LÉVITIQUE 24 : 1 à 23 *** + LEVITICUS 24 : 1 to 23 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

18/10/2015 09:01

LÉVITIQUE 24 : 1 à 23 *** +

1 ¶  L’Éternel parla à Moïse, et dit:

24:1-9

Instructions supplémentaires pour le chandelier (vv. #Lé 24:1-4) et les pains de proposition (vv. #Lé 24:5-9) du tabernacle. Voir respectivement #Ex 25:31-40 ; #Ex 27:20-21 ; #Ex 37:17-24 et #Ex 25:23-30 ; #Ex 39:36 ; #Ex 40:23.

2  Ordonne aux enfants d’Israël de t’apporter pour le chandelier de l’huile pure d’olives concassées, afin d’entretenir les lampes continuellement.

3  C’est en dehors du voile qui est devant le témoignage, dans la tente d’assignation, qu’Aaron la préparera, pour que les lampes brûlent continuellement du soir au matin en présence de l’Éternel. C’est une loi perpétuelle pour vos descendants.

4  Il arrangera les lampes sur le chandelier d’or pur, pour qu’elles brûlent continuellement devant l’Éternel.

5  Tu prendras de la fleur de farine, et tu en feras douze gâteaux ; chaque gâteau sera de deux dixièmes.

Chaque pain était confectionné avec environ 6 kg de farine.

6  Tu les placeras en deux piles, six par pile, sur la table d’or pur devant l’Éternel.

7  Tu mettras de l’encens pur sur chaque pile, et il sera sur le pain comme souvenir, comme une offrande consumée par le feu devant l’Éternel.

8  Chaque jour de sabbat, on rangera ces pains devant l’Éternel, continuellement : c’est une alliance perpétuelle qu’observeront les enfants d’Israël.

9  Ils appartiendront à Aaron et à ses fils, et ils les mangeront dans un lieu saint ; car ce sera pour eux une chose très sainte, une part des offrandes consumées par le feu devant l’Éternel. C’est une loi perpétuelle.

10 ¶  Le fils d’une femme israélite et d’un homme égyptien, étant venu au milieu des enfants d’Israël, se querella dans le camp avec un homme israélite.

24:10-14, 23

Le fils. Il s’agit d’un exemple historique de blasphème qui présente plusieurs similarités avec le cas de Nadab et Abihu (#Lé 10:1-2). Le blasphémateur était l’un des nombreux anonymes.

24:10-23 Cette partie traite du péché de blasphème. Cf. #Ex 20: 7 ; #Ex 22: 28.

11  Le fils de la femme israélite blasphéma et maudit le nom de Dieu. On l’amena à Moïse. Sa mère s’appelait Schelomith, fille de Dibri, de la tribu de Dan.

12  On le mit en prison, jusqu’à ce que Moïse eût déclaré ce que l’Éternel ordonnerait.

le mit en prison. Il n’y avait aucune prison au sens où nous l’entendons en Israël, puisque l’incarcération n’était pas une peine requise en cas de crime. Ils l’avaient probablement mis dans une sorte de fosse en attendant que soit définie la nature de sa punition. Les sanctions consistaient dans des châtiments corporels, dans le bannissement ou, pour les cas graves, dans la mort. Ceux qui survivaient à la sanction devaient ensuite travailler à réparer leur faute.

13  L’Éternel parla à Moïse, et dit:

14  Fais sortir du camp le blasphémateur ; tous ceux qui l’ont entendu poseront leurs mains sur sa tête, et toute l’assemblée le lapidera.

15  Tu parleras aux enfants d’Israël, et tu diras : Quiconque maudira son Dieu portera la peine de son péché.

16  Celui qui blasphémera le nom de l’Éternel sera puni de mort : toute l’assemblée le lapidera. Qu’il soit étranger ou indigène, il mourra, pour avoir blasphémé le nom de Dieu.

17  Celui qui frappera un homme mortellement sera puni de mort.

18  Celui qui frappera un animal mortellement le remplacera : vie pour vie.

19  Si quelqu’un blesse son prochain, il lui sera fait comme il a fait:

20  fracture pour fracture, œil pour œil, dent pour dent ; il lui sera fait la même blessure qu’il a faite à son prochain.

