JÉRÉMIE 14 : 1 à 22 *** + JEREMIAH 14 : 1 to 22 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

26/11/2016 10:15

JÉRÉMIE 14 : 1 à 22 *** +
 

1 ¶  La parole qui fut adressée à Jérémie par l’Éternel, à l’occasion de la sécheresse.

 

sécheresse. Apparemment, Jérémie donna cette prophétie au moment où une sécheresse sévissait réellement en Juda (vv. #Jér 14:2-6).

 

2  Juda est dans le deuil, Ses villes sont désolées, tristes, abattues, Et les cris de Jérusalem s’élèvent.

 

ses villes sont désolées. Littéralement « ses portes se dessèchent ». Lieu des rassemblements publics, les portes étaient désertées en temps de sécheresse ou occupées par des personnes endeuillées.

 

3  Les grands envoient les petits chercher de l’eau, Et les petits vont aux citernes, ne trouvent point d’eau, Et retournent avec leurs vases vides ; Confus et honteux, ils se couvrent la tête.

4  La terre est saisie d’épouvante, Parce qu’il ne tombe point de pluie dans le pays, Et les laboureurs confus se couvrent la tête.

5  Même la biche dans la campagne Met bas et abandonne sa portée, Parce qu’il n’y a point de verdure.

6  Les ânes sauvages se tiennent sur les lieux élevés, Aspirant l’air comme des serpents ; Leurs yeux languissent, parce qu’il n’y a point d’herbe.

7  Si nos iniquités témoignent contre nous, Agis à cause de ton nom, ô Éternel ! Car nos infidélités sont nombreuses, Nous avons péché contre toi.

 

14:7-9

nos infidélités. Le prophète reconnaissait la culpabilité de son peuple, mais il rappela à Dieu que sa réputation était liée au sort de celui-ci (vv. #Jér 14: 7, #Jér 14: 9). Il pria le Seigneur de ne pas rester indifférent, comme s’il n’était qu’un étranger ou un voyageur faisant halte pour la nuit (v. #Jér 14: 8).

 

8  Toi qui es l’espérance d’Israël, Son sauveur au temps de la détresse, Pourquoi serais-tu comme un étranger dans le pays, Comme un voyageur qui y entre pour passer la nuit ?

9  Pourquoi serais-tu comme un homme stupéfait, Comme un héros incapable de nous secourir ? Tu es pourtant au milieu de nous, ô Éternel, Et ton nom est invoqué sur nous : Ne nous abandonne pas !

10 ¶  Voici ce que l’Éternel dit de ce peuple: Ils aiment à courir çà et là, Ils ne savent retenir leurs pieds ; L’Éternel n’a point d’attachement pour eux, Il se souvient maintenant de leurs crimes, Et il châtie leurs péchés.

 

14:10-12

Dieu donna deux réponses dans ce premier échange:

1° il devait juger Juda à cause de son péché chronique;

2° Jérémie devait cesser de prier pour qu’il épargne Juda, et lui-même ne répondrait pas aux prières de son peuple, car le refus de se repentir devait être sanctionné (cf. #Jér 11:14).

 

11  Et l’Éternel me dit : N’intercède pas en faveur de ce peuple.

12  S’ils jeûnent, je n’écouterai pas leurs supplications ; S’ils offrent des holocaustes et des offrandes, je ne les agréerai pas ; Car je veux les détruire par l’épée, par la famine et par la peste.

13  Je répondis : Ah ! Seigneur Éternel ! Voici, les prophètes leur disent : Vous ne verrez point d’épée, Vous n’aurez point de famine ; Mais je vous donnerai dans ce lieu une paix assurée.

 

les prophètes leur disent. Jérémie cherchait, semble-t-il, à invoquer des circonstances atténuantes pour son peuple: il était trompé par les faux prophètes et leurs fallacieuses promesses de paix.

