JOUR 173

03/02/2016 11:58
Jour 173 de 365
  1. 1 Samuel 1
  2. Ésaïe 46
  3. Ésaïe 47
  4. Apocalypse 3
  5. Apocalypse 4
 
1 SAMUEL 1
ÉLI ET SAMUEL,
LES DEUX DERNIERS JUGES EN ISRAËL
Ch. 1 à 12. (Ps 99:6.)
Éli souverain sacrificateur et juge en Israël
V. 1-8: cf. (De 12:5-18; 16:16, 17.) (Ge 29:30, 31; 30:1, 2.)
1Il y avait un homme de Ramathaïm-Tsophim, de la montagne d’Éphraïm, nommé Elkana, fils de Jeroham, fils d’Élihu, fils de Thohu, fils de Tsuph, Éphratien. 2Il avait deux femmes, dont l’une s’appelait Anne, et l’autre Peninna; Peninna avait des enfants, mais Anne n’en avait point. 3Chaque année, cet homme montait de sa ville à Silo, pour se prosterner devant l’Éternel des armées et pour lui offrir des sacrifices. Là se trouvaient les deux fils d’Éli, Hophni et Phinées, sacrificateurs de l’Éternel. 4Le jour où Elkana offrait son sacrifice, il donnait des portions à Peninna, sa femme, et à tous les fils et à toutes les filles qu’il avait d’elle. 5Mais il donnait à Anne une portion double; car il aimait Anne, que l’Éternel avait rendue stérile. 6Sa rivale lui prodiguait les mortifications, pour la porter à s’irriter de ce que l’Éternel l’avait rendue stérile. 7Et toutes les années il en était ainsi. Chaque fois qu’Anne montait à la maison de l’Éternel, Peninna la mortifiait de la même manière. Alors elle pleurait et ne mangeait point. 8Elkana, son mari, lui disait: Anne, pourquoi pleures-tu, et ne manges-tu pas? Pourquoi ton cœur est-il attristé? Est-ce que je ne vaux pas pour toi mieux que dix fils?
V. 9-19: cf. No 30:4, etc. (Ps 50:15; 120:1, etc. Ja 5:13. Ph 4:6, 7.) Ps 10:14.
9Anne se leva, après que l’on eut mangé et bu à Silo. Le sacrificateur Éli était assis sur un siège, près de l’un des poteaux du temple de l’Éternel.10Et, l’amertume dans l’âme, elle pria l’Éternel et versa des pleurs. 11Elle fit un vœu, en disant: Éternel des armées! Si tu daignes regarder l’affliction de ta servante, si tu te souviens de moi et n’oublies point ta servante, et si tu donnes à ta servante un enfant mâle, je le consacrerai à l’Éternel pour tous les jours de sa vie, et le rasoir ne passera point sur sa tête. 12Comme elle restait longtemps en prière devant l’Éternel, Éli observa sa bouche. 13Anne parlait dans son cœur, et ne faisait que remuer les lèvres, mais on n’entendait point sa voix. Éli pensa qu’elle était ivre, 14et il lui dit: Jusques à quand seras-tu dans l’ivresse? Fais passer ton vin. 15Anne répondit: Non, mon seigneur, je suis une femme qui souffre en son cœur, et je n’ai bu ni vin ni boisson enivrante; mais je répandais mon âme devant l’Éternel. 16Ne prends pas ta servante pour une femme pervertie, car c’est l’excès de ma douleur et de mon chagrin qui m’a fait parler jusqu’à présent. 17Éli reprit la parole, et dit: Va en paix, et que le Dieu d’Israël exauce la prière que tu lui as adressée! 18Elle dit: Que ta servante trouve grâce à tes yeux! Et cette femme s’en alla. Elle mangea, et son visage ne fut plus le même. 19Ils se levèrent de bon matin, et après s’être prosternés devant l’Éternel, ils s’en retournèrent et revinrent dans leur maison à Rama.
