JUDE 1 : 01 À 25 ** + JUDE 1 : 01 to 25 + NOTES : JOHN MACARTHUR

27/06/2016 16:34

JUDE 1 : 01 À 25 ** +
 

1 ¶  Jude, serviteur de Jésus-Christ, et frère de Jacques, à ceux qui ont été appelés, qui sont aimés en Dieu le Père, et gardés pour Jésus Christ:

 

serviteur. Avant la crucifixion et la résurrection, Jude ne croyait pas que Jésus était le Messie (#Mt 13: 55 ; #Mr 6:3 ; #Jn 7:5), mais il vint se présenter humblement devant lui, ensuite, comme un esclave soumis à sa seigneurie.

 

frère de Jacques. Jacques était le responsable bien connu de l’Église de Jérusalem (#Ac 12:17 ; #Ac 15: 13 ; #Ac 21: 18 ; #Ga 2:9) et l’auteur de l’épître qui porte son nom.

 

appelés. Comme d’habitude dans les épîtres, il ne s’agit pas d’une invitation générale au salut, mais de l’appel irrésistible au salut que Dieu adresse aux élus (cf. #Ro 1:7 ; #1Co 1:23-24 ; #1Th 5:24 ; #2Th 2:13-14). En acceptant de répondre à cet appel, on se place au bénéfice de

1° la communion avec Christ (#1Co 1:9);

2° la paix (#1Co 7:15);

3° la liberté (#Ga 5:13);

4° une marche qui en vaut la peine (#Ep 4:1);

5° l’espérance (#Ep 4:4);

6° la sainteté (#1Pi 1:15);

7° la bénédiction (#1Pi 3:9);

8° la joie éternelle (#1Pi 5:10).

 

Cf. « grâce de notre Dieu » (v. #Jude 4).

 

aimés. Certains manuscrits grecs portent « sanctifiés ». Cf. #Jn 13: 1 ; #Jn 14: 23 ; #Jn 16: 27 ; #Jn 17: 20, #Jn 17: 23 ; #Ro 5:8 ; #1Jn 3:1 qui insistent sur l’idée de l’amour inconditionnel  et, par conséquent, indéfectible - de Dieu envers ceux qui croient en Christ. C’est bien sûr grâce à cet amour que les croyants sont « sanctifiés », c’est-à-dire séparés du péché et mis à part pour Dieu, par la transformation qu’opère la conversion.

 

Dieu le Père. Le plan de salut, de même que son accomplissement, procèdent de Dieu qui est le Père, non seulement au sens de créateur et d’origine de tout ce qui existe, mais aussi parce qu’il est notre « Sauveur » (v. #Jude 25 ; cf. #1Ti 2:4 ; #Tit 1:3 ; #Tit 2:10 ; #Tit 3:4).

gardés. Dieu est non seulement à l’origine du salut mais il l’amène aussi à son achèvement à travers Christ, préservant ou gardant le croyant en sécurité dans la perspective de la vie éternelle (cf. #Jn 6:37-44 ; #Jn 10:28-30 ; #Jn 17: 11, #Jn 17: 15 ; #Ro 8:31-39 ; #2Ti 4:18 ; #Hé 7:25 ; #Hé 9:24 ; #1Pi 1:3-5).

 

2  que la miséricorde, la paix et la charité vous soient multipliées !

 

la miséricorde, la paix et l’amour. C’est par cette expression « miséricorde et paix » que les Juifs avaient coutume de se saluer. « Amour » fut ajouté ensuite pour en faire une salutation typiquement chrétienne. C’est ici le seul passage du N.T. où ces trois qualités apparaissent si proches les unes des autres. Là où prévalent la loi et les œuvres, on ne recueille qu’échec et mort. Là où prévaut la grâce, on trouve la miséricorde (#Ep 2:4 ; #Hé 4:16), la paix (#Ro 5:1) et l’amour (#Ro 5:5), et ce, de plus, en abondance.

 

3 ¶  Bien-aimés, comme je désirais vivement vous écrire au sujet de notre salut commun, je me suis senti obligé de le faire afin de vous exhorter à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes.

 

Bien-aimés. Cf. vv. #Jude 17-20.

 

je me suis senti obligé. Cf. #1Co 9:16. Ce v. implique que Jude avait eu l’intention d’écrire une épître sur le thème du salut en tant que bénédiction commune à tous les croyants, sans doute pour raviver la communion fraternelle et l’unité entre les frères, leur rappelant ainsi que Dieu ne fait acception de personne. Cependant, devant l’émergence des apostats et des faux docteurs, il choisit plutôt de les appeler à se battre pour faire prévaloir la vérité.

 

combattre. Ce n’était pas le salut des destinataires de sa lettre qui était en cause, mais celui de ceux qui avaient besoin d’entendre le véritable Évangile et qui étaient trompés par le faux évangile que leur présentaient les faux docteurs dans leurs prédications fallacieuses et leur mauvais exemple. Jude lançait donc un appel urgent aux chrétiens: ils devaient combattre l’erreur sous toutes ses formes et lutter pour la vérité, comme un soldat à qui l’on a confié la garde d’un trésor très saint (cf. #1Ti 6:12 ; #2Ti 4:7).

 

la foi. C’est l’ensemble de la vérité révélée relative au salut, telle que la contiennent les Écritures (cf. #Ga 1:23 ; #Ep 4:5, #Ep 4:13 ; #Ph 1:27 ; #1Ti 4:1). #Jude 20. Il y a là un appel à bien connaître la saine doctrine (#Ep 4:14 ; #Col 3:16 ; #1Pi 2:2 ; #1Jn 2:12-14), à exercer le discernement pour faire émerger la vérité au-dessus de l’erreur (#1Th 5:20-22), à être prêt à affronter et contrecarrer l’hérésie.

 

transmise aux saints une fois pour toutes. La révélation de Dieu représente un bloc monolithique  depuis qu’est terminée la rédaction des Écritures - et il faut se garder d’en enlever ou d’y ajouter quoi que ce soit (cf. #De 4:2 ; #De 12:32 ; #Pr 30:6 ; #Ap 22:18-19). Les Écritures sont complètes, suffisantes, et il y a été mis le point final. Elles sont, par conséquent, « gravées dans le marbre » pour l’éternité. Rien ne saurait être ajouté au corps bien organisé que forme la Parole inspirée, car elle se suffit à elle-même. Depuis, la responsabilité primordiale des croyants est de l’étudier (#2Ti 2:15), de la prêcher (#2Ti 4:2) et d’en assurer la préservation.

 

saints. Les croyants sont appelés saints car ils ont été séparés du péché pour être consacrés à Dieu.  

 

4  Car il s’est glissé parmi vous certains hommes, dont la condamnation est écrite depuis longtemps, des impies, qui changent la grâce de notre Dieu en dissolution, et qui renient notre seul maître et Seigneur Jésus-Christ.

 

Car il s’est glissé parmi vous certains hommes. Il s’agit de faux docteurs qui s’étaient infiltrés au sein des fidèles, qui protestaient de leur orthodoxie et en donnaient toutes les apparences, mais qui avaient surtout l’intention de détourner le peuple de Dieu du droit chemin (cf. #Mt 7:15 ; #Ac 20: 29 ; #Ga 2:4-5 ; #1Ti 4:1-3 ;  #2P 2:1, #2P 2:20 ; #1Jn 2:18-23). Ces apostats n’étaient que de diaboliques faussaires, qui se présentaient le plus souvent comme prédicateurs itinérants (cf. #2Co 11:13-15 ; #2P 2:1-3 ; #2Jn 7-11). Leur duplicité les rendait dangereux. Trois caractéristiques les trahissaient cependant:

1° leur vie était dissolue;

2° ils pervertissaient le sens de la grâce;

3° ils ne reconnaissaient pas Christ.

 

dont la condamnation. Allusion au jugement prononcé contre eux des siècles auparavant. En décrivant ainsi les apostats, Jude les plaçait dans le droit fil de ce qui leur est réservé depuis toujours: le châtiment divin.

 

écrite depuis longtemps. Il y avait des siècles que l’apostasie et les apostats étaient dénoncés; les vv. #Jude 5-7 en fournissent l’illustration, et Hénoc (vv. #Jude 14-16) en parlait déjà. Cf. #Esa 8:19-21 ; #Esa 47:9-15 ; #Os 9:9 ; #Sop 3:1-8. Leur funeste destin était écrit à l’avance dans les Écritures pour servir d’avertissement à ceux qui viendraient plus tard. Jésus lui-même met ses auditeurs en garde contre eux en #Mt 7:15-20 (cf. #Ac 20:29). L’avertissement le plus récent à ce sujet se trouve en #2P 2:3, #2P 2:17 ; #2P 3:7.

