L'ESPRIT JÉZABEL

04/03/2017 02:51

L'esprit Jézabel et ses oeuvres dans l'Église

 

PRÉAMBULE :

Qui es-tu toi qui prophétises ? 2 Timothée 3, 1 à 5 à fin nous indique qu'aux temps de la fin, beaucoup prétendront annoncer l'Évangile et rejetteront pourtant ce qui en fait la Foi. Aussi, Paul, conscient que son ministère pouvait conduire beaucoup soit à la vie soit à la chute, traitait durement son corps afin de sanctifier le Nom de Christ (l'Esprit est bien disposé mais la chair est faible).

Le témoignage personnel (vie privée chrétienne) est crucial car nous devons être des vases d'honneur de par nos pensées, notre langage et nos actes. Chaque seconde est une occasion de donner un culte raisonnable à l'Éternel (Romains 12, 1).

Le témoignage public est aussi essentiel car il n'est pas de plus mauvaise oeuvre que d'être une occasion de chute pour les autres car nous avons la mission de faire de toutes les nations des disciples de Christ. Jean-Baptiste disait :

Matthieu 3 : 8

8 Produisez donc du fruit digne de la repentance,

Se repentir devant Dieu est donc une dignité que tous n'ont pas, en effet ceux ayant connu la grâce et dont les actions témoignent de l'iniquité (pêché permanent, habituel) ne peuvent se repentir car ils se sont rendus esclaves du péché (la repentance authentique produit la victoire sur le pêché), ils ont besoin de délivrance.

L'ESPRIT JÉZABEL :

Jean 10 : 10

10 Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance.

Caractère destructeur de cet esprit qui vient du diable. Caractère de séduction, stérilité, prostitution, songes à caractère sexuel, adultères et divisions dans le couple sont les maux causés par cet esprit.

1 Rois 16 : 30

30 Achab, fils d'Omri, fit ce qui est mal aux yeux de l'Éternel, plus que tous ceux qui avaient été avant lui.

Suite à son mariage avec Jézabel la Sidonienne, Achab le roi s'est prostitué auprès des divinités païennes des eaux et a ainsi lié son peuple à cet esprit --> Prolifération des prophètes de Baal, abandon de la loi de l'Éternel (une autorité transmet à ses subordonnés ce qu'elle a reçu)

Aujourd'hui cet esprit se manifeste dans l'Église même au travers de ses oints. Dans le ministère, la femme animée par cet esprit peut facilement confondre le Saint-Esprit et ses émotions et elle peut faire preuve d'une autorité qui n'est plus spirituelle (inspiration divine, autorité de la Parole) mais qui est naturelle (position d'usurpation vis-à-vis de son mari qui peut aussi avoir un ministère et devant lequel elle prend une position supérieure).

Paul insista particulièrement sur la manière des femmes de s'exprimer à l'église compte tenu des offenses qui avaient eut lieu à Corinthe (non-respect de l'autorité de l'homme dans le foyer, inceste...). Rappelons que Sarah appelait Abraham son Seigneur donc spirituellement parlant si une femme fait un
voeu sans consulter son mari, celui-ci peut l'annuler car la femme est sous la mission de son mari (d'où le terme soumission), le mari se doit quant à lui de l'aimer comme sa propre chair :

Éphésiens 5 : 24-26

24 Or, de même que l'Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l'être à leurs maris en toutes choses. 25 Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l'Église, et s'est livré lui-même pour elle, 26 afin de la sanctifier par la parole, après l'avoir purifiée par le baptême d'eau,  1 Rois 21 --> L'Esprit Jézabel envoie un caractère de mensonge et d'usurpation de titre. Jézabel écrivit une lettre au nom d'Achab sans le consulter au préalable pour condamner Naboth.

Apocalypse 2 : 20

20 Mais ce que j'ai contre toi, c'est que tu laisses la femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigner et séduire mes serviteurs, pour qu'ils se livrent à l'impudicité et qu'ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles.

