LÉVITIQUE 08 : 1 À 36 *** + LEVITICUS 08 : 1 à 36 NOTES TO JOHN MACARTHUR

16/09/2015 16:38

LÉVITIQUE 08 : 1 À 36 *** +

1 ¶  L’Éternel parla à Moïse, et dit:

8:1-36 Aaron et ses fils furent consacrés avant d’entrer en fonction. Leur consécration avait été ordonnée depuis longtemps, mais elle est décrite ici avec tous les détails rituels, puisqu’elle intervint après la construction du tabernacle et la prescription des divers sacrifices.

8:1-10:20 Les débuts du sacerdoce d’Aaron sont racontés dans cette section. Avant cela, les patriarches (#Ge 4:3-4) et les pères (#Job 1:5) offraient des sacrifices à Dieu, mais avec Aaron, l’Éternel introduisit officiellement la fonction sacerdotale.

2  Prends Aaron et ses fils avec lui, les vêtements, l’huile d’onction, le taureau expiatoire, les deux béliers et la corbeille de pains sans levain ;

les vêtements. Cette introduction sur le passage relatif aux vêtements sacerdotaux d’Aaron, où les répétitions ne manquent pas, souligne l’importance du rôle du souverain sacrificateur dans la vie religieuse de la nation. Les quatre fils d’Aaron faisaient partie du sacerdoce ainsi instauré. Le texte hébreu les groupe par deux. Nadab et Abihu moururent à cause de leur non-respect des instructions divines (#Lé 10:1-2). Aaron et ses descendants, ainsi que la tribu de Lévi, furent choisis par Dieu pour être les sacrificateurs d’Israël; ils ne se désignèrent pas eux-mêmes pour cette fonction. La loi définit clairement leurs tâches en rapport avec le culte et les sacrifices dans le tabernacle, aussi bien en ce qui concerne le culte individuel que la relation de la nation avec Dieu.

l’huile d’onction. On utilisait de l’huile pour l’onction rituelle (#Lé 8:12, #Lé 8:30).

taureau expiatoire. Les sacrifices d’expiation (#Lé 4:1-5:13) et de culpabilité (#Lé 5:14-6:7) différaient des trois autres en ce que les premiers étaient volontaires, tandis que ceux-ci étaient obligatoires. La différence entre eux deux résidait dans le fait que le premier renvoyait à une faute où la restitution n’était pas possible, alors qu’elle était possible avec le second.

Voir les instructions relatives aux sacrificateurs en #Lé 6:17-23. Le sacrifice d’expiation couvrait les péchés commis par ignorance dans les cas où une restitution était impossible. C’était un sacrifice obligatoire, tout comme le sacrifice de culpabilité (#Lé 5:14-6:7). Certains péchés involontaires de commission (#Lé 4:1-35) et des péchés involontaires d’omission (#Lé 5:1-13) sont énumérés. #Lé 4:1-35 présente les différentes catégories de personnes pouvant commettre ces péchés:

1° le souverain sacrificateur (vv. #Lé 4:3-12);

2° l’assemblée (vv. #Lé 4:13-21);

3° un chef (vv. #Lé 4:22-26);

4° un individu (vv. #Lé 4:27-35).

Dans #Lé 5:1-13, il est question de ce qui était sacrifié:

1° brebis/chèvre (vv. #Lé 4:1-6);

2° oiseau (vv. #Lé 4:7-10);

3° farine (vv. #Lé 4:11-13).

3  et convoque toute l’assemblée à l’entrée de la tente d’assignation.

4  Moïse fit ce que l’Éternel lui avait ordonné ; et l’assemblée se réunit à l’entrée de la tente d’assignation.

5  Moïse dit à l’assemblée : Voici ce que l’Éternel a ordonné de faire.

6  Moïse fit approcher Aaron et ses fils, et il les lava avec de l’eau.

7  Il mit à Aaron la tunique, il le ceignit de la ceinture, il le revêtit de la robe, et il plaça sur lui l’éphod, qu’il serra avec la ceinture de l’éphod dont il le revêtit.