 

impies. Littéralement « sans vénération ». Leur manque de respect pour Dieu était visible, du fait qu’ils n’infiltraient son Église que dans le but de la corrompre et de tirer profit des biens de ses membres. Cf. vv. #Jude 15-16, #Jude 18-19.

 

dérèglement. Littéralement « vice sans entrave » ou « immoralité grossière », ce qui est typique du style de vie honteux de ceux qui prennent prétexte de la grâce de Dieu pour se livrer sans vergogne à une immoralité débridée (cf. #Ro 6:15).

renient notre seul maître et Seigneur Jésus-Christ. Deux mots différents sont ici utilisés pour désigner le Seigneur. Les apostats reniaient Christ comme maître souverain (despotês) et, par leur conduite honteuse, ils prouvaient qu’ils ne reconnaissaient pas Christ comme leur Seigneur (kurios), celui qu’ils devaient honorer de ce fait par leur vie. Certains manuscrits ajoutent « Dieu » après « maître », mais pas les plus anciens, qui placent clairement l’accent sur une seule personne  le Seigneur Jésus-Christ - et affirment qu’il est renié par les apostats. Cf. #Mt 10:33 ; #2Ti 2:12 ; #Tit 1:16 ; #1Jn 2:22-23. Il est typique des apostats, faux docteurs et autres religions endurcies dans l’erreur de pervertir ce que les Écritures déclarent comme vrai au sujet du Seigneur Jésus-Christ.

 

5  Je veux vous rappeler, à vous qui savez fort bien toutes ces choses, que le Seigneur, après avoir sauvé le peuple et l’avoir tiré du pays d’Égypte, fit ensuite périr les incrédules ;

 

sauvé …  fit ensuite périr. Cf. #Hé 3:16-19. Dieu avait miraculeusement délivré la nation d’Israël de son esclavage en Égypte (#Ex 12:51 ; #De 4:34), mais elle ne l’avait remercié que par l’incrédulité et le doute; les Israélites n’avaient plus la foi que Dieu avait le pouvoir de les conduire dans le pays promis (#No 13:25-14: 4), au point qu’ils se mirent à adorer une idole faite de main d’homme et qu’ils murmurèrent contre Dieu plutôt que de l’adorer (#Ex 16:7-12 ; #1Co 10:10-11). Cela valut à cette génération apostate de périr au cours de 38 années d’errance dans le désert (#No 14:22-30, #No 14: 35).

1:5-7 Jude évoque trois actes d’apostasie bien connus de l’A.T. pour rappeler (v. #Jude 5) leurs conséquences fâcheuses, comme il le déclare au v. 4.

 

6  qu’il a réservé pour le jugement du grand jour, enchaînés éternellement par les ténèbres, les anges qui n’ont pas gardé leur dignité, mais qui ont abandonné leur propre demeure ;

 

anges qui n’ont pas gardé. Cette apostasie des anges déchus est décrite en #Ge 6:1-3: ils prirent possession d’hommes pour aller cohabiter avec des femmes. La transition avec Sodome et Gomorrhe au v. 7 souligne la similitude entre le péché de l’homosexualité et ce dont ces anges se rendirent coupables en #Ge 6.

 

jugement du grand jour. Désigne le jugement dernier où tous les démons et Satan seront jetés dans « l’étang de feu » qui leur est réservé (#Mt 25:41 ; #Ap 20: 10), de même que tous les impies (#Ap 20: 15).

 

7  que Sodome et Gomorrhe et les villes voisines, qui se livrèrent comme eux à l’impudicité et à des vices contre nature, sont données en exemple, subissant la peine d’un feu éternel.

 

Sodome …  Gomorrhe. La destruction de ces deux villes, situées au sud-est de la mer Morte, est mentionnée plus de 20 fois dans les Écritures pour illustrer le jugement divin à l’époque d’Abraham et de Lot (cf. #Ge 18: 22-19: 29). Cette destruction était la conséquence de leur apostasie, puisqu’elle survint 450 ans après le déluge, alors qu’au moins l’un des fils de Noé, Sem (#Ge 11:10-11), était encore vivant. Puisque ce n’était que 100 ans après la mort de Noé (#Ge 9:28), il ne faisait aucun doute que leurs habitants connaissaient le message de droiture et de jugement divin que Noé leur avait prêché et dont ils avaient fait fi.

 

comme eux. Rappel du v. 6.

 

débauche …  vices contre nature. Allusion aux désirs sexuels de leurs habitants, autant hétérosexuels (#Ge 19: 8) qu’homosexuels (#Ge 19:4-5). Pour la condamnation absolue des pratiques homosexuelles, cf. #Lé 18: 22 ; #Lé 20: 13 ; #Ro 1:27 ; #1Co 6:9 ; #1Ti 1:10.

 

feu éternel. Sodome et Gomorrhe illustrent le feu divin du jugement de la terre (cf. #Ap 16:8-9 ; #Ap 20: 9) qui n’était qu’une préfiguration du feu qui ne s’éteindra jamais dans l’enfer éternel (cf. #Mt 3:12 ; #Mt 18: 8 ; #Mt 25:41 ; #Mr 9:43-44, #Mr 9:46, #Mr 9:48 ; #Lu 3:17 ; #Ap 19: 20 ; #Ap 20:14-15 ; #Ap 21: 8).

 

8 ¶  Malgré cela, ces hommes aussi, entraînés par leurs rêveries, souillent pareillement leur chair, méprisent l’autorité et injurient les gloires.

 

entraînés par leurs rêveries. Cela désigne un état de confusion de l’âme ou une imagination anormale, qui produit délires et désordres dans le domaine des sens. L’esprit de ces hommes était devenu imperméable à la vérité de la Parole de Dieu: ainsi trompés et abusés, ils imaginaient les perversions les plus honteuses et étaient devenus aveugles et sourds à la réalité et à la vérité. Peut-être prétendaient-ils même avoir reçu ces idées en songe de la part de Dieu. Les apostats, qui sont décrits de 3 façons différentes, sont en outre désignés 5 fois par le démonstratif « ceux-ci » en grec (vv. #Jude 10, #Jude 12, #Jude 14, #Jude 16, #Jude 19).

 

souillent pareillement leur chair. Comme les habitants de Sodome et Gomorrhe (v. #Jude 7), les apostats n’ont guère de retenue, voire aucune. C’est pourquoi ils sont souvent caractérisés par leur style de vie immoral (v. #Jude 4). Cf. #Tit 1:15 ; #Hé 12:15 ; #2P 2:10-19 ; #2P 3:3.

 

méprisent l’autorité. Comme les anges déchus (v. #Jude 6), ces imposteurs défiaient toute autorité, qu’elle soit civile ou spirituelle, et rejetaient par conséquent celle des Écritures et de Christ (v. #Jude 4).

 

injurient les gloires. #Jude 10. Il est probable que ces gloires soient des anges, comme l’atteste le v. 9.

 

9  Or, l’archange Michel, lorsqu’il contestait avec le diable et lui disputait le corps de Moïse, n’osa pas porter contre lui un jugement injurieux, mais il dit : Que le Seigneur te réprime !

 

l’archange Michel. Le chef des anges de Dieu, qui veille tout particulièrement sur Israël (#Da 10:13, #Da 10:21 ; #Da 12:1) et commande tous les saints anges (#Ap 12:7). Nulle part ailleurs dans les Écritures n’est mentionnée cette lutte pour obtenir le corps de Moïse. Sur ordre de Dieu, Michel dut se battre contre Satan, comme ce fut aussi le cas en une autre occasion, en #Da 10:13

 

le diable. Autre nom de Satan, signifiant « accusateur » ou « calomniateur » (cf. #Ap 12:9-10).

 

le corps de Moïse. Moïse mourut sur le mont Nebo et fut enterré secrètement en un lieu inconnu de tout homme (#De 34:5-6). Il est probable que cette confrontation eut lieu au moment où Michel enterra Moïse, pour empêcher Satan de se servir du corps en vue de pratiques diaboliques de nature inconnue. Peut-être Satan avait-il l’intention d’en faire une idole, un objet de culte pour Israël. C’est pourquoi Dieu veilla à ce que Michel l’enterre. Cette histoire est rapportée dans le récit pseudépigraphique de l’Assomption de Moïse.