Les actions du diable dans nos vies laissent des traces que l'on doit remplacer grâce à la puissance de la prière par les fruits de l'esprit (patience, humilité, tempérance, libéralité...). Il est donc crucial de briser nos mauvais fondements car même les champions peuvent se perdre (exemple de Moïse qui en
Deut 3,26 n'entra pas à Canaan à cause de sa colère à Mériba tenue du lien héréditaire d'avec Lévi)

L'esprit Jézabel a donc un caractère d'autorité qui fait oublier à la personne qu'elle influence qu'elle est soumise à des autorités (c'est-à-dire qu'elle est sous la mission d'autorités – mari – Église – roi -président etc.) Cela se manifeste par un intérêt excessif pour la gloire et la bénédiction et une tendance naturelle au mensonge et à l'usurpation de titre.

Cela se traduit dans les foyers de l'Église par des concurrences, disputes et divorces. Cet esprit est si délicat qu'il est recommandé de passer par des temps de prières de renonciation (voir des délivrances si influence ou possession) avant le mariage. Le but de cet esprit étant de jeter le discrédit sur l'Église et sur Dieu, il fera tout pour apporter l'adultère et le divorce chez les chrétiens pour ainsi scandaliser les jeunes convertis et conforter ceux qui se complaisent dans le péché. C'est ainsi qu'il a pu miner des foyers d'hommes et de femmes authentiquement appelés au service du Seigneur qui sont tombés faute de vigilance.

La personne influencée par cet esprit aura tendance à se recommander dans toutes les actions de son mari ou son autorité spirituelle ou légale et à prendre excessivement le devant des choses en oubliant sa sphère d'autorité.

Cette usurpation peut se manifester dans le cadre du ministère:

Apocalypse 2 : 19-20

19 Je connais tes oeuvres, ton amour, ta foi, ton fidèle service, ta constance, et tes dernières oeuvres plus nombreuses que les premières. 20 Mais ce que j'ai contre toi, c'est que tu laisses la femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigner et séduire mes serviteurs, pour qu'ils se livrent à l'impudicité et qu'ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles.

Celui qui se dit pasteur et qui n'a pas passé les étapes de la formation est influencé par un esprit d'usurpation, l'esprit Jézabel l'influence. On ne peut donner que ce que l'on a reçu et la vie naturelle nous l'enseigne, on ne peut en effet devenir médecin sans passer par des études supérieures et on ne peut accéder au baccalauréat sans avoir appris à lire et à écrire.

La moisson est grande mais nous devons respecter les procédés de la formation tels que Christ les a respectés (il a appris dans les synagogues et a attendu le temps fixé avant de commencer le ministère).

C'est une autorité qui établit dans le ministère, l'on peut se poser la question : « Qui t'a établi ? ». Attendons donc le temps comme Christ et comme ses disciples qu'il envoya seulement après la formation. Aussi la Bible donne un attachement particulier au respect des autorités quelque soit leur caractère, notamment dans le cadre de la formation ministérielle.

Éphésiens 6 : 5

5 Serviteurs, obéissez à vos maîtres selon la chair, avec crainte et tremblement, dans la simplicité de votre coeur, comme à Christ,

Il est important d'avoir une histoire comme Christ en a eu une ainsi que Paul qui s'est instruit au pied de Gamaliel, docteur de la loi car la rébellion rend anathème et conduit à l'errance.

Faisons enfin attention à tout esprit de séduction dans le cadre de l'exercice de l'oeuvre du Seigneur car un pas seulement sépare le prophète de Baal et celui qui est authentique. Cela exige de la fermeté car cet esprit sera ligué contre tous ceux qui défendent la vérité et refusent le mensonge, voir caractère criminel de Jézabel.

Cet esprit passera par toutes sortes de tromperies, séductions (achats de ministères notamment) pour emmener les oints de l'Éternel à monnayer des paroles de bénédiction, à fermer les yeux sur l'iniquité et perdre les âmes. (Voir 1 Rois 22 : Esprit de mensonge)

Jean 8 : 32

32 vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira.

CONCLUSION :

Une autorité a une lourde responsabilité car elle ne peut donner que ce qu'elle a reçu. Si un Roi consacré à l'Éternel vit dans l'adultère il aura livré sa nation à l'adultère. Ne transmettons donc comme les deux oliviers Élie et Moïse que ce qui est digne aux yeux de l'Éternel.

