JOUR 132

24/12/2015 09:25

La lecture du jour

 
 
DEUTÉRONOME 29
 
Le renouvellement de l’alliance
V. 1-15: cf. De 4:32-40. (Jos 24:1-27. 2 Ch 15:9-15; 34:29-32.) Ps 111:9.
1Voici les paroles de l’alliance que l’Éternel ordonna à Moïse de traiter avec les enfants d’Israël au pays de Moab, outre l’alliance qu’il avait traitée avec eux à Horeb. 2Moïse convoqua tout Israël, et leur dit: Vous avez vu tout ce que l’Éternel a fait sous vos yeux, dans le pays d’Égypte, à Pharaon, à tous ses serviteurs, et à tout son pays, 3les grandes épreuves que tes yeux ont vues, ces miracles et ces grands prodiges. 4Mais, jusqu’à ce jour, l’Éternel ne vous a pas donné un cœur pour comprendre, des yeux pour voir, des oreilles pour entendre. 5Je t’ai conduit pendant quarante années dans le désert; tes vêtements ne se sont point usés sur toi, et ton soulier ne s’est point usé à ton pied; 6vous n’avez point mangé de pain, et vous n’avez bu ni vin ni liqueur forte, afin que vous connussiez que je suis l’Éternel, votre Dieu. 7Vous êtes arrivés dans ce lieu; Sihon, roi de Hesbon, et Og, roi de Basan, sont sortis à notre rencontre, pour nous combattre, et nous les avons battus. 8Nous avons pris leur pays, et nous l’avons donné en propriété aux Rubénites, aux Gadites et à la moitié de la tribu des Manassites. 9Vous observerez donc les paroles de cette alliance, et vous les mettrez en pratique, afin de réussir dans tout ce que vous ferez. 10Vous vous présentez aujourd’hui devant l’Éternel, votre Dieu, vous tous, vos chefs de tribus, vos anciens, vos officiers, tous les hommes d’Israël, 11vos enfants, vos femmes, et l’étranger qui est au milieu de ton camp, depuis celui qui coupe ton bois jusqu’à celui qui puise ton eau. 12Tu te présentes pour entrer dans l’alliance de l’Éternel, ton Dieu, dans cette alliance contractée avec serment, et que l’Éternel, ton Dieu, traite en ce jour avec toi, 13afin de t’établir aujourd’hui pour son peuple et d’être lui-même ton Dieu, comme il te l’a dit, et comme il l’a juré à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob.14Ce n’est point avec vous seuls que je traite cette alliance, cette alliance contractée avec serment. 15Mais c’est avec ceux qui sont ici parmi nous, présents en ce jour devant l’Éternel, notre Dieu, et avec ceux qui ne sont point ici parmi nous en ce jour.
V. 16-29: cf. (1 R 9:6-9. Da 9:11-14.) Ga 6:7, 8.
16Vous savez de quelle manière nous avons habité dans le pays d’Égypte, et comment nous avons passé au milieu des nations que vous avez traversées. 17Vous avez vu leurs abominations et leurs idoles, le bois et la pierre, l’argent et l’or, qui sont chez elles. 18Qu’il n’y ait parmi vous ni homme, ni femme, ni famille, ni tribu, dont le cœur se détourne aujourd’hui de l’Éternel, notre Dieu, pour aller servir les dieux de ces nations-là. Qu’il n’y ait point parmi vous de racine qui produise du poison et de l’absinthe.19Que personne, après avoir entendu les paroles de cette alliance contractée avec serment, ne se glorifie dans son cœur et ne dise: J’aurai la paix, quand même je suivrai les penchants de mon cœur, et que j’ajouterai l’ivresse à la soif.20L’Éternel ne voudra point lui pardonner. Mais alors la colère et la jalousie de l’Éternel s’enflammeront contre cet homme, toutes les malédictions écrites dans ce livre reposeront sur lui, et l’Éternel effacera son nom de dessous les cieux. 21L’Éternel le séparera, pour son malheur, de toutes les tribus d’Israël, selon toutes les malédictions de l’alliance écrite dans ce livre de la loi. 22Les générations à venir, vos enfants qui naîtront après vous et l’étranger qui viendra d’une terre lointaine, à la vue des plaies et des maladies dont l’Éternel aura frappé ce pays, à la vue du soufre, du sel, 23de l’embrasement de toute la contrée, où il n’y aura ni semence, ni produit, ni aucune herbe qui croisse, comme au bouleversement de Sodome, de Gomorrhe, d’Adma et de Tseboïm, que l’Éternel détruisit dans sa colère et dans sa fureur, 24toutes les nations diront: Pourquoi l’Éternel a-t-il ainsi traité ce pays? Pourquoi cette ardente, cette grande colère? 25Et l’on répondra: C’est parce qu’ils ont abandonné l’alliance contractée avec eux par l’Éternel, le Dieu de leurs pères, lorsqu’il les fit sortir du pays d’Égypte; 26c’est parce qu’ils sont allés servir d’autres dieux et se prosterner devant eux, des dieux qu’ils ne connaissaient point et que l’Éternel ne leur avait point donnés en partage. 27Alors la colère de l’Éternel s’est enflammée contre ce pays, et il a fait venir sur lui toutes les malédictions écrites dans ce livre. 28L’Éternel les a arrachés de leur pays avec colère, avec fureur, avec une grande indignation, et il les a jetés sur un autre pays, comme on le voit aujourd’hui. 29Les choses cachées sont à l’Éternel, notre Dieu; les choses révélées sont à nous et à nos enfants, à perpétuité, afin que nous mettions en pratique toutes les paroles de cette loi.
 
