JOUR 205

25/03/2018 05:02

ÉSAIE 44-45-46-47

 

ÉSAIE  44

L’Éternel seul est Dieu
V. 1-5: cf. (Éz 36:24-30. Joë 2:28, 29. Ac 2:16-18.) Za 2:10, 11.
1Écoute maintenant, ô Jacob, mon serviteur!
O Israël, que j’ai choisi!
2Ainsi parle l’Éternel, qui t’a fait,
Et qui t’a formé dès ta naissance,
Celui qui est ton soutien:
Ne crains rien, mon serviteur Jacob,
Mon Israël, que j’ai choisi.
3Car je répandrai des eaux sur le sol altéré,
Et des ruisseaux sur la terre desséchée;
Je répandrai mon esprit sur ta race,
Et ma bénédiction sur tes rejetons.
4Ils pousseront comme au milieu de l’herbe,
Comme les saules près des courants d’eau.
5Celui-ci dira: Je suis à l’Éternel;
Celui-là se réclamera du nom de Jacob;
Cet autre écrira de sa main: à l’Éternel!
Et prononcera avec amour le nom d’Israël.
V. 6-20: cf. És 43:8-13. (Ps 135:15-18. És 46:1-8. Jé 10:1-16; 2:26-28.)
6Ainsi parle l’Éternel, roi d’Israël et son rédempteur,
L’Éternel des armées:
Je suis le premier et je suis le dernier,
Et hors moi il n’y a point de Dieu.
7Qui a, comme moi, fait des prédictions
(Qu’il le déclare et me le prouve!)
Depuis que j’ai fondé le peuple ancien?
Qu’ils annoncent l’avenir et ce qui doit arriver!
8N’ayez pas peur, et ne tremblez pas;
Ne te l’ai-je pas dès longtemps annoncé et déclaré?
Vous êtes mes témoins:
Y a-t-il un autre Dieu que moi?
Il n’y a pas d’autre rocher, je n’en connais point.
Les fabricateurs d’idoles
9Ceux qui fabriquent des idoles ne sont tous que vanité,
Et leurs plus belles œuvres ne servent à rien;
Elles le témoignent elles-mêmes:
Elles n’ont ni la vue, ni l’intelligence,
Afin qu’ils soient dans la confusion.
10Qui est-ce qui fabrique un dieu, ou fond une idole,
Pour n’en retirer aucune utilité?
11Voici, tous ceux qui y travaillent seront confondus,
Et les ouvriers ne sont que des hommes;
Qu’ils se réunissent tous, qu’ils se présentent,
Et tous ensemble ils seront tremblants et couverts de honte.
12 Le forgeron fait une hache,
Il travaille avec le charbon,
Et il la façonne à coups de marteau;
Il la forge d’un bras vigoureux;
Mais a-t-il faim, le voilà sans force;
Ne boit-il pas d’eau, le voilà épuisé.
13Le charpentier étend le cordeau,
Fait un tracé au crayon,
Façonne le bois avec un couteau,
Et marque ses dimensions avec le compas;
Et il produit une figure d’homme,
Une belle forme humaine,
Pour qu’elle habite dans une maison.
14Il se coupe des cèdres,
Il prend des rouvres et des chênes,
Et fait un choix parmi les arbres de la forêt;
Il plante des pins,
Et la pluie les fait croître.
15Ces arbres servent à l’homme pour brûler,
Il en prend et il se chauffe.
Il y met aussi le feu pour cuire du pain;
Et il en fait également un dieu, qu’il adore,
Il en fait une idole, devant laquelle il se prosterne.
16Il brûle au feu la moitié de son bois,
Avec cette moitié il cuit de la viande,
Il apprête un rôti, et se rassasie;
Il se chauffe aussi, et dit: Ha! Ha!
Je me chauffe, je vois la flamme!
17Et avec le reste il fait un dieu, son idole,
Il se prosterne devant elle, il l’adore, il l’invoque,
Et s’écrie: Sauve-moi!
Car tu es mon dieu!
18Ils n’ont ni intelligence, ni entendement,
Car on leur a fermé les yeux pour qu’ils ne voient point,
Et le cœur pour qu’ils ne comprennent point.
19Il ne rentre pas en lui-même,
Et il n’a ni l’intelligence, ni le bon sens de dire:
J’en ai brûlé une moitié au feu,
J’ai cuit du pain sur les charbons,
J’ai rôti de la viande et je l’ai mangée;
Et avec le reste je ferais une abomination!
Je me prosternerais devant un morceau de bois!
20Il se repaît de cendres,
Son cœur abusé l’égare,
Et il ne sauvera point son âme, et ne dira point:
N’est-ce pas du mensonge que j’ai dans ma main?
Mission de Cyrus
V. 21-28: cf. (Os 14:1-4. Mi 7:18-20.) (És 48:12-16, 20. Esd 1.)
21Souviens-toi de ces choses, ô Jacob!
O Israël! Car tu es mon serviteur;
Je t’ai formé, tu es mon serviteur;
Israël, je ne t’oublierai pas.
22J’efface tes transgressions comme un nuage,
Et tes péchés comme une nuée;
Reviens à moi,
Car je t’ai racheté.
23Cieux, réjouissez-vous! Car l’Éternel a agi;
Profondeurs de la terre, retentissez d’allégresse!
Montagnes, éclatez en cris de joie!
Vous aussi, forêts, avec tous vos arbres!
Car l’Éternel a racheté Jacob,
Il a manifesté sa gloire en Israël.
24Ainsi parle l’Éternel, ton rédempteur,
Celui qui t’a formé dès ta naissance:
Moi, l’Éternel, j’ai fait toutes choses,
Seul j’ai déployé les cieux,
Seul j’ai étendu la terre.
25J’anéantis les signes des prophètes de mensonge,
Et je proclame insensés les devins;
Je fais reculer les sages,
Et je tourne leur science en folie.
26Je confirme la parole de mon serviteur,
Et j’accomplis ce que prédisent mes envoyés;
Je dis de Jérusalem: Elle sera habitée,
Et des villes de Juda: Elles seront rebâties;
Et je relèverai leurs ruines.
27Je dis à l’abîme: Dessèche-toi,
Je tarirai tes fleuves.
28Je dis de Cyrus: Il est mon berger,
Et il accomplira toute ma volonté;
Il dira de Jérusalem: Qu’elle soit rebâtie!
Et du temple: Qu’il soit fondé!
 