 

porter contre lui un jugement injurieux. Plutôt que de se permettre de maudire lui-même un ange aussi puissant que Satan lui-même, Michel s’en remit à la puissance ultime et souveraine de Dieu, suivant en cela l’exemple de l’ange de l’Éternel en #Za 3:2. C’est une excellente illustration de la façon dont les chrétiens doivent se comporter à l’égard de Satan et des démons; ils ne sont pas censés s’adresser à eux directement, mais doivent plutôt demander au Seigneur d’intervenir contre eux.

 

10  Eux, au contraire, ils parlent d’une manière injurieuse de ce qu’ils ignorent, et ils se corrompent dans ce qu’ils savent naturellement comme les brutes.

 

parlent d’une manière injurieuse. Littéralement « blasphèment ». #Jude 8. Les docteurs apostats se croient investis de puissance et d’autorité et, dans leur arrogance égocentrique éhontée, se moquent de ce qu’ils ne comprennent même pas.

 

ce qu’ils …  ce qu’ils. Les apostats sont pleins d’arrogance intellectuelle mais ignorants du point de vue spirituel parce qu’ils sont aveuglés par Satan (#2Co 4:4). Leur intelligence non régénérée les rend impropres à comprendre les réalités spirituelles (#1Co 2:14). Par rapport aux choses de Dieu, ils ne valent pas mieux que le plus stupide des animaux.

 

se corrompent. Il s’agit d’une autodestruction spirituelle et morale.

 

11  Malheur à eux ! car ils ont suivi la voie de Caïn, ils se sont jetés pour un salaire dans l’égarement de Balaam, ils se sont perdus par la révolte de Coré.

 

Malheur. En réclamant le châtiment spirituel le plus grave à l’encontre des apostats, Jude suivait l’exemple des prophètes (cf. #Esa 5:8-23) et de Christ (cf. #Mt 23: 13, #Mt 23:15-16, #Mt 23: 23, #Mt 23: 25, #Mt 23: 27, #Mt 23: 29). Les châtiments les plus sévères tomberont sur les apostats (#Hé 10:26), car ils ont imité Caïn, Balaam et Koré.

 

la voie de Caïn. Caïn s’est ouvertement opposé à la volonté révélée de Dieu au sujet des sacrifices ;  cf. #Hé 11:4 ; #1Jn 3:12).

 

l’égarement de Balaam. Cf. #No 22:1-25:2 . En échange d’une forte rémunération financière, Balaam avait conçu un plan au profit de Balak, roi de Moab, afin de faire tomber Israël dans l’idolâtrie et l’immoralité, de façon à attirer le châtiment de Dieu sur son peuple (cf. #No 31:16 ; #Ap 2:14).

 

la révolte de Koré. Plus de 250 chefs juifs, Koré en tête, contestèrent à Moïse et Aaron leur vocation de guides suprêmes oints par Dieu, dans le but d’imposer leur propre volonté à Dieu et à son peuple. Les apostats connaîtront le même sort que celui réservé à Koré: le châtiment divin.

 

12  Ce sont des écueils dans vos agapes, faisant impudemment bonne chère, se repaissant eux-mêmes. Ce sont des nuées sans eau, poussées par les vents ; des arbres d’automne sans fruits, deux fois morts, déracinés ;

 

écueils dans vos agapes. « Écueils » peut se traduire par « points qui font tache ». Ces apostats ressemblaient à des taches, des souillures sur le vêtement de l’Église; ou, plus probablement, Dieu avait prévu de faire de la marche de l’Église une traversée sans encombre mais, par leur seule présence, elle risquait de tourner au naufrage contre des récifs. Les « agapes » étaient des rassemblements réguliers de l’Église primitive, où les croyants prenaient la sainte cène et partageaient un repas (cf. #1Co 11:20-30).

 

nuées sans eau. Les apostats promettent la vie spirituelle mais ils ressemblent à des nuages vides, porteurs de promesse de pluie mais n’apportant que sécheresse et mort (cf. #Pr 25:14). Le faux évangile qu’ils prêchent ne mène qu’en enfer.

 

arbres d’automne sans fruits. Les apostats invitent leurs convives à un festin spirituel, mais seule la famine est au rendez-vous (cf. #Lu 13:6-9). Des arbres doublement morts ne pourront jamais porter de fruits et, quoi qu’ils en disent, resteront à jamais stériles car ils ont été déracinés. Cf. #Mt 7:17-20.

 

13  des vagues furieuses de la mer, rejetant l’écume de leurs impuretés ; des astres errants, auxquels l’obscurité des ténèbres est réservée pour l’éternité.

 

vagues furieuses de la mer. Les apostats promettent un ministère puissant, mais on a tôt fait de comprendre qu’ils ne sont que des fauteurs de troubles dont la médiocrité ne mérite que l’opprobre (cf. #Esa 57:20).

 

astres errants. Désigne probablement un météore ou une étoile filante, qui brille soudain sans qu’on puisse prévoir quand, pour disparaître à jamais dans le néant. Les apostats s’engagent à se charger durablement de la conduite spirituelle des croyants, mais ce n’est qu’un feu de paille, bref et sans valeur.

 

14  C’est aussi pour eux qu’Énoch, le septième depuis Adam, a prophétisé en ces termes : Voici, le Seigneur est venu avec ses saintes myriades,

 

Hénoc. Selon la généalogie de #Ge 5:1-24 ; #1Ch 1:1-3, Hénoc était le septième depuis Adam. Parce qu’il avait « marché avec Dieu », il eut le privilège d’être enlevé au paradis sans avoir à passer par la mort (cf. #Ge 5:24 ; #Hé 11:5).

 

pour eux …  a prophétisé. Jude tient cette information du Saint-Esprit, sous l’inspiration duquel il écrivait. Que cette prophétie ait été classée dans le Livre d’Hénoc, texte non biblique et pseudépigraphique, ne remet pas en question son exactitude.

 

Voici, le Seigneur …  saintes myriades. Avant même le déluge, Hénoc avait prophétisé le second avènement de Christ, lors du jugement dernier (cf. #1Th 3:13). « Saintes » peut désigner aussi bien les croyants que les anges. Puisque aussi bien les anges (#Mt 24: 31 ; #Mt 25:31 ; #Mr 8:38 ; #2Th 1:7) que les croyants (#Col 3:4 ; #1Th 3:13 ; #Ap 19: 14) accompagneront Christ, cela pourrait faire allusion aux deux (cf. #Za 14: 5), mais comme c’est le châtiment qui est mis en exergue au v. 15, il doit plutôt s’agir des anges. En effet, ils entrent souvent en action pour exercer les châtiments divins. Les croyants auront certes fonction de juges pendant le règne terrestre du Seigneur, et ils seront de retour lors de la venue de Christ pour juger (#Ap 19: 14), mais ce sont les anges qui seront le bras de Dieu lors du second avènement de Christ (voir #Mt 13:39-41, #Mt 13:49-50 ; #Mt 24:29-31 ; #Mt 25:31 ; #2Th 1:7-10).

 

15 ¶  pour exercer un jugement contre tous, et pour faire rendre compte à tous les impies parmi eux de tous les actes d’impiété qu’ils ont commis et de toutes les paroles injurieuses qu’ont proférées contre lui des pécheurs impies.

 

exercer un jugement. C’est l’enfer éternel qui sera prononcé contre les impies (voir #Ap 20:11-15). Cf. #Mt 5:22 ; #Mt 7:19 ; #Mt 8:12 ; #Mt 10:28 ; #Mt 13:40-42 ; #Mt 25:41, #Mt 25:46).

 

les impies. Le mot sert par quatre fois à décrire les apostats (cf. vv. #Jude 4, #Jude 18), ce qui indique que l’iniquité la plus grave consiste à manquer de respect à Dieu. Voir l’utilisation que fait Pierre de ce terme en #2P 2:5-6 ; #2P 3:7. C’est pour ces pécheurs-là que Jésus est venu mourir (#Ro 5:6).

 

16  Ce sont des gens qui murmurent, qui se plaignent de leur sort, qui marchent selon leurs convoitises, qui ont à la bouche des paroles hautaines, qui admirent les personnes par motif d’intérêt.

 

des gens qui murmurent. Ce mot, qu’on ne trouve qu’ici dans le N.T., apparaît dans la LXX à propos des murmures d’Israël contre Dieu (#Ex 16:7-9 ; #No 14: 27, #No 14: 29 ; #1Co 10:10).

 

se plaignent. Littéralement « adressent des reproches ». Ils donnent libre cours à leur insatisfaction quant à la volonté et aux actions divines, à l’instar d’Israël, de Sodome, des anges déchus, de Caïn, Koré et Balaam (cf. vv. #Jude 5-7, #Jude 11).

