JÉRÉMIE 8 : 1 à 22 *** + JEREMIAH 8 : 1 to 22 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

20/11/2016 02:59

JÉRÉMIE 8 : 1 à 22 *** +
 

1 ¶  En ce temps-là, dit l’Éternel, on tirera de leurs sépulcres les os des rois de Juda, les os de ses chefs, les os des sacrificateurs, les os des prophètes, et les os des habitants de Jérusalem.

 

tirera de leurs sépulcres les os. Les vainqueurs allaient profaner les tombes pour en récupérer les trésors et humilier ensuite les Judéens en dispersant les ossements des notables de la ville. Ils rendraient ainsi publiquement hommage à la supériorité de leurs propres dieux (v. #Jér 8:2).

 

2  On les étendra devant le soleil, devant la lune, et devant toute l’armée des cieux, qu’ils ont aimés, qu’ils ont servis, qu’ils ont suivis, qu’ils ont recherchés, et devant lesquels ils se sont prosternés ; on ne les recueillera point, on ne les enterrera point, et ils seront comme du fumier sur la terre.

3  La mort sera préférable à la vie pour tous ceux qui resteront de cette race méchante, dans tous les lieux où je les aurai chassés, dit l’Éternel des armées.

4 ¶  Dis-leur : Ainsi parle l’Éternel: Est-ce que l’on tombe sans se relever ? Ou se détourne-t-on sans revenir ?

 

L’instinct naturel fait se relever un homme qui tombe, et revenir celui qui s’en est allé, mais Juda semblait dépourvu de cet instinct.

 

5  Pourquoi donc ce peuple de Jérusalem s’abandonne-t-il A de perpétuels égarements ? Ils persistent dans la tromperie, Ils refusent de se convertir.

6  Je suis attentif, et j’écoute : Ils ne parlent pas comme ils devraient ; Aucun ne se repent de sa méchanceté, Et ne dit: Qu’ai-je fait ? Tous reprennent leur course, Comme un cheval qui s’élance au combat.

7  Même la cigogne connaît dans les cieux sa saison ; La tourterelle, l’hirondelle et la grue Observent le temps de leur arrivée ; Mais mon peuple ne connaît pas la loi de l’Éternel.

 

L’instinct des oiseaux migrateurs les conduit à quitter leur lieu de séjour hivernal et à revenir chaque printemps, avec une belle régularité. Or, le peuple n’était pas disposé à revenir à Dieu, malgré l’hiver que représentait sa colère.

 

8  Comment pouvez-vous dire : Nous sommes sages, La loi de l’Éternel est avec nous ? C’est bien en vain que s’est mise à l’œuvre La plume mensongère des scribes.

 

Cf. #Jér 4:10 ; #Jér 6:14.

 

9  Les sages sont confondus, Ils sont consternés, ils sont pris ; Voici, ils ont méprisé la parole de l’Éternel, Et quelle sagesse ont-ils ?

10  C’est pourquoi je donnerai leurs femmes à d’autres, Et leurs champs à ceux qui les déposséderont. Car depuis le plus petit jusqu’au plus grand, Tous sont avides de gain ; Depuis le prophète jusqu’au sacrificateur, Tous usent de tromperie.

11  Ils pansent à la légère la plaie de la fille de mon peuple : Paix ! paix ! disent-ils. Et il n’y a point de paix.

12  Ils seront confus, car ils commettent des abominations ; Ils ne rougissent pas, ils ne connaissent pas la honte ; C’est pourquoi ils tomberont avec ceux qui tombent, Ils seront renversés quand je les châtierai, Dit l’Éternel.

13 ¶  Je veux en finir avec eux, dit l’Éternel ; Il n’y aura plus de raisins à la vigne, Plus de figues au figuier, Et les feuilles se flétriront ; Ce que je leur avais donné leur échappera. — 

14  Pourquoi restons-nous assis ? Rassemblez-vous, et allons dans les villes fortes, Pour y périr ! Car l’Éternel, notre Dieu, nous destine à la mort, Il nous fait boire des eaux empoisonnées, Parce que nous avons péché contre l’Éternel.

15  Nous espérions la paix, et il n’arrive rien d’heureux ; Un temps de guérison, et voici la terreur ! — 

16  Le hennissement de ses chevaux se fait entendre du côté de Dan, Et au bruit de leur hennissement toute la terre tremble ; Ils viennent, ils dévorent le pays et ce qu’il renferme, La ville et ceux qui l’habitent.

 

Dan. Le territoire de cette tribu se trouvait à la frontière nord du pays; l’invasion partirait de là pour balayer tout le pays jusqu’au sud.

 

17  Car j’envoie parmi vous des serpents, des basilics, Contre lesquels il n’y a point d’enchantement ; Ils vous mordront, dit l’Éternel.

 

des serpents. Image des vainqueurs babyloniens.

 

18  Je voudrais soulager ma douleur ; Mon cœur souffre au dedans de moi.

19  Voici les cris de la fille de mon peuple Retentissent sur la terre lointaine : L’Éternel n’est-il plus à Sion ? N’a-t-elle plus son roi au milieu d’elle ? Pourquoi m’ont-ils irrité par leurs images taillées, Par des idoles étrangères ? — 

 

terre lointaine. C’était le cri que pousseraient les Judéens, une fois déportés à Babylone. Ils se demanderaient pourquoi Dieu avait permis qu’un tel malheur frappe son peuple sur sa terre.

