MARC 14: 1 À 17 ***MARK 14 : 1 À 17 ***

15/02/2015 18:57

MARC 14: 1 À 17 ***

1 ¶  La fête de Pâque et des pains sans levain devait avoir lieu deux jours après. Les principaux sacrificateurs et les scribes cherchaient les moyens d’arrêter Jésus par ruse, et de le faire mourir.

2  Car ils disaient : Que ce ne soit pas pendant la fête, afin qu’il n’y ait pas de tumulte parmi le peuple.

3  Comme Jésus était à Béthanie, dans la maison de Simon le lépreux, une femme entra, pendant qu’il se trouvait à table. Elle tenait un vase d’albâtre, qui renfermait un parfum de nard pur de grand prix ; et, ayant rompu le vase, elle répandit le parfum sur la tête de Jésus.

4  Quelques-uns exprimèrent entre eux leur indignation : A quoi bon perdre ce parfum ?

5  On aurait pu le vendre plus de trois cents deniers, et les donner aux pauvres. Et ils s’irritaient contre cette femme.

6  Mais Jésus dit : Laissez-la. Pourquoi lui faites-vous de la peine ? Elle a fait une bonne action à mon égard ;

7  car vous avez toujours les pauvres avec vous, et vous pouvez leur faire du bien quand vous voulez, mais vous ne m’avez pas toujours.

8  Elle a fait ce qu’elle a pu ; elle a d’avance embaumé mon corps pour la sépulture.

9  Je vous le dis en vérité, partout où la bonne nouvelle sera prêchée, dans le monde entier, on racontera aussi en mémoire de cette femme ce qu’elle a fait.

10  Judas Iscariot, l’un des douze, alla vers les principaux sacrificateurs, afin de leur livrer Jésus.

11  Après l’avoir entendu, ils furent dans la joie, et promirent de lui donner de l’argent. Et Judas cherchait une occasion favorable pour le livrer.

12 ¶  Le premier jour des pains sans levain, où l’on immolait la Pâque, les disciples de Jésus lui dirent : Où veux-tu que nous allions te préparer la Pâque ?

13  Et il envoya deux de ses disciples, et leur dit : Allez à la ville ; vous rencontrerez un homme portant une cruche d’eau, suivez-le.

14  Quelque part qu’il entre, dites au maître de la maison : Le maître dit : Où est le lieu où je mangerai la Pâque avec mes disciples ?

15  Et il vous montrera une grande chambre haute, meublée et toute prête : c’est là que vous nous préparerez la Pâque.

16  Les disciples partirent, arrivèrent à la ville, et trouvèrent les choses comme il le leur avait dit ; et ils préparèrent la Pâque.

17  Le soir étant venu, il arriva avec les douze.

NOTES DE JOHN MACARTHUR

14: 1

Pâque. Le vendredi de la Pâque commençait le jeudi au coucher du soleil. La Pâque commémorait le fait que l’ange de la mort avait épargné les maisons des Israélites, alors qu’il avait tué les premiers-nés des Égyptiens (#Ex 12:1-13:16). Elle commençait le 14e jour de Nisan (premier mois du calendrier juif) avec le sacrifice de l’agneau de la Pâque, et continuait jusqu’aux premières heures du 15e.

pains sans levain. Fête qui commémorait le départ d’Égypte des Israélites (#Ex 23: 15). Elle commençait juste après la Pâque et durait du 15 au 21 du mois de Nisan. Le pain sans levain correspond à la sorte de pain que les Israélites avaient dû emporter dans leur fuite. Il symbolisait l’absence du levain du péché dans leur vie et leur foyer.

deux jours après. Dans le contexte de #Mt 26:2, Jésus annonçait que sa crucifixion aurait lieu dans « deux jours », ce qui correspondrait à vendredi puisqu’il disait cela un mercredi soir. La chronologie de Marc est ici la même que celle de Matthieu.

14: 2

pas pendant la fête. Comme la Pâque devait être célébrée à Jérusalem, la ville allait être surpeuplée: elle pouvait abriter jusqu’à deux millions de personnes à cette occasion. Beaucoup d’entre eux viendraient de Galilée, région où Jésus avait beaucoup de sympathisants. Les chefs religieux voulaient éviter de déclencher une émeute, et ils décidèrent donc d’attendre que la fête de la Pâque soit terminée car les foules seraient moins nombreuses.