 

marchent selon leurs convoitises. Expression fréquente pour décrire les inconvertis (v. #Jude 18 ; #2Ti 4:3). Les apostats sont tout particulièrement motivés par leur désir de satisfaction personnelle condamnable.

 

paroles hautaines. Ils parlent avec arrogance, de façon pompeuse et même grandiloquente, mais leurs paroles sonnent creux, car elles sont dépourvues de la vie de l’Esprit, et donc sans valeur. Leur message possède une grande puissance de séduction par sa beauté, mais il est vide de toute substance de vérité divine.

 

admirent les personnes. Ils disent aux gens ce qu’ils veulent entendre dans le but de profiter d’eux (cf. #2Ti 4:3-4), au lieu de proclamer la vérité de la Parole de Dieu pour le bénéfice de leurs auditeurs. Cf. #Ps 5:10 ; #Ps 12:3-4 ; #Pr 26:28 ; #Pr 29:5 ; #Ro 3:13 ; #Ro 16: 18.

 

17  Mais vous, bien-aimés, souvenez-vous des choses annoncées d’avance par les apôtres de notre Seigneur-Jésus Christ.

 

annoncées d’avance par les apôtres. Les apôtres avaient averti les chrétiens de la nouvelle génération de l’émergence des apostats, pour qu’ils soient préparés et ne soient pas pris par surprise (cf. #Ac 20:28-31 ; #1Ti 4:1-2 ; #2Ti 3:1-5 ; #2Ti 4:1-3 ; #2Pi 2:1-3:4 ; #1Jn 2:18 ; #2Jn 7-11). La Parole de Dieu sert à avertir et protéger ceux qui en tiennent compte (#Ac 20: 31 ; #1Co 4:14); comme l’indique le v. 18, les avertissements n’avaient jamais cessé.

 

18  Ils vous disaient qu’au dernier temps il y aurait des moqueurs, marchant selon leurs convoitises impies ;

 

dans les derniers temps. Littéralement « à la fin (chronologique) de l’époque (ou de la saison) en cours » (cf. #2Ti 3:1). L’expression désigne la période située entre le premier et le second avènements de Christ. Ces caractéristiques prévaudront jusqu’au retour de Christ.

 

moqueurs. Ce sont ceux qui se gaussent des plans divins et, tout en prétendant connaître la vérité, affirment que Dieu n’exécutera jamais les châtiments promis.

 

marchant selon leurs convoitises impies. Voir la note sur le v. 16 {==> "Jude 1:16"}.

 

19  ce sont ceux qui provoquent des divisions, hommes sensuels, n’ayant pas l’esprit.

 

ceux qui provoquent des divisions. Ils divisaient l’Église en factions adverses au lieu de l’unir (cf. #Ep 4:4-6 ; #Ph 2:2).

 

hommes sensuels. Les docteurs apostats se targuaient de posséder les connaissances spirituelles les plus raffinées, mais leurs désirs et leur façon de vivre correspondaient en fait aux niveaux les plus vils.

 

n’ayant pas l’Esprit. Ne pas avoir l’Esprit, c’est être dépourvu de toute vie spirituelle ou, en d’autres termes, être un non-croyant.

 

Profil d’un apostat

1. Est impie (v. #Jude 4)

2. Est moralement perverti (v. #Jude 4)

3. Renie Christ (v. #Jude 4)

4. Corrompt la chair (v. #Jude 8)

5. Est rebelle (v. #Jude 8)

6. Se moque des saints anges (v. #Jude 8)

7. Est un rêveur (v. #Jude 10)

8. Est ignorant (v. #Jude 10)

9. Est corrompu (v. #Jude 10)

10. Se plaint de son sort (v. #Jude 16)

11. Murmure (v. #Jude 16)

12. Marche selon ses convoitises (v. #Jude 16)

13.  des paroles hautaines (v. #Jude 16)

14. Flatte les gens par intérêt (v. #Jude 16)

15. Est un moqueur (v. #Jude 18)

16. Provoque des divisions (v. #Jude 19)

17. Est sensuel (v. #Jude 19)

18. N’a pas l’Esprit (v. #Jude 19)

 

 

20  Pour vous, bien-aimés, vous édifiant vous-mêmes sur votre très sainte foi, et priant par le Saint-Esprit,

 

vous édifiant vous-mêmes. Les vrais croyants ont une fondation solide (#1Co 3:11), et leur pierre angulaire (#Ep 2:20), c’est Jésus-Christ. Les vérités de la foi chrétienne (cf. v. #Jude 3) sont expliquées dans les enseignements des apôtres et des prophètes (#Ep 2:20), si bien que les chrétiens peuvent se fonder sur la Parole de Dieu (#Ac 20: 32).

 

priant par le Saint-Esprit. Cela ne constitue pas une invitation à rechercher une forme extatique de prière, mais simplement un appel à prier de façon cohérente avec la volonté et la puissance de l’Esprit, comme on prierait au nom de Jésus-Christ (cf. #Ro 8:26-27).

 

21  maintenez-vous dans l’amour de Dieu, en attendant la miséricorde de notre Seigneur Jésus-Christ pour la vie éternelle.

 

maintenez-vous. Cf. #Ac 13: 43. Par cet impératif est établie la responsabilité du croyant: obéir et se montrer fidèle, en vivant conformément à son statut de sauvé (cf. #Ph 2:12), tandis que Dieu met sa volonté en œuvre (cf. #Ph 2:13). Cela signifie demeurer dans l’obéissance, car c’est là que l’amour de Dieu se déverse sur ses enfants. La désobéissance, au contraire, n’entraîne que des châtiments (cf. #1Co 11:27-31 ; #Hé 12:5-11). Il s’agit donc de la persévérance des saints, contrepartie de l’acte souverain par lequel Dieu préserve les croyants fondés en Christ (cf. v. #Jude 1). Elle se réalise par le fait qu’on

1° se fonde sur la Parole de Dieu (v. #Jude 20);

2° prie dans le Saint-Esprit (v. #Jude 20);

3° recherche la vie éternelle (v. #Jude 21).

 

Au sujet de la persévérance des saints, Cf. #Mt 10:22. Ceux qui persévèrent sont ceux-là mêmes qui sont sauvés, par opposition à ceux dont l’amour se refroidit (v. #Mt 24: 12). Cela ne signifie pas que la persévérance soit garante du salut. Dans maints passages, l’Écriture enseigne précisément le contraire: c’est Dieu qui assure notre persévérance, et cela fait partie de son œuvre de salut. Les vrais croyants sont « gardés par la foi pour le salut » (#1Pi 1:5). La garantie de notre persévérance est gravée dans la promesse de la nouvelle alliance. Dieu dit: « Je mettrai ma crainte dans leur cœur, afin qu’ils ne s’éloignent pas de moi » (#Jér 32:40). Ceux qui chutent et s’éloignent de Christ prouvent de manière formelle qu’ils n’ont jamais été de vrais croyants (#1Jn 2:19). Cependant, le fait que Dieu est le garant de notre persévérance ne signifie pas pour autant que nous devions rester passifs dans ce processus. Il nous garde « par la foi » (#1Pi 1:5), par notre foi. L’Écriture nous invite quelquefois à retenir fermement notre foi (#Hé 10:23 ; #Ap 3:11) ou nous met en garde contre la chute (#Hé 10:26-29). De tels avertissements n’annulent pas les nombreuses promesses qui parlent de la persévérance des vrais croyants (#Jn 10:28-29 ; #Ro 8:38-39 ; #1Co 1:8-9 ; #Ph 1:6). Les avertissements et les appels font au contraire partie des moyens que Dieu utilise pour préserver notre persévérance dans la foi. Il est intéressant de remarquer que les avertissements et les promesses vont souvent de pair. Ainsi, par exemple,, lorsque Jude exhorte les croyants à se maintenir « dans l’amour de Dieu » (#Jude 21), il les oriente aussitôt vers Dieu, « qui peut vous préserver de toute chute » (#Jude 24).

 

en attendant. L’attente bouillonnante d’impatience de la seconde venue de Christ, qui viendra conférer la vie éternelle dans sa forme ultime, celle de la résurrection (cf. #Tit 2:13 ; #1Jn 3:1-3). Celle-ci est l’expression suprême de la miséricorde de Dieu envers celui à qui la justice de Christ a été imputée sans considération de mérite (cf. v. #Jude 2). Paul appela cela « aimer son avènement » (#2Ti 4:8), et Jean écrivit que cette anticipation résolue et persévérante était purificatrice (#1Jn 3:3).

