LÉVITIQUE 02 : 1 À 16 *** + LEVITICUS 02 : 1 à 16 NOTES TO JOHN MACARTHUR

04/09/2015 08:31

LÉVITIQUE 02 : 1 À 16 *** +

1 ¶  Lorsque quelqu’un fera à l’Éternel une offrande en don, son offrande sera de fleur de farine ; il versera de l’huile dessus, et il y ajoutera de l’encens.

huile. L’onction désigne généralement l’onction des hommes par Dieu. Ici, elle est appliquée à la préparation d’un sacrifice saint, mis à part pour l’Éternel comme souvenir.

encens. Composé de résine épicée odoriférante (cf. #Ex 30:34).

2:1-3

fleur de farine. Dans cette première forme d’offrande végétale, la qualité de pureté de la fleur de farine non cuite égalait celle de l’animal « sans défaut ». Une partie de cette offrande revenait aux sacrificateurs (v. #Lé 2:3). Comme la libation, l’offrande de fleur de farine accompagnait les sacrifices d’animaux (cf. #No 28:1-15).

2:1-16 Voir les instructions relatives aux sacrificateurs en #Lé 6:7-16. L’offrande végétale était synonyme d’hommage et de reconnaissance à Dieu, étant volontaire et offerte en même temps que l’holocauste et la libation lors des sacrifices prescrits (cf. #No 28:1-15). Elle prenait la forme de:

1° fleur de farine non cuite (vv. #Lé 2:1-3),

2° fleur de farine cuite (vv. #Lé 2:4-13) ou

3° prémices de la récolte (des épis rôtis, vv. 14-16).

Des cinq sacrifices prescrits, c’était le seul sans animaux. Il y avait donc place pour l’offrande de produits de la terre (comme dans le cas de Caïn dans #Ge 4).

2  Il l’apportera aux sacrificateurs, fils d’Aaron ; le sacrificateur prendra une poignée de cette fleur de farine, arrosée d’huile, avec tout l’encens, et il brûlera cela sur l’autel comme souvenir. C’est une offrande d’une agréable odeur à l’Éternel.

une poignée. Contrairement au cas de l’animal, qui était entièrement brûlé (#Lé 1:9), seule une portion représentative de fleur de farine, le « souvenir », était offerte à l’Éternel.

agréable odeur. L’odeur de la viande brûlée était synonyme d’obéissance, et cela plaisait à l’Éternel. Ce rituel coûteux indiquait que le suppliant était conscient de la colère de Dieu contre le péché commis (cf. #Lé 1:13, #Lé 1:17), mais c’était la repentance qui rendait le sacrifice acceptable. L’attitude du cœur était bien plus significative que le sacrifice en lui-même (cf. #Ge 8:21 ; #1S 15: 22). C’était le premier des trois sacrifices volontaires offerts pour plaire à l’Éternel; cf. l’offrande végétale (#Lé 2:2) et le sacrifice d’actions de grâces (#Lé 3:5).

3  Ce qui restera de l’offrande sera pour Aaron et pour ses fils ; c’est une chose très sainte parmi les offrandes consumées par le feu devant l’Éternel.

pour Aaron et pour ses fils. Contrairement à l’holocauste (cf. #Lé 1:9, #Lé 1:13, #Lé 1:17), cette offrande était source d’approvisionnement pour les sacrificateurs.

très sainte. Elle n’était pas limitée à Dieu seul, comme l’holocauste, ni mangée en partie par l’adorateur, comme le sacrifice d’actions de grâces. Seul le sacrificateur pouvait manger la portion non consumée (voir #Lé 7:9). Le sacrifice d’expiation (#Lé 6:18) et le sacrifice de culpabilité (#Lé 6:10 ; #Lé 7:1) sont aussi appelés « très saints ».

4  Si tu fais une offrande de ce qui est cuit au four, qu’on se serve de fleur de farine, et que ce soient des gâteaux sans levain pétris à l’huile et des galettes sans levain arrosées d’huile.

gâteaux sans levain. La présentation du levain comme symbole de la présence du péché reste valable, au-delà du contexte de la Pâque, jusque dans le N.T. (cf. #Mt 16: 6 ; #1Co 5:6-7).

arrosées d’huile. L’onction désigne généralement l’onction des hommes par Dieu. Ici, elle est appliquée à la préparation d’un sacrifice saint, mis à part pour l’Éternel comme souvenir.

