Jesus himself insisted on the theme of witnesses that attest to the identity of the Son:

1. John the Baptist (vv #Jn. 5: 32-35);

2. the works of Jesus (vv #Jn. 5: 35-36);

3. Father (vv #Jn. 5: 37-38);

4. the A.T. (#Jn Vv. 5: 39-47).

33 You sent to John, and he has testified to the truth.

34 For me it is not a man that I receive the testimony; but I say this so that you may be saved.

35 He was a burning and a shining light: and ye were willing to rejoice in his light.

36 But I have testimony greater than John; for the works which the Father gave me to accomplish, these works that I do, bear witness of me, that is the Father who sent me.

the same works that I do. See #Jn 10:25. Jesus' miracles attested his divinity and his messianic in nature. These miracles are the most important signs reported by John in his Gospel to reach his goal of 20: 30-31

37 And the Father who sent me has himself borne witness to me. You have never heard his voice, you have not seen;

the Father ... has made itself testimony. See #Mt 3:17; #Mr 1:11; #Lu 3:22.

38 and his word abiding in you, because you do not believe him whom he has sent.

39 You search the Scriptures because you think that in them eternal life: and they are they which testify of me.

You search. Although the word can be understood as an imperative (that is to say, "Search the Scriptures!"), Most translations are indicative. It evokes the diligent study of texts in order to achieve "eternal life". However, Jesus pointed out that, despite their painstaking efforts, they still did not understand that the only true way to eternal life through God's Son.

testify of me. #Jn 5:45. Christ is the main theme of the Scriptures.

40 And you will not come to me for life!

do not want. They sought eternal life but refused to trust his one and only source (see verse #Jn 5:24;. #Jn 1:11 #Jn 3:19).

41 I do not receive glory from men.

glory of men. If Jesus had agreed to become the kind of Messiah that the Jews were waiting, that is to say a permanent provider of miracles and food, with the added bonus of military and political power, he was honored by those men. But Jesus wanted only to please God (vv #Jn 5. 19SS).

42 But I know that you have not in you the love of God.

43 I am come in my Father's name, and you receive me not; if another shall come in his own name, him ye will receive.

ye shall receive. The Jewish historian Josephus reports that a series of false messiahs arose during the decade before the year 70 AD. This AD v. contrast the rejection by the Jews of their authentic Messiah, because they loved nor knew God (v. #Jn 5:42), with the warm welcome that they reserved for charlatans.

44 How can ye believe, which receive honor one of another, and seek not the honor that cometh from God only?

45 Do not think that I will accuse you to the Father; one who accuses you is Moses, in whom you have set your hope.

46 For if you believed Moses, you would believe me, for he wrote of me.

... Moses wrote about me. Jesus does not mention any specific passage in the Pentateuch while there are a large number (eg # of 18.. 15; cf. 1:21 #Jn; #Jn 4:19; 6:14 #Jn; # Jn 7:40, 7:52 #Jn).

47 But if ye believe not his writings, how shall ye believe my words?

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/