JOUR 135

27/12/2015 09:48

La lecture du jour

 
 
DEUTÉRONOME 32
 
Cantique de Moïse
V. 1-6: cf. De 31:16-22, 28-30. Job 36:2, 3.
1Cieux! Prêtez l’oreille, et je parlerai;
Terre! Écoute les paroles de ma bouche.
2Que mes instructions se répandent comme la pluie,
Que ma parole tombe comme la rosée,
Comme des ondées sur la verdure,
Comme des gouttes d’eau sur l’herbe!
3Car je proclamerai le nom de l’Éternel.
Rendez gloire à notre Dieu!
4Il est le rocher; ses œuvres sont parfaites,
Car toutes ses voies sont justes;
C’est un Dieu fidèle et sans iniquité,
Il est juste et droit.
5S’ils se sont corrompus, à lui n’est point la faute;
La honte est à ses enfants,
Race fausse et perverse.
6Est-ce l’Éternel que vous en rendrez responsable,
Peuple insensé et dépourvu de sagesse?
N’est-il pas ton père, ton créateur?
N’est-ce pas lui qui t’a formé, et qui t’a affermi?
V. 7-33: cf. (Né 9:7-31. Ps 105; 106. Da 9:4-14.) Ap 3:17-19.
7Rappelle à ton souvenir les anciens jours,
Passe en revue les années, génération par génération,
Interroge ton père, et il te l’apprendra,
Tes vieillards, et ils te le diront.
8Quand le Très-Haut donna un héritage aux nations,
Quand il sépara les enfants des hommes,
Il fixa les limites des peuples
D’après le nombre des enfants d’Israël,
9Car la portion de l’Éternel, c’est son peuple,
Jacob est la part de son héritage.
10Il l’a trouvé dans une contrée déserte,
Dans une solitude aux effroyables hurlements;
Il l’a entouré, il en a pris soin,
Il l’a gardé comme la prunelle de son œil,
11Pareil à l’aigle qui éveille sa couvée,
Voltige sur ses petits,
Déploie ses ailes, les prend,
Les porte sur ses plumes.
12L’Éternel seul a conduit son peuple,
Et il n’y avait avec lui aucun dieu étranger.
13Il l’a fait monter sur les hauteurs du pays,
Et Israël a mangé les fruits des champs;
Il lui a fait sucer le miel du rocher,
L’huile qui sort du rocher le plus dur,
14La crème des vaches et le lait des brebis,
Avec la graisse des agneaux,
Des béliers de Basan et des boucs,
Avec la fleur du froment;
Et tu as bu le sang du raisin, le vin.
15Israël est devenu gras, et il a regimbé;
Tu es devenu gras, épais et replet!
Et il a abandonné Dieu, son créateur,
Il a méprisé le rocher de son salut,
16Ils ont excité sa jalousie par des dieux étrangers,
Ils l’ont irrité par des abominations;
17Ils ont sacrifié à des idoles qui ne sont pas Dieu,
A des dieux qu’ils ne connaissaient point,
Nouveaux, venus depuis peu,
Et que vos pères n’avaient pas craints.
18Tu as abandonné le rocher qui t’a fait naître,
Et tu as oublié le Dieu qui t’a engendré.
19L’Éternel l’a vu, et il a été irrité,
Indigné contre ses fils et ses filles.
20Il a dit: Je leur cacherai ma face,
Je verrai quelle sera leur fin;
Car c’est une race perverse,
Ce sont des enfants infidèles.
21 Ils ont excité ma jalousie par ce qui n’est point Dieu,
Ils m’ont irrité par leurs vaines idoles;
Et moi, j’exciterai leur jalousie par ce qui n’est point un peuple,
Je les irriterai par une nation insensée.
22Car le feu de ma colère s’est allumé,
Et il brûlera jusqu’au fond du séjour des morts;
Il dévorera la terre et ses produits,
Il embrasera les fondements des montagnes.
23J’accumulerai sur eux les maux,
J’épuiserai mes traits contre eux.
24Ils seront desséchés par la faim, consumés par la fièvre
Et par des maladies violentes;
J’enverrai parmi eux la dent des bêtes féroces
Et le venin des serpents.
25Au-dehors, on périra par l’épée,
Et au-dedans, par d’effrayantes calamités:
Il en sera du jeune homme comme de la jeune fille,
De l’enfant à la mamelle comme du vieillard.
26Je voudrais dire: Je les emporterai d’un souffle,