14:3-9 L’incident rapporté ici avait eu lieu le samedi précédent (cf. #Jn 12: 1). C’est le récit que fait Marc de l’onction de Jésus par Marie en préparation de sa crucifixion (cf. #Mt 26:6-13 ; #Jn 12:2-8).

14: 3

Simon le lépreux. Ce n’est que dans le contexte de ce récit que le nom de cet homme apparaît dans le N.T. Les lépreux étaient exclus de la société juive. Il avait donc sans doute été guéri miraculeusement de sa lèpre par Jésus et avait organisé ce repas en son honneur pour le remercier.

une femme. #Jn 12: 3 l’identifie comme Marie, sœur de Marthe et de Lazare, qui prenaient eux aussi part à ce repas.

vase d’albâtre. Cette bouteille au long col était taillée dans un marbre particulier réputé être le meilleur matériau pour préserver les parfums coûteux et les huiles précieuses.

un vase d’albâtre, qui renfermait un parfum de grand prix. Marc précise que sa valeur était de « plus de trois cents deniers ». Soit l’équivalent d’environ une année de salaire. C’était effectivement un grand prix. Le coût du précieux flacon qui fut brisé (#Mr 14: 3) augmentait d’autant la dépense. L’albâtre ressemblait au marbre; extrait de carrières en Égypte, il pouvait être taillé pour façonner des récipients raffinés destinés à contenir des parfums de prix. Jean nous apprend que cette femme n’était autre que Marie, la sœur de Marthe et de Lazare (#Jn 12: 3). On peut en déduire que les deux femmes firent le service du repas dans la maison de Simon. Matthieu et Marc indiquent que Marie oignit la tête de Jésus; Jean ajoute qu’elle versa aussi du parfum sur ses pieds et qu’elle les essuya avec ses cheveux. Un acte d’adoration similaire est décrit en #Lu 7:36-38, mais les circonstances du moment et du lieu, ainsi que d’autres détails, indiquent clairement qu’il s’agit de deux situations différentes.

parfum de nard pur. C’était une huile tirée d’une plante, le nard, originaire d’Inde. Elle était pure, et donc authentique et non trafiquée, ce qui explique son si grand prix.

ayant rompu le vase. Elle a peut-être simplement cassé le col de la bouteille pour pouvoir en déverser plus rapidement le contenu, signe de sa sincère et totale consécration au Seigneur.

14: 4

Quelques-uns exprimèrent entre eux leur indignation. #Jn 12:4-5 précise que Judas était l’instigateur de ce mouvement, et #Mt 26:8 indique que tous les disciples, suivant l’exemple de Judas, se montrèrent très irrités de ce gaspillage d’un produit de grande valeur.

14: 5

trois cents deniers. Un denier correspondait à une journée de travail pour un ouvrier agricole. Cela représentait donc un an de travail.

donner aux pauvres. Onze des disciples auraient probablement été d’accord d’utiliser ainsi cet argent, mais les pauvres n’en auraient sans doute jamais vu la couleur puisque Judas, le trésorier des douze, était un voleur. Il aurait donc probablement détourné toute cette somme (#Jn 12: 6).

14: 7

vous avez toujours les pauvres avec vous. On a « toujours » l’occasion de faire du bien aux pauvres, mais Jésus allait être avec les disciples pendant seulement peu de temps encore. L’heure n’était donc pas à s’occuper des pauvres et des malades; c’était le temps de l’acte sacrificiel de celui qui allait bientôt souffrir et être crucifié ( cf. #Mr 2:19).

14: 8

embaumé mon corps pour la sépulture. Marie avait probablement agi sans se rendre compte de la portée de son acte. Son onction de Jésus prit le sens d’un symbole annonçant sa mort et sa mise au tombeau.

14: 9

bonne nouvelle. Ou « Evangile ».