Un texte de Ange Kesse

 

Versets LSG portant le mot Jézabel

1 Rois 16:31 Et comme si c’eût été pour lui peu de chose de se livrer aux péchés de Jéroboam, fils de Nebath, il prit pour femme Jézabel, fille d’Ethbaal, roi des Sidoniens, et il alla servir Baal et se prosterner devant lui.

1 Rois 18:4 et lorsque Jézabel extermina les prophètes de l’Éternel, Abdias prit cent prophètes qu’il cacha cinquante par cinquante dans une caverne, et il les avait nourris de pain et d’eau. — 

1 Rois 18:13 N’a-t-on pas dit à mon seigneur ce que j’ai fait quand Jézabel tua les prophètes de l’Éternel ? J’ai caché cent prophètes de l’Éternel, cinquante par cinquante dans une caverne, et je les ai nourris de pain et d’eau.

1 Rois 18:19 Fais maintenant rassembler tout Israël auprès de moi, à la montagne du Carmel, et aussi les quatre cent cinquante prophètes de Baal et les quatre cents prophètes d’Astarté qui mangent à la table de Jézabel.

1 Rois 19:1 Achab rapporta à Jézabel tout ce qu’avait fait Elie, et comment il avait tué par l’épée tous les prophètes.

1 Rois 19:2 Jézabel envoya un messager à Elie, pour lui dire : Que les dieux me traitent dans toute leur rigueur, si demain, à cette heure, je ne fais de ta vie ce que tu as fait de la vie de chacun d’eux !

1 Rois 21:5 Jézabel, sa femme, vint auprès de lui, et lui dit : Pourquoi as-tu l’esprit triste et ne manges-tu point ?

1 Rois 21:7 Alors Jézabel, sa femme, lui dit : Est-ce bien toi maintenant qui exerces la souveraineté sur Israël ? Lève-toi, prends de la nourriture, et que ton cœur se réjouisse ; moi, je te donnerai la vigne de Naboth de Jizreel.

1 Rois 21:11 Les gens de la ville de Naboth, les anciens et les magistrats qui habitaient dans la ville, agirent comme Jézabel le leur avait fait dire, d’après ce qui était écrit dans les lettres qu’elle leur avait envoyées.

1 Rois 21:14 Et ils envoyèrent dire à Jézabel: Naboth a été lapidé, et il est mort.

1 Rois 21:15 Lorsque Jézabel apprit que Naboth avait été lapidé et qu’il était mort, elle dit à Achab : Lève-toi, prend possession de la vigne de Naboth de Jizreel, qui a refusé de te la céder pour de l’argent ; car Naboth n’est plus en vie, il est mort.

1 Rois 21:23 L’Éternel parle aussi sur Jézabel, et il dit : Les chiens mangeront Jézabel près du rempart de Jizreel.

1 Rois 21:25 Il n’y a eu personne qui se soit vendu comme Achab pour faire ce qui est mal aux yeux de l’Éternel, et Jézabel, sa femme, l’y excitait.

2 Rois 9:7 Tu frapperas la maison d’Achab, ton maître, et je vengerai sur Jézabel le sang de mes serviteurs les prophètes et le sang de tous les serviteurs de l’Éternel.

2 Rois 9:10 Les chiens mangeront Jézabel dans le champ de Jizreel, et il n’y aura personne pour l’enterrer. Puis le jeune homme ouvrit la porte, et s’enfuit.

2 Rois 9:22 Dès que Joram vit Jéhu, il dit : Est-ce la paix, Jéhu ? Jéhu répondit : Quoi, la paix ! tant que durent les prostitutions de Jézabel, ta mère, et la multitude de ses sortilèges !

2 Rois 9:30 Jéhu entra dans Jizreel. Jézabel, l’ayant appris, mit du fard à ses yeux, se para la tête, et regarda par la fenêtre.

2 Rois 9:36 Ils retournèrent l’annoncer à Jéhu, qui dit : C’est ce qu’avait déclaré l’Éternel par son serviteur Elie, le Thischbite, en disant : Les chiens mangeront la chair de Jézabel dans le champ de Jizreel ;

2 Rois 9:37 et le cadavre de Jézabel sera comme du fumier sur la face des champs, dans le champ de Jizreel, de sorte qu’on ne pourra dire : C’est Jézabel.