 

22  Reprenez les uns, ceux qui contestent ;

 

Reprenez. Certains manuscrits portent « ayez pitié de ». Ces victimes des docteurs apostats ont besoin de miséricorde et de patience parce qu’elles n’ont pas acquis une ferme conviction à propos de Christ et de la vie éternelle, ce qui les maintient dans le doute, mais elles restent susceptibles de se laisser convaincre par la vérité.

 

1:22-23

les uns …  d’autres …  d’autres encore. Il existe plusieurs variantes textuelles ici, qui débouchent sur deux ou trois catégories de personnes:

1° ceux qui doutent avec un cœur sincère, et qui méritent notre compassion (v. #Jude 22);

2° ceux qui se sont endurcis dans leur incrédulité et ont un besoin urgent d’être sortis du feu (v. #Jude 23);

3° ceux qui se déclarent ouvertement apostats et qui méritent encore qu’on leur accorde miséricorde, mais envers lesquels la plus grande prudence s’impose (v. #Jude 23), pour éviter que ceux qui voudraient leur porter secours ne soient eux-mêmes « convertis » à l’apostasie.

 

Les indices que livrent les manuscrits et l’habitude qu’avait Jude de recourir aux groupes de trois font pencher pour un scénario à trois types de personnages.

 

23  sauvez-en d’autres en les arrachant du feu ; et pour d’autres encore, ayez une pitié mêlée de crainte, haïssant jusqu’à la tunique souillée par la chair.

 

sauvez-en d’autres. Ces autres sont ceux qui ont adhéré aux erreurs enseignées par les apostats et qui ont besoin de notre pleine et urgente attention, avant qu’ils ne s’engagent encore plus avant sur le chemin de l’enfer (cf. v. #Jude 7) du fait de leur crédulité par rapport aux mensonges qui les ont trompés.

 

crainte. Le troisième groupe n’a pas moins besoin de miséricorde, bien que ses membres soient intégralement vendus aux hérésies des apostats. On doit leur présenter la vérité avec crainte, pour éviter d’être soi-même influencé par leurs erreurs. Les vêtements souillés sont le symbole de la vie dissolue des apostats, dont la contagion peut atteindre les évangélistes de bonne volonté.

 

24  Or, à celui qui peut vous préserver de toute chute et vous faire paraître devant sa gloire irrépréhensibles et dans l’allégresse,

 

celui qui peut. Allusion à l’omnipotence de Dieu. Cf. #Ge 18: 14 ; #De 7:21 ; #1S 14: 6 ; #Mt 19: 26.

 

vous préserver de toute chute. La puissance de Christ empêchera le croyant sincère de céder à la tentation de l’apostasie (cf. #Job 42:2 ; #Ps 37:23-24 ; #Ps 121:3 ; #Jér 32:17 ; #Mt 19: 26 ; #Lu 1:37 ; #Jn 6:39-40, #Jn 6:44 ; #Jn 10:27-30 ; #Ep 3:20).

 

irréprochables. Cf. #2Co 11:2 ; #Ep 5:27. Les chrétiens possèdent la justice de Christ, car elle leur a été imputée grâce à la justification par la foi, et ils ont ainsi été rendus dignes de la vie éternelle au ciel.

 

dans l’allégresse. Il est surtout question de la joie du Sauveur ici (cf. #Hé 12:2), mais aussi de celle des croyants (cf. #1Pi 1:8). La joie est la caractéristique première du ciel (voir #Mt 25:23).

1:24-25 La bénédiction de Jude, en forme de doxologie, est considérée comme la plus belle du N.T. (cf. #Ro 11:33-36 ; #Ro 16:25-27 ; #2Co 13: 13 ; #Hé 13:20-21). Elle reprend le thème du salut, que Jude avait l’intention d’aborder au début (cf. v. #Jude 3), et entretient le courage des croyants avec la certitude que Christ les protégera de l’apostasie présente.

 

25  à Dieu seul, notre Sauveur, par Jésus-Christ notre Seigneur, soient gloire, majesté, force et puissance, dès avant tous les temps, et maintenant, et dans tous les siècles ! Amen !

 

à Dieu seul. Certains manuscrits portent « à Dieu seul sage ». La sagesse divine est incarnée en Christ seul (cf. #1Co 1:24, #1Co 1:30 ; #Col 2:3).

 

notre Sauveur. Par nature, Dieu est un Dieu qui sauve, contrairement aux fausses divinités inventées par l’homme ou par les démons. Celles-ci sont au mieux indifférentes aux hommes et peu enclines au pardon

gloire …  puissance. Aussi bien Jude sur la terre que les anges dans le ciel (#Ap 4:10-11 ; #Ap 5:12-14) ont attribué ces qualités à notre Dieu et au Seigneur Jésus-Christ.

 

 

JUDE 1 : 01 to 25 + NOTES : JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ Jude, servant of Jesus Christ, and brother of Jacques, to those who have been called, who are loved in God the Father and kept for Jesus Christ:

 

servant. Before the crucifixion and resurrection, Jude did not believe that Jesus was the Messiah (#Mt 13: 55; #Mr 6: 3; #Jn 7: 5), but it came and stood humbly before him, then, as a slave subject to his lordship.

 

brother Jacques. Jacques was the well-known head of the Jerusalem church (#AC 24:17; #AC 15: 13; #AC 21: 18; #Ga 2: 9) and the author of the epistle which bears his name.

 

called. As usual in the epistles, it is not a general invitation to salvation, but the irresistible call to salvation which God addresses the elect (cf. #Ro 1: 7; 1 Corinthians # 1: 23- 24; # 1 Thessalonians 5:24; # 2 Thess 2: 13-14). By agreeing to answer this call, we place the benefit of

1st communion with Christ (# 1 Corinthians 1: 9);

2. Peace (# 1 Cor 7:15);

3. Freedom (#Ga 5:13);

4. a market that is worth (#EP 4: 1);

5. Hope (#EP 4: 4);

6. holiness (# 1 Peter 1:15);

7. blessing (# 1 Peter 3: 9);

8. eternal joy (# 1 Peter 5:10).

 

See "grace of God" (v. #Jude 4).

 

loved. Some Greek manuscripts have "sanctified". #Jn Cf. 13: 1; #Jn 14: 23; #Jn 16: 27; #Jn 17: 20, #Jn 17: 23; #Ro 5: 8; # 1 John 3: 1 that emphasize the idea of ​​unconditional love and, therefore, unfailing - of God to those who believe in Christ. This is of course through this love that believers are "sanctified," that is to say, separated from sin and set apart for God, for the transformation that operates the conversion.

 

God the Father. The plan of salvation, as well as its fulfillment stem from God the Father, not only in the sense of creative and original of all that exists, but because it is our "Savior" (v. # Jude 25; cf. # 1Ti 2: ​​4; #Tit 1: 3; #Tit 2:10; #Tit 3: 4).

kept. God is not only the source of salvation but he also brings to fulfillment through Christ, preserving or keeping safe believer in the perspective of eternal life (cf. #Jn 6: 37-44; #Jn 10: 28-30; #Jn 17: 11 #Jn 17: 15; #Ro 8: 31-39; 2 Timothy 4:18 #; # Heb 7:25; Heb 9:24 #; # 1 Peter 1: 3 5).

 

2 Mercy, peace and love be multiplied!

 

mercy, peace and love. By this term "mercy and peace" that the Jews were wont to greet. "Love" was then added into a typically Christian greeting. This is the single pass of the N.T. where these three qualities appear so close to each other. Where prevailing law and works, one gathers that failure and death. Where prevailing grace, we find mercy (#EP 2: 4; # Heb 4:16), peace (#Ro 5: 1) and love (#Ro 5: 5), and, more , in abundance.

 

3 ¶ Beloved, when I gave all diligence to write to you about our common salvation, I felt compelled to do so to you exhorting you to contend for the faith which was once delivered to the saints for all.

 

Beloved. Vv. #Jude 17-20.

 

I felt compelled. See # 1 Corinthians 9:16. This v. implies that Jude had intended to write a letter on the subject of salvation as a common blessing for all believers, no doubt to revive the brotherhood and unity between the brothers, reminding them that God does of persons. However, before the emergence of apostates and false teachers, he chose rather to call them to fight to uphold the truth.