8  Il lui mit le pectoral, et il joignit au pectoral l’urim et le thummim.

l’urim et le thummim. Deux objets placés dans le pectoral du sacrificateur et par l’intermédiaire desquels Dieu faisait parfois connaître sa décision au peuple. Ni l’origine étymologique de ces deux termes ni la nature matérielle des objets qu’ils désignent ne peuvent être établies avec certitude. Il est clair, toutefois, que deux objets furent placés dans le pectoral et devinrent donc une part essentielle des insignes officiels du souverain sacrificateur. Le « jugement des enfants d’Israël » dont il est question désigne ici la capacité de prononcer un verdict ou de prendre une décision. Les passages qui emploient ces termes (#Lé 8:8 ; #No 27:21 ; #De 33:8 ; #1S 28:6 ; #Esd 2:63 ; #Né 7:65) et ceux qui rapportent des demandes adressées au Seigneur en présence d’un souverain sacrificateur portant l’éphod (#Jos 9:14 ; #Jug 1:1-2 ; #Jug 20: 18 ; #1S 10:22 ; #1S 23: 2, #1S 23: 4, #1S 23:10-12 ; #1Ch 10:14) permettent de conclure:

1° que ces deux objets représentaient le droit qu’avait le souverain sacrificateur de rechercher la volonté de Dieu à la place du chef officiel, qui ne pouvait pas s’approcher personnellement de Dieu, contrairement à Moïse, mais devait passer par la structure sacerdotale instaurée par Dieu;

2° que la révélation reçue ensuite donnait une direction précise par rapport à un problème ou à une crise et dépassait la forme d’un tirage au sort sacré fournissant un simple « oui » ou « non ».

9  Il posa la tiare sur sa tête, et il plaça sur le devant de la tiare la lame d’or, diadème sacré, comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse.

10  Moïse prit l’huile d’onction, il oignit le sanctuaire et toutes les choses qui y étaient, et le sanctifia.

11  Il en fit sept fois l’aspersion sur l’autel, et il oignit l’autel et tous ses ustensiles, et la cuve avec sa base, afin de les sanctifier.

sept fois. Le nombre de la plénitude ou de la perfection, qui signalait la nature du pardon divin (#Ps 103:12).

12  Il répandit de l’huile d’onction sur la tête d’Aaron, et l’oignit, afin de la sanctifier.

de le sanctifier. Ce geste servait à distinguer Aaron à la fois de la communauté en tant que sacrificateur consacré à Dieu et des autres sacrificateurs en tant que souverain sacrificateur.

13  Moïse fit aussi approcher les fils d’Aaron ; il les revêtit de tuniques, les ceignit de ceintures, et leur attacha des bonnets, comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse.

14 ¶  Il fit approcher le taureau expiatoire, et Aaron et ses fils posèrent leurs mains sur la tête du taureau expiatoire.

15  Moïse l’égorgea, prit du sang, et en mit avec son doigt sur les cornes de l’autel tout autour, et purifia l’autel ; il répandit le sang au pied de l’autel, et le sanctifia pour y faire l’expiation.

16  Il prit toute la graisse qui couvre les entrailles, le grand lobe du foie, et les deux rognons avec leur graisse, et il brûla cela sur l’autel.

17  Mais il brûla au feu hors du camp le taureau, sa peau, sa chair et ses excréments, comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse.

excréments. Le terme hébreu peut aussi désigner, de manière plus large, les abats, les organes internes majeurs d’un animal.

18  Il fit approcher le bélier de l’holocauste, et Aaron et ses fils posèrent leurs mains sur la tête du bélier.

19  Moïse l’égorgea, et répandit le sang sur l’autel tout autour.

20  Il coupa le bélier par morceaux, et il brûla la tête, les morceaux et la graisse.

21  Il lava avec de l’eau les entrailles et les jambes, et il brûla tout le bélier sur l’autel : ce fut l’holocauste, ce fut un sacrifice consumé par le feu, d’une agréable odeur à l’Éternel, comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse.

22  Il fit approcher l’autre bélier, le bélier de consécration, et Aaron et ses fils posèrent leurs mains sur la tête du bélier.

23  Moïse égorgea le bélier, prit de son sang, et en mit sur le lobe de l’oreille droite d’Aaron, sur le pouce de sa main droite et sur le gros orteil de son pied droit.

