JOUR 159

20/01/2016 10:51
Jour 159 de 365
  1. Juges 4
  2. Juges 5
  3. Ésaïe 32
  4. Jacques 2
 
JUGES 4
Débora la prophétesse, juge en Israël. Cantique de Débora
V. 1-16: cf. 1 S 12:9-11. Jg 5:1-23.
1Les enfants d’Israël firent encore ce qui déplaît à l’Éternel, après qu’Éhud fut mort. 2Et l’Éternel les vendit entre les mains de Jabin, roi de Canaan, qui régnait à Hatsor. Le chef de son armée était Sisera, et habitait à Haroscheth-Goïm. 3Les enfants d’Israël crièrent à l’Éternel, car Jabin avait neuf cents chars de fer, et il opprimait avec violence les enfants d’Israël depuis vingt ans. 4Dans ce temps-là, Débora, prophétesse, femme de Lappidoth, était juge en Israël. 5Elle siégeait sous le palmier de Débora, entre Rama et Béthel, dans la montagne d’Éphraïm; et les enfants d’Israël montaient vers elle pour être jugés. 6Elle envoya appeler Barak, fils d’Abinoam, de Kédesch-Nephthali, et elle lui dit: N’est-ce pas l’ordre qu’a donné l’Éternel, le Dieu d’Israël? Va, dirige-toi sur le mont Thabor, et prends avec toi dix mille hommes des enfants de Nephthali et des enfants de Zabulon; 7j’attirerai vers toi, au torrent de Kison, Sisera, chef de l’armée de Jabin, avec ses chars et ses troupes, et je le livrerai entre tes mains. 8Barak lui dit: Si tu viens avec moi, j’irai; mais si tu ne viens pas avec moi, je n’irai pas. 9Elle répondit: J’irai bien avec toi; mais tu n’auras point de gloire sur la voie où tu marches, car l’Éternel livrera Sisera entre les mains d’une femme. Et Débora se leva, et elle se rendit avec Barak à Kédesch. 10Barak convoqua Zabulon et Nephthali à Kédesch; dix mille hommes marchèrent à sa suite, et Débora partit avec lui. 11Héber, le Kénien, s’était séparé des Kéniens, des fils de Hobab, beau-père de Moïse, et il avait dressé sa tente jusqu’au chêne de Tsaannaïm, près de Kédesch. 12On informa Sisera que Barak, fils d’Abinoam, s’était dirigé sur le mont Thabor. 13Et, depuis Haroscheth-Goïm, Sisera rassembla vers le torrent de Kison tous ses chars, neuf cents chars de fer, et tout le peuple qui était avec lui. 14Alors Débora dit à Barak: Lève-toi, car voici le jour où l’Éternel livre Sisera entre tes mains. L’Éternel ne marche-t-il pas devant toi? Et Barak descendit du mont Thabor, ayant dix mille hommes à sa suite. 15L’Éternel mit en déroute devant Barak, par le tranchant de l’épée, Sisera, tous ses chars et tout le camp. Sisera descendit de son char, et s’enfuit à pied. 16Barak poursuivit les chars et l’armée jusqu’à Haroscheth-Goïm; et toute l’armée de Sisera tomba sous le tranchant de l’épée, sans qu’il en restât un seul homme.
V. 17-24: cf. Jg 5:24-31; 3:16-22.
17Sisera se réfugia à pied dans la tente de Jaël, femme de Héber, le Kénien; car il y avait paix entre Jabin, roi de Hatsor, et la maison de Héber, le Kénien. 18Jaël sortit au-devant de Sisera, et lui dit: Entre, mon seigneur, entre chez moi, ne crains point. Il entra chez elle dans la tente, et elle le cacha sous une couverture. 19Il lui dit: Donne-moi, je te prie, un peu d’eau à boire, car j’ai soif. Elle ouvrit l’outre du lait, lui donna à boire, et le couvrit.20Il lui dit encore: Tiens-toi à l’entrée de la tente, et si l’on vient t’interroger en disant: Y a-t-il ici quelqu’un? Tu répondras: Non. 21Jaël, femme de Héber, saisit un pieu de la tente, prit en main le marteau, s’approcha de lui doucement, et lui enfonça dans la tempe le pieu, qui pénétra en terre. Il était profondément endormi et accablé de fatigue; et il mourut. 22Comme Barak poursuivait Sisera, Jaël sortit à sa rencontre et lui dit: Viens, et je te montrerai l’homme que tu cherches. Il entra chez elle, et voici, Sisera était étendu mort, le pieu dans la tempe. 23En ce jour, Dieu humilia Jabin, roi de Canaan, devant les enfants d’Israël. 24Et la main des enfants d’Israël s’appesantit de plus en plus sur Jabin, roi de Canaan, jusqu’à ce qu’ils eussent exterminé Jabin, roi de Canaan.