Naissance de Samuel
V. 20-28: cf. (Ge 25:21. Ps 116:1, 2, 12-14.) 1 S 2:18-21.
Elkana connut Anne, sa femme, et l’Éternel se souvint d’elle. 20Dans le cours de l’année, Anne devint enceinte, et elle enfanta un fils, qu’elle nomma Samuel, car, dit-elle, je l’ai demandé à l’Éternel. 21Son mari Elkana monta ensuite avec toute sa maison, pour offrir à l’Éternel le sacrifice annuel, et pour accomplir son vœu. 22Mais Anne ne monta point, et elle dit à son mari: Lorsque l’enfant sera sevré, je le mènerai, afin qu’il soit présenté devant l’Éternel et qu’il reste là pour toujours. 23Elkana, son mari, lui dit: Fais ce qui te semblera bon, attends de l’avoir sevré. Veuille seulement l’Éternel accomplir sa parole! Et la femme resta et allaita son fils, jusqu’à ce qu’elle le sevrât. 24Quand elle l’eut sevré, elle le fit monter avec elle, et prit trois taureaux, un épha de farine, et une outre de vin. Elle le mena dans la maison de l’Éternel à Silo: l’enfant était encore tout jeune. 25Ils égorgèrent les taureaux, et ils conduisirent l’enfant à Éli. 26Anne dit: Mon seigneur, pardon! Aussi vrai que ton âme vit, mon seigneur, je suis cette femme qui me tenais ici près de toi pour prier l’Éternel. 27C’était pour cet enfant que je priais, et l’Éternel a exaucé la prière que je lui adressais. 28Aussi je veux le prêter à l’Éternel: il sera toute sa vie prêté à l’Éternel. Et ils se prosternèrent là devant l’Éternel
ÉSAÏE 46
Chute des dieux de Babylone
V. 1-8: cf. Jé 50:2; 10:1-15.
1Bel s’écroule, Nebo tombe;
On met leurs idoles sur des animaux, sur des bêtes;
Vous les portiez, et les voilà chargées,
Devenues un fardeau pour l’animal fatigué!
2Ils sont tombés, ils se sont écroulés ensemble,
Ils ne peuvent sauver le fardeau,
Et ils s’en vont eux-mêmes en captivité.
3Écoutez-moi, maison de Jacob,
Et vous tous, restes de la maison d’Israël,
Vous que j’ai pris à ma charge dès votre origine,
Que j’ai portés dès votre naissance!
4Jusqu’à votre vieillesse je serai le même,
Jusqu’à votre vieillesse je vous soutiendrai;
Je l’ai fait, et je veux encore vous porter,
Vous soutenir et vous sauver.
5 A qui me comparerez-vous, pour le faire mon égal?
A qui me ferez-vous ressembler, pour que nous soyons semblables?
6Ils versent l’or de leur bourse,
Et pèsent l’argent à la balance;
Ils paient un orfèvre, pour qu’il en fasse un dieu,
Et ils adorent et se prosternent.
7 Ils le portent, ils le chargent sur l’épaule,
Ils le mettent en place, et il y reste;
Il ne bouge pas de sa place;
Puis on crie vers lui, mais il ne répond pas,
Il ne sauve pas de la détresse.
8Souvenez-vous de ces choses, et soyez des hommes!
Pécheurs, rentrez en vous-mêmes!
V. 9-13: cf. És 41.
9Souvenez-vous de ce qui s’est passé dès les temps anciens;
Car je suis Dieu, et il n’y en a point d’autre,
Je suis Dieu, et nul n’est semblable à moi.
10J’annonce dès le commencement ce qui doit arriver,
Et longtemps d’avance ce qui n’est pas encore accompli;
Je dis: Mes arrêts subsisteront,
Et j’exécuterai toute ma volonté.
11C’est moi qui appelle de l’orient un oiseau de proie,
D’une terre lointaine un homme pour accomplir mes desseins,
Je l’ai dit, et je le réaliserai;
Je l’ai conçu, et je l’exécuterai.
12Écoutez-moi, gens endurcis de cœur,
Ennemis de la droiture!
