LÉVITIQUE 10 : 1 À 20 *** + LEVITICUS 10 : 1 à 20 NOTES TO JOHN MACARTHUR

20/09/2015 10:06

LÉVITIQUE 10 : 1 À 20 *** +

1 ¶  Les fils d’Aaron, Nadab et Abihu, prirent chacun un brasier, y mirent du feu, et posèrent du parfum dessus ; ils apportèrent devant l’Éternel du feu étranger, ce qu’il ne leur avait point ordonné.

Nadab et Abihu. Les deux fils aînés d’Aaron.

un brasier. C’était le récipient (objet aux caractéristiques inconnues) dans lequel le parfum brûlait dans le lieu saint et qui devait être utilisé uniquement à de saintes fins.

feu étranger. Bien que la nature exacte de l’infraction ne soit pas précisée, ils violèrent d’une manière ou d’une autre la prescription relative à l’offrande de parfums (cf. #Ex 30:9, #Ex 30:34-38), probablement sous l’influence de l’alcool (voir vv. 8-9). Au lieu de prendre le feu sur l’autel d’airain, ils le prirent ailleurs, commettant ainsi un acte qui, compte tenu du feu miraculeux qu’ils venaient de voir et de la fonction sacrée qui leur avait été confiée, révélait leur désinvolture, leur manque de respect et de considération pour Dieu. Une telle attitude devait être sanctionnée afin de servir d’avertissement à tous les sacrificateurs.

2  Alors le feu sortit de devant l’Éternel, et les consuma : ils moururent devant l’Éternel.

le feu sortit. Le feu divin qui avait accepté les sacrifices (#Lé 9:24) consuma les sacrificateurs infidèles. La mort d’Uzza (#2S 6:6-7) puis d’Ananias et de Saphira (#Ac 5:5, #Ac 5:10) s’inscrira dans le même registre.

3 ¶  Moïse dit à Aaron : C’est ce que l’Éternel a déclaré, lorsqu’il a dit : Je serai sanctifié par ceux qui s’approchent de moi, et je serai glorifié en présence de tout le peuple. Aaron garda le silence.

serai sanctifié …  glorifié. Nadab et Abihu avaient été coupables d’enfreindre les exigences des normes absolues de Dieu. Les sacrificateurs avaient reçu des avertissements répétés et solennels quant à la nécessité de respecter Dieu (voir #Ex 19: 22 ; #Ex 29:44).

Aaron garda le silence. Même s’il avait perdu ses deux fils, il ne se plaignit pas et se soumit au juste jugement de Dieu.

4  Et Moïse appela Mischaël et Eltsaphan, fils d’Uziel, oncle d’Aaron, et il leur dit : Approchez-vous, emportez vos frères loin du sanctuaire, hors du camp.

Mischaël et Eltsaphan. Voir #Ex 6:22 pour leur généalogie. L’ordre de Moïse évita aux sacrificateurs de se souiller en touchant des cadavres (#Lé 21: 1) et permit à toute la communauté de voir les conséquences d’un manque de respect à l’égard de la sainteté de Dieu.

hors du camp. Les restes des deux sacrificateurs qui avaient subi la colère de Dieu prirent la même direction que les cendres des animaux sacrifiés (#Lé 6:4).

5  Ils s’approchèrent, et ils les emportèrent dans leurs tuniques hors du camp, comme Moïse l’avait dit.

6  Moïse dit à Aaron, à Eléazar et à Ithamar, fils d’Aaron : Vous ne découvrirez point vos têtes, et vous ne déchirerez point vos vêtements, de peur que vous ne mouriez, et que l’Éternel ne s’irrite contre toute l’assemblée. Laissez vos frères, toute la maison d’Israël, pleurer sur l’embrasement que l’Éternel a allumé.

Eléazar …  Ithamar. Les plus jeunes fils d’Aaron. Plus tard, la lignée d’Eléazar serait désignée comme la seule lignée de souverains sacrificateurs (cf. #No 25:10-13).

       10:6-7 Cette interdiction des signes traditionnels de deuil ne s’adresserait qu’au souverain sacrificateur (voir #Lé 21:10-12). Moïse l’applique cependant aussi à Eléazar et Ithamar.

7  Vous ne sortirez point de l’entrée de la tente d’assignation, de peur que vous ne mouriez ; car l’huile de l’onction de l’Éternel est sur vous. Ils firent ce que Moïse avait dit.

8 ¶  L’Éternel parla à Aaron, et dit:

10:8-9

boiras ni vin, ni boisson enivrante. Compte tenu du contexte, cette interdiction suggère que c’était l’ivresse qui avait conduit Nadab et Abihu à commettre leur sacrilège. Cf. #Pr 23:20-35 ; #1Ti 3:3 ; #Tit 1:7.