JUGES 5
V. 1-5: cf. Ex 15:1-21. Ha 3:3-15. Ps 18; 149:6.
1En ce jour-là, Débora chanta ce cantique, avec Barak, fils d’Abinoam:
2Des chefs se sont mis à la tête du peuple en Israël,
Et le peuple s’est montré prêt à combattre:
Bénissez-en l’Éternel!
3Rois, écoutez! Princes, prêtez l’oreille!
Je chanterai, oui, je chanterai à l’Éternel,
Je chanterai à l’Éternel, le Dieu d’Israël.
4O Éternel! Quand tu sortis de Séir,
Quand tu t’avanças des champs d’Édom,
La terre trembla, et les cieux se fondirent
Et les nuées se fondirent en eaux;
5 Les montagnes s’ébranlèrent devant l’Éternel,
Ce Sinaï devant l’Éternel, le Dieu d’Israël.
V. 6-23: cf. Jg 3:31; 4:1-6. Ps 118:15, 16.
6Au temps de Schamgar, fils d’Anath,
Au temps de Jaël, les routes étaient abandonnées,
Et ceux qui voyageaient prenaient des chemins détournés.
7Les chefs étaient sans force en Israël, sans force,
Quand je me suis levée, moi, Débora,
Quand je me suis levée comme une mère en Israël.
8Il avait choisi de nouveaux dieux:
Alors la guerre était aux portes;
On ne voyait ni bouclier ni lance
Chez quarante milliers en Israël.
9Mon cœur est aux chefs d’Israël,
A ceux du peuple qui se sont montrés prêts à combattre.
Bénissez l’Éternel!
10Vous qui montez de blanches ânesses,
Vous qui avez pour sièges des tapis,
Et vous qui marchez sur la route, chantez!
11Que de leur voix les archers, du milieu des abreuvoirs,
Célèbrent les bienfaits de l’Éternel,
Les bienfaits de son conducteur en Israël!
Alors le peuple de l’Éternel descendit aux portes.
12Réveille-toi, réveille-toi, Débora!
Réveille-toi, réveille-toi, dis un cantique!
Lève-toi, Barak, et emmène tes captifs, fils d’Abinoam!
13Alors un reste du peuple triompha des puissants,
L’Éternel me donna la victoire sur les héros.
14D’Éphraïm arrivèrent les habitants d’Amalek.
A ta suite marcha Benjamin parmi ta troupe.
De Makir vinrent des chefs,
Et de Zabulon des commandants.
15Les princes d’Issacar furent avec Débora,
Et Issacar suivit Barak,
Il fut envoyé sur ses pas dans la vallée.
Près des ruisseaux de Ruben,
Grandes furent les résolutions du cœur!
16Pourquoi es-tu resté au milieu des étables
A écouter le bêlement des troupeaux?
Aux ruisseaux de Ruben,
Grandes furent les délibérations du cœur!
17Galaad au-delà du Jourdain n’a pas quitté sa demeure.
Pourquoi Dan s’est-il tenu sur les navires?
Aser s’est assis sur le rivage de la mer,
Et s’est reposé dans ses ports.
18Zabulon est un peuple qui affronta la mort,
Et Nephthali de même,
Sur les hauteurs des champs.
19Les rois vinrent, ils combattirent,
Alors combattirent les rois de Canaan,
A Thaanac, aux eaux de Meguiddo;
Ils ne remportèrent nul butin, nul argent.
20Des cieux on combattit,
De leurs sentiers les étoiles combattirent contre Sisera.
21Le torrent de Kison les a entraînés,
Le torrent des anciens temps, le torrent de Kison.
Mon âme, foule aux pieds les héros!