 

14  Et l’Éternel me dit : C’est le mensonge que prophétisent en mon nom les prophètes ; Je ne les ai point envoyés, je ne leur ai point donné d’ordre, Je ne leur ai point parlé ; Ce sont des visions mensongères, de vaines prédictions, Des tromperies de leur cœur, qu’ils vous prophétisent.

 

14:14-18

Cette excuse ne tenait pas: ces tromperies trouvaient leur origine dans la duplicité des prophètes, mais ceux-ci allaient payer pour leurs propres péchés (vv. #Jér 14:14-15); de même, le peuple serait puni pour sa propre « méchanceté » (vv. #Jér 14: 16 ; #Jér 5:31).

 

15  C’est pourquoi ainsi parle l’Éternel Sur les prophètes qui prophétisent en mon nom, Sans que je les aie envoyés, Et qui disent: Il n’y aura dans ce pays ni épée ni famine : Ces prophètes périront par l’épée et par la famine.

16  Et ceux à qui ils prophétisent Seront étendus dans les rues de Jérusalem, Par la famine et par l’épée ; Il n’y aura personne pour leur donner la sépulture, Ni à eux, ni à leurs femmes, ni à leurs fils, ni à leurs filles ; Je répandrai sur eux leur méchanceté.

17 ¶  Dis-leur cette parole : Les larmes coulent de mes yeux nuit et jour, Et elles ne s’arrêtent pas ; Car la vierge, fille de mon peuple, a été frappée d’un grand coup, D’une plaie très douloureuse.

 

la vierge, fille de mon peuple. Juda méritait ce nom pour n’avoir jamais été asservie à une nation étrangère.

18  Si je vais dans les champs, voici des hommes que le glaive a percés ; Si j’entre dans la ville, voici des êtres que consume la faim ; Le prophète même et le sacrificateur parcourent le pays, Sans savoir où ils vont.

 

le pays. Allusion à Babylone.

 

19  As-tu donc rejeté Juda, Et ton âme a-t-elle pris Sion en horreur ? Pourquoi nous frappes-tu Sans qu’il y ait pour nous de guérison ? Nous espérions la paix, et il n’arrive rien d’heureux, Un temps de guérison, et voici la terreur !

 

14:19-20

As-tu donc rejeté Juda. Craignant que le Seigneur ne rejette définitivement Juda, le prophète confessa les péchés de son peuple, dans un esprit de profonde contrition (cf. #Da 9:4).

 

20  Éternel, nous reconnaissons notre méchanceté, l’iniquité de nos pères ; Car nous avons péché contre toi.

21  À cause de ton nom, ne méprise pas, Ne déshonore pas le trône de ta gloire ! N’oublie pas, ne romps pas ton alliance avec nous !

 

le trône de ta gloire. C`est à dire, Jérusalem, ville qui abritait le temple.

 

22  Parmi les idoles des nations, en est-il qui fassent pleuvoir ? Ou est-ce le ciel qui donne la pluie ? N’est-ce pas toi, Éternel, notre Dieu ? Nous espérons en toi, Car c’est toi qui as fait toutes ces choses.

 

JEREMIAH 14 : 1 to 22 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ The word which was spoken to Jeremiah by the LORD on the occasion of the drought.

 

drought. Apparently Jeremiah gave this prophecy when a drought was really going on in Judah (vv. Jer 14: 2-6).

 

2 Judah is in mourning, His cities are desolate, sad and dejected, And the cries of Jerusalem are raised.

 

Its cities are desolate. Literally "its doors dry up". Place of public gatherings, the doors were deserted in times of drought or occupied by bereaved people.

 

3 The great send the little ones to seek water, and the little ones go to the cisterns, find no water, and return with their empty vases; Confused and ashamed, they cover their heads.

4 The earth is filled with terror, because there is no rain in the land, and the confused laborers are covering their heads.

5 Even the hind in the field loweth, and forsaketh his land, because there is no green.

6 The wild asses stand on high places, breathing the air like serpents; Their eyes languish, because there is no grass.

7 If our iniquities testify against us, act for thy name's sake, O LORD. For our infidelities are many, We have sinned against you.

