LES NOMBRES

02/01/2014 13:13
 

 

NOMBRES

 

1445-1405 AVANT J.C. MOÏSE

 

 

Le quatrième livre de Moïse 

Les Nombres 

Titre 

       Le titre français « Nombres » provient des versions grecque (LXX) et latine (Vulgate). Il reflète l’accent porté sur les questions de recensement dans les chapitres 1-4 et 26. Le titre hébreu le plus courant est tiré du cinquième mot de 1:1 (dans l’original) qui signifie « dans le désert ». Il renvoie bien mieux au contenu global du livre, puisque celui-ci relate les 39 années de pérégrinations d’Israël dans le désert. Un autre titre hébreu, prisé de certains Pères de l’Eglise, reprend le premier mot hébreu de 1:1: « et il dit ». L’accent est ainsi mis sur le fait que ce livre transcrit la parole de Dieu pour Israël. 

Auteur et date 

       Les cinq premiers livres de la Bible, appelés « la loi », sont attribués à Moïse tout au long de l’Ecriture (#Jos 8:31 ; #2R 14:6 ; #Né 8:1 ; #Mr 12:26 ; #Jn 7:19). Quatrième d’entre eux, le livre des Nombres renvoie lui-même à l’activité rédactionnelle de Moïse en #No 33:2 et #No 36:13. 

       Le texte a été rédigé lors de la dernière année de la vie de Moïse. Dès 20: 1, on se situe dans la quarantième année après l’exode et, à la fin du récit, Israël se trouve sur la rive est du Jourdain, face à Jéricho (#No 36:13), où la conquête de Canaan débutera (#Jos 3:1-6:2). Le livre peut être daté d’environ 1405 av. J.-C., puisqu’il pose les fondations du Deutéronome, lui-même rédigé le 11e mois de la quarantième année après l’exode (#De 1:3). 

Contexte et arrière-plan 

      La plupart des événements du livre se déroulent « dans le désert ». Le mot « désert » y est du reste utilisé 48 fois. Il désigne une terre stérile, où la végétation est rare et qui ne peut être cultivée en raison des faibles précipitations, mais qui se prête à l’élevage des troupeaux. En #No 1:1-10:10, Israël campe « dans le désert du Sinaï ». C’est là que le Seigneur a conclu avec lui l’alliance mosaïque (#Ex 19:1-24:2). #No 10:11-12:16 relate le voyage d’Israël de Sinaï à Kadès. En #No 13:1-20:13, les événements prennent place à Kadès et dans les environs, lieu situé dans le « désert de Paran » (#No 12: 16 ; #No 13: 3, #No 13: 26), « le désert de Tsin » (#No 13: 21 ; #No 20: 1). En #No 20:14-22:1, Israël se déplace de Kadès jusqu’aux « plaines de Moab ». En #No 22:2-36:13, il campe dans les plaines au nord de Moab, une région fertile et plane au milieu du désert (#No 21: 20 ; #No 23: 28 ; #No 24: 1). 

       Le livre des Nombres concentre son attention sur les événements survenus la deuxième et la quarantième années après l’exode. Tous les événements de 1:1 à 14: 45 prennent place en 1444 av. J.-C., un an après l’exode. Tout ce qui suit 20: 1 a lieu autour de 1406/1405 av. J.-C., la quarantième année après l’exode. Les lois et les événements de 15: 1-19:22 ne sont pas datés mais correspondent probablement à la période de 1443 à 1407 av. J.-C. Si l’on compare le faible nombre d’informations données sur cette période d’environ 37 ans avec toutes celles dont nous disposons à propos des autres années du voyage d’Egypte vers le pays de Canaan, cela donne un aperçu de la stérilité de ces années, conséquence directe de la rébellion d’Israël contre le Seigneur. 

Thèmes historiques et théologiques 

      Les Nombres retracent la vie de deux générations de la nation d’Israël. La première avait participé à la sortie d’Egypte. Son histoire commence en #Ex 2:23, se poursuit dans le Lévitique et continue avec les 14 premiers chapitres des Nombres. Elle est recensée en prévision de la guerre et de la conquête de Canaan (#No 1:1-46). Cependant, arrivée à la frontière sud de Canaan, elle refuse d’y pénétrer (#No 14:1-10). En raison de leur rébellion, tous les adultes de plus de 20 ans (à l’exception de Caleb et Josué) sont condamnés à mourir dans le désert (#No 14:26-38). Dans les chapitres 15 à 25 intervient un croisement de générations: l’une atteint l’âge adulte pendant que l’autre s’éteint. Un deuxième recensement inaugure l’histoire de la nouvelle génération (#No 26:1-56). Les Israélites s’engagent dans le combat (#No 26:2) et héritent du pays (#No 26:52-56). L’histoire de cette génération débute en #No 26:1 et se poursuit dans le Deutéronome et Josué. 

       Trois thèmes théologiques parcourent le livre des Nombres. 