 

20  La moisson est passée, l’été est fini, Et nous ne sommes pas sauvés !

 

8:20-22

nous ne sommes pas sauvés. La dévastation à venir est comparée à l’angoisse et au désespoir qui étreignent une population confrontée à une récolte insuffisante pour la rassasier. Jérémie s’identifiait aux souffrances de son peuple (v. #Jér 8:21), et il en pleurait (cf. #Jér 9:1), mais la malédiction qu’il devait annoncer était si grave qu’il ne voyait aucun remède susceptible de la soulager. Il n’existait pas de « baume » assez puissant (cf. #Ge 37:25 ; #Ge 43:11), même pas parmi ceux que l’on trouvait en abondance « en Galaad » (à l’est de la mer de Galilée), et aucun médecin capable d’apporter le traitement adéquat.

 

21  Je suis brisé par la douleur de la fille de mon peuple, Je suis dans la tristesse, l’épouvante me saisit.

22  N’y a-t-il point de baume en Galaad ? N’y a-t-il point de médecin ? Pourquoi donc la guérison de la fille de mon peuple ne s’opère-t-elle pas ?

 

JEREMIAH 8 : 1 to 22 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ At that time, saith the LORD, the bones of the kings of Judah, and the bones of his princes, and the bones of the priests, and the bones of the prophets, and the bones of the inhabitants of Jerusalem, shall be taken out of their sepulchres.

 

Will draw their bones from their sepulchres. The victors went to desecrate the tombs to recover the treasures and then humiliate the Judaeans by scattering the bones of the notables of the city. They would publicly pay tribute to the superiority of their own gods (v. # 8: 2).

 

2 They shall be stretched out before the sun, before the moon, and before all the host of heaven, whom they have loved, and served, and followed, and sought after; Are prostrate; They shall not be gathered, nor shall they be buried, and they shall be as dung upon the earth.

3 Death will be better than life for all who remain of this wicked race in all the places where I have driven them away, says the Lord of hosts.

4 ¶ Say unto them, Thus saith the LORD, Shall we fall without rising? Or do they turn away without returning?

 

The natural instinct causes a falling man to rise, and to return the one who has gone, but Judah seemed to be devoid of this instinct.

 

5 Why then does this people of Jerusalem abandon themselves to perpetual errors? They persist in deceit, They refuse to convert.

6 I am attentive, and I listen: They do not speak as they should; None repented of his wickedness, And said, What have I done? Everyone resumes their race, Like a horse that rushes into battle.

7 Even the stork knows its season in heaven; The turtledove, the swallow and the crane Observe the time of their arrival; But my people know not the law of the LORD.

 

The instinct of migratory birds leads them to leave their place of winter stay and return every spring, with a beautiful regularity. Now the people were not disposed to return to God, notwithstanding the winter of his wrath.

 

8 How can you say, We are wise, The law of the Lord is with us? It was in vain that the deceitful pen of the scribes was put to work.

 

Cf. Jer. 4:10; # Jer 6:14.

 

9 The wise are confounded, they are dismayed, they are taken; Behold, they have despised the word of the LORD, and what wisdom have they?

10 Therefore I will give their wives to others, and their fields to those who will dispossess them. For from the smallest to the greatest, all are greedy for gain; From the prophet unto the priest, all use deceit.

11 They lightly dress the plague of the daughter of my people: Peace! peace ! They say. And there is no peace.

12 They shall be ashamed, for they commit abominations; They do not blush; they do not know shame; Therefore they will fall with those who fall, they will be overthrown when I chasten them, saith the LORD.

13 ¶ I will put an end to them, saith the LORD; There will be no more grapes in the vine, no more figs in the fig tree, And the leaves will wither; What I had given them would escape them. -

14 Why do we sit still? Gather together, and go to the fortified cities, to perish! For the LORD our God hath destined us to death, He makes us to drink poisonous waters, because we have sinned against the LORD.

15 We hoped for peace, and nothing happens happily; A time of healing, and here is terror! -

16 The neighing of his horses is heard from Dan, and with the noise of their neighing all the earth trembles; They come, they devour the land, and what it contains, the city and those who inhabit it.

 

Dan. The territory of this tribe was on the northern frontier of the country; The invasion would go from there to sweep the whole country to the south.

 

17 For I send among you serpents and basilisks, against whom there is no enchantment; They will bite you, says the Lord.

 

snakes. Image of the Babylonian victors.

 

18 I want to relieve my pain; My heart suffers within me.

19 Behold, the cries of the daughter of my people are in the land of the dead: Is the LORD no longer in Zion? Does she no longer have her king in her midst? Why have they irritated me with their carved images, By foreign idols? -

 

Distant land. This was the cry of the Judeans when they were deported to Babylon. They wondered why God had allowed such a misfortune to strike his people on his land.

 

20 The harvest is past, the summer is over, and we are not saved.

 

8: 20-22

We are not saved. The devastation to come is compared to the anguish and despair that grips a population faced with a crop insufficient to satisfy it. Jeremiah identified himself with the sufferings of his people (v. # Jer 8:21), and he wept (cf. Jer 9: 1), but the curse that he was to announce was so severe that he saw no A remedy capable of relieving it. There was not a sufficiently powerful "balm" (cf. Genesis 37:25; #Ge 43:11), not even among those that were found in abundance "in Gilead" (east of the sea Of Galilee), and no physician capable of providing the proper treatment.

 

21 I am broken by the sorrow of the daughter of my people; I am in sorrow, and terror seizes me.

22 Is there no balm in Gilead? Is there no doctor? Why then does not the healing of the daughter of my people take place?

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/