 

combat. It was not the salvation of the recipients of his letter at issue, but that of those who needed to hear the true gospel and were deceived by the false gospel that showed their false teachers in their preaching and their false bad example. Jude therefore launched an urgent appeal to Christians: they had to combat error in all its forms and fight for truth, as a soldier who has been given custody of a holy treasure (see # 1 Tim 6: 12; # 2Ti 4: 7).

 

the faith. That's the whole revealed truth concerning salvation, such as in the scriptures (see #Ga 1:23; #EP 4: 5, 4:13 #EP; #Ph 1:27; 1Ti # 4 : 1). #Jude 20. There is a call to be familiar sound doctrine (#EP 4:14; #Col 3:16 # 1 Peter 2: 2; # 1 Jn 2: 12-14), to exercise discernment to establish the truth over error (# 1 Thessalonians 5: 20-22), to be prepared to confront and counteract heresy.

 

delivered to the saints once and for all. God's revelation is a monolithic block from what finished writing the Scriptures - and we must be careful to remove or add anything (see # of 4: 2; # of 12:32 ; #Pr 30: 6; #Ap 22: 18-19). The Scriptures are complete, adequate, and there has been the end point. They are therefore "set in stone" for eternity. Nothing can be added to the body as well organized as the inspired Word, for it is sufficient in itself. Since the primary responsibility of believers is to study (# 2Ti 2:15), to preach (# 2Ti 4: 2) and to ensure their preservation.

 

saints. Believers are called saints because they were separated from sin to be consecrated to God.

 

4 For there crept in certain men whose condemnation was written about long ago, ungodly, turning the grace of our God into licentiousness and deny our only Master and Lord, Jesus Christ.

 

For there crept in certain men. These false teachers who had infiltrated among the faithful who protested their orthodoxy and gave all appearances, but had mainly intended to turn the people of God astray (cf. #Mt 7:15; #AC 20: 29; #Ga 2: 4-5; # 1 Tim 4: 1-3; # 2P 2: 1, # 2P 2:20; # 1 Jn 2: 18-23). These apostates were only evil counterfeiters, who presented most often as itinerant preachers (see # 2 Corinthians 11: 13-15; # 2P 2: 1-3; 2Jn # 7-11). Their duplicity made them dangerous. However the three characteristics betrayed:

1 was dissolute life;

2. They perverted the sense of grace;

3. They did not recognize Christ.

 

whose conviction. Referring to the judgment against them centuries ago. In describing and apostates Jude placed them in line with what is always booked them divine punishment.

 

written long ago. There were centuries of apostasy and apostates were denounced; vv. #Jude 5-7 furnish the illustration, and Enoch (vv. 14-16 #Jude) spoke already. See #Esa 8: 19-21; #Esa 47: 9-15; #Os 9: 9; #Sop 3: 1-8. Their doom was written in advance in the Scriptures as a warning to those who would come later. Jesus himself put his listeners on guard against them #Mt 7: 15-20 (cf. #AC 8:29 p.m.). The most recent warning about this is in the # 2P 2: 3, # 2P 2:17; # 2 Pet 3: 7.

 

ungodly. Literally "without reverence." Their lack of respect for God was visible, because they were infiltrating his church in order to corrupt and benefit of the property of its members. Vv. #Jude 15-16, 18-19 #Jude.

 

dysregulation. Literally "Vice unfettered" or "gross immorality" which is typical of disgraceful lifestyle of those who take the pretext of God's grace to indulge shamelessly unbridled immorality (cf. #Ro 6:15).

denying our only Master and Lord, Jesus Christ. Two different words are used here to refer to the Lord. Apostates disowned Christ as sovereign master (bullies) and by their shameful conduct, they proved they did not recognize Christ as their Lord (kurios), that they had to honor this fact with their lives. Some manuscripts add "God" after "master" but not the oldest, which clearly place the focus on one person, the Lord Jesus Christ - and say it is denied by the apostates. #Mt Cf. 10:33; # 2Ti 2:12; #Tit 1:16; # 1 John 2: 22-23. It is typical of apostates, false teachers and other religions hardened wrong to pervert what the Scriptures declare as true about the Lord Jesus Christ.

 

5 I want to remind you, you who once knew all these things, that the Lord, having saved the people have taken the land of Egypt, afterward destroyed them that believed

 

saved ... afterward destroyed. See Hey # 3: 16-19. God had miraculously delivered the nation of Israel from its slavery in Egypt (#Ex 12:51; # of 4:34), but she thanked him by unbelief and doubt; the Israelites had no faith that God had the power to lead them into the promised land (#No 13: 25-14: 4), so that they began to worship an idol made with hands and they murmured against God rather than love (#Ex 16: 7-12; # 1 Cor 10: 10-11). That earned this apostate generation destroyed during 38 years of wandering in the wilderness (#No 14: 22-30, #No 14: 35).

1: 5-7 Jude mentions three acts of apostasy well known to A.T. to remind (v. 5 #Jude) their adverse consequences, as it states in verse. 4.

 

6 He has kept for the judgment of the great day in everlasting chains under darkness, the angels who did not keep their dignity, but left their own habitation,

 

angels which kept not. This apostasy of the fallen angels is described in #Ge 6: 1-3: they took possession of men to go live with women. The transition to Sodom and Gomorrah in the fifth. 7 stresses the similarity between the sin of homosexuality and what the angels were guilty in #Ge 6.

 

judgment of the great day. Means the last judgment where all the demons and Satan will be cast into "fire pond" which is reserved for them (#Mt 25:41; #Ap 20: 10), as well as all the wicked (#Ap 20: 15 ).

 

7 Even as Sodom and Gomorrah, and the cities that indulged like them to immorality and vices against nature, serve as an example, suffering the vengeance of eternal fire.

 

Sodom ... Gomorrah. The destruction of these two towns, located southeast of the Dead Sea, is mentioned over 20 times in the Scriptures to illustrate the divine judgment at the time of Abraham and Lot (cf. #Ge 18: 22- 19: 29). This destruction was the result of their apostasy, since it occurred 450 years after the flood, while at least one of Noah's son, Shem (#Ge 11: 10-11), was still alive. Since it was only 100 years after the death of Noah (#Ge 9:28), it was clear that their people knew the righteousness message and divine judgment that Noah had preached to them and they had ignored.

 

like them. Reminder v. 6.

 

debauchery ... vices against nature. Referring to the sexual desires of their inhabitants, both heterosexual (#Ge 19: 8) and homosexual (#Ge 19: 4-5). For absolute condemnation of homosexual practices, cf. # Lev 18: 22; # Lev 20: 13; #Ro 1:27; # 1 Corinthians 6: 9; # 1 Tim 1:10.

 

eternal fire. Sodom and Gomorrah illustrate the divine fire of the judgment of the earth (cf. #Ap 16: 8-9; #Ap 20: 9), which was only a foreshadowing of the fire that will never be extinguished in eternal hell (see #Mt 3:12; #Mt 18: 8; 25:41 #Mt; #Mr 9: 43-44, 9:46 #Mr, #Mr 9:48; #Lu 3:17; #Ap 19 : 20; #Ap 20: 14-15; #Ap 21: 8).

 

¶ 8 Despite this, these men too, driven by their dreams, defile the flesh, despise dominion, and speak evil of dignities.

 

driven by their dreams. This means a state of confusion of the soul or abnormal imagination, which produces delusions and disorders in the field of directions. The spirit of these men had become impervious to the truth of the Word of God and deceived and abused, they imagined the most shameful perversions and became blind and deaf to reality and truth. Maybe even claimed they have received these ideas in a dream from God. Apostates, described 3 different ways, further designated by 5 times the demonstrative "they" in Greek (vv. #Jude 10 #Jude 12 #Jude 14 #Jude 16 #Jude 19) .

 

defile the flesh. Like the inhabitants of Sodom and Gomorrah (v. #Jude 7), the apostates have little restraint, if any. That is why they are often characterized by their immoral lifestyle (v. #Jude 4). #Tit Cf. 1:15; # Hey 12:15; # 2P 2: 10-19; # 2 Pet 3: 3.

 

despise authority. As the fallen angels (v. #Jude 6), these impostors defied authority, whether civil or spiritual, and therefore rejected the Scriptures and Christ (v. #Jude 4).

 

evil of dignities. #Jude 10. It is likely that these glories are angels, as evidenced by the v. 9.

 

9 Yet Michael the archangel, when contending with the devil he disputed about the body of Moses, durst not bring against him a railing accusation, but said, The Lord rebuke you!

