JÉRÉMIE 27 : 1 à 22 *** + JEREMIAH 27 : 1 to 22 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

09/12/2016 14:15

JÉRÉMIE 27 : 1 à 22 *** +
 

1 ¶  Au commencement du règne de Jojakim, fils de Josias, roi de Juda, cette parole fut adressée à Jérémie de la part de l’Éternel, en ces mots:

27.1-29.32 LE BON SENS DU PROPHÈTE

Ces trois chapitres se rapportent au règne de Sédécias. Ils ont peut-être été diffusés parmi les exilés à Babylone, afin de leur enlever toute illusion quant à la possibilité d’un prompt retour de la déportation. Ce passage, plus que tout autre, met nettement en lumière le jugement sain et équilibré de Jérémie. Nous sommes déjà familiarisés avec l’arrière-plan. La première déportation (597 avant Jésus-Christ) était un fait accompli ; Sédécias occupait le trône parce que Babylone le tolérait. Mais à l’intérieur du pays et hors de ses frontières, de nombreux conjurés complotaient contre Nébucadnetsar. Dans ces chapitres, Jérémie entreprend de dénoncer et de corriger l’impression qu’il serait possible, d’une manière ou d’une autre, de renverser la puissance qui s’était imposée au Moyen-Orient. Sur ce thème, le prophète adresse des messages aux nations voisines (versets 1-11), au roi Sédécias (versets 12-15), aux prêtres (versets 16-22), aux prophètes (28.1-16) et aux exilés eux-mêmes (29.1-32).

27.1-22 La parole prophétique

27.1-11 Un message pour les rois voisins

   Au temps de Sanchérib, Ézéchias avait pris la tête d’une révolte en Palestine. Les révolutionnaires voisins voient maintenant en Sédécias un meneur compétent. Profitant de la présence des ambassadeurs païens, le prophète expédia à leurs maîtres un message venant de l’Éternel. Il dénonce la futilité de leur coalition. Cette parole vient du Seigneur lui-même, non pas d’un dieu local parmi d’autres, mais du Créateur et du Maître de l’univers (cf. 10.11-13). Son prophète seul dit la vérité.

Une comparaison avec le verset 3 montre que la date est erronée. Le copiste peut avoir inséré ici par mégarde le verset 1 du chapitre 26. Cf. 28.1.

 

2 Ainsi m’a parlé l’Éternel : Fais-toi des liens et des jougs, et mets-les sur ton cou.

3  Envoie-les au roi d’Édom, au roi de Moab, au roi des enfants d’Ammon, au roi de Tyr et au roi de Sidon, par les envoyés qui sont venus à Jérusalem auprès de Sédécias, roi de Juda,

4  et à qui tu donneras mes ordres pour leurs maîtres, en disant : Ainsi parle l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Voici ce que vous direz à vos maîtres:

5  C’est moi qui ai fait la terre, les hommes et les animaux qui sont sur la terre, par ma grande puissance et par mon bras étendu, et je donne la terre à qui cela me plaît.

6  Maintenant je livre tous ces pays entre les mains de Nébucadnetsar, roi de Babylone, mon serviteur ; je lui donne aussi les animaux des champs, pour qu’ils lui soient assujettis.

 

Mon serviteur : cf. 25.9.

 

7  Toutes les nations lui seront soumises, à lui, à son fils, et au fils de son fils, jusqu’à ce que le temps de son pays arrive, et que des nations puissantes et de grands rois l’asservissent.

8  Si une nation, si un royaume ne se soumet pas à lui, à Nébucadnetsar, roi de Babylone, et ne livre pas son cou au joug du roi de Babylone, je châtierai cette nation par l’épée, par la famine et par la peste, dit l’Éternel, jusqu’à ce que je l’aie anéantie par sa main.

9  Et vous, n’écoutez pas vos prophètes, vos devins, vos songeurs, vos astrologues, vos magiciens, qui vous disent : Vous ne serez point asservis au roi de Babylone !

10  Car c’est le mensonge qu’ils vous prophétisent, afin que vous soyez éloignés de votre pays, afin que je vous chasse et que vous périssiez.

11  Mais la nation qui pliera son cou sous le joug du roi de Babylone, et qui lui sera soumise, je la laisserai dans son pays, dit l’Éternel, pour qu’elle le cultive et qu’elle y demeure.

12 ¶  J’ai dit entièrement les mêmes choses à Sédécias, roi de Juda : Pliez votre cou sous le joug du roi de Babylone, soumettez-vous à lui et à son peuple, et vous vivrez.