Apocalypse 2:20 Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu laisses la femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigner et séduire mes serviteurs, pour qu’ils se livrent à l’impudicité et qu’ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles.

 

 

Jézabel, la séductrice

La signification de son nom est "Baal est l'époux" ou encore "impudique". Elle est un exemple typique de la mauvaise influence qu'une épouse peut avoir sur son mari.

Plusieurs personnages sont présents dans les récits de la Bible à son sujet :

. Achab roi d’Israël, son mari
. Le prophète Elie,
. Naboth, propriétaire d'une petite vigne qui jouxtait la propriété du roi

Sa personnalité peut se résumer en une phrase :

Jézabel, la femme, qui excitait son mari à faire ce qui est mal aux yeux de l'Éternel.. 1 Rois 21:25

Achab, roi d’Israël régna  durant vingt-deux ans à Samarie. Il était fils d'Omri, un roi idolâtre et infidèle. Achab imita son père :

Il fit ce qui est mal aux yeux de l’Éternel, plus que tous ceux qui avaient été avant lui.  Et comme si c’eût été pour lui peu de chose de se livrer aux péchés de Jéroboam, fils de Nebath, il prit pour femme Jézabel, fille d’Ethbaal roi des Sidoniens, et il alla servir Baal et se prosterner devant lui. 1 Rois 16. 29 à 31

Jézabel

Elle épousa Achab, certainement pour des raisons d'alliance entre son père le roi de Sidon et Achab roi d'Israël.

C’était une femme dotée d'une forte personnalité. elle domina son mari et en fit ce qu’elle voulait. Foncièrement méchante et cruelle, elle ne reculait devant aucun crime.

Fervente adoratrice de Melqart , le Baal tyrien, elle luttait contre le culte à l’Éternel, et ne tolérait pas d'autre religion que la sienne.  Achab, entièrement subjugué par sa femme  éleva un temple et un autel consacrés à Baal ainsi qu’une statue représentant l’Astarté phénicienne. Il était totalement sous son emprise. Rusée, dominatrice, c’était aussi une séductrice et elle entraînait son mari dans des voies qui ne plaisaient pas à l’Éternel, elle avait remplacé le Dieu d’Israël par une idole !
Elle était d’une violence inouïe et dans sa cruauté elle faisait mettre à mort tous ceux qui ne se soumettaient pas à ses dieux. Remplie de haine contre l'Éternel, elle fit tuer tous les prophètes qu'elle put arrêter. 1 Rois  18: 4 à 13.

Le prophète Elie

Jézabel  était l'ennemie implacable du prophète Elie et lorsque  Achab rapporta à Jézabel tout ce qu’avait fait Elie et comment il avait tué par l’épée tous les prophètes qui se consacraient à Baal, elle a voulu le mettre à mort.

Jézabel envoya un messager à Elie pour lui dire : Que les dieux me traitent dans toute leur rigueur, si demain, à cette heure, je ne fais de ta vie ce que tu as fait de la vie de chacun d’eux !1 Rois. 19. 1-2

En voyant le comportement de la reine, Elie complètement découragé, s’enfuit dans le désert . Il savait qu’elle était capable de le tuer par vengeance, car rien ne l’arrêtait. On pourrait dire qu’elle était habitée par des mauvais esprits, pour faire le mal autour d’elle.

Après une journée de marche , fatigué et abattu, il s’assit sous un genêt et demanda la mort ! Il invoqua l’Éternel et lui dit, "Prends mon âme, car je ne suis pas meilleur que mes pères"

Mais l’Éternel lui envoya un ange et de la nourriture afin de lui donner de nouvelles forces pour aller plus loin, il marcha quarante jours et quarante nuits jusqu’à la montagne de Dieu à Horeb.

Elie était un fidèle serviteur de l’Éternel, il était à son écoute, il cherchait sa présence, il avait une communion avec Dieu chaque jour.