Cf. #Mt 5:38. La loi du talion instaurait le principe que la punition devait correspondre au crime, sans dépasser le mal subi.

21  Celui qui tuera un animal le remplacera, mais celui qui tuera un homme sera puni de mort.

22  Vous aurez la même loi, l’étranger comme l’indigène ; car je suis l’Éternel, votre Dieu.

23  Moïse parla aux enfants d’Israël ; ils firent sortir du camp le blasphémateur, et ils le lapidèrent. Les enfants d’Israël se conformèrent à l’ordre que l’Éternel avait donné à Moïse.

 

LEVITICUS 24 : 1 to 23 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

¶ 1 The Lord spoke to Moses, saying:

 

24: 1-9

Additional instructions for the light (vv # Lev. 24: 1-4) and the showbread (vv # Lev. 24: 5-9) of the tabernacle. See #Ex respectively 25: 31-40; #Ex 27: 20-21; #Ex 37: 17-24 and #Ex 25: 23-30; #Ex 39:36; #Ex 40:23.

 

2 Command the children of Israel to bring you to the candlestick of pure olive oil beaten to a lamp to burn continually.

 

3 This is outside the veil which is before the testimony in the tent of meeting, Aaron will prepare for the lamps burn continually from evening to morning before the LORD. It is a perpetual statute throughout your generations.

 

4 He shall order the lamps upon the pure candlestick, that they continually burn before the LORD.

 

5 Then take fine flour, and shalt bake twelve cakes; each cake shall be two tenths.

Each roll was made with about 6 kg of flour.

 

6 You set them in two rows, six on a row, upon the pure table before the LORD.

 

7 You shall put pure frankincense on each row, that it will be on the bread for a memorial, even an offering made by fire unto the LORD.

 

8 Every sabbath, we order before the LORD continually: it is an everlasting covenant children of Israel.

 

9 They will belong to Aaron and his son, and they shall eat it in a holy place; because for them it will be most holy, part of the offerings made by fire unto the LORD. It is a perpetual law.

 

¶ 10 The son of an Israelite woman and an Egyptian, went out among the children of Israel quarreled in the camp with a man of Israel.

 

24: 10-14, 23

The son. This is a historic example of blasphemy which has several similarities to the case of Nadab and Abihu (Lev # 10: 1-2). The blasphemer was one of many anonymous.

24: 10-23 This section deals with the sin of blasphemy. #Ex Cf. 20: 7; #Ex 22: 28.

 

11 The son of the Israelite woman blasphemed and cursed the name of God. They brought him to Moses. His mother's name was Shelomith, daughter of Dibri, of the tribe of Dan.

 

12 And they put him into prison, till Moses had declared that the Lord would command.

 

put him in prison. There was no jail in the sense that we understand it in Israel since the imprisonment sentence was not required in case of a crime. They'd probably put in a sort of pit pending the defined nature of his punishment. The sanctions consisted in corporal punishment in banishment or, for severe cases, in death. Those who survived the penalty then had to work to repair their fault.

 

13 The Lord spoke to Moses, saying:

 

14 Let the blasphemer outside the camp; all who heard him lay their hands upon his head, and all the congregation stone him.

 

15 You shall speak to the Israelites and say: Whoever curses his God shall bear his sin.

 

16 He who blasphemes the name of the LORD shall die: all the congregation stone him. Whether foreign or native, he will die for having blasphemed the name of God.

 

17 Whoever strikes a man die, shall be surely put to death.

 

18 He who strikes an animal mortally shall make it good life for life.

 

19 If anyone injures his neighbor, it will be him as he did:

 

20 fracture for fracture, eye for eye, tooth for tooth; it will be made the same injury he made to his neighbor.

See #Mt 5:38. The law of retaliation instaurait the principle that the punishment must fit the crime, without exceeding the harm suffered.

 

21 He who kills a beast shall make it, but whoever kills a man shall be put to death.

 

22 You will have the same law, the foreigner as the native; for I the Lord your God.

 

23 Moses told the children of Israel; they brought the blasphemer outside the camp and stoned him. The children of Israel did according to the order which the Lord had commanded Moses.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/