JUGES

02/01/2014 13:16
 

 

JUGES

 

ENVIRON 1043 AVANT J.C. SAMUEL

 

Le livre des  Juges

 

       Le titre de « Juges » est adéquat pour ce livre, puisqu’il relate l’histoire de ces chefs remarquables que Dieu accorda à son peuple pour le délivrer de ses ennemis (#Jug 2:16-19). Le titre hébreu est identique, et le mot employé peut désigner des sauveurs ou des libérateurs aussi bien que des juges au sens où nous l’entendons (cf. #De 16:18 ; #De 17:9 ; #De 19:17). Treize de ces chefs ont exercé leurs fonctions en Israël avant Samuel; avec Eli et lui, leur nombre s’élève donc à quinze. Dieu lui-même est le juge suprême (#Jug 11:27). Le livre couvre une période d’environ 350 ans, de la conquête de Josué (vers 1398 av. J.-C.) à l’époque du ministère d’Eli et Samuel, juste avant l’établissement de la monarchie (vers 1043 av. J.-C.).

 

Auteur et date

       Bien que l’auteur ne soit pas nommé dans ce livre, le Talmud l’identifie à Samuel. Il est possible, en effet, que ce grand prophète ait fait un récapitulatif des événements, dont certains se produisirent de son vivant (cf. #1S 10:25). La rédaction eut lieu avant la prise de Jérusalem par David (survenue vers 1004 av. J.-C., #2S 5:6-7), puisque les Jébusiens contrôlaient encore cette ville (#Jug 1:21). De plus, l’auteur fait allusion à l’instauration du régime monarchique (#Jug 17:6 ; #Jug 18:1 ; #Jug 21:25). Le début du règne de Saül se situant vers 1043 av. J.-C., il est donc probable que le livre des Juges ait été écrit peu après.

 

Contexte et arrière-plan

       Le livre des Juges constitue la suite tragique de celui de Josué. Si, dans Josué, le peuple d’Israël obéit à Dieu et conquiert la terre promise, dans les Juges, il se montre désobéissant et idolâtre et subit de nombreuses défaites. #Jug 1:1-3:6 traite des derniers jours de la période couverte par le livre de Josué, et la mort de ce grand chef est rapportée en #Jug 2:6-9 (cf. #Jos 24:28-31). Le récit se compose de sept cycles distincts relatant la dérive d’Israël loin de l’Éternel, dérive qui commença avant même la mort de Josué et déboucha sur l’engagement total de la nation dans la voie de l’apostasie. Cinq raisons majeures sont clairement évoquées pour expliquer ce déclin moral et spirituel:

1° la désobéissance du peuple, manifestée dans son échec à chasser les Cananéens du pays (#Jug 1:19, #Jug 1:21, #Jug 1:35);

2° l’idolâtrie (#Jug 2:12);

3° les mariages avec les Cananéens impies (#Jug 3:5-6);

4° le manque de considération envers les juges (#Jug 2:17);

5° le rejet de Dieu après la mort des juges (#Jug 2:19).

 

       Cette période de l’histoire d’Israël est caractérisée par la répétition de quatre situations successives:

1° Israël s’éloigne de Dieu;

2° Dieu le châtie en permettant qu’il soit vaincu militairement et assujetti à une autre nation;

3° Israël supplie l’Éternel de le délivrer;

4° Dieu suscite des juges, civils ou héros militaires locaux, qui mettent fin à l’oppression.

 

Parmi les quatorze juges mentionnés, six déployèrent une importante activité militaire (Othniel, Ehud, Débora, Gédéon, Jephthé et Samson). La comparaison de deux d’entre eux montre de façon particulièrement significative les différences possibles en matière d’autorité spirituelle: Eli, juge et souverain sacrificateur, ne fut pas un bon exemple, tandis que Samuel, juge, sacrificateur et prophète, lui, en fut un.

