JÉRÉMIE 38 : 1 à 28 *** + JEREMIAH 38 : 1 to 28 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

20/12/2016 11:13

JÉRÉMIE 38 : 1 à 28 *** +
 

1 ¶  Schephathia, fils de Matthan, Guedalia, fils de Paschhur, Jucal, fils de Schélémia, et Paschhur, fils de Malkija, entendirent les paroles que Jérémie adressait à tout le peuple, en disant:

2  Ainsi parle l’Éternel : Celui qui restera dans cette ville mourra par l’épée, par la famine ou par la peste ; mais celui qui sortira pour se rendre aux Chaldéens, aura la vie sauve, sa vie sera son butin, et il vivra.

3  Ainsi parle l’Éternel : Cette ville sera livrée à l’armée du roi de Babylone, qui la prendra.

4  Et les chefs dirent au roi : Que cet homme soit mis à mort ! car il décourage les hommes de guerre qui restent dans cette ville, et tout le peuple, en leur tenant de pareils discours ; cet homme ne cherche pas le bien de ce peuple, il ne veut que son malheur.

 

Que cet homme soit mis à mort! Cf. #Jér 26:11 et voir la note sur ce v. {==> "Jér 26:11"}

car il décourage les hommes. Ils accusèrent Jérémie d’avoir sapé le moral et la volonté de résistance des assiégés en conseillant aux Judéens de se rendre (v. #Jér 38:2). Proclamer la victoire de Babylone le faisait passer pour un traître.

 

5  Le roi Sédécias répondit : Voici, il est entre vos mains ; car le roi ne peut rien contre vous.

 

le roi ne peut rien. Dérobade qui montrait l’absence de courage et de décence de ce chef qui rejetait la parole de Dieu.

 

6  Alors ils prirent Jérémie, et le jetèrent dans la citerne de Malkija, fils du roi, laquelle se trouvait dans la cour de la prison ; ils descendirent Jérémie avec des cordes. Il n’y avait point d’eau dans la citerne, mais il y avait de la boue ; et Jérémie enfonça dans la boue.

 

point d’eau …  de la boue. Les chefs meurtriers (cf. v. #Jér 38:4) étaient prêts à laisser Jérémie mourir de soif, de faim, d’hypothermie ou d’étouffement, s’il s’enfonçait trop profondément dans la citerne. Cf. #Ps 69:3, #Ps 69:15, qui fait allusion au Messie.

 

7  Ebed-Mélec, l’Ethiopien, eunuque qui était dans la maison du roi, apprit qu’on avait mis Jérémie dans la citerne. Le roi était assis à la porte de Benjamin.

 

38:7-13

Ebed-Mélec. Ce fut un Ethiopien, un étranger et un païen, qui agit avec détermination pour délivrer Jérémie de son propre peuple qui, lui, cherchait à le tuer. Peut-être, était-il l’un des gardiens du harem royal (« eunuque »). Il fut plus tard délivré par Dieu et fut récompensé pour sa foi (#Jér 39:15-18).

 

8  Ebed-Mélec sortit de la maison du roi, et parla ainsi au roi:

9  O roi, mon seigneur, ces hommes ont mal agi en traitant de la sorte Jérémie, le prophète, en le jetant dans la citerne ; il mourra de faim là où il est, car il n’y a plus de pain dans la ville.

10  Le roi donna cet ordre à Ebed-Mélec, l’Ethiopien : Prends ici trente hommes avec toi, et tu retireras de la citerne Jérémie, le prophète, avant qu’il ne meure.

11  Ebed-Mélec prit avec lui les hommes, et se rendit à la maison du roi, dans un lieu au-dessous du trésor ; il en sortit des lambeaux usés et de vieux haillons, et les descendit à Jérémie dans la citerne, avec des cordes.

12  Ebed-Mélec, l’Ethiopien, dit à Jérémie : Mets ces lambeaux usés et ces haillons sous tes aisselles, sous les cordes. Et Jérémie fit ainsi.

13  Ils tirèrent Jérémie avec les cordes, et le firent monter hors de la citerne. Jérémie resta dans la cour de la prison.

14 ¶  Le roi Sédécias envoya chercher Jérémie, le prophète, et le fit venir auprès de lui dans la troisième entrée de la maison de l’Éternel. Et le roi dit à Jérémie: J’ai une chose à te demander ; ne me cache rien.

 

38:14-23

J’ai une chose à te demander. Ce n’est que l’un des nombreux entretiens au cours desquels Sédécias chercha à entendre la parole de Dieu pour, finalement, la rejeter. Elle exigeait en effet qu’il se rende, et son rejet entraîna l’envoi par Dieu d’une calamité sur Jérusalem, de la capture du roi et d’une véritable tragédie pour sa famille et les personnes attachées au palais. Par rapport à Sédécias, cf. #Jér 39:4-8.

