MANQUE DE FOI

22/08/2018 00:51

MANQUE DE FOI

Avoir la foi ce n’est pas simplement croire que Dieu existe. Ce type de foi-là même les païens et les démons l’ont.

« Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien ; les démons le croient aussi, et ils tremblent » Jacques 2 :19.

Le verset préféré et le plus connu des chrétiens est certainement celui-ci : « Car Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3 :16).

Le verbe croire ici est issu du grec pisteuo ce qui veut dire « penser être vrai, être persuadé de, donner du crédit, placer sa confiance en ». Croire en Jésus n’implique pas une adhésion intellectuelle. Il faut avoir la certitude inébranlable qu’il intervient de manière personnelle dans nos vies et qu’il est capable d’agir en notre faveur. Cela implique donc nécessairement de donner du crédit à ses paroles et par conséquent une obéissance scrupuleuse à tous ses commandements et recommandations. C’est seulement cette foi-là qui sauve. De nos jours peu de chrétiens ont réellement foi en Jésus. Beaucoup mélangent la Parole de Dieu avec la philosophie, les traditions du monde et les raisonnements humains. Or la foi et les raisonnements sont incompatibles.

« Où est le sage ? où est le scribe ? où est le disputeur de ce siècle ? Dieu n’a-t-il pas convaincu de folie la sagesse du monde ? » 1 Corinthiens 1 :20.

« Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s’appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ » Colossiens 2 :8.

« Il leur dit encore : Vous anéantissez fort bien le commandement de Dieu, pour garder votre tradition » Marc 7 :9.

« Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l’écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements » Jacques 1 :22.

Il est impossible de s’approcher de Dieu en faisant des calculs et en ayant recours à la logique. Il faut avoir la foi et obéir. En effet, en quoi est-ce logique que la force physique de Samson résidait non dans ses muscles mais dans ses cheveux (Juges 13 :5 ; Juges 16 :17) ?

Qu’y-a-t-il de logique dans le fait de faire le tour d’une ville fortifiée pendant sept jours pour abattre la muraille (Josué 6 :1-20) ?

« C’est par la foi que les murailles de Jéricho tombèrent, après qu’on en eut fait le tour pendant sept jours » Hébreux 11 :30.

Il est de plus en plus fréquent de voir dans nos églises modernes des personnes qui remettent en question la divinité de Jésus et sa naissance miraculeuse. De plus en plus de prédicateurs intellectualisent les miracles en avançant par exemple que les dix plaies d’Egypte n’ont pas existé, que la Bible parle de manière imagée. Mais si la Bible est un livre philosophico-mythologique parmi d’autres, à quoi bon continuer à se prétendre chrétien ? En réalité on n’est pas chrétien mais un païen qui se ment à lui-même.

La foi a disparu dans une majorité d’églises, voilà pourquoi on ne voit plus les miracles et les prodiges qui doivent normalement accompagner ceux qui ont cru (Marc 16 :17).

Beaucoup de prédicateurs n’ont pas la foi. Ce ne sont pas des hommes ou des femmes de Dieu mais des professionnels de la religion chrétienne. La plupart du temps ils sont tombés dans le piège de l’évangile de prospérité. Parmi eux, il y a les adeptes décomplexés qui font clairement et sans détour un lien entre la richesse, le bien-être, la réussite terrestre et l’approbation divine. Et puis il y a les hypocrites. Lorsqu’on leur dit qu’un serviteur de Dieu authentique doit pouvoir vivre par la foi et ne pas imposer à leurs brebis qu’on leur verse un salaire, ils répondent : « Nous ne sommes pas adeptes de l’évangile de prospérité mais nous n’adhérons pas non-plus à l’évangile de la médiocrité. Si nous n’avons pas de salaire, comment allons-nous manger, nous vêtir et nous loger ? ».

Mais réfléchissons un peu. Admettons que le Royaume de Dieu soit effectivement une entreprise, qui est le patron ? Qui embauche ? Qui est censé verser les salaires ? Les chrétiens ou Dieu lui-même ?

Regardons une fois de plus à ce qui est écrit.

« Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre ; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon. C’est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ? Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’amassent rien dans des greniers ; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ? Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie ? Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement ? Considérez comment croissent les lis des champs : ils ne travaillent ni ne filent ; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux. Si Dieu revêt ainsi l’herbe des champs, qui existe aujourd’hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-il pas à plus forte raison, gens de peu de foi ? Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas : Que mangerons-nous ? que boirons-nous ? de quoi serons-nous vêtus ? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. Ne vous inquiétez donc pas du lendemain ; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine » Matthieu 6 :24-34.

Si Dieu a pu nourrir son peuple de la manne et étancher sa soif en faisant sortir de l’eau d’un rocher (Exode 16 et 17), ne peut-il pas prendre soin de la même façon de ceux qui le servent à temps plein ? Or c’est justement à cause du manque de foi que beaucoup sont devenus des marchands et des escrocs. Il n’y a qu’à regarder tous les produits dérivés pseudo-chrétiens vendus dans les églises et les sites internet (pin’s, bijoux, huiles, eau du Jourdain, amulettes, alimentation…) sans compter le prix de vente exorbitant des prédications et enseignements (souvent erronés) sur supports audio, vidéo, papier… Des personnes qui viennent en parade de mode le dimanche pour montrer leur nouveau vêtements ou chapeaux….

Si Jésus a chassé les marchands du temple avec un fouet (Jean 2 :15-16) comment peuvent-ils imaginer qu’ils seront approuvés par Dieu quand ils comparaîtront devant lui ?

Jésus a dit : « Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement » (Matthieu 10 :8). Où sont donc ces miracles et pourquoi fait-on du commerce avec les dons et les grâces que nous avons reçues gratuitement ? La réponse est simple : la foi a disparu.

Bien aimés, regardez bien ce qu’a dit l’auteur de l’épître aux hébreux : « Or sans la foi il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui qui s’approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent » (Hébreux 11 :6).

Il est impossible d’être agréables à Dieu sans la foi car celui qui n’a pas la foi, ne veille pas sur la Parole de Dieu et celui qui ne veille pas sur la Parole de Dieu péchera forcément par désobéissance et par transgression. Dieu ne cherche pas des intellectuels mais des hommes et des femmes de foi.

 

« Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? » Luc 18 :8.

Trouvera-t-il aussi des chrétiens intègres et qui se sanctifient ?

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/