JOUR 124

16/12/2015 09:00

La lecture du jour

 
 
DEUTÉRONOME 21
 
Les meurtres dont les auteurs sont inconnus
V. 1-9: cf. (No 35:30-34. 2 R 24:4.) Ps 101:3; 139:19, 23. 1 Co 4:4.
1Si, dans le pays dont l’Éternel, ton Dieu, te donne la possession, l’on trouve étendu au milieu d’un champ un homme tué, sans que l’on sache qui l’a frappé, 2tes anciens et tes juges iront mesurer les distances à partir du cadavre jusqu’aux villes des environs. 3Quand on aura déterminé la ville la plus rapprochée du cadavre, les anciens de cette ville prendront une génisse qui n’ait point servi au travail et qui n’ait point tiré au joug. 4Ils feront descendre cette génisse vers un torrent qui jamais ne tarisse et où il n’y ait ni culture ni semence; et là, ils briseront la nuque à la génisse, dans le torrent. 5Alors s’approcheront les sacrificateurs, fils de Lévi; car l’Éternel, ton Dieu, les a choisis pour qu’ils le servent et qu’ils bénissent au nom de l’Éternel, et ce sont eux qui doivent prononcer sur toute contestation et sur toute blessure.6Tous les anciens de cette ville la plus rapprochée du cadavre laveront leurs mains sur la génisse à laquelle on a brisé la nuque dans le torrent. 7Et prenant la parole, ils diront: Nos mains n’ont point répandu ce sang et nos yeux ne l’ont point vu répandre. 8Pardonne, ô Éternel! À ton peuple d’Israël, que tu as racheté; n’impute pas le sang innocent à ton peuple d’Israël, et ce sang ne lui sera point imputé. 9Ainsi, tu dois faire disparaître du milieu de toi le sang innocent, en faisant ce qui est droit aux yeux de l’Éternel.
Les prisonnières de guerre. Les droits des premiers-nés
V. 10-17: cf. De 20:10-14. Ex 21:7-11.
10Lorsque tu iras à la guerre contre tes ennemis, si l’Éternel les livre entre tes mains, et que tu leur fasses des prisonniers, 11peut-être verras-tu parmi les captives une femme belle de figure, et auras-tu le désir de la prendre pour femme. 12Alors tu l’amèneras dans l’intérieur de ta maison. Elle se rasera la tête et se fera les ongles, 13elle quittera les vêtements qu’elle portait quand elle a été prise, elle demeurera dans ta maison, et elle pleurera son père et sa mère pendant un mois. Après cela, tu iras vers elle, tu l’auras en ta possession, et elle sera ta femme. 14Si elle cesse de te plaire, tu la laisseras aller où elle voudra, tu ne pourras pas la vendre pour de l’argent ni la traiter comme esclave, parce que tu l’auras humiliée. 15Si un homme, qui a deux femmes, aime l’une et n’aime pas l’autre, et s’il en a des fils dont le premier-né soit de la femme qu’il n’aime pas,16il ne pourra point, quand il partagera son bien entre ses fils, reconnaître comme premier-né le fils de celle qu’il aime, à la place du fils de celle qu’il n’aime pas, et qui est le premier-né. 17Mais il reconnaîtra pour premier-né le fils de celle qu’il n’aime pas, et lui donnera sur son bien une portion double; car ce fils est les prémices de sa vigueur, le droit d’aînesse lui appartient.
Les enfants rebelles
V. 18-21: cf. (Ex 20:12; 21:15, 17. Pr 23:19-22; 30:17.) (2 S 18:14, 15, 33.)
18Si un homme a un fils indocile et rebelle, n’écoutant ni la voix de son père, ni la voix de sa mère, et ne leur obéissant pas même après qu’ils l’ont châtié, 19le père et la mère le prendront, et le mèneront vers les anciens de sa ville et à la porte du lieu qu’il habite. 20Ils diront aux anciens de sa ville: Voici notre fils qui est indocile et rebelle, qui n’écoute pas notre voix, et qui se livre à des excès et à l’ivrognerie.21Et tous les hommes de sa ville le lapideront, et il mourra. Tu ôteras ainsi le mal du milieu de toi, afin que tout Israël entende et craigne.
Les cadavres des pendus
V. 22-23: cf. (No 25:4. Jos 8:29.) Ga 3:13.
22Si l’on fait mourir un homme qui a commis un crime digne de mort, et que tu l’aies pendu à un bois, 23son cadavre ne passera point la nuit sur le bois; mais tu l’enterreras le jour même, car celui qui est pendu est un objet de malédiction auprès de Dieu, et tu ne souilleras point le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne pour héritage.
 