 

15  Jérémie répondit à Sédécias : Si je te la dis, ne me feras-tu pas mourir ? Et si je te donne un conseil, tu ne m’écouteras pas.

16  Le roi Sédécias jura secrètement à Jérémie, en disant : L’Éternel est vivant, lui qui nous a donné la vie ! je ne te ferai pas mourir, et je ne te livrerai pas entre les mains de ces hommes qui en veulent à ta vie.

17  Jérémie dit alors à Sédécias : Ainsi parle l’Éternel, le Dieu des armées, le Dieu d’Israël : Si tu vas te rendre aux chefs du roi de Babylone, tu auras la vie sauve, et cette ville ne sera pas brûlée par le feu ; tu vivras, toi et ta maison.

18  Mais si tu ne te rends pas aux chefs du roi de Babylone, cette ville sera livrée entre les mains des Chaldéens, qui la brûleront par le feu ; et toi, tu n’échapperas pas à leurs mains.

19  Le roi Sédécias dit à Jérémie : Je crains les Juifs qui ont passé aux Chaldéens ; je crains qu’on ne me livre entre leurs mains, et qu’ils ne m’outragent.

20  Jérémie répondit : On ne te livrera pas. Écoute la voix de l’Éternel dans ce que je te dis ; tu t’en trouveras bien, et tu auras la vie sauve.

21  Mais si tu refuses de sortir, voici ce que l’Éternel m’a révélé:

22  Toutes les femmes qui restent dans la maison du roi de Juda seront menées aux chefs du roi de Babylone, et elles diront: Tu as été trompé, dominé, par ceux qui t’annonçaient la paix ; et quand tes pieds sont enfoncés dans la boue, ils se retirent.

 

Tu as été trompé, dominé. Les femmes du palais enlevées par les Babyloniens couvriraient Sédécias de ridicule pour avoir écouté de mauvais conseillers qui, de plus, l’abandonneraient ensuite.

 

23  Toutes tes femmes et tes enfants seront menés aux Chaldéens ; et toi, tu n’échapperas pas à leurs mains, tu seras saisi par la main du roi de Babylone, et cette ville sera brûlée par le feu.

24  Sédécias dit à Jérémie : Que personne ne sache rien de ces discours, et tu ne mourras pas.

25  Si les chefs apprennent que je t’ai parlé, et s’ils viennent te dire : Rapporte-nous ce que tu as dit au roi, et ce que le roi t’a dit, ne nous cache rien, et nous ne te ferons pas mourir, — 

26  tu leur répondras : J’ai supplié le roi de ne pas me renvoyer dans la maison de Jonathan, de peur que je n’y meure.

27  Tous les chefs vinrent auprès de Jérémie et le questionnèrent. Il leur répondit entièrement comme le roi l’avait ordonné. Ils gardèrent alors le silence et se retirèrent, car la chose ne s’était pas répandue.

 

exactement comme le roi l’avait ordonné. Jérémie ne s’abaissa pas à mentir: ce qu’il dit était vrai, même s’il ne divulgua pas tous les détails de l’entretien, parce que les chefs n’avaient pas le droit de les connaître.

 

28  Jérémie resta dans la cour de la prison jusqu’au jour de la prise de Jérusalem. (39-1) Lorsque Jérusalem fut prise, -

 

JEREMIAH 38 : 1 to 28 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

1 And Shephathiah the son of Matthan, and Gedaliah the son of Paschur, and Jucal the son of Shelemiah, and Pashhur the son of Malchiah, heard the words which Jeremiah said unto all the people, saying,

2 Thus saith the LORD, That he that dwelleth in this city shall die by the sword, by the famine, or by the pestilence; But he that goeth forth to the Chaldeans shall be saved, his life shall be his spoil, and he shall live.

3 Thus saith the LORD, This city shall be given over to the host of the king of Babylon, who shall take it.

4 And the princes said to the king, Let this man be put to death. For he discourages the men of war who remain in this city, and all the people, by holding to them such speeches; This man does not seek the good of this people, he only wants his misfortune.

 

Let this man be put to death! Cf. # Jer 26:11 and see the note on this verse. {==> "Jer 26:11"}

Because it discourages men. They accused Jeremiah of undermining the morale and will of resistance of the besieged by counseling the Judaeans to surrender (vv. Jer. 38: 2). To proclaim the victory of Babylon made him pass for a traitor.

 

5 King Zedekiah said, Behold, it is in your hand; For the king can do nothing against you.

 

The king can do nothing. Evade which showed the lack of courage and decency of this leader who rejected the word of God.