22Alors les talons des chevaux retentirent,
A la fuite, à la fuite précipitée de leurs guerriers.
23Maudissez Méroz, dit l’ange de l’Éternel,
Maudissez, maudissez ses habitants,
Car ils ne vinrent pas au secours de l’Éternel,
Au secours de l’Éternel, parmi les hommes vaillants.
V. 24-31: cf. Jg 4:17-24.
24Bénie soit entre les femmes Jaël,
Femme de Héber, le Kénien!
Bénie soit-elle entre les femmes qui habitent sous les tentes!
25Il demanda de l’eau, elle a donné du lait,
Dans la coupe d’honneur elle a présenté de la crème.
26D’une main elle a saisi le pieu,
Et de sa droite le marteau des travailleurs;
Elle a frappé Sisera, lui a fendu la tête,
Fracassé et transpercé la tempe.
27Aux pieds de Jaël il s’est affaissé, il est tombé, il s’est couché;
A ses pieds il s’est affaissé, il est tombé;
Là où il s’est affaissé, là il est tombé sans vie.
28Par la fenêtre, à travers le treillis,
La mère de Sisera regarde, et s’écrie:
Pourquoi son char tarde-t-il à venir?
Pourquoi ses chars vont-ils si lentement?
29Les plus sages d’entre ses femmes lui répondent,
Et elle se répond à elle-même:
30Ne trouvent-ils pas du butin? Ne le partagent-ils pas?
Une jeune fille, deux jeunes filles par homme,
Du butin en vêtements de couleur pour Sisera,
Du butin en vêtements de couleur, brodés,
Un vêtement de couleur, deux vêtements brodés,
Pour le cou du vainqueur.
31Périssent ainsi tous tes ennemis, ô Éternel!
Ceux qui l’aiment sont comme le soleil,
Quand il paraît dans sa force.
Le pays fut en repos pendant quarante ans.
ÉSAÏE 32
V. 1-8: cf. 2 R 18:1-8. Jé 23:5, 6. 2 Pi 3:13.
1Alors le roi régnera selon la justice,
Et les princes gouverneront avec droiture.
2Chacun sera comme un abri contre le vent,
Et un refuge contre la tempête,
Comme des courants d’eau dans un lieu desséché,
Comme l’ombre d’un grand rocher dans une terre altérée.
3 Les yeux de ceux qui voient ne seront plus bouchés,
Et les oreilles de ceux qui entendent seront attentives.
4Le cœur des hommes légers sera intelligent pour comprendre,
Et la langue de ceux qui balbutient parlera vite et nettement.
5On ne donnera plus à l’insensé le nom de noble,
Ni au fourbe celui de magnanime.
6Car l’insensé profère des folies,
Et son cœur s’adonne au mal,
Pour commettre l’impiété,
Et dire des faussetés contre l’Éternel,
Pour laisser à vide l’âme de celui qui a faim,
Et enlever le breuvage de celui qui a soif.
7Les armes du fourbe sont pernicieuses;
Il forme de coupables desseins,
Pour perdre les malheureux par des paroles mensongères,
Même quand la cause du pauvre est juste.
8Mais celui qui est noble forme de nobles desseins,
Et il persévère dans ses nobles desseins.
Contre les femmes insouciantes
V. 9-15: cf. És 3:16, etc.; 24:1-13; 10:12-27.
9Femmes insouciantes,
Levez-vous, écoutez ma voix!
Filles indolentes,
Prêtez l’oreille à ma parole!
10Dans un an et quelques jours,
Vous tremblerez, indolentes;
Car c’en est fait de la vendange,
La récolte n’arrivera pas.
11Soyez dans l’effroi, insouciantes!
Tremblez, indolentes!
Déshabillez-vous, mettez-vous à nu
Et ceignez vos reins!
12On se frappe le sein,
Au souvenir de la beauté des champs
Et de la fécondité des vignes.
13Sur la terre de mon peuple
Croissent les épines et les ronces,
Même dans toutes les maisons de plaisance
De la cité joyeuse.
14Le palais est abandonné,
La ville bruyante est délaissée;
La colline et la tour serviront à jamais de cavernes;
Les ânes sauvages y joueront, les troupeaux y paîtront,
15Jusqu’à ce que l’esprit soit répandu d’en haut sur nous,
Et que le désert se change en verger,
Et que le verger soit considéré comme une forêt.
