JOUR 4 DE 929

04/01/2019 00:38

Genèse 4 DE 50

 

GENÈSE 4 : 1 À 26

 1 ¶  Adam connut Eve, sa femme ; elle conçut, et enfanta Caïn et elle dit : J’ai formé un homme avec l’aide de l’Eternel.

Adam connut Eve. L’acte des rapports sexuels était considéré comme le seul moyen par lequel Dieu lui-même donnait des enfants. Dieu était reconnu comme le donateur souverain de toute vie.

2  Elle enfanta encore son frère Abel. Abel fut berger, et Caïn fut laboureur.

Elle enfanta encore. Certains pensent que les garçons étaient des jumeaux, puisqu’il n’y a aucune indication temporelle entre les vv. 1 et 2.

berger …  laboureur. Ces deux activités étaient respectables; en fait, la plupart des gens vivaient d’un mélange des deux. Pour Dieu, ce n’était pas leur vocation qui importait, mais la nature de leurs offrandes respectives.

3 ¶  Au bout de quelque temps, Caïn fit à l’Eternel une offrande des fruits de la terre ;

fruits de la terre. Il s’agit de produits de la terre en général.

4  et Abel, de son côté, en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. L’Eternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande ;

premiers-nés …  graisse. C’est-à-dire une offrande des meilleurs animaux.

4:4-5 Ce qui fit de l’offrande d’Abel une offrande acceptable (cf. #Hé 11:4), ce n’était pas le simple fait qu’elle était constituée d’un animal ou de ce qu’il possédait de meilleur, ni qu’elle provenait d’un cœur zélé pour Dieu, mais le fait qu’elle était en tout point conforme aux exigences divines (Dieu avait dû les révéler, mais ce récit n’a pas été repris dans la Genèse). Caïn, dédaignant l’enseignement divin, se contenta d’amener ce qu’il voulait: une partie de sa récolte.

5  mais il ne porta pas un regard favorable sur Caïn et sur son offrande. Caïn fut très irrité, et son visage fut abattu.

4:5-6

irrité. Au lieu de se repentir de sa désobéissance, Caïn adopta une attitude d’hostilité contre Dieu, qu’il ne pouvait pas tuer, et de jalousie vis-à-vis de son frère, qu’il pouvait tuer (cf. #1Jn 3:12 ; #Jude 11).

6 ¶  Et l’Eternel dit à Caïn : Pourquoi es-tu irrité, et pourquoi ton visage est-il abattu ?

7  Certainement, si tu agis bien, tu relèveras ton visage, et si tu agis mal, le péché se couche à la porte, et ses désirs se portent vers toi : mais toi, domine sur lui.

agis bien, tu relèveras ton visage. Dieu rappelait à Caïn que, s’il lui avait obéi et avait offert les sacrifices d’animaux qu’il exigeait, son offrande aurait été acceptée. Ce n’était pas par favoritisme, ni par dédain pour l’activité de Caïn, ni à cause de la mauvaise qualité de ses produits que Dieu avait rejeté son sacrifice.

le péché se couche à la porte. Dieu annonça à Caïn que, s’il choisissait de ne pas obéir à ses commandements, le péché toujours présent, tapi et prêt à bondir tel un lion, accomplirait son désir de le dominer (cf. #Ge 3:16).

8 ¶  Cependant, Caïn adressa la parole à son frère Abel ; mais, comme ils étaient dans les champs, Caïn se jeta sur son frère Abel, et le tua.

C’est le premier meurtre mentionné dans l’Ecriture (cf. #Mt 23:35 ; #Lu 11:51 ; #Hé 12:24). Caïn rejeta les conseils de sagesse que lui prodiguait Dieu lui-même, rejeta le bien et refusa de se repentir; ainsi, le péché bondit sur l’occasion et fit de lui un assassin. Cf. #1Jn 3:10-12.

9 ¶  L’Eternel dit à Caïn : Où est ton frère Abel ? Il répondit : Je ne sais pas ; suis-je le gardien de mon frère ?

suis-je le gardien de mon frère? La réponse sacarstique de Caïn repose sur un jeu de mots, puisqu’Abel était « gardien » de moutons. Le mensonge fut le troisième péché résultant de l’attitude d’indifférence de Caïn envers les commandements de Dieu. Le péché le dominait vraiment (v. #Ge 4:7).

10  Et Dieu dit : Qu’as-tu fait ? La voix du sang de ton frère crie de la terre jusqu’à moi.

voix du sang. Figure de style qui signifie simplement que Dieu était au courant de la mort d’Abel.

11  Maintenant, tu seras maudit de la terre qui a ouvert sa bouche pour recevoir de ta main le sang de ton frère.

maudit de la terre. Dieu prononça une seconde malédiction, qui affectait directement la productivité du sol que Caïn labourerait. Pour un cultivateur comme Caïn, cette malédiction était grave et signifiait qu’il devrait errer toute sa vie, qu’il serait « errant et vagabond » (vv. #Ge 4:12, #Ge 4:14).

