MARC 1 : 1 À 13 ***MARK 1 : 1 À 13 ***

03/12/2014 08:37

MARC 1 : 1 À 13 ***

1 ¶  Commencement de l’Évangile de Jésus-Christ, Fils de Dieu.

2  Selon ce qui est écrit dans Esaïe, le prophète : Voici, j’envoie devant toi mon messager, Qui préparera ton chemin ;

3  C’est la voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, Aplanissez ses sentiers.

4  Jean parut, baptisant dans le désert, et prêchant le baptême de repentance, pour la rémission des péchés.

5  Tout le pays de Judée et tous les habitants de Jérusalem se rendaient auprès de lui ; et, confessant leurs péchés, ils se faisaient baptiser par lui dans le fleuve du Jourdain.

6  Jean avait un vêtement de poils de chameau, et une ceinture de cuir autour des reins. Il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage.

7  Il prêchait, disant : Il vient après moi celui qui est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de délier, en me baissant, la courroie de ses souliers.

8  Moi, je vous ai baptisés d’eau ; lui, il vous baptisera du Saint-Esprit.

9 ¶  En ce temps-là, Jésus vint de Nazareth en Galilée, et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain.

10  Au moment où il sortait de l’eau, il vit les cieux s’ouvrir, et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe.

11  Et une voix fit entendre des cieux ces paroles : Tu es mon Fils bien-aimé, en toi j’ai mis toute mon affection.

12  Aussitôt, l’Esprit poussa Jésus dans le désert,

13  où il passa quarante jours, tenté par Satan. Il était avec les bêtes sauvages, et les anges le servaient.

NOTES DE JOHN MACARTHUR

1:2

est écrit. L’expression est fréquente dans le N.T. pour introduire des citations de l’A.T. (cf. #Mr 7:6 ; #Mr 9:13 ; #Mr 14: 21, #Mr 14: 27 ; #Mt 2:5 ; #Mt 4:4, #Mt 4:6, #Mt 4:7, #Mt 4:10 ; #Lu 2:23 ; #Lu 3:4 ; #Jn 6:45 ; #Jn 12: 14 ; #Ac 1:20 ; #Ac 7:42 ; #Ro 3:4 ; #Ro 8:36 ; #1Co 1:31 ; #1Co 9:9 ; #2Co 8:15 ; #2Co 9:9 ; #Ga 3:10 ; #Ga 4:22 ; #1Pi 1:16).

dans Esaïe, le prophète. Leçon des manuscrits les plus anciens. Marc cite en fait deux passages de l’A.T. (#Esa 40:3 ; #Mal 3:1), ce qui explique probablement la variante « dans les prophètes » que portent d’autres manuscrits. Tous les Évangiles introduisent le ministère de Jean-Baptiste en citant #Esa 40:3 (cf. #Mt 3:3 ; #Lu 3:4 ; #Jn 1:23).

mon messager. Jean était le messager promis par Dieu et envoyé pour préparer la voie au Messie. Dans l’Antiquité, un envoyé du roi faisait le parcours avant lui pour s’assurer que les routes étaient sûres et permettaient le voyage de son seigneur; en même temps, il annonçait l’arrivée du roi.

1:4

Jean. Ce nom, très répandu chez les Juifs au temps du N.T., est l’équivalent grec du nom hébreu Jochanan (cf. #2R 25: 23 ; #1Ch 3:15 ; #Jér 40:8) et signifie « l’Éternel fait grâce ». Jean reçut son nom de l’ange Gabriel, qui ordonna à son père Zacharie de l’appeler ainsi alors qu’il exerçait son ministère de sacrificateur au temple (#Lu 1:5). La mère de Jean, Élisabeth, qui descendait aussi d’Aaron (#Lu 1:13), était parente de Marie, la mère de Jésus (#Lu 1:36). Dernier des prophètes de l’ancienne alliance et précurseur du Messie par la volonté divine. Jean représentait d’une part le point culminant de l’A.T. et de la prophétie (#Lu 16: 16), d’autre part le début de l’histoire de l’Évangile de Jésus-Christ. Il n’est donc pas surprenant que Jésus l’ait désigné comme l’homme le plus important qui ait vécu jusqu’à sa venue (#Mt 11:11).