 

27.12-15 Un message pour Sédécias.

   Il consiste en un appel au roi obstiné afin qu’il se soumette à Nébucadnetsar, et en une déclaration au sujet des faux prophètes. La fausseté de ces prophètes consiste dans le fait qu’ils parlent de leur propre chef, sans tenir leur information d’une source plus haute.

 

13  Pourquoi mourriez-vous, toi et ton peuple, par l’épée, par la famine et par la peste, comme l’Éternel l’a prononcé sur la nation qui ne se soumettra pas au roi de Babylone ?

14  N’écoutez pas les paroles des prophètes qui vous disent : Vous ne serez point asservis au roi de Babylone ! Car c’est le mensonge qu’ils vous prophétisent.

15  Je ne les ai point envoyés, dit l’Éternel, et ils prophétisent le mensonge en mon nom, afin que je vous chasse et que vous périssiez, vous et les prophètes qui vous prophétisent.

16  J’ai dit aux sacrificateurs et à tout ce peuple : Ainsi parle l’Éternel: N’écoutez pas les paroles de vos prophètes qui vous prophétisent, disant : Voici, les ustensiles de la maison de l’Éternel seront bientôt rapportés de Babylone ! Car c’est le mensonge qu’ils vous prophétisent.

 

27.16-22 Un message pour les prêtres.

Ce message comporte également une exhortation et une déclaration. Le seul point commun du texte massorétique et des LXX est la prédiction concernant les ustensiles sacrés emmenés au pays de la captivité. Nous ne pouvons affirmer de façon trop catégorique que la leçon plus brève préservée par les LXX soit nécessairement la version originale.

Les ustensiles, c’est-à-dire ceux du Temple emportés en 597 avant Jésus-Christ. Jérémie attaquait l’optimisme naïf des faux prophètes en déclarant qu’eux aussi feraient l’expérience de la captivité.

 

17  Ne les écoutez pas, soumettez-vous au roi de Babylone, et vous vivrez. Pourquoi cette ville deviendrait-elle une ruine ?

18  S’ils sont prophètes et si la parole de l’Éternel est avec eux, qu’ils intercèdent auprès de l’Éternel des armées pour que les ustensiles qui restent dans la maison de l’Éternel, dans la maison du roi de Juda, et dans Jérusalem, ne s’en aillent point à Babylone.

 

Fort de cette certitude, le prophète pouvait se permettre un pareil sarcasme, sachant qu’aucune réponse ne viendrait.

 

19  Car ainsi parle l’Éternel des armées au sujet des colonnes, de la mer, des bases, et des autres ustensiles qui sont restés dans cette ville,

20  qui n’ont pas été enlevés par Nébucadnetsar, roi de Babylone, lorsqu’il emmena captifs de Jérusalem à Babylone Jeconia, fils de Jojakim, roi de Juda, et tous les grands de Juda et de Jérusalem,

21  ainsi parle l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël, au sujet des ustensiles qui restent dans la maison de l’Éternel, dans la maison du roi de Juda, et dans Jérusalem:

22  Ils seront emportés à Babylone, et ils y resteront jusqu’au jour où je les chercherai, dit l’Éternel, où je les ferai remonter et revenir dans ce lieu.

 

« L’homme propose, Dieu dispose. »

 

JEREMIAH 27 : 1 to 22 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ At the beginning of the reign of Jehoiakim the son of Josiah king of Judah, the word came to Jeremiah from the LORD, saying,

27.1-29.32 THE GOOD MEANING OF THE PROPHET

These three chapters refer to the reign of Zedekiah. They may have been circulated among the exiles in Babylon, in order to remove all illusion as to the possibility of a prompt return of the deportation. This passage, more than any other, clearly highlights the sound and balanced judgment of Jeremiah. We are already familiar with the background. The first deportation (597 BC) was a fait accompli; Zedekiah occupied the throne because Babylon tolerated it. But inside the country and beyond its borders, many conspirators plotted against Nebuchadnezzar. In these chapters, Jeremiah undertook to denounce and correct the impression that it would be possible, in one way or another, to overthrow the power that had been imposed on the Middle East. On this theme the prophet addresses messages to the neighboring nations (verses 1-11), king Zedekiah (verses 12-15), priests (verses 16-22), prophets (28.1-16) and the exiles themselves (29.1-32).