 

Thèmes historiques et théologiques

    La structure des Juges, davantage thématique que chronologique, met en évidence deux grands thèmes: la puissance de Dieu et la grâce dont il fait preuve dans le cadre de son alliance. Elles se manifestent par le fait qu’il va jusqu’à délivrer les Israélites des conséquences de leurs manquements et de leur compromis avec le mal (cf. #Jug 2:18-19 ; #Jug 21:25). Au cours de sept périodes marquées par le péché et le salut (voir le plan), Dieu délivre avec compassion son peuple. Il intervient dans tous les territoires qu’il avait donnés aux douze tribus par l’intermédiaire de Josué (#Jos 13:1-22:@). L’apostasie s’était étendue au pays tout entier, comme le révèle le fait que chaque région est mentionnée: le sud (#Jug 3:7-31), le nord (#Jug 4:1-5:31), le centre (#Jug 6:1-10:5), l’est (#Jug 10:6-12:15) et l’ouest (#Jug 13:1-16:31). La puissance de Dieu et le secours qu’il accorde fidèlement forment un contraste éclatant avec la noirceur de la toile de fond, constituée des pitoyables compromis humains et des perversions, parfois bien étranges, du péché (comme dans le résumé final de #Jug 17:1-21:@). Le dernier verset (#Jug 21:25) résume la situation: « En ce temps-là, il n’y avait point de roi en Israël. Chacun faisait ce qui lui semblait bon. »

 

Questions d’interprétation

       Plusieurs questions d’interprétation intéressantes se posent.

1° Comment considérer les actes de violence perpétrés par des hommes contre leurs ennemis ou leurs compatriotes, que ce soit avec ou sans l’accord de Dieu?

2° Que penser du fait que Dieu emploie des juges qui, à certains moments, accomplissent sa volonté et, à d’autres, suivent leurs propres impulsions pécheresses (Gédéon, Eli, Jephthé, Samson)?

3° Comment comprendre le vœu de Jephthé et le sacrifice de sa fille (#Jug 11:30-40)?

4° Comment résoudre la question de la volonté souveraine de Dieu et de son intervention providentielle malgré le péché des hommes (cf. #Jug 14:4)?

 

       La chronologie que l’on peut établir pour les divers juges en fonctions dans diverses parties du pays amène à se demander combien de temps il s’écoula au total et comment faire coïncider ce nombre avec la durée de la période qui va de l’exode (vers 1445 av. J.-C.) à la quatrième année du règne de Salomon (vers 967-966 av. J.-C.), sachant que celle-ci est présentée par ailleurs comme longue de 480 ans (#1R 6:1 ; voir la note sur Jg 11:26 {==> "Jug 11:26"}). Il est raisonnable de penser qu’il y eut quelques chevauchements entre les ministères des juges dans les diverses régions: certains furent exercés simultanément, et non successivement. Lorsque Paul, dans #Ac 13:20, parle de « quatre cent cinquante ans environ », il livre un chiffre approximatif.

 

Plan

 

I. Introduction et résumé: la désobéissance d’Israël (1:1-3:6)

A. Une conquête incomplète (1:1-36)

B. Déclin et jugement d’Israël (2:1-3:6)

 

II. Histoire sélective des juges: la délivrance d’Israël (3:7-16:31)

A. Période 1: Othniel contre les Mésopotamiens (3:7-11)

B. Période 2: Ehud et Schamgar contre les Moabites (3:12-31)

C. Période 3: Débora contre les Cananéens (4:1-5:31)

D. Période 4: Gédéon contre les Madianites (6:1-8:32)

E. Période 5: Thola et Jaïr contre les fruits de l’action d’Abimélec (8:33-10:5)

F. Période 6: Jephthé, Ibtsan, Elon et Abdon contre les Philistins et les Ammonites (10:6-12:15)

G. Période 7: Samson contre les Philistins (13:1-16:31)

 

III. Épilogue: l’abandon d’Israël (17:1-21:25)

A. Idolâtrie de Mica et des Danites (17:1-18:31)

 

B. Crime à Guibea et guerre contre les Benjamites (19:1-21:25)

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/