8:23-24

oreille droite …  main droite …  pied droit. Ces parties représentaient l’ensemble; Aaron et ses fils furent consacrés pour écouter la parole sainte de Dieu, pour accomplir ses tâches saintes et pour avoir une conduite sainte.

24  Il fit approcher les fils d’Aaron, mit du sang sur le lobe de leur oreille droite, sur le pouce de leur main droite et sur le gros orteil de leur pied droit, et il répandit le sang sur l’autel tout autour.

25  Il prit la graisse, la queue, toute la graisse qui couvre les entrailles, le grand lobe du foie, les deux rognons avec leur graisse, et l’épaule droite ;

26  il prit aussi dans la corbeille de pains sans levain, placée devant l’Éternel, un gâteau sans levain, un gâteau de pain à l’huile et une galette, et il les posa sur les graisses et sur l’épaule droite.

27  Il mit toutes ces choses sur les mains d’Aaron et sur les mains de ses fils, et il les agita de côté et d’autre devant l’Éternel.

28  Puis Moïse les ôta de leurs mains, et il les brûla sur l’autel, par-dessus l’holocauste : ce fut le sacrifice de consécration, ce fut un sacrifice consumé par le feu, d’une agréable odeur à l’Éternel.

29  Moïse prit la poitrine du bélier de consécration, et il l’agita de côté et d’autre devant l’Éternel : ce fut la portion de Moïse, comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse.

l’agita. Il s’agissait de gestes rituels de présentation, d’actes symboliques indiquant que l’offrande était pour l’Éternel. Selon la tradition juive, on agitait généralement le pain (#Ex 29:23-24), la viande (#Ex 29:22-24), l’or (#Ex 38:24), l’huile (#Lé 14: 12) et la farine (#Lé 23: 11) dans un mouvement horizontal. Les offrandes par élévation étaient moins nombreuses (voir #Ex 29:27-28 et #De 12: 6, #De 12: 11, #De 12: 17) et étaient présentées dans un mouvement vertical (#Lé 10:15). #Lé 9:21 fait allusion aux deux comme à une offrande agitée.

30  Moïse prit de l’huile d’onction et du sang qui était sur l’autel ; il en fit l’aspersion sur Aaron et sur ses vêtements, sur les fils d’Aaron et sur leurs vêtements ; et il sanctifia Aaron et ses vêtements, les fils d’Aaron et leurs vêtements avec lui.

31 ¶  Moïse dit à Aaron et à ses fils: Faites cuire la chair à l’entrée de la tente d’assignation ; c’est là que vous la mangerez, avec le pain qui est dans la corbeille de consécration, comme je l’ai ordonné, en disant : Aaron et ses fils la mangeront.

32  Vous brûlerez dans le feu ce qui restera de la chair et du pain.

33  Pendant sept jours, vous ne sortirez point de l’entrée de la tente d’assignation, jusqu’à ce que les jours de votre consécration soient accomplis ; car sept jours seront employés à vous consacrer.

34  Ce qui s’est fait aujourd’hui, l’Éternel a ordonné de le faire comme expiation pour vous.

35  Vous resterez donc sept jours à l’entrée de la tente d’assignation, jour et nuit, et vous observerez les commandements de l’Éternel, afin que vous ne mouriez pas ; car c’est là ce qui m’a été ordonné.

observerez les commandements de l’Éternel. Aaron et ses fils devaient faire exactement ce que l’Éternel avait ordonné à Moïse. Toute désobéissance serait punie de mort.

36  Aaron et ses fils firent toutes les choses que l’Éternel avait ordonnées par Moïse.
 

 

LEVITICUS 08 : 1 à 36 NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

¶ 1 The Lord spoke to Moses, saying:

8: 1-36 Aaron and his son were consecrated before taking office. Their consecration was ordered long ago, but it is described here with all the rituals details, since it intervened after the construction of the tabernacle and the prescription of the various sacrifices.

8: 1-10: 20 The beginnings of the priesthood of Aaron are recounted in this section. Before that, the patriarchs (#Ge 4: 3-4) and fathers (#Job 1: 5) offered sacrifices to God, but with Aaron Jehovah officially introduced the sacerdotal function.