12  Quand tu cultiveras le sol, il ne te donnera plus sa richesse. Tu seras errant et vagabond sur la terre.

13 ¶  Caïn dit à l’Eternel : Mon châtiment est trop grand pour être supporté.

14  Voici, tu me chasses aujourd’hui de cette terre ; je serai caché loin de ta face, je serai errant et vagabond sur la terre, et quiconque me trouvera me tuera.

quiconque …  me tuera. Cela montre que la population de la terre avait alors fortement augmenté. En tant que vagabond vivant de ce qu’il trouverait dans un monde agraire, Caïn serait une proie facile pour ses ennemis.

15  L’Eternel lui dit : Si quelqu’un tuait Caïn, Caïn serait vengé sept fois. Et l’Eternel mit un signe sur Caïn pour que quiconque le trouverait ne le tuât point.

un signe. Bien que ce signe ne soit pas décrit, il s’agissait d’une marque identifiable qui le plaçait sous la protection divine et qui lui fut accordée par grâce. Le signe qui le sauvait serait en même temps, sa vie durant, une marque d’infamie.

16 ¶  Puis, Caïn s’éloigna de la face de l’Eternel, et habita dans la terre de Nod, à l’orient d’Eden.

Nod. Un endroit inconnu.

17  Caïn connut sa femme ; elle conçut, et enfanta Hénoc. Il bâtit ensuite une ville, et il donna à cette ville le nom de son fils Hénoc.

Caïn connut sa femme. La femme de Caïn était de toute évidence l’une des dernières filles d’Adam (#Ge 5:4). A l’époque de Moïse, ce genre de mariage entre proches fut interdit (#Lé 18:7-17), à cause de la dégradation génétique.

Hénoc. Son nom signifie « initié » et symbolisait la nouvelle ville où Caïn tenta d’atténuer sa malédiction.

18  Hénoc engendra Irad, Irad engendra Mehujaël, Mehujaël engendra Metuschaël, et Metuschaël engendra Lémec.

19 ¶  Lémec prit deux femmes : le nom de l’une était Ada, et le nom de l’autre Tsilla.

deux femmes. Aucune raison n’est donnée par Lémec pour justifier ce premier cas de bigamie. Il entraîna la lignée de Caïn dans une rébellion ouverte contre Dieu en violant l’institution du mariage (cf. #Ge 2:24).

20  Ada enfanta Jabal : il fut le père de ceux qui habitent sous des tentes et près des troupeaux.

Jabal. Il inventa les tentes et le style de vie nomade des éleveurs, courant au Moyen-Orient et ailleurs.

21  Le nom de son frère était Jubal : il fut le père de tous ceux qui jouent de la harpe et du chalumeau.

Jubal. Il inventa les instruments à cordes et à vent.

22  Tsilla, de son côté, enfanta Tubal-Caïn, qui forgeait tous les instruments d’airain et de fer. La sœur de Tubal-Caïn était Naama.

Tubal-Caïn. Il inventa la métallurgie.

23 ¶  Lémec dit à ses femmes : Ada et Tsilla, écoutez ma voix ! Femmes de Lémec, écoutez ma parole ! J’ai tué un homme pour ma blessure, Et un jeune homme pour ma meurtrissure.

4:23-24 Lémec tua un homme en état de légitime défense. Il affirma à ses femmes qu’elles ne devaient craindre aucunes représailles suite à ce meurtre, car si quelqu’un essayait de se venger, il lui rendrait la pareille et le tuerait. Il interprétait la promesse de Dieu de venger 7 fois l’assassinat éventuel de Caïn comme signifiant qu’il se vengerait 77 fois de celui qui l’attaquerait, lui.

24  Caïn sera vengé sept fois, Et Lémec soixante-dix-sept fois.

25 ¶  Adam connut encore sa femme ; elle enfanta un fils, et l’appela du nom de Seth, car, dit-elle, Dieu m’a donné un autre fils à la place d’Abel, que Caïn a tué.

Seth. Après le départ de Caïn, qui était l’aîné et l’héritier des bénédictions familiales, et la mort d’Abel, Dieu accorda à Adam et Eve un fils pieux grâce auquel la postérité de la rédemption (#Ge 3:15) pourrait continuer jusqu’à Jésus-Christ (#Lu 3:38).

26  Seth eut aussi un fils, et il l’appela du nom d’Enosch. C’est alors que l’on commença à invoquer le nom de l’Eternel.

on commença à invoquer le nom de l’Eternel. Prenant conscience de leur nature pécheresse et de leur impossibilité d’apaiser l’indignation et la colère de Dieu, entièrement justifiées au vu de leurs multiples fautes, les hommes se tournèrent vers lui pour implorer sa miséricorde et sa grâce, dans l’espoir de relations personnelles restaurées.

 

REVENIR AU JOUR 3  www.chercherjesus-christ.com/news/jour-3-de-929/

Allez au jour 5 www.chercherjesus-christ.com/news/jour-5-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/