baptisant. Marque distinctive de son ministère, le baptême de Jean différait des ablutions rituelles juives en ce qu’il était effectué une seule fois. Les Juifs avaient toutefois une forme similaire de baptême, réservée aux païens qui se convertissaient au judaïsme et symbolisant leur adhésion à la vraie foi. Pour un Juif, accepter de se prêter à un tel rituel revenait à admettre que, bien que membre du peuple de l’alliance, il devait venir à Dieu au travers de la repentance et de la foi, à l’instar du païen le plus ordinaire.

dans le désert. La région désertique et aride entre Jérusalem et la mer Morte.

baptême de repentance. C’est-à-dire un baptême qui était le fruit d’une authentique repentance. Le ministère de Jean consistait à appeler Israël à se repentir pour se préparer à la venue du Messie. Le baptême ne provoquait pas la repentance; il en était le fruit (cf. #Mt 3:7-8). Bien plus profonde qu’un simple changement d’avis ou que le remords, la repentance implique que l’on rejette le péché et que l’on se tourne vers Dieu (voir #1Th 1:9), avec pour résultat une vie juste. La repentance authentique est une œuvre que Dieu accomplit dans le cœur de l’homme (#Ac 11:18).

pour le pardon des péchés. Le baptême de Jean ne produisait pas le pardon des péchés, il n’était que la confession publique et l’illustration de la vraie repentance qui a pour résultat le pardon (cf. #Lu 24: 47 ; #Ac 3:19 ; #Ac 5:31 ; #2Co 7:10).

1:5

Tout le pays de Judée et tous les habitants de Jérusalem. Jean venait après des siècles pendant lesquels aucune voix prophétique ne s’était élevée en Israël (cela faisait quatre siècles que Malachie avait prophétisé). Le ministère de Jean fut par conséquent l’objet d’un intense intérêt.

Judée. La partie la plus au sud d’Israël (les autres étant la Samarie et la Galilée) du temps de Jésus. Elle s’étendait de la région de Béthel au nord jusqu’à Beer-Schéba au sud, et de la Méditerranée à l’ouest jusqu’à la mer Morte et au Jourdain à l’est. La ville de Jérusalem appartenait à la Judée.

Jourdain. Le plus long fleuve d’Israël. Il prend sa source dans le lac Hula (actuellement à sec), au nord de la mer de Galilée, et coule dans la vallée du Jourdain pour se jeter dans la mer Morte. D’après la tradition, Jean a commencé son ministère de baptiseur dans les criques qui se trouvent au nord de Jéricho.

confessant. Confesser ses péchés au moment du baptême, c’est admettre leur existence devant Dieu et le jugement qu’il porte sur eux. Jean s’opposait au baptême de ceux qui refusaient de confesser leurs péchés et de s’en repentir.

1:6

poils de chameau …  ceinture de cuir. C’était la tenue traditionnelle des nomades du désert. Elle était solide, mais aussi peu à la mode que confortable. Les vêtements que portait Jean rappelaient Elie à ses auditeurs, qui s’attendaient à ce que ce prophète de l’A.T. revienne avant le Messie (#Mal 4:5 ; cf. #Mt 17:10-13).

de sauterelles et de miel sauvage. Les règles alimentaires de l’A.T. autorisaient la consommation de sauterelles (#Lé 11:21-22). Le miel sauvage se trouvait sans difficulté dans le désert (#De 32:13 ; #1S 14:25-27). Le régime alimentaire austère de Jean s’accordait avec son statut de naziréen perpétuel (cf. #Lu 1:15.

1:7

Il prêchait. Plus exactement traduit « il proclamait ». Jean était en effet le héraut (Un héraut ou héraut d'armes est un officier de l'office d'armes, chargé de faire certaines publications solennelles ou de porter des messages importants.) de Jésus, envoyé pour annoncer sa venue.

délier …  la courroie de ses souliers. C’était la tâche la plus servile que puisse effectuer un esclave. Jean exprimait ainsi son humilité de façon très vivante.

