LES DANGERS DE NE PAS CONNAITRE DIEU LEÇON 1 Question 3

28/06/2014 08:28

LA CONNAISSANCE DE DIEU

LES DANGERS DE NE PAS CONNAITRE DIEU

 

Par Paul David WASHER

file:///C:/Users/Utilisateur/Downloads/le-seul-vrai-dieu-paul-washer.pdf

heartcrymissionary.com

LEÇON 1

Question 3

Comme les avantages de connaitre Dieu, les conséquences dévastatrices de ne pas Le connaitre sont aussi tellement vastes qu’elles ne peuvent pas être considérées en détail dans cette étude. Cependant, nous mentionnerons six des plus élémentaires qui sont directement décrites dans les Écritures. Remplissez les blancs selon les passages qui sont donnés.

1. Refaire Dieu à notre propre image (Psaumes 50 :21)

« Voilà ce que tu as fait, et je me suis tu. Tu t’es I________ que j’étais C______ toi, mais je vais te faire des R________ et tout mettre sous tes yeux. »

Note : En l’absence d’une vraie connaissance de Dieu, l’homme formera ses propres opinions et refera Dieu à sa propre image. Cela aura toujours pour résultat une vue déformée et dégradée de Dieu. Cela aura toujours pour résultat le jugement de Dieu !

* * * * *

PSAUMES 50 : 21  Voilà ce que tu as fait, et je me suis tu. Tu t’es imaginé que je te ressemblais ; Mais je vais te reprendre, et tout mettre sous tes yeux.

NOTE de John Macarthur

50:21

 La patience et la miséricorde divines ne sauraient être confondues avec du laxisme (cf. #2P 3:3-10), et il ne faut donc pas en abuser. L’heure des comptes et le châtiment de la rébellion sont inévitables.

* * * * *

 

2. La fausse adoration (Jean 4 :22) – Qu’a dit Jésus à la femme samaritaine au puits de Jacob en ce qui la concerne, son peuple et leur religion ?

« Vous A_______ ce que vous ne C___________ pas. »

Note : L’idolâtrie arrive quand nous adorons quelque chose ou quelqu’un d’autre que le seul vrai Dieu. En l’absence de la vraie connaissance de Dieu, même ceux qui s’identifient au christianisme sont sujets à l’erreur. Ils créent un faux dieu dans leur propre esprit, et ensuite ils adorent le dieu qu’ils ont créé !

*****

JEAN 4 : 22  Vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs.

NOTE DE John Macarthur

ce que vous ne connaissez pas. Les Samaritains ne connaissaient pas Dieu; ils n’en avaient pas reçu la révélation pleine et entière, et ils ne pouvaient donc pas prier en vérité. Les Juifs, par contre, possédaient la pleine révélation de Dieu dans l’A.T.; ainsi, ils savaient quel Dieu ils adoraient, car la vérité du salut leur avait été révélée à eux en premier et au monde entier par leur entremise (cf. #Ro 3:2 ; #Ro 9:4-5).

*****

3. L’incrédulité ou le manque de foi (Romains 10 :14)

« Comment donc invoqueront-ils celui en qui ils n’ont pas cru ? Et comment C_________-ils en

celui dont ils n’ont pas E________ P_______ ? Et comment entendront-ils parler de Lui, sans prédicateurs ? »

Note : Bien que ce texte s’applique directement à la prédication de l’évangile, il a une plus large application en ce qui concerne la connaissance de Dieu – Comment quelqu’un peut-il croire dans le Dieu qu’il ne connait pas ? Cela s’applique non seulement à la foi du pécheur qui mène au salut, mais aussi à la foi ou confiance du croyant en Dieu qui est nécessaire pour vivre la vie chrétienne. Comme nous l’avons appris du psaume 9 :10, seuls ceux qui connaissent le Nom de Dieu placeront leur confiance en Lui.

****

ROMAINS 10 : 14  Comment donc invoqueront-ils celui en qui ils n’ont pas cru ? Et comment croiront-ils en celui dont ils n’ont pas entendu parler ? Et comment en entendront-ils parler, s’il n’y a personne qui prêche ?

****

4. Une vue indifférente ou apathique du péché (1 Corinthiens 15 :34)

 L’Apôtre Paul a fait des reproches à Corinthe parce que certains qui se disaient chrétiens parmi eux n’avaient pas de réelle connaissance de Dieu. Cette ignorance de Dieu avait pour résultat deux conséquences tragiques et honteuses :

a. R___________-vous comme de juste. Le commandement « ressaisissez-vous » est traduit de deux mots grecs qui signifient littéralement, « levez-vous de façon juste. » Parce qu’ils ne connaissaient pas Dieu, ils vivaient comme endormis ou ivres en ce qui concerne les dangers du péché et l’importance de vivre selon la volonté de Dieu.