2:4-13 Dans la deuxième forme d’offrande végétale, la fleur de farine était cuite au four (v. #Lé 2:4), à la poêle (vv. #Lé 2:5-6) ou sur le gril (vv. #Lé 2:7-10). Les vv. #Lé 2:11-13 donnent des détails sur la préparation.

5  Si ton offrande est un gâteau cuit à la poêle, il sera de fleur de farine pétrie à l’huile, sans levain.

6  Tu le rompras en morceaux, et tu verseras de l’huile dessus ; c’est une offrande.

7  Si ton offrande est un gâteau cuit sur le gril, il sera fait de fleur de farine pétrie à l’huile.

8  Tu apporteras l’offrande qui sera faite à l’Éternel avec ces choses-là ; elle sera remise au sacrificateur, qui la présentera sur l’autel.

9  Le sacrificateur en prélèvera ce qui doit être offert comme souvenir, et le brûlera sur l’autel. C’est une offrande d’une agréable odeur à l’Éternel.

10  Ce qui restera de l’offrande sera pour Aaron et pour ses fils ; c’est une chose très sainte parmi les offrandes consumées par le feu devant l’Éternel.

11 ¶  Aucune des offrandes que vous présenterez à l’Éternel ne sera faite avec du levain ; car vous ne brûlerez rien qui contienne du levain ou du miel parmi les offrandes consumées par le feu devant l’Éternel.

Cette ordonnance s’applique aux offrandes des vv. 4-10 qui devaient toutes être brûlées sur l’autel.

rien qui contienne du levain ou du miel. La levure et le miel étaient tous deux comestibles, mais ils ne devaient jamais être utilisés avec une offrande de fleur de farine, car ils pouvaient tous deux entraîner la fermentation, symbole de péché.

12  Vous pourrez en offrir à l’Éternel comme offrande des prémices ; mais il n’en sera point présenté sur l’autel comme offrande d’une agréable odeur.

Cela s’applique à l’offrande des vv. 14-16, qui ne devait pas être brûlée sur l’autel mais plutôt rôtie par l’adorateur (v. #Lé 2:14) avant d’aller au tabernacle.

13  Tu mettras du sel sur toutes tes offrandes ; tu ne laisseras point ton offrande manquer de sel, signe de l’alliance de ton Dieu ; sur toutes tes offrandes tu mettras du sel.

 

sel, signe de l’alliance. Le sel était ajouté à toutes les offrandes (vv. #Lé 2:4-10, #Lé 2:14-16) puisqu’il symbolisait la permanence ou la loyauté envers l’alliance.

14  Si tu fais à l’Éternel une offrande des prémices, tu présenteras des épis nouveaux, rôtis au feu et broyés, comme offrande de tes prémices.

prémices. Elles étaient offertes lors de la fête des prémices (#Lé 23:9-14) et de la Pentecôte (#Lé 23:15-22).

15  Tu verseras de l’huile dessus, et tu y ajouteras de l’encens ; c’est une offrande.

encens. Composé de résine épicée odoriférante (cf. #Ex 30:34).

16  Le sacrificateur brûlera comme souvenir une portion des épis broyés et de l’huile, avec tout l’encens. C’est une offrande consumée par le feu devant l’Éternel.
 

 

C

 

1 ¶ And when any will to the Lord an offering, his offering shall be of fine flour; he shall pour oil on it, and there put frankincense.

oil. The anointing generally refers to the anointing of men by God. Here it is applied to the preparation of a holy sacrifice, set apart for the Lord as a souvenir.

incense. Composed of spicy fragrant resin (cf. #Ex 30:34).

2: 1-3

flour. In this first form of vegetable offering, the quality of purity of uncooked flour equaled that of the animal "flawless". Part of this offering was for the priests (v # Lev. 2: 3). As the libation, the flour offering accompanied the animal sacrifices (cf. #No 28: 1-15).

2: 1-16 See the instructions for priests in Lev # 6: 7-16. The vegetable offering was synonymous with honor and gratitude to God, being voluntary and offered in conjunction with the holocaust and libations at the prescribed sacrifices (cf. #No 28: 1-15). It took the form of:

1 unbaked flour (Lev # 2 vv. 1-3)

2. cooked flour (vv # Lev. 2: 4-13) or

3. firstfruits of the harvest (roasted corn, vv. 14-16).

Of the five prescribed sacrifices was the only one without animals. So there was room for the offering of products of the land (as in the case of Cain in #Ge 4).