 Naboth, de Jizreel

Ce qui se produisit entre Achab, Jézabel et Naboth, montre à quel point un homme sous la domination de sa femme méchante, peut perdre toute conscience et vendre son âme pour faire le mal.

Il n’y a eu personne qui se soit vendu comme Achab pour faire ce qui est mal aux yeux de l’Éternel, et Jézabel, sa femme, l’y excitait. 1 Rois 21:25

Naboth, de Jizreel, avait une vigne à côté du palais du roi Achab, roi de Samarie . Alors Achab eut le désir de posséder cette partie de vigne qui jouxtait sa maison. 1 .Rois. 21.1à 2.

Évidemment cela lui aurait été plus facile d’avoir la vigne , pour faire un jardin potager, mais Naboth l’avait hérité de ses pères, aussi il ne voulait pas la vendre, malgré les propositions que le roi lui avait faites. Il lui proposait une vigne meilleur, ou de l’argent !

Achab déçu rentra dans sa maison de mauvaise humeur, triste et irrité, à cause de cet entretien  qui était négatif, il se coucha sur son lit, détourna le visage, et ne mangea rien. 
Jézabel, sa femme, étonnée de le voir dans un état pareil, l’esprit abattu, ne voulant même pas son repas, au bord de la déprime, lui demanda ce qui avait provoqué ce comportement assez étrange, lui qui par son statut exerce la souveraineté sur Israël ! Il lui fait part de la conversation qu’il avait eu avec Naboth et de  sa déception !  "Je te donnerai la vigne" , lui dit-elle !

 Alors Jézabel le motiva, et lui fit prendre de la nourriture afin que son cœur se réjouisse. Pleine  de  ruse, d'un esprit pervers, elle  fit rapidement un plan.  Elle écrivit au nom d’Achab des lettres qu’elle scella du sceau royal et elle les envoya aux anciens et aux magistrats qui habitaient avec Naboth dans sa ville.
L’on peut dire que son plan était machiavélique, elle ne reculait devant rien pour arriver à ses fins.
Dans ses lettres, elle écrivit des accusations mensongères et graves pour faire condamner Naboth 

Réunissez les gens de la ville. Publiez un jeûne ; placez Naboth à la tête du peuple, mettez en face de lui deux méchants hommes qui déposeront ainsi contre lui ; Ils l’accuseront en disant ; Tu as maudit Dieu et le roi !

Ils ont agi comme Jézabel le  leur avait demandé. Animée  de méchanceté et d'un esprit de destruction, elle  fit lapider celui qui par fidélité à son héritage refusait de lui céder. Elle voulait  qu’il meurt ! Elle est arrivée à ses fins, tout cela pour prendre possession de la vigne.

 C‘était vraiment une mégère, une dissimulatrice, qui agissait pour le roi Achab son mari, elle a réussie à monter la tête aux gens de la ville, les magistrats et les anciens, elle avait une influence sur tous ces hommes qu' elle a entraînés à commettre le meurtre.

Après que Naboth fut lapidé, et que les notables de la ville lui rendirent compte de leur infâme besogne, elle alla vite retrouver son mari  et elle lui dit : "Tu peux désormais te l’approprier cette vigne qu’il a refusé de te vendre , car il est mort ".

Achab, entendant que Naboth était mort, se leva pour descendre à la vigne de Naboth de Jizreel, afin d’en prendre possession.

Le jugement de Dieu

Alors la parole de l’Éternel fut adressée à Elie, le Thischbite, en ces mots:
Lève-toi, descends au-devant d’Achab, roi d’Israël à Samarie; le voilà dans la vigne de Naboth, où il est descendu pour en prendre possession.
Tu lui diras: Ainsi parle l’Éternel: N’es-tu pas un assassin et un voleur? Et tu lui diras: Ainsi parle l’Éternel: Au lieu même où les chiens ont léché le sang de Naboth, les chiens lécheront aussi ton propre sang.
Achab dit à Elie: M’as-tu trouvé, mon ennemi? Et il répondit: Je t’ai trouvé, parce que tu t’es vendu pour faire ce qui est mal aux yeux de l’Éternel.
Voici, je vais faire venir le malheur sur toi; je te balaierai, j’exterminerai quiconque appartient à Achab, celui qui est esclave et celui qui est libre en Israël, et je rendrai ta maison semblable à la maison de Jéroboam, fils de Nebath, et à la maison de Baescha, fils d’Achija, parce que tu m’as irrité et que tu as fait pécher Israël.
L’Éternel parle aussi sur Jézabel, et il dit: Les chiens mangeront Jézabel près du rempart de Jizreel.
Celui de la maison d’Achab qui mourra dans la ville sera mangé par les chiens, et celui qui mourra dans les champs sera mangé par les oiseaux du ciel.