ÉSAIE 45
V. 1-8: cf. És 44:26-28; 13:1-5; 43:9-14.
1Ainsi parle l’Éternel à son oint, à Cyrus,
Qu’il tient par la main,
Pour terrasser les nations devant lui,
Et pour relâcher la ceinture des rois,
Pour lui ouvrir les portes,
Afin qu’elles ne soient plus fermées;
2Je marcherai devant toi,
J’aplanirai les chemins montueux,
Je romprai les portes d’airain,
Et je briserai les verrous de fer.
3Je te donnerai des trésors cachés,
Des richesses enfouies,
Afin que tu saches
Que je suis l’Éternel qui t’appelle par ton nom,
Le Dieu d’Israël.
4Pour l’amour de mon serviteur Jacob,
Et d’Israël, mon élu,
Je t’ai appelé par ton nom,
Je t’ai parlé avec bienveillance, avant que tu me connusses.
5 Je suis l’Éternel, et il n’y en a point d’autre,
Hors moi il n’y a point de Dieu;
Je t’ai ceint, avant que tu me connusses.
6C’est afin que l’on sache, du soleil levant au soleil couchant,
Que hors moi il n’y a point de Dieu:
Je suis l’Éternel, et il n’y en a point d’autre.
7Je forme la lumière, et je crée les ténèbres,
Je donne la prospérité, et je crée l’adversité;
Moi, l’Éternel, je fais toutes ces choses.
8Que les cieux répandent d’en haut
Et que les nuées laissent couler la justice!
Que la terre s’ouvre, que le salut y fructifie,
Et qu’il en sorte à la fois la délivrance!
Moi, l’Éternel, je crée ces choses.
V. 9-19: cf. (Jé 18:1-10. Ro 9:20, 21.) 2 Ch 36:22, 23. És 44:6-11.
9Malheur à qui conteste avec son créateur!
Vase parmi des vases de terre!
L’argile dit-elle à celui qui la façonne: Que fais-tu?
Et ton œuvre: Il n’a point de mains?
10Malheur à qui dit à son père: Pourquoi m’as-tu engendré?
Et à sa mère: Pourquoi m’as-tu enfanté?
11Ainsi parle l’Éternel, le Saint d’Israël, et son créateur:
Veut-on me questionner sur l’avenir,
Me donner des ordres sur mes enfants et sur l’œuvre de mes mains?
12C’est moi qui ai fait la terre,
Et qui sur elle ai créé l’homme;
C’est moi, ce sont mes mains qui ont déployé les cieux,
Et c’est moi qui ai disposé toute leur armée.
13C’est moi qui ai suscité Cyrus dans ma justice,
Et j’aplanirai toutes ses voies;
Il rebâtira ma ville, et libérera mes captifs,
Sans rançon ni présents,
Dit l’Éternel des armées.
14Ainsi parle l’Éternel:
Les gains de l’Égypte et les profits de l’Éthiopie,
Et ceux des Sabéens à la taille élevée,
Passeront chez toi et seront à toi;
Ces peuples marcheront à ta suite,
Ils passeront enchaînés,
Ils se prosterneront devant toi, et te diront en suppliant:
C’est auprès de toi seulement que se trouve Dieu,
Et il n’y a point d’autre Dieu que lui.
15Mais tu es un Dieu qui te caches,
Dieu d’Israël, sauveur!
16Ils sont tous honteux et confus,
Ils s’en vont tous avec ignominie,
Les fabricateurs d’idoles.
17C’est par l’Éternel qu’Israël obtient le salut,
Un salut éternel;
Vous ne serez ni honteux ni confus,
Jusque dans l’éternité.
18Car ainsi parle l’Éternel,
Le créateur des cieux, le seul Dieu,
Qui a formé la terre, qui l’a faite et qui l’a affermie,
Qui l’a créée pour qu’elle ne fût pas déserte,
Qui l’a formée pour qu’elle fût habitée:
Je suis l’Éternel, et il n’y en a point d’autre.
19 Je n’ai point parlé en cachette,
Dans un lieu ténébreux de la terre;
Je n’ai point dit à la postérité de Jacob:
Cherchez-moi vainement!
Moi, l’Éternel, je dis ce qui est vrai,
Je proclame ce qui est droit.
V. 20-25: cf. (És 43:9. Ps 98:2, 3.) (Mc 16:15, 16. Jn 3:14-16.) (Ro 14:9-11. Ph 2:9-11.)
20Assemblez-vous et venez, approchez ensemble,
Réchappés des nations!
Ils n’ont point d’intelligence, ceux qui portent leur idole de bois,
Et qui invoquent un dieu incapable de sauver.
21Déclarez-le, et faites-les venir!
Qu’ils prennent conseil les uns des autres!
Qui a prédit ces choses dès le commencement,
Et depuis longtemps les a annoncées?
N’est-ce pas moi, l’Éternel?
Il n’y a point d’autre Dieu que moi,
Je suis le seul Dieu juste et qui sauve.
22Tournez-vous vers moi, et vous serez sauvés,
Vous tous qui êtes aux extrémités de la terre!
Car je suis Dieu, et il n’y en a point d’autre.
23Je le jure par moi-même,
La vérité sort de ma bouche et ma parole ne sera point révoquée:
Tout genou fléchira devant moi,
Toute langue jurera par moi.
24En l’Éternel seul, me dira-t-on, résident la justice et la force;
A lui viendront, pour être confondus,
Tous ceux qui étaient irrités contre lui.
25Par l’Éternel seront justifiés et glorifiés
Tous les descendants d’Israël.
 