13Je fais approcher ma justice: elle n’est pas loin;
Et mon salut: il ne tardera pas.
Je mettrai le salut en Sion,
Et ma gloire sur Israël.
ÉSAÏE 47
Babylone abaissée
V. 1-15: cf. (És 13. Jé 50; 51. Da 5.) Ap 18.
1Descends, et assieds-toi dans la poussière,
Vierge, fille de Babylone!
Assieds-toi à terre, sans trône,
Fille des Chaldéens!
On ne t’appellera plus délicate et voluptueuse.
2Prends les meules, et mouds de la farine;
Ote ton voile, relève les pans de ta robe,
Découvre tes jambes, traverse les fleuves!
3 Ta nudité sera découverte,
Et ta honte sera vue.
J’exercerai ma vengeance,
Je n’épargnerai personne.
4Notre rédempteur, c’est celui qui s’appelle l’Éternel des armées,
C’est le Saint d’Israël.
5Assieds-toi en silence, et va dans les ténèbres,
Fille des Chaldéens!
On ne t’appellera plus la souveraine des royaumes.
6J’étais irrité contre mon peuple,
J’avais profané mon héritage,
Et je les avais livrés entre tes mains:
Tu n’as pas eu pour eux de la compassion,
Tu as durement appesanti ton joug sur le vieillard.
7Tu disais: A toujours je serai souveraine!
Tu n’as point mis dans ton esprit,
Tu n’as point songé que cela prendrait fin.
8Écoute maintenant ceci, voluptueuse,
Qui t’assieds avec assurance,
Et qui dis en ton cœur:
Moi, et rien que moi!
Je ne serai jamais veuve,
Et je ne serai jamais privée d’enfants!
9 Ces deux choses t’arriveront subitement, au même jour,
La privation d’enfants et le veuvage;
Elles fondront en plein sur toi,
Malgré la multitude de tes sortilèges,
Malgré le grand nombre de tes enchantements.
10Tu avais confiance dans ta méchanceté,
Tu disais: Personne ne me voit!
Ta sagesse et ta science t’ont séduite.
Et tu disais en ton cœur:
Moi, et rien que moi!
11Le malheur viendra sur toi,
Sans que tu en voies l’aurore;
La calamité tombera sur toi,
Sans que tu puisses la conjurer;
Et la ruine fondra sur toi tout à coup,
A l’improviste.
12Reste donc au milieu de tes enchantements
Et de la multitude de tes sortilèges,
Auxquels tu as consacré ton travail dès ta jeunesse;
Peut-être pourras-tu en tirer profit,
Peut-être deviendras-tu redoutable.
13Tu t’es fatiguée à force de consulter:
Qu’ils se lèvent donc et qu’ils te sauvent,
Ceux qui connaissent le ciel,
Qui observent les astres,
Qui annoncent, d’après les nouvelles lunes,
Ce qui doit t’arriver!
14Voici, ils sont comme de la paille, le feu les consume,
Ils ne sauveront pas leur vie des flammes:
Ce ne sera pas du charbon dont on se chauffe,
Ni un feu auprès duquel on s’assied.
15Tel sera le sort de ceux que tu te fatiguais à consulter.
Et ceux avec qui tu as trafiqué dès ta jeunesse
Se disperseront chacun de son côté:
Il n’y aura personne qui vienne à ton secours.
APOCALYPSE 3
Cinquième lettre: à l’Église de Sardes
V. 1-6: cf. (Ja 2:14-26. Mt 7:21-23; 24:42-51.) Ap 7:9, 13-17.
1 Écris à l’ange de l’Église de Sardes:
Voici ce que dit celui qui a les sept esprits de Dieu et les sept étoiles: Je connais tes œuvres. Je sais que tu passes pour être vivant, et tu es mort.2Sois vigilant, et affermis le reste qui est près de mourir; car je n’ai pas trouvé tes œuvres parfaites devant mon Dieu. 3Rappelle-toi donc comment tu as reçu et entendu, et garde, et repens-toi. Si tu ne veilles pas, je viendraicomme un voleur, et tu ne sauras pas à quelle heure je viendrai sur toi.4Cependant tu as à Sardes quelques hommes qui n’ont pas souillé leurs vêtements; ils marcheront avec moi en vêtements blancs, parce qu’ils en sont dignes. 5Celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs; je n’effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges. 6Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises!