2 Take Aaron and his son with him, the clothes, the anointing oil, the bullock, and two rams, and the basket of unleavened bread;

clothes. This introduction of the passage on Aaron's vestments, where rehearsals are not lacking, underlines the important role of the priest in the religious life of the nation. The four son Aaron were among the priesthood thus established. The Hebrew text of the group in half. Nadab and Abihu died because of their failure to comply with God's instructions (# Lev 10: 1-2). Aaron and his descendants, and the tribe of Levi were chosen by God to be the priests of Israel; they do not désignèrent themselves to this function. The law clearly defines their duties in connection with worship and sacrifices in the tabernacle, both as regards individual worship the nation's relationship with God.

the anointing oil. We used the oil for anointing ritual (Lev 8:12 #, # Lev 8:30).

bullock. The sacrifices of atonement (Lev # 4: 1-5: 13) and guilt (Lev # 5: 14-6: 7) differed from the other three in that first were voluntary, while they were mandatory. The difference between them was the fact that the first referred to a fault where restitution was not possible, as it was possible with the second.

See the instructions for priests in Lev # 6: 17-23. The sin offering covered the sins of ignorance in cases where restitution was impossible. It was an obligatory sacrifice, like the guilt offering (Lev # 5: 14-6: 7). Some involuntary sins of commission (# Lev 4: 1-35) and involuntary sins of omission (Lev # 5: 1-13) are listed. Lev # 4: 1-35 shows the different categories of people who can commit these sins:

1 the high priest (vv # Lev. 4: 3-12);

2nd meeting (vv # Lev. 4: 13-21);

3 ° a head (vv # Lev. 4: 22-26);

4. an individual (vv # Lev. 4: 27-35).

In Lev # 5: 1-13, discussed what was sacrificed:

1 sheep / goat (vv # Lev. 4: 1-6);

2 bird (Lev # vv. 4: 7-10);

3. Flour (vv # Lev. 4: 11-13).

3 and assemble all the congregation at the entrance of the tent of meeting.

4 And Moses did as the LORD commanded him; and the congregation was assembled at the entrance of the tent of meeting.

5 Moses said to the congregation, This is what the LORD commanded to make.

6 Moses brought Aaron and his son, and washed them with water.

7 He put the tunic on Aaron, he girded him with the girdle, and clothed him with the robe, and put the ephod on him, he shook with the belt of the ephod which he clothed.

8 He put the breastplate, and he joined the pectoral the Urim and Thummim.

the Urim and Thummim. Two objects in the breastplate of the high priest and through which God sometimes made his decision known to the people. Neither the etymology of these terms or material nature of the objects they designate can not be established with certainty. It is clear, however, that two objects were placed in the pectoral and thus became an essential part of the official insignia of the high priest. The "judgment of the children of Israel" referred to here means the ability of a verdict or a decision. The passages that use these terms (# Lev 8: 8; 27:21 #No; # of 33: 8; # 1S 28: 6; 2:63 #Esd; # Born 7:65) and those who report requests the Lord in the presence of a priest carrying the ephod (#Jos 9:14; #Jug 1: 1-2; #Jug 20: 18; 10:22 # 1S, 1S # 23: 2, 23 # 1S: 4, # 1S 23: 10-12; # 1Ch 10:14) lead to the conclusion:

1. that the two objects were the right which the high priest to seek God's will instead of the official leader, who could not approach God personally, unlike Moses, but had to go through the priestly structure established by God;

2. That the revelation received then gave a precise direction to a problem or crisis and exceeded the form of a random fate sacred providing a simple "yes" or "no."

9 He put the turban on his head, and placed on the front of the turban the golden plate, the holy crown, as the LORD commanded Moses.

10 Moses took the anointing oil, and anointed the tabernacle and all that was therein, and sanctified.

11 He made seven times sprinkle upon the altar and anointed the altar and all its utensils, and the laver and its base, to sanctify them.

seven times. The number of fullness or perfection, which indicated the nature of divine forgiveness (#PS 103: 12).