ÉSAIE 46
Chute des dieux de Babylone
V. 1-8: cf. Jé 50:2; 10:1-15.
1Bel s’écroule, Nebo tombe;
On met leurs idoles sur des animaux, sur des bêtes;
Vous les portiez, et les voilà chargées,
Devenues un fardeau pour l’animal fatigué!
2Ils sont tombés, ils se sont écroulés ensemble,
Ils ne peuvent sauver le fardeau,
Et ils s’en vont eux-mêmes en captivité.
3Écoutez-moi, maison de Jacob,
Et vous tous, restes de la maison d’Israël,
Vous que j’ai pris à ma charge dès votre origine,
Que j’ai portés dès votre naissance!
4Jusqu’à votre vieillesse je serai le même,
Jusqu’à votre vieillesse je vous soutiendrai;
Je l’ai fait, et je veux encore vous porter,
Vous soutenir et vous sauver.
5 A qui me comparerez-vous, pour le faire mon égal?
A qui me ferez-vous ressembler, pour que nous soyons semblables?
6Ils versent l’or de leur bourse,
Et pèsent l’argent à la balance;
Ils paient un orfèvre, pour qu’il en fasse un dieu,
Et ils adorent et se prosternent.
7 Ils le portent, ils le chargent sur l’épaule,
Ils le mettent en place, et il y reste;
Il ne bouge pas de sa place;
Puis on crie vers lui, mais il ne répond pas,
Il ne sauve pas de la détresse.
8Souvenez-vous de ces choses, et soyez des hommes!
Pécheurs, rentrez en vous-mêmes!
V. 9-13: cf. És 41.
9Souvenez-vous de ce qui s’est passé dès les temps anciens;
Car je suis Dieu, et il n’y en a point d’autre,
Je suis Dieu, et nul n’est semblable à moi.
10J’annonce dès le commencement ce qui doit arriver,
Et longtemps d’avance ce qui n’est pas encore accompli;
Je dis: Mes arrêts subsisteront,
Et j’exécuterai toute ma volonté.
11C’est moi qui appelle de l’orient un oiseau de proie,
D’une terre lointaine un homme pour accomplir mes desseins,
Je l’ai dit, et je le réaliserai;
Je l’ai conçu, et je l’exécuterai.
12Écoutez-moi, gens endurcis de cœur,
Ennemis de la droiture!
13Je fais approcher ma justice: elle n’est pas loin;
Et mon salut: il ne tardera pas.
Je mettrai le salut en Sion,
Et ma gloire sur Israël.
 