Je ferai disparaître leur mémoire d’entre les hommes!
27Mais je crains les insultes de l’ennemi,
Je crains que leurs adversaires ne se méprennent,
Et qu’ils ne disent: Notre main a été puissante,
Et ce n’est pas l’Éternel qui a fait toutes ces choses.
28C’est une nation qui a perdu le bon sens,
Et il n’y a point en eux d’intelligence.
29S’ils étaient sages, voici ce qu’ils comprendraient,
Et ils penseraient à ce qui leur arrivera.
30Comment un seul en poursuivrait-il mille,
Et deux en mettraient-ils dix mille en fuite,
Si leur Rocher ne les avait vendus,
Si l’Éternel ne les avait livrés?
31Car leur rocher n’est pas comme notre Rocher,
Nos ennemis en sont juges.
32Mais leur vigne est du plant de Sodome
Et du terroir de Gomorrhe;
Leurs raisins sont des raisins empoisonnés,
Leurs grappes sont amères;
33Leur vin, c’est le venin des serpents,
C’est le poison cruel des aspics.
V. 34-43: cf. (Jé 50; 51; 30:16, etc.) (És 30:18, 19; 60.)
34Cela n’est-il pas caché près de moi,
Scellé dans mes trésors?
35 A moi la vengeance et la rétribution,
Quand leur pied chancellera!
Car le jour de leur malheur est proche,
Et ce qui les attend ne tardera pas.
36L’Éternel jugera son peuple;
Mais il aura pitié de ses serviteurs,
En voyant que leur force est épuisée,
Et qu’il n’y a plus ni esclave ni homme libre.
37Il dira: Où sont leurs dieux,
Le rocher qui leur servait de refuge,
38Ces dieux qui mangeaient la graisse de leurs victimes,
Qui buvaient le vin de leurs libations?
Qu’ils se lèvent, qu’ils vous secourent,
Qu’ils vous couvrent de leur protection!
39Sachez donc que c’est moi qui suis Dieu,
Et qu’il n’y a point de dieu près de moi;
Je fais vivre et je fais mourir,
Je blesse et je guéris,
Et personne ne délivre de ma main.
40Car je lève ma main vers le ciel,
Et je dis: Je vis Éternellement!
41Si j’aiguise l’éclair de mon épée
Et si ma main saisit la justice,
Je me vengerai de mes adversaires
Et je punirai ceux qui me haïssent;
42Mon épée dévorera leur chair,
Et j’enivrerai mes flèches de sang,
Du sang des blessés et des captifs,
De la tête des chefs de l’ennemi.
43 Nations, chantez les louanges de son peuple!
Car l’Éternel venge le sang de ses serviteurs,
Il se venge de ses adversaires,
Et il fait l’expiation pour son pays, pour son peuple.
V. 44-47: cf. (De 31:28-30; 30:15-20.) 1 Th 2:11, 12.
44Moïse vint et prononça toutes les paroles de ce cantique en présence du peuple; Josué, fils de Nun, était avec lui.45Lorsque Moïse eut achevé de prononcer toutes ces paroles devant tout Israël, 46il leur dit: Prenez à cœur toutes les paroles que je vous conjure aujourd’hui de recommander à vos enfants, afin qu’ils observent et mettent en pratique toutes les paroles de cette loi. 47Car ce n’est pas une chose sans importance pour vous; c’est votre vie, et c’est par là que vous prolongerez vos jours dans le pays dont vous aurez la possession, après avoir passé le Jourdain.
V. 48-52: cf. De 34:1-6. No 20:23-29. Ps 99:8, 9.
48Ce même jour, l’Éternel parla à Moïse, et dit: 49Monte sur cette montagne d’Abarim, sur le mont Nebo, au pays de Moab, vis-à-vis de Jéricho; et regarde le pays de Canaan que je donne en propriété aux enfants d’Israël. 50Tu mourras sur la montagne où tu vas monter, et tu seras recueilli auprès de ton peuple, comme Aaron, ton frère, est mort sur la montagne de Hor et a été recueilli auprès de son peuple, 51parce que vous avez péché contre moi au milieu des enfants d’Israël, près des eaux de Meriba, à Kadès, dans le désert de Tsin, et que vous ne m’avez point sanctifié au milieu des enfants d’Israël. 52Tu verras le pays devant toi; mais tu n’entreras point dans le pays que je donne aux enfants d’Israël.
 