 

14: 7-9

Our infidelities. The prophet acknowledged the guilt of his people, but he reminded God that his reputation was linked to his fate (vv. Jer. 14: 7, Jer. 14: 9). He prayed to the Lord not to remain indifferent, as if he were only a stranger or a traveler halting for the night (vv. Jer. 14: 8).

 

8 You who are the hope of Israel, your savior in times of distress, why should you be as a stranger in the land, as a traveler who goes in to spend the night?

9 Why shouldst thou be as a stupefied man, as a hero incapable of helping us? Thou art nevertheless in the midst of us, O Jehovah, and thy name is called upon us: Neither forsake us.

10 ¶ This is what the LORD says about this people: They love to run about here and there, they can not restrain their feet; The LORD has no attachment for them, He now remembers their crimes, and punishes their sins.

 

14: 10-12

God gave two answers in this first exchange:

(1) he was to judge Judah on account of his chronic sin;

(2) Jeremiah should cease to pray that he would spare Judah, and he himself would not answer the prayers of his people, for the refusal to repent was to be sanctioned (cf. Jer 11:14).

 

11 And the LORD said unto me, Do not intercede in behalf of this people.

12 If they fast, I will not listen to their supplications; If they offer burnt offerings and offerings, I will not accept them; For I will destroy them with the sword, with the famine, and with the plague.

13 And I said, Ah! Lord LORD! Behold, the prophets say unto them, Ye shall see no sword, ye shall have no famine; But I will give you peace in this place.

 

The prophets tell them. Jeremiah sought, it seems, to invoke extenuating circumstances for his people: he was deceived by the false prophets and their false promises of peace.

 

14 And the LORD said unto me, The prophets prophesy in my name; I have not sent them, nor commanded them; I have not spoken to them; They are false visions, vain predictions, deceits of their hearts, which they prophesy to you.

 

14: 14-18

This excuse did not hold: these deceptions had their origin in the duplicity of the prophets, but these were going to pay for their own sins (vv. 14: 14-15); So the people would be punished for their own "wickedness" (vv., Jer. 14:16; Jer. 5:31).

 

15 Therefore thus saith the LORD concerning the prophets who prophesy in my name, that I have not sent them, and say, There shall be neither sword nor famine in this land: these prophets shall perish by the sword And famine.

16 And those to whom they prophesy shall be laid in the streets of Jerusalem by famine and by sword; There will be no one to give them burial, neither to them, nor to their wives, nor their sons, nor their daughters; I will pour out their wickedness upon them.

17 ¶ Say to them this word: Tears flow from my eyes night and day, and they do not stop; For the virgin, the daughter of my people, was struck with a great blow, a very painful sore.

 

The virgin, daughter of my people. Judah deserved this name because she had never been enslaved to a foreign nation.

18 If I go into the field, these are the men whom the sword has pierced; If I enter the city, here are beings consumed by hunger; The prophet himself and the priest go about the country, not knowing where they are going.

 

the country. Allusion to Babylon.

 

19 Have ye therefore rejected Judah, and hast thy soul taken Zion in horror? Why do you strike us Without healing for us? We hoped for peace, and nothing happens happily, A time of healing, and here is terror!

 

14: 19-20

Have you rejected Judah? Fearing that the Lord would definitely reject Judah, the prophet confessed the sins of his people in a spirit of deep contrition (cf. # 9: 4).

 

20 O LORD, we acknowledge our wickedness, the iniquity of our fathers; For we have sinned against you.

21 For thy name's sake do not despise, dishonor the throne of thy glory. Do not forget, do not break your alliance with us!

 

The throne of thy glory. That is, Jerusalem, the city that housed the temple.

 

22 Among the idols of the nations, is it raining? Or is it the sky that gives rain? Is it not thou, O LORD our God? We hope in you, for you have done all these things.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/