Sixième lettre: à l’Église de Philadelphie
V. 7-13: cf. (Ph 1:3-6. Col 2:5.) 2 Pi 2:9; 1:10, 11.
7 Écris à l’ange de l’Église de Philadelphie:
Voici ce que dit le Saint, le Véritable, celui qui a la clef de David, celui qui ouvre, et personne ne fermera, celui qui ferme, et personne n’ouvrira: 8Je connais tes œuvres. Voici, parce que tu as peu de puissance, et que tu as gardé ma parole, et que tu n’as pas renié mon nom, j’ai mis devant toi une porte ouverte, que personne ne peut fermer. 9Voici, je te donne de ceux de la synagogue de Satan, qui se disent Juifs et ne le sont pas, mais qui mentent; voici, je les ferai venir, se prosterner à tes pieds, et connaître que je t’ai aimé. 10Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l’heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre. 11Je viens bientôt. Retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne. 12Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau.13Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises!
Septième lettre: à l’Église de Laodicée
V. 14-22: cf. Lu 14:34, 35.
14 Écris à l’ange de l’Église de Laodicée:
Voici ce que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu: 15Je connais tes œuvres. Je sais que tu n’es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant! 16Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche. 17Parce que tu dis: Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu, 18je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies.19Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j’aime. Aie donc du zèle, et repens-toi. 20Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. 21Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône. 22Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises!
APOCALYPSE 4
Le trône de la majesté divine, les vingt-quatre vieillards, et les quatre êtres vivants
V. 1-11: cf. És 6:1-3. Éz 1.
1Après cela, je regardai, et voici, une porte était ouverte dans le ciel. La première voix que j’avais entendue, comme le son d’une trompette, et qui me parlait, dit: Monte ici, et je te ferai voir ce qui doit arriver dans la suite.2Aussitôt je fus ravi en esprit. Et voici, il y avait un trône dans le ciel, et sur ce trône quelqu’un était assis. 3Celui qui était assis avait l’aspect d’une pierre de jaspe et de sardoine; et le trône était environné d’un arc-en-ciel semblable à de l’émeraude. 4Autour du trône je vis vingt-quatre trônes, et sur ces trônes vingt-quatre vieillards assis, revêtus de vêtements blancs, et sur leurs têtes des couronnes d’or. 5Du trône sortent des éclairs, des voix et des tonnerres. Devant le trône brûlent sept lampes ardentes, qui sont les sept esprits de Dieu. 6Il y a encore devant le trône comme une mer de verre, semblable à du cristal. Au milieu du trône et autour du trône, il y a quatre êtres vivants remplis d’yeux devant et derrière. 7Le premier être vivant est semblable à un lion, le second être vivant est semblable à un veau, le troisième être vivant a la face d’un homme, et le quatrième être vivant est semblable à un aigle qui vole. 8Les quatre êtres vivants ont chacun six ailes, et ils sont remplis d’yeux tout autour et au-dedans. Ils ne cessent de dire jour et nuit: Saint, saint, saint est le Seigneur Dieu, le Tout-Puissant, qui était, qui est, et qui vient! 9Quand les êtres vivants rendent gloire et honneur et actions de grâces à celui qui est assis sur le trône, à celui qui vit aux siècles des siècles, 10les vingt-quatre vieillards se prosternent devant celui qui est assis sur le trône, et ils adorent celui qui vit aux siècles des siècles, et ils jettent leurs couronnes devant le trône, en disant: 11Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, de recevoir la gloire et l’honneur et la puissance; car tu as créé toutes choses, et c’est par ta volonté qu’elles existent et qu’elles ont été créées.
.
 
 
 
https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/