1:8

il vous baptisera du Saint-Esprit. Événement qui intervient lorsqu’une personne vient à Christ.

1:9

En ce temps-là. A une époque non spécifiée du ministère de Jean sur les rives du Jourdain.

Nazareth. Obscur petit village (mentionné ni dans l’A.T., ni par Flavius Josèphe, ni dans le Talmud), situé à environ 110 km au nord de Jérusalem, qui n’avait pas bonne réputation (cf. #Jn 1:46). Jésus y vécut apparemment avant son ministère public en Israël.

baptisé par Jean. En dépit des objections de Jean (cf. #Mt 3:14), qui ne comprenait pas pourquoi l’Agneau sans péché de Dieu (#Jn 1:29) devait se soumettre au baptême de repentance;  sur la raison pour laquelle Jésus tenait à être baptisé.

1:10

Au moment où. Littéralement « aussitôt ». Fidèle à la vivacité habituelle de son style narratif, Marc a utilisé cet adverbe grec plus souvent que les trois autres évangélistes réunis. Cette première apparition du mot introduit les signes audibles et visibles consécutifs au baptême de Jésus.

l’Esprit descendre sur lui comme une colombe. Probablement le signe que Jésus avait reçu la puissance nécessaire pour remplir son ministère (#Esa 61:1).

1:11 Cette déclaration solennelle devait rappeler aux témoins de la scène les prophéties messianiques de #Ps 2:7 ; #Esa 42:1.

1:12

Aussitôt. Jésus fut tenté juste après son baptême.

l’Esprit poussa Jésus. Poussé par l’Esprit, Jésus affronta Satan et accomplit le premier pas destiné à renverser le royaume satanique (cf. #1Jn 3:8). Dieu ne tente personne (#Ja 1:13), mais dans sa souveraineté il autorise parfois Satan à tenter son peuple (p. ex. Job; #Lu 22:31-32).

le désert. Le lieu exact de ce face-à-face entre Jésus et Satan est inconnu. Il s’agit probablement du désert où Jean exerçait son ministère, de la région désertique plus au sud ou de l’aride désert d’Arabie situé de l’autre côté du Jourdain.

1:13

quarante jours. Sans doute en référence aux quarante ans d’errance dans le désert du peuple d’Israël (#No 14: 33 ; #No 32: 13). Matthieu et Luc ajoutent que Jésus jeûna pendant tout ce temps. Moïse (deux fois, #De 9:9, #De 9:18) et Elie (#1R 19:8) se passèrent eux aussi de nourriture pendant la même durée.

Satan. Mot d’origine hébraïque signifiant « adversaire ». Puisque Jésus n’avait pas part à notre nature déchue, la tentation ne pouvait être, pour lui, une lutte intérieure d’ordre émotionnel ou psychologique, mais devait consister dans une attaque extérieure par un être personnel.

bêtes sauvages. Ce détail ne se trouve que dans le récit de Marc, pour insister sur la solitude de Jésus et son isolement total.

les anges le servaient. Cf. #Ps 91:11-12. Le temps du verbe grec suggère que les anges servirent Jésus toute la durée de sa tentation.

 

MARK 1 : 1 À 13  ***

1 ¶ The beginning of the gospel of Jesus Christ, Son of God.

2 As it is written in Isaiah the prophet: Behold, I send my messenger ahead of you, who will prepare your way;

3 The voice of one crying in the wilderness: Prepare the way of the Lord, make his paths.

4 John did baptize in the wilderness, and preach the baptism of repentance for the remission of sins.

5 All the country of Judea and all the inhabitants of Jerusalem went out to him; and confessing their sins, they were baptized by him in the Jordan River.

6 John was clothed with camel's hair and a leather belt around his waist. He ate locusts and wild honey.

7 And he preached, saying, There cometh after me one who is mightier than I, and I am not worthy to stoop down to me, the thongs of whose sandals.