ÉSAÏE 5
 
La vigne de l’Éternel
V. 1-7: cf. (Ps 80:9-17. Jé 2:21.) Mt 21:33-44.
1Je chanterai à mon bien-aimé
Le cantique de mon bien-aimé sur sa vigne.
Mon bien-aimé avait une vigne,
Sur un coteau fertile.
2Il en remua le sol, ôta les pierres, et y mit un plant délicieux;
Il bâtit une tour au milieu d’elle,
Et il y creusa aussi une cuve.
Puis il espéra qu’elle produirait de bons raisins,
Mais elle en a produit de mauvais.
3Maintenant donc, habitants de Jérusalem et hommes de Juda,
Soyez juges entre moi et ma vigne!
4 Qu’y avait-il encore à faire à ma vigne,
Que je n’aie pas fait pour elle?
Pourquoi, quand j’ai espéré qu’elle produirait de bons raisins,
En a-t-elle produit de mauvais?
5Je vous dirai maintenant
Ce que je vais faire à ma vigne.
J’en arracherai la haie, pour qu’elle soit broutée;
J’en abattrai la clôture, pour qu’elle soit foulée aux pieds.
6Je la réduirai en ruine; elle ne sera plus taillée, ni cultivée;
Les ronces et les épines y croîtront;
Et je donnerai mes ordres aux nuées,
Afin qu’elles ne laissent plus tomber la pluie sur elle.
7 La vigne de l’Éternel des armées, c’est la maison d’Israël,
Et les hommes de Juda, c’est le plant qu’il chérissait.
Il avait espéré de la droiture, et voici du sang versé!
De la justice, et voici des cris de détresse!
Malheur aux iniques!
V. 8-25: cf. Mi 2:1-5. Am 6. És 3:8-15; 30:8-14.
8 Malheur à ceux qui ajoutent maison à maison,
Et qui joignent champ à champ,
Jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’espace,
Et qu’ils habitent seuls au milieu du pays!
9Voici ce que m’a révélé l’Éternel des armées:
Certainement, ces maisons nombreuses seront dévastées,
Ces grandes et belles maisons n’auront plus d’habitants.
10Même dix arpents de vigne ne produiront qu’un bath,
Et un homer de semence ne produira qu’un épha.
11 Malheur à ceux qui de bon matin
Courent après les boissons enivrantes,
Et qui bien avant dans la nuit
Sont échauffés par le vin!
12La harpe et le luth, le tambourin, la flûte et le vin, animent leurs festins;
Mais ils ne prennent point garde à l’œuvre de l’Éternel,
Et ils ne voient point le travail de ses mains.
13 C’est pourquoi mon peuple sera soudain emmené captif;
Sa noblesse mourra de faim,
Et sa multitude sera desséchée par la soif.
14C’est pourquoi le séjour des morts ouvre sa bouche,
Élargit sa gueule outre mesure;
Alors descendent la magnificence et la richesse de Sion,
Et sa foule bruyante et joyeuse.
15Les petits seront abattus, les grands seront humiliés,
Et les regards des hautains seront abaissés.
16L’Éternel des armées sera élevé par le jugement,
Et le Dieu saint sera sanctifié par la justice.
17 Des brebis paîtront comme sur leur pâturage,
Et des étrangers dévoreront les possessions ruinées des riches.
18Malheur à ceux qui tirent l’iniquité avec les cordes du vice,
Et le péché comme avec les traits d’un char,
19Et qui disent: Qu’il hâte, qu’il accélère son œuvre,
Afin que nous la voyions!
Que le décret du Saint d’Israël arrive et s’exécute,
Afin que nous le connaissions!
20Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal,
Qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres,
Qui changent l’amertume en douceur, et la douceur en amertume!
21 Malheur à ceux qui sont sages à leurs yeux,
Et qui se croient intelligents!
22Malheur à ceux qui ont de la bravoure pour boire du vin,
Et de la vaillance pour mêler des liqueurs fortes;
23Qui justifient le coupable pour un présent,
Et enlèvent aux innocents leurs droits!
24C’est pourquoi, comme une langue de feu dévore le chaume,
Et comme la flamme consume l’herbe sèche,
Ainsi leur racine sera comme de la pourriture,
Et leur fleur se dissipera comme de la poussière;
Car ils ont dédaigné la loi de l’Éternel des armées,
Et ils ont méprisé la parole du Saint d’Israël.
25C’est pourquoi la colère de l’Éternel s’enflamme contre son peuple,
Il étend sa main sur lui, et il le frappe;
Les montagnes s’ébranlent;
Et les cadavres sont comme des balayures au milieu des rues.
Malgré tout cela, sa colère ne s’apaise point,
Et sa main est encore étendue.
V. 26-30: cf. Jé 5:15-17; 6:22-26.
26Il élève une bannière pour les peuples lointains,
Et il en siffle un des extrémités de la terre:
Et voici, il arrive avec promptitude et légèreté.
27Nul n’est fatigué, nul ne chancelle de lassitude,
Personne ne sommeille, ni ne dort;
Aucun n’a la ceinture de ses reins détachée,
Ni la courroie de ses souliers rompue.
28Ses flèches sont aiguës,
Et tous ses arcs tendus;
Les sabots de ses chevaux ressemblent à des cailloux,
Et les roues de ses chars à un tourbillon.
29Son rugissement est comme celui d’une lionne;
Il rugit comme des lionceaux, il gronde, et saisit la proie,
Il l’emporte, et personne ne vient au secours.
30En ce jour, il y aura près de lui un mugissement,
Comme celui d’une tempête sur mer;
En regardant la terre, on ne verra que ténèbres,
Avec des alternatives d’angoisse et d’espérance;
Au ciel, l’obscurité régnera.
 