2 He shall bring it to the priests, Aaron's son; the priest shall take a handful of the fine flour sprinkled with oil, and all the frankincense, and burn it on the altar as a souvenir. It is an offering of a sweet savor unto the LORD.

a handful. Unlike the case of the animal, which was burned (# Lev 1: 9), only a representative portion of fine flour, the "memory", was offered to the Lord.

pleasant smell. The smell of burning meat was synonymous with obedience, and it pleased the Lord. This expensive ritual indicated that the petitioner was aware of the wrath of God against sin committed (cf. Lev 1:13 #, # Lev 1:17), but it was repentance that made him acceptable sacrifice. The attitude of the heart was more significant than the sacrifice itself (cf. #Ge 8:21; # 1S 15: 22). It was the first of three voluntary sacrifices to please the Lord; cf. vegetable offering (Lev # 2: 2) and the sacrifice of thanksgiving (Lev # 3: 5).

3 And the remnant of the offering will be for Aaron and his son; it is most holy of the offerings by fire to the LORD.

for Aaron and his son. Unlike the Holocaust (see # Lev 1: 9, 1:13 Lev #, # Lev 1:17), this offering was a source of supply for the priests.

Blessed. It was not limited to God alone, as the Holocaust or eaten in part by the worshiper, as the sacrifice of thanksgiving. Only the priest could eat the portion not consumed (see Lev # 7: 9). The sin offering (Lev 6:18 #) and the guilt offering (Lev 6:10 #; # Lev 7: 1) are also called "most holy."

4 If you make an offering of what is baked, which makes use of fine flour, and that it be of unleavened cakes mixed with oil, or unleavened wafers anointed with oil.

unleavened cakes. The presentation of the leaven as a symbol of the presence of sin remains valid beyond the context of the Passover, even in the NT (cf. #Mt 16: 6; 1 Cor # 5: 6-7).

anointed with oil. The anointing generally refers to the anointing of men by God. Here it is applied to the preparation of a holy sacrifice, set apart for the Lord as a souvenir.

2: 4-13 In the second form of vegetable offering, fine flour was baked (v # Lev. 2: 4), to the pan (vv # Lev. 2: 5-6) or on the grill (. # vv Lev 2: 7-10). Vv. # Lev 2: 11-13 give details of the preparation.

5 If your offering is a cake baked in a pan, it shall be of fine flour mixed with oil, unleavened.

6 Thou shalt in pieces, and pour oil on it; it is an offering.

7 If your offering is a cake baked on the grill, will be made of fine flour mixed with oil.

8 You shall bring the offering that is made to the Lord with these things; it will be presented to the priest, who will present on the altar.

9 The priest will charge what should be offering a memorial, and burn it on the altar. It is an offering of a sweet savor unto the LORD.

10 But the remainder of the offering will be for Aaron and his son; it is most holy of the offerings by fire to the LORD.

11 ¶ None of you shall bring offerings to the LORD shall be made with leaven; because you burn no leaven, nor any honey in any offering made by fire unto the LORD.

This ordinance applies to offerings of vv. 4-10 who were all be burned on the altar.

no leaven or honey. Yeast and honey were both edible, but they were never to be used with a flour offering, for they could both cause fermentation, sin symbol.

12 You shall offer to the LORD an offering of the first fruits; but it will be developed as presented on the altar for a sweet odor.

This applies to the offering of vv. 14-16, which was not to be burned on the altar but roasted by the worshiper (v. # Lev 2:14) before going to the tabernacle.

13 You shall put salt on all your offerings; neither shalt thou suffer thy gift miss the salt of the covenant of thy God; with all thine offerings thou shalt offer salt.

 

the salt of the covenant. Salt was added to all offerings (vv # Lev. 2: 4-10, # Lev 2: 14-16) because it symbolized the permanence or loyalty to the alliance.

14 If you get to the LORD an offering of the firstfruits, you shall offer new ears, roasted and ground fire, as an offering of your first fruits.

firstfruits. They were offered during the festival of the first fruits (# Lev 23: 9-14) and Pentecost (# Lev 23: 15-22).

15 You pour oil on it, and there you will add incense; it is an offering.

incense. Composed of spicy fragrant resin (cf. #Ex 30:34).

16 The priest shall burn the memorial portion of the crushed corn and oil, and all the frankincense. It is an offering made by fire unto the LORD.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/