9  Tu ne boiras ni vin, ni boisson enivrante, toi et tes fils avec toi, lorsque vous entrerez dans la tente d’assignation, de peur que vous ne mouriez : ce sera une loi perpétuelle parmi vos descendants,

10  afin que vous puissiez distinguer ce qui est saint de ce qui est profane, ce qui est impur de ce qui est pur,

11  et enseigner aux enfants d’Israël toutes les lois que l’Éternel leur a données par Moïse.

enseigner aux enfants d’Israël. Il était essentiel que l’alcool ne brouille pas l’esprit des sacrificateurs, puisqu’ils devaient enseigner la loi de Dieu à tout Israël. Ils étaient les commentateurs de l’Écriture, à côté des prophètes qui recevaient généralement la parole directement de l’Éternel. Esdras serait l’exemple suprême d’un sacrificateur louable (#Esd 7:10).

12 ¶  Moïse dit à Aaron, à Eléazar et à Ithamar, les deux fils qui restaient à Aaron : Prenez ce qui reste de l’offrande parmi les sacrifices consumés par le feu devant l’Éternel, et mangez-le sans levain près de l’autel : car c’est une chose très sainte.

13  Vous le mangerez dans un lieu saint ; c’est ton droit et le droit de tes fils sur les offrandes consumées par le feu devant l’Éternel ; car c’est là ce qui m’a été ordonné.

14  Vous mangerez aussi dans un lieu pur, toi, tes fils et tes filles avec toi, la poitrine qu’on a agitée de côté et d’autre et l’épaule qui a été présentée par élévation ; car elles vous sont données, comme ton droit et le droit de tes fils, dans les sacrifices d’actions de grâces des enfants d’Israël.

15  Ils apporteront, avec les graisses destinées à être consumées par le feu, l’épaule que l’on présente par élévation et la poitrine que l’on agite de côté et d’autre devant l’Éternel: elles seront pour toi et pour tes fils avec toi, par une loi perpétuelle, comme l’Éternel l’a ordonné.

16  Moïse chercha le bouc expiatoire ; et voici, il avait été brûlé. Alors il s’irrita contre Eléazar et Ithamar, les fils qui restaient à Aaron, et il dit:

10:16-20 Le sacrifice d’expiation n’avait pas été mangé selon la prescription de 6:19, mais totalement brûlé. Les sacrificateurs devaient manger la viande après l’aspersion du sang sur l’autel, mais au lieu de la consommer au cours d’un repas sacré, ils l’avaient brûlée hors du camp. Moïse découvrit cette transgression et, craignant un jugement supplémentaire, il somma les deux fils survivants de s’expliquer sur cette violation du devoir rituel sans s’adresser à leur père, profondément affligé par la mort de ses aînés. Aaron entendit cependant la conversation et fournit l’explication: c’étaient ses propres directives qui avaient conduit à cette infraction. Ils avaient correctement accompli le sacrifice, mais sans manger la viande parce que lui-même n’avait pas le cœur à un festin après les jugements terribles qui venaient de tomber. Il était en tort, puisque Dieu avait précisément ordonné que le sacrifice d’expiation soit mangé dans le lieu saint. La loi divine était claire, et c’était un péché que de s’en détourner. Moïse compatit cependant à la douleur d’Aaron et, après avoir éclairci ce point, ne s’attarda pas sur la question.

17  Pourquoi n’avez-vous pas mangé la victime expiatoire dans le lieu saint ? C’est une chose très sainte ; et l’Éternel vous l’a donnée, afin que vous portiez l’iniquité de l’assemblée, afin que vous fassiez pour elle l’expiation devant l’Éternel.

18  Voici, le sang de la victime n’a point été porté dans l’intérieur du sanctuaire ; vous deviez la manger dans le sanctuaire, comme cela m’avait été ordonné.

19  Aaron dit à Moïse : Voici, ils ont offert aujourd’hui leur sacrifice d’expiation et leur holocauste devant l’Éternel ; et, après ce qui m’est arrivé, si j’eusse mangé aujourd’hui la victime expiatoire, cela aurait-il été bien aux yeux de l’Éternel ?

20  Moïse entendit et approuva ces paroles.

 

 

LEVITICUS 10 : 1 à 20 NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ The son of Aaron, Nadab and Abihu, each took his censer, and put fire therein, and put incense thereon; they brought before the Lord strange fire, which he had not commanded them.

Nadab and Abihu. Both seniors son Aaron.

a brazier. It was the container (subject to unknown characteristics) in which the perfume was burning in the sanctuary and was to be used only for holy purposes.

strange fire. Although the exact nature of the offense is not specified, they raped one way or another the requirement for the offering of incense (cf. #Ex 30: 9, #Ex 30: 34-38 ), probably under the influence of alcohol (see vv. 8-9). Instead of taking fire on the brazen altar, they took him elsewhere, thereby committing an act that, given the miraculous fire they had just seen and sacred function entrusted to them, casually revealed to them , lack of respect and consideration for God. Such an attitude would be sanctioned to serve as a warning to all the priests.

2 went out fire from the LORD, and devoured them and they died before the Lord.

the fire went out. The divine fire which had accepted the sacrifice (Lev 9:24 #) consumed the unfaithful priests. The death of Uzzah (2S # 6: 6-7) and Ananias and Sapphira (#AC 5: 5, 5:10 #AC) will fit into the same register.

