JÉRÉMIE 5 : 1 à 31 *** + JEREMIAH 5 : 1 to 31 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

17/11/2016 03:23

JÉRÉMIE 5 : 1 à 31 *** +
 

1 ¶  Parcourez les rues de Jérusalem, Regardez, informez-vous, cherchez dans les places, S’il s’y trouve un homme, s’il y en a un Qui pratique la justice, qui s’attache à la vérité, Et je pardonne à Jérusalem.

 

s’il s’y trouve un homme. La ville était tellement plongée dans le péché qu’il ne s’y trouvait pas un seul homme qui puisse légitimement, grâce à son attitude de justice et de vérité, plaider la cause de Juda et obtenir son pardon. Le refus de se repentir était de règle (v. #Jér 5:3), aussi bien chez les chefs (v. #Jér 5:5) qu’au sein du peuple (v. #Jér 5:4).

 

2  Même quand ils disent : L’Éternel est vivant ! C’est faussement qu’ils jurent.

3  Éternel, tes yeux n’aperçoivent-ils pas la vérité ? Tu les frappes, et ils ne sentent rien ; Tu les consumes, et ils ne veulent pas recevoir instruction ; Ils prennent un visage plus dur que le roc, Ils refusent de se convertir.

4  Je disais : Ce ne sont que les petits ; Ils agissent en insensés, parce qu’ils ne connaissent pas la voie de l’Éternel, La loi de leur Dieu.

5  J’irai vers les grands, et je leur parlerai ; Car eux, ils connaissent la voie de l’Éternel, La loi de leur Dieu ; Mais ils ont tous aussi brisé le joug, Rompu les liens.

6  C’est pourquoi le lion de la forêt les tue, Le loup du désert les détruit, La panthère est aux aguets devant leurs villes ; Tous ceux qui en sortiront seront déchirés ; Car leurs transgressions sont nombreuses, Leurs infidélités se sont multipliées.

 

lion. Trois animaux habitués à déchirer et dévorer leurs victimes représentent l’envahisseur  le « lion » (voir la note sur 4:6-7 {==> "Jér 4:6"}), le « loup » et la « panthère » - ce qui indique un châtiment d’une brutalité particulière contre les pauvres (v. #Jér 5:4) aussi bien que les riches (v. #Jér 5:5).

 

7  Pourquoi te pardonnerais-je ? Tes enfants m’ont abandonné, Et ils jurent par des dieux qui n’existent pas. J’ai reçu leurs serments, et ils se livrent à l’adultère, Ils sont en foule dans la maison de la prostituée.

 

adultère. L’adultère symbolise souvent l’idolâtrie ou les alliances politiques (voir la note sur 3:1 {==> "Jér 3:1"}), mais il s’agit ici de l’adultère physique, commis par les hommes qui recouraient aux services d’une prostituée ou qui séduisaient l’épouse de leur voisin (v. #Jér 5:8), violant ainsi le septième commandement (#Ex 20: 14).

 

8  Semblables à des chevaux bien nourris, qui courent çà et là, Ils hennissent chacun après la femme de son prochain.

9  Ne châtierais-je pas ces choses-là, dit l’Éternel, Ne me vengerais-je pas d’une pareille nation ?

10 ¶  Montez sur ses murailles, et abattez, Mais ne détruisez pas entièrement ! Enlevez ses ceps Qui n’appartiennent point à l’Eternel !

 

n’appartiennent point à l’Éternel. Le peuple est décrit comme pareil à des pieds de vigne qui doivent être coupés (cf. #Jér 11:16-17), car il ne reconnaissait pas vraiment en l’Éternel son sauveur et l’avait abandonné, faisant allégeance à d’autres dieux. Les « yeux » qui ne voient pas et les « oreilles » qui n’entendent pas (v. #Jér 5:21) se retrouvent autant chez Esaïe (#Esa 6:9) que dans la bouche de Jésus (#Mt 13: 13) pour décrire de faux docteurs. Jésus parla aussi de la nécessité de couper ce qui, dans un pied de vigne, est tout juste bon pour le feu (#Jn 15: 2, #Jn 15: 6).

 

11  Car la maison d’Israël et la maison de Juda m’ont été infidèles, Dit l’Éternel.

12  Ils renient l’Éternel, ils disent: Il n’existe pas ! Et le malheur ne viendra pas sur nous, Nous ne verrons ni l’épée ni la famine.

13  Les prophètes ne sont que du vent, Et personne ne parle en eux. Qu’il leur soit fait ainsi !

14  C’est pourquoi ainsi parle l’Éternel, le Dieu des armées : Parce que vous avez dit cela, Voici, je veux que ma parole dans ta bouche soit du feu, Et ce peuple du bois, et que ce feu les consume.

 

ma parole dans ta bouche soit du feu. Le châtiment de Juda, prophétisé dans la parole de Dieu par Jérémie, apporterait la destruction  mais pas l’annihilation (v. #Jér 5:18) - de la nation (cf. #Jér 23: 29).