ÉSAÏE 1
 
V. 1-9: cf. De 32:1-29. 2 Ch 28.
1Prophétie d’Ésaïe, fils d’Amots, sur Juda et Jérusalem, au temps d’Ozias, de Jotham, d’Achaz, d’Ézéchias, rois de Juda.
L’Éternel juge son peuple
2 Cieux, écoutez! Terre, prête l’oreille!
Car l’Éternel parle.
J’ai nourri et élevé des enfants,
Mais ils se sont révoltés contre moi.
3Le bœuf connaît son possesseur,
Et l’âne la crèche de son maître:
Israël ne connaît rien,
Mon peuple n’a point d’intelligence.
4Malheur à la nation pécheresse, au peuple chargé d’iniquités,
A la race des méchants, aux enfants corrompus!
Ils ont abandonné l’Éternel, ils ont méprisé le Saint d’Israël.
Ils se sont retirés en arrière…
5Quels châtiments nouveaux vous infliger,
Quand vous multipliez vos révoltes?
La tête entière est malade,
Et tout le cœur est souffrant.
6De la plante du pied jusqu’à la tête, rien n’est en bon état:
Ce ne sont que blessures, contusions et plaies vives,
Qui n’ont été ni pansées, ni bandées,
Ni adoucies par l’huile.
7 Votre pays est dévasté,
Vos villes sont consumées par le feu,
Des étrangers dévorent vos campagnes sous vos yeux,
Ils ravagent et détruisent, comme des barbares.
8Et la fille de Sion est restée
Comme une cabane dans une vigne,
Comme une hutte dans un champ de concombres,
Comme une ville épargnée.
9 Si l’Éternel des armées
Ne nous eût conservé un faible reste,
Nous serions comme Sodome,
Nous ressemblerions à Gomorrhe.
V. 10-15: cf. Ps 50:7, etc. Am 5:21, etc. Ro 14:17.
10Écoutez la parole de l’Éternel, chefs de Sodome!
Prête l’oreille à la loi de notre Dieu, peuple de Gomorrhe!
11Qu’ai-je affaire de la multitude de vos sacrifices? Dit l’Éternel.
Je suis rassasié des holocaustes de béliers et de la graisse des veaux;
Je ne prends point plaisir au sang des taureaux, des brebis et des boucs.
12Quand vous venez vous présenter devant moi,
Qui vous demande de souiller mes parvis?
13Cessez d’apporter de vaines offrandes:
J’ai en horreur l’encens,
Les nouvelles lunes, les sabbats et les assemblées;
Je ne puis voir le crime s’associer aux solennités.
14Mon âme hait vos nouvelles lunes et vos fêtes;
Elles me sont à charge;
Je suis las de les supporter.
15 Quand vous étendez vos mains, je détourne de vous mes yeux;
Quand vous multipliez les prières, je n’écoute pas:
Vos mains sont pleines de sang.
V. 16-20: cf. És 55:7. Jé 7:1-7. Éz 18:27-32.
16Lavez-vous, purifiez-vous,
Otez de devant mes yeux la méchanceté de vos actions;
Cessez de faire le mal.
17Apprenez à faire le bien, recherchez la justice,
Protégez l’opprimé;
Faites droit à l’orphelin,
Défendez la veuve.
18Venez et plaidons! Dit l’Éternel.
Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige;
S’ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront comme la laine.
19Si vous avez de la bonne volonté et si vous êtes dociles,
Vous mangerez les meilleures productions du pays;
20Mais si vous résistez et si vous êtes rebelles,
Vous serez dévorés par le glaive,
Car la bouche de l’Éternel a parlé.
Corruption et relèvement de Jérusalem
V. 21-31: cf. Éz 22:1-22. És 10:20-23.
21Quoi donc! La cité fidèle est devenue une prostituée!
Elle était remplie d’équité, la justice y habitait,
Et maintenant il y a des assassins!
22 Ton argent s’est changé en scories,
Ton vin a été coupé d’eau.
23Tes chefs sont rebelles et complices des voleurs,
Tous aiment les présents et courent après les récompenses;
Ils ne font pas droit à l’orphelin,
Et la cause de la veuve ne vient pas jusqu’à eux.
24C’est pourquoi voici ce que dit le Seigneur, l’Éternel des armées,
Le Fort d’Israël:
Ah! Je tirerai satisfaction de mes adversaires,
Et je me vengerai de mes ennemis.
25Je porterai ma main sur toi,
Je fondrai tes scories, comme avec de la potasse,
Et j’enlèverai toutes tes parcelles de plomb.
26Je rétablirai tes juges tels qu’ils étaient autrefois,
Et tes conseillers tels qu’ils étaient au commencement.
Après cela, on t’appellera ville de la justice,
Cité fidèle.
27Sion sera sauvée par la droiture,
Et ceux qui s’y convertiront seront sauvés par la justice.
28 Mais la ruine atteindra tous les rebelles et les pécheurs,
Et ceux qui abandonnent l’Éternel périront.
29On aura honte à cause des térébinthes auxquels vous prenez plaisir,
Et vous rougirez à cause des jardins dont vous faites vos délices;
30Car vous serez comme un térébinthe au feuillage flétri,
Comme un jardin qui n’a pas d’eau.
31L’homme fort sera comme de l’étoupe,
Et son œuvre comme une étincelle;
Ils brûleront l’un et l’autre ensemble,
Et il n’y aura personne pour éteindre.
 