14: 10

Judas Iscariot. La haine et la traîtrise de Judas forment un puissant contraste avec l’amour et la consécration de Marie. Ce disciple, qui n’apparaît  on le comprend - qu’en dernier dans la liste des douze, était le fils de Simon, appelé « Iscariot ». « Iscariot » signifie « homme de Kérioth », petite ville de Judée à environ 37 km au sud de Jérusalem (cf. #Mr 3:19). Judas n’était donc pas galiléen comme les autres disciples. Il est certain que Jésus ne présentait aucun intérêt spirituel pour lui: il n’était attiré vers lui que parce qu’il espérait que Jésus devienne un puissant chef politique et religieux. Il escomptait retirer puissance, richesse et prestige de son association avec lui. Jésus savait pertinemment à qui il avait affaire depuis le début, et c’est même à ce titre qu’il le choisit pour devenir l’un des douze. Il était celui qui le trahirait, de façon à ce que les Écritures et le plan de Dieu pour le salut soient accomplis (#Ps 41:10 ; #Ps 55:13-16, #Ps 55:21-22 ; #Za 11:12-13 ; #Jn 6:64, #Jn 6:70-71 ; #Jn 13: 18 ; #Jn 17: 12).

14: 11

l’argent. Matthieu précise que la somme que Judas exigea pour prix de sa trahison fut de trente pièces d’argent.

cherchait une occasion favorable. « Cherchait » serait mieux traduit par « se mit à chercher ». « Favorable » signifie que Judas cherchait une bonne occasion de réaliser son plan odieux. Elle se présenterait lorsque Jésus se trouverait à l’écart des foules (#Lu 22: 6).

14: 12

pains sans levain. La Pâque et la fête des pains sans levain étaient si étroitement associées qu’on utilisait les deux termes l’un pour l’autre pour exprimer les huit jours de célébration qui s’ouvraient avec la Pâque. Bien que Marc emploie ici le terme de fête des pains sans levain, il est évident qu’il pense à la préparation de la Pâque.

on immolait la Pâque. On sacrifiait les agneaux (#Ex 12: 6) le 14 Nisan au crépuscule, en hébreu « entre les deux soirs », c’est-à-dire entre 3 et 5 heures du soir. Après avoir tué l’agneau, on aspergeait l’autel d’un peu de son sang. Chaque famille emportait alors le sien à la maison où on le rôtissait entier, pour le manger au repas du soir accompagné de pains sans levain, d’herbes amères, de charoseth (mélange de pommes écrasées, dattes, grenades et noix, formant une pâte dans laquelle on trempait des mouillettes de pain), le tout additionné de vin.

14: 13

deux de ses disciples. Pierre et Jean (#Lu 22: 8). Deux personnes seulement étaient autorisées à accompagner l’agneau au sacrifice.

homme portant une cruche d’eau. C’est la seule indication donnée par Jésus. Cet homme offrirait un spectacle remarquable car peu courant, puisqu’il revenait d’habitude aux femmes de s’acquitter de cette corvée.

14: 14

le lieu. Ce mot est traduit « hôtellerie » en #Lu 2:7. Il désignait un endroit où les voyageurs pouvaient passer la nuit: chambre d’hôtel ou chez l’habitant, comme c’était ici le cas (cf. #Mt 26:18).

14: 15

grande chambre haute. Indique que la pièce était située à l’étage. C’était peut-être un grenier construit en haut de la maison.

vous nous préparerez. Pierre et Jean était chargés de préparer le repas de la Pâque pour Jésus et les disciples.

14: 17

Le soir étant venu. Le repas de la Pâque devait être mangé le soir après le coucher du soleil, mais être terminé avant minuit (#Ex 12:8-14).

avec les douze. Peut-être, Pierre et Jean avaient-ils rejoint Jésus et les autres disciples pour les conduire à la chambre haute. Il se peut aussi que l’expression désigne les disciples de façon générale et signifie que les dix autres disciples vinrent avec Jésus rejoindre Pierre et Jean.

 

MARK 14 : 1 À 17  ***

1 ¶ The Passover and Unleavened Bread were two days later. The chief priests and the scribes sought how they might take Jesus by stealth and kill him.