3 ¶ Then Moses said to Aaron: This is what the Lord has said, when he said: I will be sanctified in them that come near me, and I will be honored before all the people. Aaron was silent.

... glorified be sanctified. Nadab and Abihu were guilty of violating the requirements of absolute standards of God. The priests had received repeated and solemn warnings about the need to respect God (see #Ex 19: 22; #Ex 29:44).

Aaron was silent. Even if he had lost both his son, he did not complain and not submitted to the righteous judgment of God.

4 And Moses called Mishael and Elzaphan, the son of Uzziel the uncle of Aaron, and said unto them, Come near, carry your brethren from before the sanctuary out of the camp.

Mishael and Elzaphan. See #Ex 6:22 for their genealogy. The order of Moses avoided the priests to be defiled by touching dead bodies (# Lev 21: 1) and allowed the community to see the consequences of a lack of respect for the holiness of God.

outside the camp. The remains of the two priests who had suffered the wrath of God took the same direction as the ashes of sacrificed animals (# Lev 6: 4).

5 They came and carried them in their coats out of the camp, as Moses had said.

6 Moses said to Aaron, Eleazar and Ithamar, son of Aaron thou shalt not uncover your heads and you shall not tear your clothes, lest you die, and the Lord be angry against all the assembly. Let your brothers, the whole house of Israel, bewail the burning which Jehovah hath kindled.

... Eleazar Ithamar. The youngest son of Aaron. Later, the line of Eleazar would be designated as the only line of high priests (cf. #No 25: 10-13).

       10: 6-7 This prohibition traditional signs of mourning that would address high priest (see # Lev 21: 10-12). Moses, however, also applies to Eleazar and Ithamar.

7 You shall not go out from the entrance of the tent of meeting, lest ye die; because the anointing oil of the LORD is upon you. They did as Moses had said.

¶ 8 The Lord spoke to Aaron, saying:

10: 8-9

drink neither wine nor strong drink. Given the context, this prohibition suggests that it was drunkenness that led Nadab and Abihu to commit their sacrilege. #Pr Cf. 23: 20-35; # 1Ti 3: 3; #Tit 1: 7.

9 Do not drink wine or strong drink, you and your son with you when you go into the tent of meeting, lest ye die: it shall be a statute forever throughout your generations;

10 so that you can distinguish what is holy and unholy, and between unclean and the clean,

11 and teach the children of Israel all the statutes which the LORD has given them through Moses.

teach the children of Israel. It was essential that alcohol does not cloud the minds of priests, since they had to teach the law of God to all Israel. They were the commentators of Scripture, next prophets who generally received the word of the Lord directly. Ezra is the supreme example of a worthy priest (#Esd 7:10).

12 ¶ And Moses said to Aaron, Eleazar and Ithamar, son Aaron that were left, Take the rest of the offering from the offering made by fire unto the LORD, and eat it unleavened near the altar: for it is most holy.

13 You shall eat it in a holy place; it is your right and the right of your son, of the sacrifices made by fire unto the LORD; for that is what I am commanded.

14 You eat in a clean place, you, your son and your daughters with you, chest we waved sides and shoulder which was presented by elevation; because they are given as thy law and the law of thy son, in thanksgiving sacrifices of the children of Israel.

15 They bring with fats intended to be consumed with fire, shoulder, which is presented by elevation and chest that aside stirred offering before the LORD: it shall be for you and for thy son with thee, by a statute forever, as the Lord has commanded.

16 Moses sought the goat of the sin; and, behold, it was burnt. And he was angry against Eleazar and Ithamar, the son Aaron that were left, he said:

10: 16-20 The sin offering was not eaten as prescribed by 6:19, but totally burned. The priests were to eat meat after the sprinkling of blood on the altar, but instead of consuming it in a sacred meal, they had burned outside the camp. Moses discovered the transgression and, fearing a further judgment, he summoned the two surviving son to explain this violation of the ritual without having to contact their father, deeply distressed by the death of his elders. Aaron, however, heard the conversation and provides the explanation: they were its own guidelines that led to the offense. They had correctly performed the sacrifice, but without eating meat because he himself did not have the heart to a feast after the terrible judgments that had fallen. He was wrong, since God had specifically ordered that the sin offering be eaten in the holy place. God's law was clear, and it was a sin to turn away. Moses, however, sympathizes with the pain of Aaron and, after clarifying that, did not linger on the matter.

17 Why do not you eat the sin offering in the holy place? It is most holy; and the LORD has given you, that you may bear the iniquity of the assembly, so that you make atonement for her before the LORD.

18 Behold, the blood of it was not brought in within the sanctuary; you had to eat it in the sanctuary, as I commanded.

19 Aaron said to Moses, have they offered their sin offering and their burnt offering before the LORD; and after what happened to me, if I had eaten the sin offering today, would it have been good in the sight of the LORD?

20 Moses heard and approved of these words.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/