ACTES 27
 
Départ de Paul pour Rome. Navigation et naufrage
V. 1-44: cf. Ps 107:23-31. 2 Co 11:25, 26. És 43:1, 2.
1Lorsqu’il fut décidé que nous nous embarquerions pour l’Italie, on remit Paul et quelques autres prisonniers à un centenier de la cohorte Auguste, nommé Julius. 2Nous montâmes sur un navire d’Adramytte, qui devait côtoyer l’Asie, et nous partîmes, ayant avec nous Aristarque, Macédonien de Thessalonique. 3Le jour suivant, nous abordâmes à Sidon; et Julius, qui traitait Paul avec bienveillance, lui permit d’aller chez ses amis et de recevoir leurs soins. 4Partis de là, nous longeâmes l’île de Chypre, parce que les vents étaient contraires. 5Après avoir traversé la mer qui baigne la Cilicie et la Pamphylie, nous arrivâmes à Myra en Lycie. 6Et là, le centenier, ayant trouvé un navire d’Alexandrie qui allait en Italie, nous y fit monter. 7Pendant plusieurs jours nous naviguâmes lentement, et ce ne fut pas sans difficulté que nous atteignîmes la hauteur de Cnide, où le vent ne nous permit pas d’aborder. Nous passâmes au-dessous de l’île de Crète, du côté de Salmone. 8Nous la côtoyâmes avec peine, et nous arrivâmes à un lieu nommé Beaux Ports, près duquel était la ville de Lasée. 9Un temps assez long s’était écoulé, et la navigation devenait dangereuse, car l’époque même du jeûne était déjà passée. 10C’est pourquoi Paul avertit les autres, en disant: O hommes, je vois que la navigation ne se fera pas sans péril et sans beaucoup de dommage, non seulement pour la cargaison et pour le navire, mais encore pour nos personnes. 11Le centenier écouta le pilote et le patron du navire plutôt que les paroles de Paul. 12Et comme le port n’était pas bon pour hiverner, la plupart furent d’avis de le quitter pour tâcher d’atteindre Phénix, port de Crète qui regarde le sud-ouest et le nord-ouest, afin d’y passer l’hiver. 13Un léger vent du sud vint à souffler, et, se croyant maîtres de leur dessein, ils levèrent l’ancre et côtoyèrent de près l’île de Crète. 14Mais bientôt un vent impétueux, qu’on appelle Euraquilon, se déchaîna sur l’île. 15Le navire fut entraîné, sans pouvoir lutter contre le vent, et nous nous laissâmes aller à la dérive. 16Nous passâmes au-dessous d’une petite île nommée Clauda, et nous eûmes de la peine à nous rendre maîtres de la chaloupe; 17après l’avoir hissée, on se servit des moyens de secours pour ceindre le navire, et, dans la crainte de tomber sur la Syrte, on abaissa les voiles. C’est ainsi qu’on se laissa emporter par le vent. 18Comme nous étions violemment battus par la tempête, le lendemain on jeta la cargaison à la mer, 19et le troisième jour nous y lançâmes de nos propres mains les agrès du navire. 20Le soleil et les étoiles ne parurent pas pendant plusieurs jours, et la tempête était si forte que nous perdîmes enfin toute espérance de nous sauver. 21On n’avait pas mangé depuis longtemps. Alors Paul, se tenant au milieu d’eux, leur dit: O hommes, il fallait m’écouter et ne pas partir de Crète, afin d’éviter ce péril et ce dommage. 