 

15  Voici, je fais venir de loin une nation contre vous, maison d’Israël, Dit l’Éternel ; C’est une nation forte, c’est une nation ancienne, Une nation dont tu ne connais pas la langue, Et dont tu ne comprendras point les paroles.

16  Son carquois est comme un sépulcre ouvert ; Ils sont tous des héros.

17  Elle dévorera ta moisson et ton pain, Elle dévorera tes fils et tes filles, Elle dévorera tes brebis et tes bœufs, Elle dévorera ta vigne et ton figuier ; Elle détruira par l’épée tes villes fortes dans lesquelles tu te confies.

18  Mais en ces jours, dit l’Éternel, Je ne vous détruirai pas entièrement.

19  Si vous dites alors : Pourquoi l’Éternel, notre Dieu, nous fait-il tout cela ? Tu leur répondras : Comme vous m’avez abandonné, Et que vous avez servi des dieux étrangers dans votre pays, Ainsi vous servirez des étrangers dans un pays qui n’est pas le vôtre.

20 ¶  Annoncez ceci à la maison de Jacob, Publiez-le en Juda, et dites:

21  Écoutez ceci, peuple insensé, et qui n’as point de cœur ! Ils ont des yeux et ne voient point, Ils ont des oreilles et n’entendent point.

22  Ne me craindrez-vous pas, dit l’Éternel, Ne tremblerez-vous pas devant moi ? C’est moi qui ai donné à la mer le sable pour limite, Limite éternelle qu’elle ne doit pas franchir ; Ses flots s’agitent, mais ils sont impuissants ; Ils mugissent, mais ils ne la franchissent pas.

 

le sable pour limite. Les actes providentiels de Dieu dans le monde naturel  tels que

1° la création du rivage pour empêcher les inondations,

2° le don de la pluie au moment opportun (v. #Jér 5:24) et

3° la désignation d’un temps pour la récolte (v. #Jér 5:24) - attestaient suffisamment de son existence et de sa grâce.

Puisque son peuple se détournait de lui et méprisait ces dons, Dieu s’apprêtait à les lui retirer (v. #Jér 5:25).

 

23  Ce peuple a un cœur indocile et rebelle ; Ils se révoltent, et s’en vont.

24  Ils ne disent pas dans leur cœur : Craignons l’Éternel, notre Dieu, Qui donne la pluie en son temps, La pluie de la première et de l’arrière-saison, Et qui nous réserve les semaines destinées à la moisson.

25 ¶  C’est à cause de vos iniquités que ces dispensations n’ont pas lieu, Ce sont vos péchés qui vous privent de ces biens.

26  Car il se trouve parmi mon peuple des méchants ; Ils épient comme l’oiseleur qui dresse des pièges, Ils tendent des filets, et prennent des hommes.

27  Comme une cage est remplie d’oiseaux, Leurs maisons sont remplies de fraude ; C’est ainsi qu’ils deviennent puissants et riches.

28  Ils s’engraissent, ils sont brillants d’embonpoint ; Ils dépassent toute mesure dans le mal, Ils ne défendent pas la cause, la cause de l’orphelin, et ils prospèrent ; Ils ne font pas droit aux indigents.

29  Ne châtierais-je pas ces choses-là, dit l’Éternel, Ne me vengerais-je pas d’une pareille nation ?

30  Des choses horribles, abominables, Se font dans le pays.

31  Les prophètes prophétisent avec fausseté, Les sacrificateurs dominent sous leur conduite, Et mon peuple prend plaisir à cela. Que ferez-vous à la fin ?

 

prophétisent avec fausseté. Le verdict divin de culpabilité était universel: il concernait les prophètes au message trompeur et les sacrificateurs désireux d’asseoir leur propre autorité, mais aussi leurs disciples, qui étaient friands de toute cette mascarade.

 

 

JEREMIAH 5 : 1 to 31 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ Walk through the streets of Jerusalem, see, inquire, search in the places, if there be a man, if there is one who practices righteousness, who is attached to the truth, and I forgive Jerusalem.

 

If there is a man. The city was so plunged in sin that there was not a single man who could legitimately, through his attitude of justice and truth, plead the cause of Judah and obtain forgiveness. The refusal to repent was the rule (v. # 5: 3), both among the rulers (v. # 5: 5) and among the people (v. # 5: 4).

 

2 Even when they say, The Lord is alive! They falsely swear.

3 Yahweh, do not your eyes see the truth? You strike them, and they smell nothing; You consume them, and they do not want to receive instruction; They take a face harder than the rock, They refuse to convert.

4 I said, These are but little ones; They act foolishly, because they do not know the way of the Lord, the law of their God.

5 I will go to the great, and speak to them; For they know the way of the LORD, the law of their God; But they all also broke the yoke, broke the bonds.

6 Therefore the lion of the forest kills them, the wolf of the desert destroys them, The panther is on their guard before their cities; All who go forth shall be torn; For their transgressions are many, their infidelities multiplied.