2 For they said, it is not at the feast, lest there be an uproar among the people.

3 Jesus was in Bethany, in the house of Simon the leper, a woman came in while he was at table. She had an alabaster jar which contained a perfume of pure nard of great price; and brake the box, she poured it on Jesus' head.

4 Some of them expressed their indignation: Why waste this perfume?

5 It could have been sold for more than three hundred pence, and given to the poor. And they murmured against her.

6 But Jesus said, Let her. Why him do you trouble? She has done a beautiful thing to me;

7 For you always have the poor with you, and you can do them good when you want, but you will not always have me.

8 She did what she could; she has anointed my body for burial.

9 I tell you the truth, wherever the gospel is preached in the whole world, that also in memory of her what she did.

10 Judas Iscariot, one of the twelve, went unto the chief priests, to betray Jesus to them.

11 After hearing him, they were glad, and promised to give him money. Judas sought opportunity to betray him.

¶ 12 The first day of unleavened bread, when they sacrificed the passover, his disciples asked him, Where wilt thou that we go get ready the passover?

13 And he sent two of his disciples, and said, Go into the city; you will meet a man carrying a pitcher of water, follow him.

14 wherever he enters, say to the master of the house, The Master saith, Where is the place where I may eat the Passover with my disciples?

15 And he will show you a large upper room furnished and prepared: this is where you ready for us.

16 The disciples left, came to the city, and found as he had told them; and they prepared the Passover.

17 When evening came, he came with the twelve.

NOTES JOHN MACARTHUR

14: 1

Passover. Friday Passover began on Thursday at sunset. Passover commemorates the fact that the angel of death had spared the houses of the Israelites when he killed the first-born of the Egyptians (#Ex 12: 1-13: 16). It began on the 14th day of Nisan (the first month of the Jewish calendar) with the sacrifice of the Passover lamb, and continued until the early hours of the 15th.

unleavened bread. Day commemorating the departure of the Israelites from Egypt (#Ex 23: 15). It began just after the Passover and lasted from 15 to 21 in the month of Nisan. Unleavened bread is the kind of bread that the Israelites had to carry in their flight. It symbolized the absence of the leaven of sin in their lives and their homes.

two days later. In the context of #Mt 26: 2, Jesus announced his crucifixion would take place in "two days", which corresponds to Sunday as saying this on a Wednesday night. The chronology of Mark is here the same as that of Matthew.

14: 2

Not during the feast. As the Passover was to be celebrated in Jerusalem, the city would be overcrowded: it could house up to two million people on this occasion. Many of them come from Galilee region where Jesus had many sympathizers. Religious leaders wanted to avoid triggering a riot, so they decided to wait until the Passover feast is complete because the crowds are fewer.

14: 3-9 The incident reported here took place the previous Saturday (see #Jn 12: 1). It is the story that made Marc anointing of Jesus by Mary in preparation for his crucifixion (cf. #Mt 26: 6-13; #Jn 12: 2-8).

14: 3

Simon the leper. It is only in the context of this story that the man's name appears in the NT Lepers were excluded from Jewish society. So he had probably been miraculously cured of his leprosy by Jesus and had organized the meal in his honor to thank him.

a woman. #Jn 12: 3 identifies as Mary the sister of Martha and Lazarus, who also took part in this meal.

alabaster vase. This bottle long neck was cut in a special marble deemed to be the best material to protect the expensive perfumes and precious oils.

an alabaster jar, which contained a costly perfume. Marc says that its value was "more than three hundred pence." The equivalent of about a year's salary. It was indeed a great price. The cost of the precious bottle that was broken (#Mr 14: 3) increasing the burden expense. Alabaster resembled marble; extracted from quarries in Egypt, he could be cut to shape refined containers for price perfumes. John tells us that this woman was none other than Mary the sister of Martha and Lazarus (#Jn 12: 3). It can be deduced that the two women made the meal service in the house of Simon. Matthew and Mark indicate that Mary anointed Jesus' head; John adds that it also poured perfume on her feet, and she wiped them with her hair. A similar act of worship is described #Lu 7: 36-38, but the circumstances of time and place, as well as other details, clearly indicate that these are two different situations.

ointment of pure nard. It was an oil obtained from a plant, nard, native to India. It was pure, so genuine and not tampered with, which explains its great price.

broke the jar. It may simply be broken neck of the bottle to be able to quickly pour the contents, a sign of his sincere and total consecration to the Lord.