22Maintenant je vous exhorte à prendre courage; car aucun de vous ne périra, et il n’y aura de perte que celle du navire. 23Un ange du Dieu à qui j’appartiens et que je sers m’est apparu cette nuit,24et m’a dit: Paul, ne crains point; il faut que tu comparaisses devant César, et voici, Dieu t’a donné tous ceux qui naviguent avec toi. 25C’est pourquoi, ô hommes, rassurez-vous, car j’ai cette confiance en Dieu qu’il en sera comme il m’a été dit. 26Mais nous devons échouer sur une île. 27La quatorzième nuit, tandis que nous étions ballottés sur l’Adriatique, les matelots, vers le milieu de la nuit, soupçonnèrent qu’on approchait de quelque terre. 28Ayant jeté la sonde, ils trouvèrent vingt brasses; un peu plus loin, ils la jetèrent de nouveau, et trouvèrent quinze brasses.29Dans la crainte de heurter contre des écueils, ils jetèrent quatre ancres de la poupe, et attendirent le jour avec impatience. 30Mais, comme les matelots cherchaient à s’échapper du navire, et mettaient la chaloupe à la mer sous prétexte de jeter les ancres de la proue, 31Paul dit au centenier et aux soldats: Si ces hommes ne restent pas dans le navire, vous ne pouvez être sauvés. 32Alors les soldats coupèrent les cordes de la chaloupe, et la laissèrent tomber. 33Avant que le jour parût, Paul exhorta tout le monde à prendre de la nourriture, disant: C’est aujourd’hui le quatorzième jour que vous êtes dans l’attente et que vous persistez à vous abstenir de manger. 34Je vous invite donc à prendre de la nourriture, car cela est nécessaire pour votre salut, et il ne se perdra pas un cheveu de la tête d’aucun de vous. 35Ayant ainsi parlé, il prit du pain, et, après avoir rendu grâces à Dieu devant tous, il le rompit, et se mit à manger. 36Et tous, reprenant courage, mangèrent aussi. 37Nous étions, dans le navire, deux cent soixante-seize personnes en tout. 38Quand ils eurent mangé suffisamment, ils allégèrent le navire en jetant le blé à la mer. 39Lorsque le jour fut venu, ils ne reconnurent point la terre; mais, ayant aperçu un golfe avec une plage, ils résolurent d’y pousser le navire, s’ils le pouvaient. 40Ils délièrent les ancres pour les laisser aller dans la mer, et ils relâchèrent en même temps les attaches des gouvernails; puis ils mirent au vent la voile d’artimon, et se dirigèrent vers le rivage. 41Mais ils rencontrèrent une langue de terre, où ils firent échouer le navire; et la proue, s’étant engagée, resta immobile, tandis que la poupe se brisait par la violence des vagues. 42Les soldats furent d’avis de tuer les prisonniers, de peur que quelqu’un d’eux ne s’échappât à la nage. 43Mais le centenier, qui voulait sauver Paul, les empêcha d’exécuter ce dessein. Il ordonna à ceux qui savaient nager de se jeter les premiers dans l’eau pour gagner la terre, 44et aux autres de se mettre sur des planches ou sur des débris du navire. Et ainsi tous parvinrent à terre sains et saufs.
 
.
https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/