8 I have baptized you with water; he will baptize you with the Holy Spirit.

¶ 9 In those days Jesus came from Nazareth of Galilee, and was baptized by John in the Jordan.

10 When he came out of the water, he saw the heavens opened, and the Spirit descending on him like a dove.

11 And a voice came from heaven, saying, Thou art my beloved Son, in whom I am well pleased.

12 Immediately the Spirit drove Jesus into the wilderness,

13 where he spent forty days, tempted by Satan. He was with the wild beasts, and the angels ministered to him.

NOTES JOHN MACARTHUR

1: 2

is written. The expression is common in the NT to introduce OT quotes (cf. #Mr 7: 6; #Mr 9:13; #Mr 14: 21 #Mr 14: 27; #Mt 2: 5; #Mt 4: 4, #Mt 4: 6, #Mt 4: 7 , #Mt 4:10; 2:23 #Lu; #Lu 3: 4; 6:45 #Jn; #Jn 12: 14; #AC 1:20; 7:42 #AC; #Ro 3: 4; # ro 8:36; 1 Cor 1:31 #; # 1 Corinthians 9: 9; 2 Cor 8:15 #; # 2 Corinthians 9: 9; 3:10 #Ga; #Ga 4:22; 1 Peter 1:16 #).

Isaiah the prophet. Lesson of the oldest manuscripts. Marc cites actually two passages of A.T. (#Esa 40: 3; #Mal 3: 1), which probably explains the variant "in the prophets" that carry other manuscripts. All the Gospels introduce the ministry of John the Baptist citing #Esa 40: 3 (cf. #Mt 3: 3; #Lu 3: 4; #Jn 1:23).

My messenger. John was the messenger promised by God and sent to prepare the way for the Messiah. In ancient times, a king had sent from the course before him to make sure the roads were safe and allowed the journey of his lord; at the same time, he announced the arrival of the king.

1: 4

John. The name, very common among Jews at the time of the NT, is the Greek equivalent of the Hebrew name Johanan (cf. 2R # 25: 23; # 1Ch 3:15; # Jer 40: 8) and means "the LORD grace. "Jean received its name from the angel Gabriel, who ordered his father Zechariah call it when he exercised his priestly ministry in the temple (#Lu 1: 5). John's mother, Elizabeth, who also descended from Aaron (#Lu 1:13), was a relative of Mary, the mother of Jesus (#Lu 1:36). Last of the prophets of the Old Covenant and forerunner of the Messiah by the divine will. Jean represented one hand the culmination of the AT and prophecy (#Lu 16: 16), on the other hand, the early history of the gospel of Jesus Christ. It is therefore not surprising that Jesus is referred to as the greatest man who ever lived until his coming (#Mt 11:11).

baptizing. Hallmark of his ministry, John's baptism of Jewish ritual ablutions differed in that it was done only once. The Jews, however, had a similar form of baptism, reserved for pagans who converted to Judaism and symbolizing their commitment to the true faith. For a Jew, agree to pay such a ritual was tantamount to admitting that, although a member of the covenant people, he had to come to God through repentance and faith, like the most pagan ordinary.

in the desert. The desert and arid region between Jerusalem and the Dead Sea.

baptism of repentance. That is to say, a baptism that was the result of a genuine repentance. John's ministry was to call Israel to repent in preparation for the coming of the Messiah. Baptism does not cause repentance; it was the fruit (cf. #Mt 3: 7-8). Much deeper than a simple change of mind or remorse, repentance means that we reject sin and that we turn to God (see # 1 Thessalonians 1: 9), resulting in a good life .dropoff window Genuine repentance is a work of God in the heart of man (#AC 11:18).

for the forgiveness of sins. John's baptism did not produce the forgiveness of sins, it was the public confession and illustration of true repentance which results in forgiveness (cf. #Lu 24: 47; #AC 3:19; # Acts 5:31; 2 Cor 7:10 #).

1: 5

All the land of Judea, and all the inhabitants of Jerusalem. Jean came after centuries during which no prophetic voice had been raised in Israel (it was four centuries Malachi prophesied). John's ministry was therefore the subject of intense interest.