COLOSSIENS 2
 
V. 1-7: cf. (Col 4:12, 13. Ép 3:14-19.) Jn 15:4, 5. 1 Th 4:1, 2. 1 Pi 2:3-5.
1Je veux, en effet, que vous sachiez combien est grand le combat que je soutiens pour vous, et pour ceux qui sont à Laodicée, et pour tous ceux qui n’ont pas vu mon visage en la chair, 2afin qu’ils aient le cœur rempli de consolation, qu’ils soient unis dans la charité, et enrichis d’une pleine intelligence pour connaître le mystère de Dieu, savoir Christ,3mystère dans lequel sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la science.
Avertissements contre les fausses doctrines
4Je dis cela afin que personne ne vous trompe par des discours séduisants. 5Car, si je suis absent de corps, je suis avec vous en esprit, voyant avec joie le bon ordre qui règne parmi vous, et la fermeté de votre foi en Christ.6Ainsi donc, comme vous avez reçu le Seigneur Jésus-Christ, marchez en lui, 7étant enracinés et fondés en lui, et affermis par la foi, d’après les instructions qui vous ont été données, et abondez en actions de grâces.
V. 8-15: cf. 1 Ti 6:20, 21. (Jn 14:9, 10. 1 Co 1:24, 30.) Ro 6:3-11. Ép 2:1-18.
8 Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s’appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ. 9Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité. 10Vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité. 11Et c’est en lui que vous avez été circoncis d’une circoncision que la main n’a pas faite, mais de la circoncision de Christ, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair:12ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l’a ressuscité des morts. 13Vous qui étiez morts par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses; 14il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a détruit en le clouant à la croix; 15il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix.
V. 16-23: cf. Ro 14:1-6, 17. Ga 4:9-11. 1 Ti 4:1-8.
16 Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d’une fête, d’une nouvelle lune, ou des sabbats: 17c’était l’ombre des choses à venir, mais le corps est en Christ. 18Qu’aucun homme, sous une apparence d’humilité et par un culte des anges, ne vous ravisse à son gré le prix de la course, tandis qu’il s’abandonne à ses visions et qu’il est enflé d’un vain orgueil par ses pensées charnelles, 19sans s’attacher au chef, dont tout le corps, assisté et solidement assemblé par des jointures et des liens, tire l’accroissement que Dieu donne. 20Si vous êtes morts avec Christ aux rudiments du monde, pourquoi, comme si vous viviez dans le monde, vous impose-t-on ces préceptes: 21Ne prends pas! Ne goûte pas! Ne touche pas!22préceptes qui tous deviennent pernicieux par l’abus, et qui ne sont fondés que sur les ordonnances et les doctrines des hommes? 23Ils ont, à la vérité, une apparence de sagesse, en ce qu’ils indiquent un culte volontaire, de l’humilité, et le mépris du corps, mais ils sont sans aucun mérite et contribuent à la satisfaction de la chair.
 
.
https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/