 

b. Ils étaient P_________. Le mot « péché » vient d’un mot grec qui signifie « manquer le but ».

Parce qu’ils avaient manqué le but concernant la nature de Dieu (Il est juste), ils ont aussi manqué le but concernant la façon dont ils devaient vivre devant Lui (de façon juste).

*****

1 Corinthiens 15 : 34  Revenez à vous-mêmes, comme il est convenable, et ne péchez point ; car quelques-uns ne connaissent pas Dieu, je le dis à votre honte.

*****

5. L’iniquité Proverbes 29 :18 et Osée 4 :1-2

Le mot « iniquité » fait référence à une façon de vivre sans la loi (ou la volonté) de Dieu. C’est vivre comme si Dieu n’avait pas de loi ou n’avait jamais donné Sa loi aux hommes. C’est une des conséquences les plus affreuses de l’ignorance de Dieu.

a. Proverbes 29 :18 – Quand il n’y a pas de V_______, le peuple est sans F______ ; Heureux celui qui observe la loi.

Note : Dans ce contexte, le mot « vision » ne fait pas référence à un rêve ou une vision surnaturelle, mais à la révélation de la personne et de la volonté de Dieu par les Écritures. Là où il y a une ignorance de la nature et de la loi de Dieu, le peuple est sans frein. Le mot « sans frein » vient d’un mot hébreu qui signifie lâcher sans retenue ou agir comme dirigeant. Ceux qui n’ont pas une vraie connaissance de Dieu et de Sa volonté courront sans restriction dans le péché et agiront comme leur propre dirigeant sans Dieu. Nous en trouvons un exemple clair dans le livre des Juges : « En ce temps-là, il n’y avait point de roi en Israël. Chacun faisait ce qui lui semblait bon. » (17 :6 ; 21 :25).

 

*****

PROVERBES 29 : 18 ¶  Quand il n’y a pas de révélation, le peuple est sans frein ; Heureux s’il observe la loi !

NOTE DE John Macarthur

pas de révélation. Ce proverbe dénonce autant le manque de parole divine (cf. #1S 3:1) que le manque d’écoute de ladite parole (#Am 8:11-12), qui conduisent tous deux à des rébellions (cf. #Ex 32:25). Il montre ensuite le contraste avec la joie et la gloire qui s’attachent à une société régie par le droit (#Pr 28:14 ; #Mal 4:4).

*****

b. Osée 4 :1-2 – Dans ce texte, l’Éternel reproche à la nation d’Israël son ignorance de Dieu et décrit le genre d’iniquité qui accompagne toujours ou qui est le résultat d’une telle ignorance. Faites la liste des péchés particuliers :

i. Pas de F_________ (v.1) Pas de C_____________ (v.1)

ii. P_________ (v.2) T___________ (v.2)

iii. A____________ (v.2) V_____ (v.2)

iv. A__________ (v.2) V_________ (v.2)

Note : Voyez-vous des parallèles entre les péchés qui se trouvaient en Israël à cause de leur ignorance de Dieu et le comportement de notre propre société ? La loi de Dieu ne change pas, et l’homme ne change pas. Plus nous rejetons la connaissance de Dieu, plus nous devenons sans freins et immoraux !

****

OSÉE 4 : 1 ¶  Ecoutez la parole de l’Eternel, enfants d’Israël ! Car l’Eternel a un procès avec les habitants du pays, Parce qu’il n’y a point de vérité, point de miséricorde, Point de connaissance de Dieu dans le pays. 2  Il n’y a que parjures et mensonges, Assassinats, vols et adultères ; On use de violence, on commet meurtre sur meurtre.

NOTE DE John Macarthur

4.1 l’Eternel a un procès. Délaissant la comparaison avec son propre mariage, le prophète emploie le langage judiciaire pour lancer l’accusation de Dieu contre Israël.

4:2 Récapitulatif des nombreuses transgressions des dix commandements (cf. #Ex 20:3-17).

****

 

6. Le jugement divin et la destruction

C’est la conséquence la plus effrayante de l’ignorance de Dieu. Que nous enseignent les passages suivants sur cette vérité ?

a. Osée 4 :6

______________________________________________________________________________

______________________________________________________________________________

______________________________________________________________________________

______________________________________________________________________________

______________________________________________________________________________

Note : Le manque de connaissance sur Dieu est dévastateur. Il conduit à être rejeté comme instrument de Dieu, et à la destruction finale des individus et des sociétés. Notre ignorance de Dieu aura même un effet dévastateur sur les générations qui nous suivent.

 

*****

OSÉE 4 : 6 ¶  Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance, Je te rejetterai, et tu seras dépouillé de mon sacerdoce ; Puisque tu as oublié la loi de ton Dieu, J’oublierai aussi tes enfants.