1° Le Seigneur lui-même parle au peuple au travers de Moïse (#No 1:1 ; #No 7:89 ; #No 12:6-8), de sorte que les mots que celui-ci prononce sont revêtus de l’autorité divine. La manière dont Israël répond à Moïse reflète son obéissance ou non au Seigneur. Les Nombres se divisent en trois parties distinctes qui correspondent à autant de réponses d’Israël à la parole du Seigneur: obéissance (ch. #No 1:1-10:2), désobéissance (ch. #No 11:1-25:2), obéissance renouvelée (ch. #No 26:1-36:2). 

2° Le Seigneur est le Dieu du jugement. Tout au long des Nombres, la « colère » du Seigneur s’élève en réaction au péché d’Israël (#No 11:1, #No 11:10, #No 11:33 ; #No 12:9 ; #No 14: 18 ; #No 25:3-4 ; #No 32:10, #No 32:13-14). 

3° Le Seigneur est fidèle à sa promesse de donner le pays de Canaan à la descendance d’Abraham (#No 15: 2 ; #No 26:52-56 ; #No 27:12 ; #No 33:50-56 ; #No 34:1-29). 

Questions d’interprétation 

       Le lecteur des Nombres est confronté à quatre défis majeurs en matière d’interprétation. 

1° Ce livre doit-il être considéré isolément ou fait-il partie d’un ensemble littéraire plus large, à savoir le Pentateuque? En fait, les livres bibliques de la Genèse, de l’Exode, du Lévitique, des Nombres et du Deutéronome forment la Torah, et le reste de l’Ecriture les considère toujours comme un ensemble. Il ne peut donc y avoir de rupture, du point de vue du sens, entre les Nombres et leur cadre, le Pentateuque. Le premier verset du livre parle de l’Eternel, de Moïse, du tabernacle et de la sortie d’Egypte. Cela présuppose une certaine connaissance, par le lecteur, des trois livres qui précèdent. Néanmoins, tous les manuscrits hébreux disponibles divisent le Pentateuque exactement comme le fait le texte moderne. Les Nombres y sont présentés comme une unité bien définie, avec une structure qui leur est spécifique. Ils possèdent une introduction, un développement et une conclusion qui leur sont propres, même s’ils assument par ailleurs une fonction au sein d’un corpus littéraire plus large. Ainsi, ce livre possède une identité qui lui est propre. 

2° Peut-on vraiment parler de cohérence dans le livre? Il est manifeste que les Nombres contiennent une grande variété de récits et de formes littéraires. Des listes de recensement, des généalogies, des lois, des récits historiques, de la poésie, des prophéties et des itinéraires s’y côtoient. Cependant, chaque élément s’unit à l’autre pour retracer le voyage d’Israël du mont Sinaï aux plaines de Moab. La cohérence des Nombres apparaît dans le plan présenté ci-après. 

3° Que penser des chiffres élevés cités pour les tribus d’Israël en #No 1:46 et #No 26:51? Ces deux dénombrements des hommes aptes au service, effectués à 39 ans d’intervalle, dépassent les 600 000, ce qui impliquerait un total de 2,5 millions d’Israélites en mouvement dans le désert. Il paraît peu raisonnable d’admettre la présence d’une population si importante, au vu de la difficulté des conditions de vie dans le désert. Mais si l’on reconnaît que le Seigneur a pu, pendant 40 ans, prendre soin d’Israël de façon surnaturelle (#De 8:1-5), les chiffres avancés doivent être acceptés littéralement. 

4° Quels étaient les rapports du prophète païen Balaam  dont l’histoire figure en #No 22:2-24:25 - avec l’Eternel? Lui-même affirmait connaître le Seigneur (#No 22: 18), mais l’Ecriture le décrit comme un faux prophète (#2P 2:15-16 ; #Jude 11). En fait, le Seigneur a utilisé Balaam comme son porte-parole afin qu’il prononce les paroles vraies que lui-même mettait dans sa bouche.

Plan 

I. La première génération d’Israélites dans le désert (1:1-25:18)

A. L’obéissance d’Israël (1:1-10:36)

1. Organisation d’Israël autour du tabernacle (1:1-6:27)

2. Attitude d’Israël envers le tabernacle (7:1-10:36)

B. La désobéissance d’Israël (11:1-25:18)

1. Plaintes d’Israël pendant le voyage (11:1-12:16)

2. Rébellion d’Israël et de ses responsables à Kadès (13:1-20:29)

a. La rébellion d’Israël et ses conséquences (13:1-19:22)

b. La rébellion de Moïse et d’Aaron et ses conséquences (20:1-29)

3. Nouvelles plaintes d’Israël pendant le voyage (21:1-22:1)

4. Bénédiction d’Israël par Balaam (22:2-24:25)

5. Ultime rébellion d’Israël avec Baal-Peor (25:1-18)

II. La seconde génération d’Israélites dans les plaines de Moab: l’obéissance renouvelée d’Israël (26:1-36:13)

A. Les préparatifs pour la conquête du pays promis (26:1-32:42)

B. Le rappel du voyage dans le désert (33:1-49)

C. L’anticipation de la conquête du pays promis (33:50-36:13)

* * * 

 

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/