 

Archangel Michael. The head of the angels of God, especially watches over Israel (#Da 10:13 #Da 10:21; #Da 12: 1) control and all the holy angels (#Ap 12: 7). Nowhere in scripture is mentioned that struggle to get the body of Moses. By order of God, Michel had to fight against Satan, as was also the case in another occasion in #Da 10:13

 

the devil. Another name for Satan, meaning "accuser" or "slanderer" (cf. #Ap 12: 9-10).

 

Moses' body. Moses died on Mount Nebo and was buried secretly in an unknown place of every man (# of 34: 5-6). It is likely that this confrontation took place when Michael buried Moses, to prevent Satan to use the body to diabolical practices of unknown nature. Perhaps Satan did he intend to make an idol, an object of worship for Israel. That is why God saw to it that Michel buried. This story is reported in pseudepigraphic story of the Assumption of Moses.

 

bring against him a railing accusation. Rather than allow cursing himself a powerful angel Satan himself, Michel resumed in the final and sovereign power of God, following the example of the angel of the LORD # Za 3: 2. This is an excellent illustration of how Christians should behave toward Satan and demons; they are not supposed to speak to them directly, but must instead ask the Lord to intervene against them.

 

10 But instead, they speak evil of what they ignore, and they corrupt in what they know naturally, as brute beasts.

 

speak evil way. Literally "blaspheme". #Jude 8. apostates doctors believe themselves invested with power and authority and in their arrogance egocentric shamelessly mock what they do not even understand.

 

they ... they. Apostates are full of intellectual arrogance of the ignorant but spiritually because they are blinded by Satan (# 2 Corinthians 4: 4). Unregenerate their intelligence makes them unsuitable to understand the spiritual realities (# 1 Cor 2:14). Compared to the things of God, they are no better than the most stupid animal.

 

corrupt. It is a spiritual and moral destruction.

 

11 Woe to them! because they followed the way of Cain, they have rushed for profit into Balaam's error, and perished in the rebellion of Korah.

 

Misfortune. By demanding the most serious spiritual punishment against apostates, Jude was following the example of the prophets (cf. #Esa 5: 8-23) and Christ (cf. #Mt 23: 13 #Mt 11:15 p.m. -16, #Mt 23: 23 #Mt 23: 25, #Mt 23: 27 #Mt 23: 29). The most severe punishment will fall upon the apostates (# Heb 10:26), for they have imitated Cain, Balaam and Korah.

 

the way of Cain. Cain has openly opposed to the revealed will of God about the sacrifices; cf. # Heb 11: 4; # 1 Jn 3:12).

 

Balaam's error. #No Cf. 22: 1-25: 2. In exchange for a high financial compensation, Balaam had devised a plan for the benefit of Balak, king of Moab, to bring down Israel into idolatry and immorality, so as to attract God's punishment on his people (cf. . #No 31:16; #Ap 2:14).

 

the rebellion of Korah. More than 250 Jewish leaders, Korah head, challenged Moses and Aaron vocation supreme guides anointed by God in order to impose their own will to God and his people. Apostates suffer the same fate as that reserved for Korah divine punishment.

 

12 These are spots in your feasts of charity, good food, feasting themselves. Clouds they are without water, carried about of winds; autumn trees without fruit, twice dead, uprooted;

 

spots in your feasts. "Pitfalls" can be translated as "points that make spot." These apostates were like spots, stains on the clothing of the Church; or, more likely, God planned to make walking to the church a crossing without incident but, by their presence, she might turn against the sinking reefs. The "feast" were regular gatherings of the early Church, where believers were taking the Lord's Supper, and shared a meal (see # 1 Cor 11: 20-30).

 

clouds without water. Apostates promise spiritual life but they look like empty clouds, rain promise holders but making only drought and death (cf. #Pr 25:14). They preach the false gospel that leads to hell.

 

autumn trees without fruit. Apostates invite their guests to a spiritual feast, but only the famine is the appointment (see #Lu 13: 6-9). doubly dead trees will never bear fruit and, whatever they say, will always remain sterile because they were uprooted. #Mt Cf. 7: 17-20.

 

13 wild waves of the sea, foaming out their own shame; wandering stars, to whom the gloom of darkness is reserved forever.

 

Raging waves of the sea. Apostates promise a powerful ministry, but we soon realized that they are just troublemakers whose mediocrity deserves the reproach (cf. #Esa 57:20).

 

wandering stars. probably means a meteor or shooting star, which shines suddenly without being able to predict when to disappear forever into nothingness. Apostates are committed to undertake sustained the spiritual guidance of the faithful, but it is only a flash in the pan, short and worthless.

 

14 This is Enoch also, the seventh from Adam, prophesied of these, saying, Behold, the Lord came with his holy myriads,

 

Enoch. According to the genealogy of #Ge 5: 1-24; # 1Ch 1: 1-3, Enoch was the seventh from Adam. Because he had "walked with God", he had the privilege of being taken to heaven without passing through death (cf. 5:24 #Ge; # Heb 11: 5).

 

for them ... prophesied. Jude takes this information from the Holy Spirit, under the inspiration of which he wrote. That this prophecy has been listed in the Book of Enoch, not biblical text and pseudepigraphic, do not question its accuracy.

 

Behold, the Lord ... holy myriads. Before the Flood, Enoch prophesied the second coming of Christ at the Last Judgment (see # 1 Thessalonians 3:13). "Holy" can refer to both believers and angels. Since both angels (#Mt 24: 31; #Mt 25:31; #Mr 8:38; # 2 Thessalonians 1: 7) believers (#Col 3: 4; # 1 Thessalonians 3:13; #Ap 19: 14) accompany Christ, it could refer to both (cf. #Za 14: 5), but as is the punishment that is highlighted in verse. 15, it should rather be angels. Indeed, they often come into action to exercise the divine punishments. Believers will certainly function of judges during the earthly reign of the Lord, and they will be back at the coming of Christ to judge (#Ap 19: 14), but these are the angels who are God's arm at the second coming of Christ (see #Mt 13: 39-41, #Mt 13: 49-50; #Mt 24: 29-31; 25:31 #Mt; # 2 Thessalonians 1: 7-10).

 

15 ¶ To execute judgment against all, and to realize all the ungodly among them of all acts which they have ungodly committed, and of all the harsh words have spoken against him ungodly sinners.

 

exercising judgment. It is the eternal hell that will be pronounced against the wicked (see #Ap 20: 11-15). #Mt Cf. 5:22; 7:19 #Mt; #Mt 8:12; #Mt 10:28; #Mt 13: 40-42; #Mt 25:41, #Mt 25:46).

 

the ungodly. The word is used four times to describe the apostates (cf. vv. #Jude 4 #Jude 18), indicating that the most serious inequity is to disrespect God. View Pierre's use of this term in 2P # 2: 5-6; # 2 Pet 3: 7. It is for these sinners then that Jesus came to die (#Ro 5: 6).

 

16 These are murmurers, complaining of their lot, walking according to their lusts, which their mouth speaketh great swelling words, flattering people to gain advantage.

 

murmurers. This word only found here in the NT appears in the LXX about Israel murmurs against God (#Ex 16: 7-9; #No 14: 27 #No 14: 29; # 1 Cor 10:10).

 

complain. Literally "directed blame." They give vent to their dissatisfaction with the will and the divine actions, like Israel, Sodom, fallen angels, Cain, Balaam and Korah (cf. vv. 5-7 #Jude, #Jude 11).

 

walking after their own lusts. common phrase to describe the unconverted (v #Jude 18; # 2 Timothy 4: 3.). Apostates are especially motivated by their desire reprehensible personal satisfaction.

 

swelling words. They speak arrogantly, so pompous and even grandiloquent, but their words ring hollow because they lack the life of the Spirit, and therefore worthless. Their message has great power of seduction by her beauty, but it is empty of any divine truth of substance.

 

flattering people. They tell people what they want to hear in order to take advantage of them (see # 2 Timothy 4: 3-4), instead of proclaiming the truth of the Word of God for the benefit of their listeners. #PS Cf. 5:10; #ps 12: 3-4; #Pr 26:28; #Pr 29: 5; #Ro 3:13; #Ro 16: 18.

 

17 But you, beloved, remember the words spoken before by the apostles of our Lord Jesus Christ.

 

spoken before of the apostles. The apostles warned the Christians of the new generation of the emergence of apostates, so they are prepared and are not caught by surprise (see #AC 20: 28-31; # 1 Tim 4: 1-2; # 2 Timothy 3: 1-5; # 2Ti 4: 1-3; # 2 Peter 2: 1-3: 4; 1 John 2:18 #; # 2Jn 7-11). The Word of God is to warn and protect those who reflect (#AC 20: 31; 1 Corinthians 4:14 #); as indicated by v. 18 warnings had never stopped.