CANTIQUE 1
 
V. 1-4: cf. (Ps 63:2-9. Ap 14:4.)
1Cantique des cantiques, de Salomon.
 
2Qu’il me baise des baisers de sa bouche!
Car ton amour vaut mieux que le vin,
3Tes parfums ont une odeur suave;
Ton nom est un parfum qui se répand;
C’est pourquoi les jeunes filles t’aiment.
4Entraîne-moi après toi!
Nous courrons!
Le roi m’introduit dans ses appartements…
Nous nous égaierons, nous nous réjouirons à cause de toi;
Nous célébrerons ton amour plus que le vin.
C’est avec raison que l’on t’aime.
V. 5-8: cf. (Ca 3:1-4. Ps 73:28.) Jn 10:2-5.
5Je suis noire, mais je suis belle, filles de Jérusalem,
Comme les tentes de Kédar, comme les pavillons de Salomon.
6Ne prenez pas garde à mon teint noir:
C’est le soleil qui m’a brûlée.
Les fils de ma mère se sont irrités contre moi,
Ils m’ont faite gardienne des vignes.
Ma vigne, à moi, je ne l’ai pas gardée.
7 Dis-moi, ô toi que mon cœur aime,
Où tu fais paître tes brebis,
Où tu les fais reposer à midi;
Car pourquoi serais-je comme une égarée
Près des troupeaux de tes compagnons?
8Si tu ne le sais pas, ô la plus belle des femmes,
Sors sur les traces des brebis,
Et fais paître tes chevreaux
Près des demeures des bergers.
1 v. 9 à 2 v. 7: cf. (Jn 14:21-23. Ép 5:25-27. Ép 3:17-19.)
9A ma jument qu’on attelle aux chars de Pharaon
Je te compare, ô mon amie.
10 Tes joues sont belles au milieu des colliers,
Ton cou est beau au milieu des rangées de perles.
11Nous te ferons des colliers d’or,
Avec des points d’argent.
12Tandis que le roi est dans son entourage,
Mon nard exhale son parfum.
13Mon bien-aimé est pour moi un bouquet de myrrhe,
Qui repose entre mes seins.
14Mon bien-aimé est pour moi une grappe de troëne
Des vignes d’En-Guédi.
15Que tu es belle, mon amie, que tu es belle!
Tes yeux sont des colombes.
16 Que tu es beau, mon bien-aimé, que tu es aimable!
Notre lit, c’est la verdure.
17Les solives de nos maisons sont des cèdres,
Nos lambris sont des cyprès.
 