14: 4

Some of them expressed their indignation. #Jn 12: 4-5 states that Judas was the instigator of this movement and #Mt 26: 8 indicates that all the disciples, following the example of Judas, proved very irritated by this waste of a great product value.

14: 5

three hundred pence. A denarius corresponded to a day's work for an agricultural laborer. So it was a year of work.

give to the poor. Eleven of the disciples would probably have agreed to use the money as well, but the poor would have probably never seen the color as Judas, the treasurer of the twelve, was a thief. It would have probably turned the whole sum (#Jn 12: 6).

14: 7

you always have the poor with you. "Always" was an opportunity to do good to the poor, but Jesus would be with the disciples for just a little while longer. The time was not caring for the poor and sick; it was the time of the sacrificial act of one who was about to suffer and be crucified (cf. #Mr 2:19).

14: 8

anointed my body for burial. Mary had probably did not realize the scope of his act. His anointing Jesus took the meaning of a symbol announcing his death and burial.

14: 9

good news. Or "Gospel".

14: 10

Judas Iscariot. Hatred and treachery of Judas form a powerful contrast with the love and dedication of Mary. This disciple, who appears understandably - that last in the list of the twelve, was the son of Simon, called "Iscariot". "Iscariot" means "man of Kerioth" Judean town about 37 km south of Jerusalem (cf. #Mr 3:19). Judas was not like the other Galilean disciples. It is certain that Jesus showed no spiritual interest for him: he was attracted to him because he hoped that Jesus became a powerful political and religious leader. He expected to remove power, wealth and prestige of their association with him. Jesus knew exactly who he was dealing from the beginning, and it is even in this capacity he chooses to become one of the twelve. He was the one who would betray him, so that the Scriptures and God's plan for salvation be fulfilled (#PS 41:10; #PS 55: 13-16, #PS 55: 21-22; 11 #Za : 12-13; 6:64 #Jn, #Jn 6: 70-71; #Jn 13: 18; #Jn 17: 12).

14: 11

money. Matthew says that Judas the amount demanded as the price of his treachery was thirty pieces of silver.

sought opportunity. "Looked" would be better translated "started looking." "Favourable" means that Judas sought opportunity to realize his heinous plan. It would appear when Jesus would be away from the crowds (#Lu 22: 6).

14: 12

unleavened bread. Passover and the feast of unleavened bread were so closely associated that we used the two terms for each other to express the eight-day celebration that opened with the Passover. Although Mark use the term feast of unleavened bread, it is clear that he thinks the preparation of the Passover.

they sacrificed the Passover. They sacrificed lambs (#Ex 12: 6) Nisan 14 at dusk in Hebrew "between the evenings", that is to say between 3 and 5 pm. After killing the lamb, sprinkled on the altar a little blood. Each family then carried his home where the whole roasting, to eat the meal together with unleavened bread evening, bitter herbs, charoseth (crushed apple mixture, dates, pomegranates and walnuts, forming a paste wherein one of bread soaked blotters), all added to wine.

14: 13

two of his disciples. Peter and John (#Lu 22: 8). Only two people were allowed to accompany the lamb for sacrifice.

man carrying a jar of water. This is the only indication given by Jesus. This man would offer a remarkable because few common sight, as usual returning women to perform this chore.

14: 14

location. This "hotel" word is translated into #Lu 2: 7. He designated a place where travelers could spend the night: hotel or homestay, as was the case here (see #Mt 26:18).

14: 15

large upper room. Indicates that the room was located upstairs. It was perhaps a granary built on the top of the house.

Make preparations for us. Peter and John was responsible for preparing the Passover meal for Jesus and the disciples.

14: 17

When evening came. The Passover meal was to be eaten in the evening after sunset, but to be finished by midnight (#Ex 12: 8-14).

with the twelve. Perhaps, Peter and John had they joined Jesus and the other disciples to lead them to the upper chamber. It may also be that the term generally refers to disciples and means that the other ten disciples came to Jesus join Peter and John.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/