NOTE DE John Macarthur

dépouillé de mon sacerdoce. Ayant rejeté les instructions du Seigneur, Israël n’était plus en mesure d’officier pour lui comme sacrificateur auprès des nations (cf. #Ex 19:6 ; #Ja 3:1).

 

* * *

 

b. Romains 1 :18

______________________________________________________________________________

______________________________________________________________________________

______________________________________________________________________________

______________________________________________________________________________

______________________________________________________________________________

Note : La colère de Dieu fait référence à Sa juste colère ou indignation envers les hommes pécheurs. Il est important de noter que l’homme n’est pas une victime. La Bible enseigne que l’homme déchu est ennemi de Dieu (Romains 1 :30) et hostile à Sa loi (Romains 8 :7). C’est à cause de son impiété et de son injustice que l’homme rejette, fuit et ignore la vérité sur la nature et la volonté de Dieu.

*****

ROMAINS 1 : 18  La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive,

NOTE DE John Macarthur

1:18-3:20 Après avoir introduit la justice qui vient de Dieu (#Ro 1:17), thème qu’il développera largement (#Ro 3:21-5:21), Paul présente la preuve accablante de l’état de pécheur de l’homme et son besoin désespéré de la justice que seul Dieu peut donner. Il plaide la cause de Dieu devant la personne irréligieuse et immorale (#Ro 1:18-32: les païens) et la personne religieuse, apparemment morale (2: #1s 3:8: les Juifs), puis conclut en montrant que tous les hommes sans exception méritent le jugement de Dieu (#Ro 3:9-20).

1:18

colère de Dieu. Ce n’est pas un accès impulsif de colère dû à un caprice de Dieu et visant ceux qu’il n’aime pas. C’est la réponse arrêtée et déterminée d’un Dieu juste face au péché (cf. #Ps 2:5, #Ps 2:12 ; #Ps 45:8 ; #Ps 75:9 ; #Ps 76:7-8 ; #Ps 78:49-51 ; #Ps 90:7-9 ; #Esa 51:17 ; #Jér 25:15-16 ; #Jn 3:36 ; #Ro 9:22 ; #Ep 5:6 ; #Col 3:5-6).

se révèle. Plus précisément « est constamment révélée ». Le verbe signifie essentiellement « découvrir, rendre visible, faire connaître ». Dieu révèle sa colère de deux manières:

1° indirectement, par les conséquences naturelles qu’entraîne une violation de sa loi morale universelle, et

2° directement, par une intervention personnelle (l’A.T.  de la punition infligée à Adam et Eve au déluge mondial, du feu et du soufre qui détruisirent Sodome à la captivité babylonienne - parle clairement de ce genre d’intervention).

La révélation la plus frappante de la sainte colère de Dieu et de sa haine vis-à-vis du péché est intervenue lorsqu’il a fait retomber le jugement divin sur son Fils à la croix. Dieu a plusieurs sortes de colère:

1° colère éternelle, correspondant à l’enfer;

2° colère eschatologique, correspondant à l’ultime jour du Seigneur;

3° colère cataclysmique, manifestée dans le cas du déluge et de la destruction de Sodome et Gomorrhe;

4° colère de conséquences, correspondant au principe « on récolte ce qu’on sème »;

5° colère d’abandon, qui consiste à supprimer toute restriction et à laisser les gens continuer à pécher (pour des exemples de cette colère, voir #Ps 81:12-13 ; #Pr 1:23-31 ;

Ici, c’est de la cinquième forme qu’il est question: au cours de l’histoire, Dieu a régulièrement abandonné les méchants pour les laisser poursuivre dans le péché et en subir les conséquences (vv. #Ro 1:24-32).

impiété. Désigne un manque de respect et de consécration pour le culte du vrai Dieu, une mauvaise relation avec lui (cf. #Jude 14-15).

 

injustice. Conséquence de l’impiété: un manque de conformité en pensée, parole et action au caractère et à la loi de Dieu.

retiennent …  la vérité. Bien que les confirmations de la conscience (v. #Ro 1:19 ; #Ro 2:14), de la création (v. #Ro 1:20) et de la Parole de Dieu soient irréfutables, les hommes ont choisi de résister à la vérité divine et de s’y opposer en s’accrochant à leurs péchés (cf. #Ps 14:1 ; #Jn 3:19-20).

* * * * *

VERSION DE LA BIBLE

La version américaine de cette étude par Paul David Washer a été faite avec la Bible « New American Standard Version ». Les versions françaises étant très nombreuses, j’ai préféré utiliser ma version de travail habituelle, elle vaut ce qu’elle vaut. J’ai donc utilisé la version « Thompson, version Louis Segond révisée, dite à la Colombe 1978 » (Note du traducteur). Cette étude est néanmoins applicable à toutes les versions avec quelques modifications.

Louis Segond 1910 pour John Macarthur

file:///C:/Users/Utilisateur/Downloads/le-seul-vrai-dieu-paul-washer.pdf

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/