 

18 They said to you in the last time there will be scoffers, walking after their own ungodly lusts;

 

in the last time. Literally "at the end (time) of the day (or season) in progress" (see # 2 Timothy 3: 1). It refers to the period between the first and second advents of Christ. These characteristics will prevail until Christ returns.

 

mockers. It is those who make fun of God's plans and, while pretending to know the truth, argue that God never promised execute the punishment.

 

walking after their own ungodly lusts. See note on v. 16 {==> "Jude 1:16"}.

 

19 These be they who separate themselves, sensual, having not the Spirit.

 

those who cause divisions. They divided the Church in opposing factions instead of unite (see #EP 4: 4-6; #Ph 2: 2).

 

sensual. Apostates doctors boasted of possessing the finest spiritual knowledge, but their desires and their way of life actually corresponded to the basest levels.

 

having not the Spirit. Do not have the Spirit is to be devoid of any spiritual life or, in other words, be a non-believer.

 

Profile of an apostate

1. Is ungodly (v. #Jude 4)

2. morally perverted (v. #Jude 4)

3. Renie Christ (v. #Jude 4)

4. Corrupts the flesh (v. #Jude 8)

5. Is rebel (v. #Jude 8)

6. mocks the holy angels (v. #Jude 8)

7. Is a dreamer (v. #Jude 10)

8. ignorant (v. #Jude 10)

9. Is Corrupted (v. #Jude 10)

10. Complains about his fate (v. #Jude 16)

11. Whisper (v. #Jude 16)

12. Step according lusts (v. #Jude 16)

13. swelling words (v. #Jude 16)

14. Entice people by interest (v. #Jude 16)

15. mocking (v. #Jude 18)

16. Causes divisions (v. #Jude 19)

17. Is sensual (v. #Jude 19)

18. Has not the Spirit (v. 19 #Jude)

 

 

20 But you, beloved, building yourselves up on your most holy faith, praying in the Holy Spirit,

 

building up yourselves. True believers have a solid foundation (# 1 Cor 3:11), and their foundation (#EP 2:20), Jesus Christ. The truths of the Christian faith (cf. v. #Jude 3) are explained in the teachings of the apostles and prophets (#EP 2:20), so that Christians can be based on the Word of God (20 #AC : 32).

 

praying in the Holy Spirit. This is not an invitation to seek an ecstatic form of prayer, but simply a call to pray consistently with the will and power of the Spirit, as we pray in the name of Jesus Christ (cf. #Ro 8: 26-27).

 

21 Keep yourselves in the love of God, looking for the mercy of our Lord Jesus Christ unto eternal life.

 

hold you. See #AC 13: 43. By this requirement is established the responsibility of the believer to obey and be faithful, living in accordance with its status saved (cf. #Ph 2:12), while God makes his will out (see #Ph 2:13). This means remain in obedience, because this is where God's love is poured over his children. Disobedience, however, entails only punishment (see # 1 Corinthians 11: 27-31; # Heb 12: 5-11). So this is the patience of the saints return for sovereign act by which God forbid believers grounded in Christ (cf. v. #Jude 1). It is achieved by the fact that

1 is based on the Word of God (v #Jude 20.);

2. pray in the Holy Spirit (v #Jude 20.);

3. Research eternal life (v. #Jude 21).

 

About the perseverance of the saints, see #Mt 10:22. Those who persevere are the very ones who are saved, as opposed to those whose love cools (v #Mt. 24: 12). This does not mean that perseverance is a guarantee of salvation. In many passages, Scripture teaches precisely the opposite: it is God who provides our perseverance, and this is part of his work of salvation. True believers are "guarded through faith for salvation" (1 Peter # 1: 5). The guarantee of our perseverance is engraved in the promise of the new covenant. God said, "I will put my fear in their heart, so they do not depart from me" (# Jer 32:40). Those who fall away from Christ and formally prove that they were never true believers (# 1 Jn 2:19). However, the fact that God is the guarantor of our perseverance does not mean that we should remain passive in this process. It keeps us "by faith" (# 1 Peter 1: 5), by our faith. Scripture invites us sometimes to firmly retain our faith (Heb 10:23 #; #Ap 3:11) and warns us against falling (# Heb 10: 26-29). Such warnings do not cancel the many promises that talk about the perseverance of true believers (#Jn 10: 28-29; #Ro 8: 38-39; # 1 Cor 1: 8-9; #Ph 1: 6). Warnings and calls are instead part of the means God uses to preserve our perseverance in faith. It is interesting to note that the warnings and promises often go together. For example ,, when Jude exhorts believers to remain "in the love of God" (#Jude 21), he immediately refers them to God, "Who can protect you from falling" (#Jude 24).

 

waiting. The wait seething with impatience to the second coming of Christ, which will give eternal life in its ultimate form, that of the resurrection (cf. 2:13 #Tit; # 1 Jn 3: 1-3). This is the supreme expression of God's mercy to the one to whom the righteousness of Christ was imputed regardless of merit (cf. v. #Jude 2). Paul called it "love his appearing" (# 2Ti 4: 8), and John wrote that this was resolved early and persistent purifying (# 1 John 3: 3).

 

22 And of some, those who challenge;

 

Repeat. Some manuscripts have "have mercy". These victims apostates doctors need mercy and patience because they have not acquired a firm conviction about Christ and eternal life, which keeps them guessing, but they are likely to be convinced by truth.

 

1: 22-23

some ... others ... others. There are several textual variants here, leading to two or three categories of people:

1 doubters with a sincere heart, and who deserve our compassion (v #Jude. 22);

2 ° those who are hardened in their unbelief and urgently need to be out of the fire (v #Jude. 23);

3 ° those who are openly apostates and still deserve to grant mercy, but to whom the greatest caution is necessary (v. #Jude 23), so that those who would rescue them from being them- same "converted" to apostasy.

 

The indices that deliver manuscripts and Jude's habit of using groups of three are look for a scenario in three types of characters.

 

23 save others by snatching them from the fire; and for still others, have mercy with fear, hating even the garment defiled by the flesh.

save others. These other people have joined the errors taught by the apostates and who need our full and urgent attention before they even engage further on the road to hell (v. 7 #Jude ) due to their credulity over the lies that have misled them.

 

fear. The third group has no less need of mercy, although its members are fully sold to the heresies of the apostate. We must present the truth in fear, to avoid being himself influenced by their mistakes. Dirty clothes are a symbol of the dissolute life apostates whose contagion reach evangelists goodwill.

 

24 Now to him who is able to keep you from falling and make you blameless before his glory with exceeding joy,

 

one that can. Referring to the omnipotence of God. See #Ge 18: 14; # Of 7:21; # 1S 14: 6; #Mt 19: 26.

 

to keep you from falling. The power of Christ will prevent the sincere believer to yield to the temptation to apostasy (cf. #Job 42: 2; #PS 37: 23-24; #PS 121: 3; Jer 32:17 #; #Mt 19: 26; #Lu 1:37; #Jn 6: 39-40, #Jn 6:44; #Jn 10: 27-30; #EP 3:20).

 

irreproachable. See # 2 Cor 11: 2; #EP 5:27. Christians have the righteousness of Christ, as it was charged with their justification by faith, and they have been made worthy of eternal life in heaven.

 

glee. It is primarily about the joy of the Savior here (see # Heb 12: 2), but also that of believers (cf. 1 Pet # 1: 8). Joy is the first feature from heaven (see #Mt 25:23).

1: 24-25 Jude's blessing in the form of doxology, is considered the finest in the NT (cf. #Ro 11: 33-36; #Ro 16: 25-27; 2 Cor # 13: 13; # Hey 13: 20-21). It continues the theme of salvation, Jude had intended to approach the beginning (cf. v. #Jude 3), and maintains the courage of believers with the certainty that Christ will protect them from this apostasy.

 

25 to the only God our Savior through Jesus Christ our Lord, be glory, majesty, dominion and power, before all time and now and for ever! Amen!

 

to God alone. Some manuscripts have "the only wise God." Divine wisdom is embodied in Christ alone (cf. 1 Cor 1:24 #, # 1 Cor 1:30; #Col 2: 3).

 

our Savior. By nature, God is a God who saves, unlike the false gods invented by man or by demons. These are at best indifferent to men and reluctant to forgiveness

glory ... power. Both Jude on earth that the angels in heaven (#Ap 4: 10-11; #Ap 5: 12-14) attributed these qualities to our God and the Lord Jesus Christ.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/