 

Lion. Three animals used to tearing and devouring their victims represent the invader the "lion" (see note 4: 6-7 {==> Jer 4: 6}}, the "wolf" and the "panther" Which indicates a chastisement of a particular brutality against the poor (v. # 5: 4) as well as the rich (v. # 5: 5).

 

7 Why should I forgive you? Your children have forsaken me, and they swear by gods that do not exist. I have received their oaths, and they commit adultery. They are in crowds in the house of the prostitute.

 

adultery. Adultery often symbolizes idolatry or political alliances (see Note 3: 1 {==> "Jer 3: 1"}), but this is physical adultery committed by men who Resorted to the services of a prostitute or seduced their neighbor's wife (v. # 5: 8), thus violating the seventh commandment (#Ex 20:14).

 

8 Similar to well-fed horses, running about here and there, They neighing each after his neighbor's wife.

9 Shall I not punish these things, saith Jehovah, that I should not avenge such a nation?

10 ¶ Go up on its walls, and go down, but do not destroy it altogether. Take away his vines that do not belong to Yahweh!

 

Do not belong to the Lord. The people are described as like vineyards that must be cut off (cf. Jer 11: 16-17), for he did not really recognize in the Lord his savior and abandoned him, Other gods. The "eyes" that do not see and the "ears" that do not hear (v. # 5: 21) are found as much in Isaiah (#Esa 6: 9) as in the mouth of Jesus (Mt 13: 13) to describe false doctors. Jesus also spoke of the necessity of cutting what in a vineyard is just good for fire (Jn 15: 2, #Jn 15: 6).

 

11 For the house of Israel and the house of Judah have been unfaithful to me, saith the LORD.

12 They deny Jehovah, and say, There is not! And unhappiness shall not come upon us, neither shall we see sword, nor famine.

13 The prophets are but the wind, and no one speaks in them. Let them do so!

14 Therefore thus saith the LORD, the God of hosts: Because ye have spoken this, Behold, I will that my word in thy mouth be fire, and this people of the wood, and let the fire consume them.

 

My word in thy mouth be of fire. Judah's punishment, prophesied in the word of God by Jeremiah, would bring about the destruction but not the annihilation of the nation (cf. Jer. 23:29).

 

15 Behold, I have a nation come against you from afar, O house of Israel, saith the LORD; It is a strong nation, it is an ancient nation, a nation whose language you do not know, and whose words you will not understand.

 

16 His quiver is like an open sepulcher; They are all heroes.

17 It shall devour thy harvest and thy bread, and it shall devour thy sons and thy daughters, and it shall devour thy sheep and thy oxen, and it shall devour thy vine and thy fig-tree; She shall destroy with thy sword thy mighty cities in which thou trustest.

18 But in these days, saith the LORD, I will not destroy you entirely.

19 If ye then say, Why hath the LORD our God made all this? Thou shalt say unto them, As thou hast forsaken me, and served strange gods in thy land, so shall ye serve strangers in a land which is not yours.

20 ¶ And announce this to the house of Jacob, Publish it in Judah, and say,

21 Hear this, foolish people, and have no heart! They have eyes and do not see, They have ears and do not hear.

22 Shalt thou not fear me, saith Jehovah, Wilt thou not tremble before me? It is I who have given to the sea sand for the limit, eternal limit which it must not cross; Its waves are agitated, but they are impotent; They roar, but they do not cross it.

 

The sand for limit. The providential acts of God in the natural world such as

(1) the creation of a shoreline to prevent flooding,

(2) the gift of rain at the proper time (v. # Jer 5:24) and

And (3) the designation of a time for harvesting (v. # 5: 24) - testified sufficiently to his existence and grace.

Since his people turned away from him and despised these gifts, God was preparing to take them away (v. # Jer 5:25).

 

23 This people has an indolent and rebellious heart; They revolt, and go away.

24 They do not say in their hearts, "Let us fear the LORD our God, who gives rain in his time, rain in the first and in the latter season, and saves us the weeks for the harvest.

25 ¶ It is because of your iniquities that these dispensations do not take place. It is your sins that deprive you of these things.

26 For there is among my people wicked men; They spy like the fowler who sets traps, They set nets, and take men.

27 As a cage is full of birds, their houses are full of fraud; Thus they become powerful and rich.

28 They grow fat, they are shining; They exceed all measure in evil, They do not defend the cause, the cause of the orphan, and they prosper; They do not do justice to the poor.

29 Shall I not punish these things, saith Jehovah, that I should not avenge such a nation?

30 Horrible and abominable things are done in the land.

31 The prophets prophesy falsely, and the priests rule over them, and my people take pleasure in it. What will you do in the end?

 

Prophesy with falsehood. The divine verdict of guilt was universal: it concerned the prophets with the deceitful message and the priests eager to assert their own authority, but also their disciples, who were fond of all this masquerade.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/