ÉSAIE 47
Babylone abaissée
V. 1-15: cf. (És 13. Jé 50; 51. Da 5.) Ap 18.
1Descends, et assieds-toi dans la poussière,
Vierge, fille de Babylone!
Assieds-toi à terre, sans trône,
Fille des Chaldéens!
On ne t’appellera plus délicate et voluptueuse.
2Prends les meules, et mouds de la farine;
Ote ton voile, relève les pans de ta robe,
Découvre tes jambes, traverse les fleuves!
3 Ta nudité sera découverte,
Et ta honte sera vue.
J’exercerai ma vengeance,
Je n’épargnerai personne.
4Notre rédempteur, c’est celui qui s’appelle l’Éternel des armées,
C’est le Saint d’Israël.
5Assieds-toi en silence, et va dans les ténèbres,
Fille des Chaldéens!
On ne t’appellera plus la souveraine des royaumes.
6J’étais irrité contre mon peuple,
J’avais profané mon héritage,
Et je les avais livrés entre tes mains:
Tu n’as pas eu pour eux de la compassion,
Tu as durement appesanti ton joug sur le vieillard.
7Tu disais: A toujours je serai souveraine!
Tu n’as point mis dans ton esprit,
Tu n’as point songé que cela prendrait fin.
8Écoute maintenant ceci, voluptueuse,
Qui t’assieds avec assurance,
Et qui dis en ton cœur:
Moi, et rien que moi!
Je ne serai jamais veuve,
Et je ne serai jamais privée d’enfants!
9 Ces deux choses t’arriveront subitement, au même jour,
La privation d’enfants et le veuvage;
Elles fondront en plein sur toi,
Malgré la multitude de tes sortilèges,
Malgré le grand nombre de tes enchantements.
10Tu avais confiance dans ta méchanceté,
Tu disais: Personne ne me voit!
Ta sagesse et ta science t’ont séduite.
Et tu disais en ton cœur:
Moi, et rien que moi!
11Le malheur viendra sur toi,
Sans que tu en voies l’aurore;
La calamité tombera sur toi,
Sans que tu puisses la conjurer;
Et la ruine fondra sur toi tout à coup,
A l’improviste.
12Reste donc au milieu de tes enchantements
Et de la multitude de tes sortilèges,
Auxquels tu as consacré ton travail dès ta jeunesse;
Peut-être pourras-tu en tirer profit,
Peut-être deviendras-tu redoutable.
13Tu t’es fatiguée à force de consulter:
Qu’ils se lèvent donc et qu’ils te sauvent,
Ceux qui connaissent le ciel,
Qui observent les astres,
Qui annoncent, d’après les nouvelles lunes,
Ce qui doit t’arriver!
14Voici, ils sont comme de la paille, le feu les consume,
Ils ne sauveront pas leur vie des flammes:
Ce ne sera pas du charbon dont on se chauffe,
Ni un feu auprès duquel on s’assied.
15Tel sera le sort de ceux que tu te fatiguais à consulter.
Et ceux avec qui tu as trafiqué dès ta jeunesse
Se disperseront chacun de son côté:
Il n’y aura personne qui vienne à ton secours.
 

 

 

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/