Judea. The southernmost part of Israel (the other being the Samaria and Galilee) in Jesus' time. It stretched from the Bethel area north to Beersheba in the south, and the Mediterranean in the west to the Dead Sea and the Jordan River to the east. Jerusalem belonged to Judea.

Jordan. The longest river in Israel. It rises in the Hula Lake (now dry), north of the Sea of Galilee, and flows into the Jordan Valley and empties into the Dead Sea. According to tradition, John began his ministry in the Baptist coves that are north of Jericho.

confessing. Confess his sins at baptism is to admit their existence before God and His judgment on them. Jean opposed the baptism of those who refused to confess their sins and repent.

1: 6

camel hair ... leather belt. It was the traditional dress of the desert nomads. It was solid, but not very fashionable and comfortable. Clothing worn by Jean Elie reminded his audience, who expected that this prophet of AT return before the Messiah (#Mal 4: 5; cf. #Mt 17: 10-13).

locusts and wild honey. Food rules A.T. allowed the consumption of locusts (# Lev 11: 21-22). Wild honey was no difficulty in the desert (# of 32:13; # 1S 14: 25-27). The austere diet of Jean agreed with its status as perpetual Nazarite (cf. 1:15 #Lu.

1: 7

He preached. More accurately translated "he proclaimed." Jean was indeed the herald (or herald herald of arms is an officer of the Office of arms, responsible for making certain solemn publications or carry important messages.) Jesus sent to announce his coming.

... untie the thong of his sandals. It was the most menial task that can perform a slave. Jean and his humility expressed vividly.

1: 8

he shall baptize you with the Holy Spirit. Event that occurs when a person comes to Christ.

1: 9

As time. At an unspecified time of John's ministry on the banks of the Jordan.

Nazareth. Obscure village (not mentioned in the OT nor by Josephus, nor in the Talmud), located about 110 km north of Jerusalem, who had no reputation (cf. #Jn 1:46). Jesus apparently lived there before his public ministry in Israel.

baptized by John. Despite the objections of John (cf. 3:14 #Mt) who did not understand why the sinless Lamb of God (1:29 #Jn) had to submit to the baptism of repentance; the reason why Jesus wanted to be baptized.

1:10

At the time. Literally "promptly". In keeping with the usual vivacity of his narrative style, Marc used this Greek adverb more often than the other three evangelists combined. This first appearance of the word introduced audible and visible signs consecutive to the baptism of Jesus.

the Spirit descending on him like a dove. Probably indicates that Jesus had received the power to fulfill his ministry (#Esa 61: 1).

1:11 This solemn declaration should remind the witnesses at the scene of the Messianic prophecies #PS 2: 7; #Esa 42: 1.

1:12

Immediately. Jesus was tempted just after his baptism.

the Spirit drove Jesus. Driven by the Spirit, Jesus faced Satan and accomplishes the first step to overthrow the satanic kingdom (cf. 1 Jn # 3: 8). God tempts no one (#Ja 1:13), but its sovereignty sometimes allows Satan to try his people (eg Job; #Lu 22:.. 31-32).

the desert. The exact location of this face-to-face encounter between Jesus and Satan is unknown. This is probably the desert where John ministered, the desert region further south or the arid desert of Saudi located on the other side of the Jordan.

1:13

forty days. Probably in reference to the forty years of wandering in the desert the people of Israel (#No 14: 33; #No 32: 13). Matthew and Luke adds that Jesus fasted for all this time. Moses (twice, # of 9: 9 # of 9:18) and Elijah (# 1R 19: 8) passed also food for the same duration.

Satan. Word of Hebrew origin meaning "adversary". Since Jesus had no part in our fallen nature, the temptation could be, for him, an inner struggle of emotional or psychological, but had to consist of an external attack by a personal being.

wild beasts. This detail is only found in Mark's account, to emphasize the loneliness of Jesus and his total isolation.

angels attended him. See #PS 91: 11-12. The time of the Greek verb suggests that angels served Jesus the duration of his temptation.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/