 

6 Then they took Jeremiah and threw him into the cistern of Malkiah, the king's son, who was in the courtyard of the prison; They brought down Jeremiah with ropes. There was no water in the cistern, but there was mud; And Jeremiah buried in the mire.

 

No water ... mud. The murderous chiefs were ready to let Jeremiah die of thirst, hunger, hypothermia or choking if he sank too deep into the cistern. Cf. #Ps 69: 3, #Ps 69:15, which alludes to the Messiah.

 

7 Ebed-melech, the Ethiopian, the eunuch who was in the king's house, heard that Jeremiah had been put into the cistern. The king was seated at the door of Benjamin.

 

38: 7-13

Ebed-Melec. It was an Ethiopian, a foreigner, and a pagan, who acted resolutely to deliver Jeremiah from his own people, who sought to kill him. Perhaps, he was one of the guardians of the royal harem ("eunuch"). He was later delivered by God and was rewarded for his faith (# 39; 15-18).

 

8 And Ebed-melech went out of the king's house, and spoke thus unto the king, saying,

9 O king, my lord, these men did evil in the way of Jeremiah the prophet, by throwing him into the cistern; He will die of hunger where he is, for there is no more bread in the city.

10 And the king commanded Ebed-melech the Ethiopian, saying, Take thirty men with thee, and take the prophet Jeremiah from the cistern before he dies.

11 And Ebed-melech took the men with him, and went to the king's house in a place beneath the treasury; There came worn shreds and old rags, and brought them down to Jeremiah in the cistern with ropes.

12 Ebed-melech the Ethiopian said unto Jeremiah, Put these worn rags and rags under your armpits under the ropes. And Jeremiah did so.

13 And they brought Jeremiah with the ropes, and brought him up out of the pit. Jeremiah remained in the courtyard of the prison.

14 And king Zedekiah sent for Jeremiah the prophet, and brought him to him in the third entrance of the house of Jehovah. And the king said to Jeremiah, I have one thing to ask of thee; Do not hide anything from me.

 

38: 14-23

I have one thing to ask of you. This was only one of many interviews during which Zedekiah sought to hear the word of God and ultimately reject it. It demanded that he surrender, and his rejection resulted in the sending by God of a calamity on Jerusalem, the capture of the king and a real tragedy for his family and the people attached to the palace. Compared to Zedekiah, cf. # Jer 39: 4-8.

 

15 And Jeremiah said to Zedekiah, If I tell you, will you not kill me? And if I give you advice, you will not listen to me.

16 King Zedekiah secretly swore to Jeremiah, saying, The LORD liveth, he that hath given us life. I will not put you to death, nor will I deliver you into the hands of those men who want your life.

17 And Jeremiah said to Zedekiah, Thus saith Jehovah the God of hosts, the God of Israel, If thou go to the princes of the king of Babylon, thou shalt have life saved; fire ; Thou shalt live, thou and thy house.

18 But if thou go not unto the princes of the king of Babylon, this city shall be delivered into the hand of the Chaldeans, who shall burn it with fire; And thou shalt not escape into their hands.

19 King Zedekiah said to Jeremiah, "I fear the Jews who have passed over to the Chaldeans; I am afraid they will deliver me into their hands, and they will not revile me.

20 And Jeremiah said, They shall not deliver you up. Hear the voice of Jehovah in what I say to you; You will be well, and your life will be saved.

21 But if you refuse to go out, this is what the Lord has revealed to me:

22 And all the women that remain in the house of the king of Judah shall be led to the captains of the king of Babylon, and they shall say, Thou wast deceived and dominated by those who proclaimed peace unto thee; And when thy feet are sunk in the mire, they retreat.

 

You have been deceived, dominated. The women of the palace taken away by the Babylonians would cover Zedekiah with ridicule for listening to bad counselors who, moreover, would then abandon her.

 

23 All your wives and children shall be brought to the Chaldeans; And thou shalt not escape into their hand, thou shalt be seized by the hand of the king of Babylon, and this city shall be burned with fire.

24 And Zedekiah said to Jeremiah, Let no man know of these words, neither shalt thou die.

25 If the rulers learn that I have spoken to you, and if they come to you, tell us what thou hast spoken unto the king, and the king hath spoken unto thee, Will not die, -

26 And thou shalt say unto them, I have begged the king not to send me into the house of Jonathan, lest I die.

27 And all the princes came to Jeremiah, and questioned him. He answered them as the king had commanded. They then remained silent and retired, for the thing had not spread.

 

Just as the king had commanded. Jeremiah did not refuse to lie: what he said was true, even though he did not divulge all the details of the interview, because the chiefs had no right to know them.

 

28 And Jeremiah remained in the court of the prison until the day of the taking of Jerusalem. (39-1) When Jerusalem was taken,

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/