Le Seigneur a adressé ce message terrible à Achab. Car l’Éternel Dieu est juste. De son trône de gloire il a les regards qui parcourent la terre et le comportement de ce couple ne lui a pas échappé.

Contre Jézabel la sentence est aussi terrible : Les chiens mangeront Jézabel près du rempart de Jizreel.

Le jugement de Dieu s'accomplit à la lettre :

Contre Achab, lors d'un combat contre les Syriens :

Alors un homme tira de son arc au hasard, et frappa le roi d’Israël au défaut de la cuirasse. Le roi dit à celui qui dirigeait son char: Tourne, et fais-moi sortir du champ de bataille, car je suis blessé.
Le combat devint acharné ce jour-là. Le roi fut retenu dans son char en face des Syriens, et il mourut le soir. Le sang de la blessure coula dans l’intérieur du char.
Au coucher du soleil, on cria par tout le camp: Chacun à sa ville et chacun dans son pays!
Ainsi mourut le roi, qui fut ramené à Samarie; et on enterra le roi à Samarie.
Lorsqu’on lava le char à l’étang de Samarie, les chiens léchèrent le sang d’Achab, et les prostituées s’y baignèrent, selon la parole que l’Éternel avait prononcée. 2 Rois 22:34-38

Contre Jézabel :

Jéhu entra dans Jizreel. Jézabel, l’ayant appris, mit du fard à ses yeux, se para la tête, et regarda par la fenêtre.
Comme Jéhu franchissait la porte, elle dit: Est-ce la paix, nouveau Zimri, assassin de son maître?
Il leva le visage vers la fenêtre, et dit: Qui est pour moi? Qui? Et deux ou trois eunuques le regardèrent en s’approchant de la fenêtre.
Il dit: Jetez-la en bas! Ils la jetèrent, et il rejaillit de son sang sur la muraille et sur les chevaux. Jéhu la foula aux pieds; puis il entra, mangea et but, et il dit: Allez voir cette maudite, et enterrez-la, car elle est fille de roi.
Ils allèrent pour l’enterrer; mais ils ne trouvèrent d’elle que le crâne, les pieds et les paumes des mains.
Ils retournèrent l’annoncer à Jéhu, qui dit: C’est ce qu’avait déclaré l’Éternel par son serviteur Elie, le Thischbite, en disant: Les chiens mangeront la chair de Jézabel dans le champ de Jizreel; et le cadavre de Jézabel sera comme du fumier sur la face des champs, dans le champ de Jizreel, de sorte qu’on ne pourra dire: C’est Jézabel. 2 Rois 9:30-37

Les nouvelles Jézabel

Nous avons pu comprendre par cette histoire comment agit la force de la séduction. Mais cela ne concerne pas seulement cette Jézabel, femme d'Achab.

Dans le monde comme dans les églises il y a de nombreuses "Jézabel" qui par leur pouvoir de séduction entraînent au mal beaucoup de personnes.

Nous savons comment Ève a entrainé Adam à la désobéissance, et aussi comment une autre Jézabel séduisait les serviteurs de Dieu dans l'église de Thyatire :

Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu laisses la femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigner et séduire mes serviteurs, pour qu’ils se livrent à l’impudicité et qu’ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles. Apocalypse 2:20

Il n'échappe à personne que par nature la femme exerce, aujourd'hui plus que jamais, une influence certaine dans la société, soit en bien, soit en mal .

Soyons pour notre entourage, des épouses, des mères, des femmes qui par leur influence spirituelle et bonne, contribuent à produire tous les bons fruits du royaume de Dieu. 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/