27.1-22 The prophetic word

27.1-11 A message for the neighboring kings

   At the time of Sennacherib, Hezekiah had taken the head of a revolt in Palestine. The neighboring revolutionaries now see Sedecias as a competent leader. Taking advantage of the presence of the pagan ambassadors, the prophet sent to their masters a message from the Lord. He denounces the futility of their coalition. This word comes from the Lord himself, not from a local god among others, but from the Creator and the Master of the universe (cf. 10: 11-13). His prophet alone speaks the truth.

A comparison with verse 3 shows that the date is wrong. The copyist may have inadvertently inserted verse 1 of chapter 26. Cf. 28.1.

 

2 Thus saith the LORD unto me, Make ye bonds and yokes, and put them on thy neck.

3 Send them to the king of Edom, to the king of Moab, to the king of the children of Ammon, to the king of Tire, and to the king of Sidon, by the messengers who came to Jerusalem to Zedekiah king of Judah,

4 And to whom you will give my orders for their masters, saying, Thus saith Jehovah of hosts, the God of Israel: Behold this which thou shalt say unto thy masters,

5 I have made the earth, and the men, and the beasts that are on the earth, by my great power and my outstretched arm, and I give the land to whom I will.

6 Now I give all these lands into the hand of Nebuchadnezzar king of Babylon my servant; I also give him the animals of the field, that they may be subject to him.

 

My servant: cf. 25.9.

 

7 All the nations shall be subject unto him, and to his son, and to the son of his son, until the time of his land shall come, and let the mighty nations and great kings enslave him.

8 If a nation, if a kingdom do not submit to it, to Nebuchadnezzar king of Babylon, and will not yield its neck to the yoke of the king of Babylon, I will chastise this nation by the sword, by famine, Plague, says the LORD, until I have destroyed him with his hand.

9 And do not listen to your prophets, your diviners, your dreamers, your astrologers, your magicians, who say to you, "You shall not be servants of the king of Babylon."

10 For they prophesy unto you, that ye may be far from your land, that I may drive you out, and perish.

11 But the nation that bendeth her neck under the yoke of the king of Babylon, and which shall be subject unto her, I will leave her in her own land, saith the LORD, that she may cultivate and abide therein.

12 ¶ All these things I said unto Zedekiah king of Judah, Bend your neck under the yoke of the king of Babylon, and submit unto him and to his people, and you shall live.

 

27.12-15 A message for Zedekiah.

   It consists of an appeal to the obstinate king to submit to Nebuchadnezzar, and in a declaration concerning the false prophets. The falsity of these prophets consists in the fact that they speak on their own, without keeping their information from a higher source.

 

13 Why should you and your people die by the sword, by the famine, and by the plague, as the LORD has spoken against the nation that will not submit to the king of Babylon?

14 Do not listen to the words of the prophets who say to you, "You shall not be servants to the king of Babylon." For it is the lie that they prophesy to you.

15 I have not sent them, saith the LORD, and they prophesy a lie in my name, that I may drive you out, and perish you and the prophets that prophesy to you.

16 And I said unto the priests and to all this people, Thus saith the LORD, Do not hearken unto the words of your prophets who prophesy to you, saying, Behold, the vessels of the house of the LORD shall soon be brought from Babylon ! For it is the lie that they prophesy to you.

 

27.16-22 A message for the priests.

This message also includes an exhortation and a declaration. The only common feature of the Masoretic text and the LXX is the prediction of sacred utensils taken to the land of captivity. We can not say too categorically that the shorter lesson preserved by the LXX is necessarily the original version.

The utensils, that is to say those of the Temple carried away in 597 BC. Jeremiah attacked the naive optimism of false prophets by declaring that they too would experience captivity.

 

17 Do not listen to them, submit to the king of Babylon, and you will live. Why should this city become a ruin?

18 If they are prophets, and the word of the Lord is with them, let them intercede before the LORD of hosts, that the vessels that remain in the house of the LORD in the house of the king of Judah , And in Jerusalem, do not go to Babylon.

 

Strong of this certainty, the prophet could afford such a sarcasm, knowing that no answer would come.

 

19 For thus saith the LORD of hosts concerning the pillars, and the sea, and the bases, and the vessels that are left in this city,

20 who were not taken by Nebuchadnezzar king of Babylon, when he took captives from Jerusalem to Babylon Jeconiah the son of Jehoiakim king of Judah, and all the princes of Judah and Jerusalem,

21 Thus saith the LORD of hosts, the God of Israel, concerning the vessels which remain in the house of the LORD, in the house of the king of Judah, and in Jerusalem:

22 And they shall be carried away to Babylon, and they shall remain there till the day when I seek them, saith Jehovah, that I will bring them up and return to this place.

 

" Man proposes, God disposes. "

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/