Angoisse et délivrance de Sion
V. 16-20: cf. Éz 34:25-30; 36:24-30.
16Alors la droiture habitera dans le désert,
Et la justice aura sa demeure dans le verger.
17L’œuvre de la justice sera la paix,
Et le fruit de la justice le repos et la sécurité pour toujours.
18Mon peuple demeurera dans le séjour de la paix,
Dans des habitations sûres,
Dans des asiles tranquilles.
19Mais la forêt sera précipitée sous la grêle,
Et la ville profondément abaissée.
20Heureux vous qui partout semez le long des eaux,
Et qui laissez sans entraves le pied du bœuf et de l’âne!
JACQUES 2
L’acception de personnes condamnée
V. 1-13: cf. (Lé 19:15. De 25:13-15. Ps 82. Ac 10:34, 35.) (Ro 13:8-10. Mt 5:7, 19; 7:1, 2, 12.)
1Mes frères, que votre foi en notre glorieux Seigneur Jésus-Christ soit exempte de toute acception de personnes. 2Supposez, en effet, qu’il entre dans votre assemblée un homme avec un anneau d’or et un habit magnifique, et qu’il y entre aussi un pauvre misérablement vêtu; 3si, tournant vos regards vers celui qui porte l’habit magnifique, vous lui dites: Toi, assieds-toi ici à cette place d’honneur! Et si vous dites au pauvre: Toi, tiens-toi là debout! Ou bien: Assieds-toi au-dessous de mon marchepied!4ne faites-vous pas en vous-mêmes une distinction, et ne jugez-vous pas sous l’inspiration de pensées mauvaises? 5Écoutez, mes frères bien-aimés: Dieu n’a-t-il pas choisi les pauvres aux yeux du monde, pour qu’ils soient riches en la foi, et héritiers du royaume qu’il a promis à ceux qui l’aiment?6Et vous, vous avilissez le pauvre! Ne sont-ce pas les riches qui vous oppriment, et qui vous traînent devant les tribunaux? 7Ne sont-ce pas eux qui outragent le beau nom que vous portez? 8Si vous accomplissez la loi royale, selon l’Écriture: Tu aimeras ton prochain comme toi-même, vous faites bien. 9Mais si vous faites acception de personnes, vous commettez un péché, vous êtes condamnés par la loi comme des transgresseurs.10Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous. 11En effet, celui qui a dit: Tu ne commettras point d’adultère, a dit aussi: Tu ne tueras point. Or, si tu ne commets point d’adultère, mais que tu commettes un meurtre, tu deviens transgresseur de la loi. 12Parlez et agissez comme devant être jugés par une loi de liberté, 13car le jugement est sans miséricorde pour qui n’a pas fait miséricorde. La miséricorde triomphe du jugement.
La foi sans les œuvres
V. 14-26: cf. (Ga 5:6. Ja 1:22-27. Mt 7:21-27.) Hé 11:17-19, 31. 1 Jn 2:3-6.
14 Mes frères, que sert-il à quelqu’un de dire qu’il a la foi, s’il n’a pas les œuvres? La foi peut-elle le sauver? 15Si un frère ou une sœur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour, 16et que l’un d’entre vous leur dise: Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez! Et que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il? 17Il en est ainsi de la foi: si elle n’a pas les œuvres, elle est morte en elle-même.18Mais quelqu’un dira: Toi, tu as la foi; et moi, j’ai les œuvres. Montre-moi ta foi sans les œuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes œuvres. 19Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien; les démons le croient aussi, et ils tremblent. 20Veux-tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les œuvres est inutile? 21Abraham, notre père, ne fut-il pas justifié par les œuvres, lorsqu’il offrit son fils Isaac sur l’autel? 22Tu vois que la foi agissait avec ses œuvres, et que par les œuvres la foi fut rendue parfaite. 23Ainsi s’accomplit ce que dit l’Écriture: Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice; et il fut appelé ami de Dieu. 24Vous voyez que l’homme est justifié par les œuvres, et non par la foi seulement. 25Rahab la prostituée ne fut-elle pas également justifiée par les œuvres, lorsqu’elle reçut les messagers et qu’elle les fit partir par un autre chemin? 26Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les œuvres est morte.
.
https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/