12 And he poured of the anointing oil on Aaron's head and anointed him, to sanctify him.

to sanctify. This gesture served to distinguish Aaron both the community as a priest consecrated to God and the other priests as priest.

13 And Moses brought near the son of Aaron; clothed them with tunics, and girded belts and tied their caps, as the LORD commanded Moses.

14 ¶ And he brought the bullock, and Aaron and his son laid their hands upon the head of the bullock.

15 Moses slaughtered it and took the blood, and put it with his finger on the horns of the altar round about, and purified the altar, he poured the blood at the foot of the altar, and sanctified it to make atonement.

16 He took all the fat that covers the entrails, the lobe of the liver, and the two kidneys and their fat, and burned it on the altar.

17 But he burnt with fire outside the camp the bull, its skin, its flesh, and its dung, as the LORD commanded Moses.

excrement. The Hebrew word can also mean, more broadly, offal, major internal organs of an animal.

18 And he brought the ram for the burnt offering, and Aaron and his son laid their hands on the head of the ram.

19 Moses slaughtered it and sprinkled the blood on the altar all around.

20 He cut the ram into pieces and burned the head, the pieces and the fat.

21 He washed with water entrails and legs, and burned the whole ram on the altar: it was the Holocaust, it was an offering made by fire, an aroma pleasing to the LORD, as the LORD commanded Moses.

22 And he brought the other ram, the ram of consecration, and Aaron and his son laid their hands on the head of the ram.

23 Moses slaughtered the ram and took some of the blood and put it upon the tip of Aaron's right ear, on the thumb of his right hand and on the big toe of his right foot.

8: 23-24

right ear ... ... right hand right foot. These parties represent the whole; Aaron and his son were devoted to listen to the Holy Word of God to accomplish his holy tasks and for holy behavior.

24 And he brought the son of Aaron, put blood on the tip of their right ear, on the thumb of their right hand and on the big toes of their right feet, and sprinkled the blood on the altar.

25 He took the fat tail, all the fat that covers the entrails, the lobe of the liver, the two kidneys and their fat, and the right shoulder;

26 he also took the basket of unleavened bread that is before Jehovah one unleavened cake, a loaf cake with oil and one wafer, and put them on the fat and on the right shoulder.

27 He put all these in the hands of Aaron and on the hands of his son, and he waved to and fro before the Lord.

28 Then Moses took them from their hands, and burnt them on the altar upon the burnt offering: they were a consecration of sacrifice, it was an offering made by fire for a sweet smell to the Lord .

29 Moses took the breast of the ram of consecration, and he waved for a wave offering before the LORD; it was Moses' part, as the LORD commanded Moses.

waved. This was presentation ritual gestures, symbolic acts indicating that the offering was for the Lord. According to Jewish tradition, it is generally waved bread (#Ex 29: 23-24), meat (#Ex 29: 22-24), gold (#Ex 38:24), oil (Lev 14 # : 12) and flour (# 23: 11) in a horizontal motion. The heave offerings were fewer (see #Ex 29: # of 27-28 and 12: 6, # of 12: 11 # of 12: 17) and were presented in a vertical motion (# Lev 10:15). # Lev 9:21 refers to both as a wave offering.

30 Moses took of the anointing oil and the blood that was on the altar; he sprinkled both Aaron and his clothes, the son of Aaron and on their clothes; and sanctified Aaron and his garments, the son of Aaron and their garments with him.

31 ¶ And Moses said to Aaron and his son, Boil the flesh at the door of the tent of meeting; this is where you eat it and the bread that is in the basket of consecration, as I commanded, saying, Aaron and his son eat it.

32 You will burn in the fire which remains of the flesh and bread.

33 Seven days you shall not go out from the entrance of the Tent of Meeting, until the days of your consecration be fulfilled; for seven days shall he consecrate you.

34 What has been done today, the LORD has commanded to do atonement for you.

35 So you stay seven days at the entrance of the tent of meeting day and night, and keep the commandments of the LORD, that ye die not; for that is what I am commanded.

keep the commandments of the Lord. Aaron and his son had to do exactly what the Lord had commanded Moses. Any disobedience would be punished by death.

36 Aaron and his son did all the things that the LORD commanded Moses.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/