ACTES 13
 
Barnabas et Saul envoyés en mission par l’Église d’Antioche. Dans l’île de Chypre: le magicien Élymas et le proconsul Sergius Paulus
V. 1-12: cf. (Ga 2:7-9. Ac 14:26, 27.) 2 Ti 3:8, 9.
1Il y avait dans l’Église d’Antioche des prophètes et des docteurs: Barnabas, Siméon appelé Niger, Lucius de Cyrène, Manahen, qui avait été élevé avec Hérode le tétrarque, et Saul. 2Pendant qu’ils servaient le Seigneur dans leur ministère et qu’ils jeûnaient, le Saint-Esprit dit: Mettez-moi à part Barnabas et Saul pour l’œuvre à laquelle je les ai appelés. 3Alors, après avoir jeûné et prié, ils leur imposèrent les mains, et les laissèrent partir. 4Barnabas et Saul, envoyés par le Saint-Esprit, descendirent à Séleucie, et de là ils s’embarquèrent pour l’île de Chypre. 5Arrivés à Salamine, ils annoncèrent la parole de Dieu dans les synagogues des Juifs. Ils avaient Jean pour aide. 6Ayant ensuite traversé toute l’île jusqu’à Paphos, ils trouvèrent un certain magicien, faux prophète juif, nommé Bar-Jésus,7qui était avec le proconsul Sergius Paulus, homme intelligent. Ce dernier fit appeler Barnabas et Saul, et manifesta le désir d’entendre la parole de Dieu. 8Mais Élymas, le magicien, car c’est ce que signifie son nom, leur faisait opposition, cherchant à détourner de la foi le proconsul. 9Alors Saul, appelé aussi Paul, rempli du Saint-Esprit, fixa les regards sur lui, et dit: 10Homme plein de toute espèce de ruse et de fraude, fils du diable, ennemi de toute justice, ne cesseras-tu point de pervertir les voies droites du Seigneur? 11Maintenant voici, la main du Seigneur est sur toi, tu seras aveugle, et pour un temps tu ne verras pas le soleil. Aussitôt l’obscurité et les ténèbres tombèrent sur lui, et il cherchait, en tâtonnant, des personnes pour le guider. 12Alors le proconsul, voyant ce qui était arrivé, crut, étant frappé de la doctrine du Seigneur.
Perge en Pamphylie. Prédication de Paul à Antioche de Pisidie
V. 13-41: cf. Ac 7:1-50; 10:36-43; 2:22-36.
13Paul et ses compagnons, s’étant embarqués à Paphos, se rendirent à Perge en Pamphylie. Jean se sépara d’eux, et retourna à Jérusalem. 14De Perge ils poursuivirent leur route, et arrivèrent à Antioche de Pisidie. Étant entrés dans la synagogue le jour du sabbat, ils s’assirent. 15Après la lecture de la loi et des prophètes, les chefs de la synagogue leur envoyèrent dire: Hommes frères, si vous avez quelque exhortation à adresser au peuple, parlez. 16Paul se leva, et, ayant fait signe de la main, il dit: Hommes Israélites, et vous qui craignez Dieu, écoutez! 17Le Dieu de ce peuple d’Israël a choisi nos pères. Il mit ce peuple en honneur pendant son séjour au pays d’Égypte, et il l’en fit sortir par son bras puissant. 18Il les nourrit près de quarante ans dans le désert; 19et, ayant détruit sept nations au pays de Canaan, il leur en accorda le territoire comme propriété.20Après cela, durant quatre cent cinquante ans environ, il leur donna des juges, jusqu’au prophète Samuel. 21Ils demandèrent alors un roi. Et Dieu leur donna, pendant quarante ans, Saül, fils de Kis, de la tribu de Benjamin;22puis, l’ayant rejeté, il leur suscita pour roi David, auquel il a rendu ce témoignage: J’ai trouvé David, fils d’Isaï, homme selon mon cœur, qui accomplira toutes mes volontés.23C’est de la postérité de David que Dieu, selon sa promesse, a suscité à Israël un Sauveur, qui est Jésus.24Avant sa venue, Jean avait prêché le baptême de repentance à tout le peuple d’Israël. 25Et lorsque Jean achevait sa course, il disait: Je ne suis pas celui que vous pensez; mais voici, après moi vient celui des pieds duquel je ne suis pas digne de délier les souliers. 26Hommes frères, fils de la race d’Abraham, et vous qui craignez Dieu, c’est à vous que cette parole de salut a été envoyée. 27Car les habitants de Jérusalem et leurs chefs ont méconnu Jésus, et, en le condamnant, ils ont accompli les paroles des prophètes qui se lisent chaque sabbat. 28Quoiqu’ils ne trouvassent en lui rien qui fût digne de mort, ils ont demandé à Pilate de le faire mourir. 29Et, après qu’ils eurent accompli tout ce qui est écrit de lui, ils le descendirent de la croix et le déposèrent dans un sépulcre.30Mais Dieu l’a ressuscité des morts. 31Il est apparu pendant plusieurs jours à ceux qui étaient montés avec lui de la Galilée à Jérusalem, et qui sont maintenant ses témoins auprès du peuple. 32Et nous, nous vous annonçons cette bonne nouvelle que la promesse faite à nos pères, 33Dieu l’a accomplie pour nous leurs enfants, en ressuscitant Jésus, selon ce qui est écrit dans le Psaume deuxième:
Tu es mon Fils,
Je t’ai engendré aujourd’hui.
34Qu’il l’ait ressuscité des morts, de telle sorte qu’il ne retournera pas à la corruption, c’est ce qu’il a déclaré, en disant: Je vous donnerai les grâces saintes promises à David, ces grâces qui sont assurées. 35C’est pourquoi il dit encore ailleurs:
Tu ne permettras pas que ton Saint voie la corruption.36Or, David, après avoir en son temps servi au dessein de Dieu, est mort, a été réuni à ses pères, et a vu la corruption. 37Mais celui que Dieu a ressuscité n’a pas vu la corruption. 38Sachez donc, hommes frères, que c’est par lui que le pardon des péchés vous est annoncé, 39et que quiconque croit est justifié par lui de toutes les choses dont vous ne pouviez être justifiés par la loi de Moïse. 40Ainsi, prenez garde qu’il ne vous arrive ce qui est dit dans les prophètes:41Voyez, contempteurs,
Soyez étonnés et disparaissez;
Car je vais faire en vos jours une œuvre,
Une œuvre que vous ne croiriez pas si on vous la racontait.
V. 42-52: cf. (És 49:5, 6. Ro 15:8-13.) 1 Th 2:14-16.
42Lorsqu’ils sortirent, on les pria de parler le sabbat suivant sur les mêmes choses; 43et, à l’issue de l’assemblée, beaucoup de Juifs et de prosélytes pieux suivirent Paul et Barnabas, qui s’entretinrent avec eux, et les exhortèrent à rester attachés à la grâce de Dieu. 44Le sabbat suivant, presque toute la ville se rassembla pour entendre la parole de Dieu. 45Les Juifs, voyant la foule, furent remplis de jalousie, et ils s’opposaient à ce que disait Paul, en le contredisant et en l’injuriant. 46Paul et Barnabas leur dirent avec assurance: C’est à vous premièrement que la parole de Dieu devait être annoncée; mais, puisque vous la repoussez, et que vous vous jugez vous-mêmes indignes de la vie éternelle, voici, nous nous tournons vers les païens. 47Car ainsi nous l’a ordonné le Seigneur:
Je t’ai établi pour être la lumière des nations,
Pour porter le salut jusqu’aux extrémités de la terre.
48Les païens se réjouissaient en entendant cela, ils glorifiaient la parole du Seigneur, et tous ceux qui étaient destinés à la vie éternelle crurent. 49La parole du Seigneur se répandait dans tout le pays. 50Mais les Juifs excitèrent les femmes dévotes de distinction et les principaux de la ville; ils provoquèrent une persécution contre Paul et Barnabas, et ils les chassèrent de leur territoire. 51Paul et Barnabas secouèrent contre eux la poussière de leurs pieds, et allèrent à Icone, 52tandis que les disciples étaient remplis de joie et du Saint-Esprit.
 
.
https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/