MARC 14: 18 À 31 ***MARK 14 : 18 À 31 ***

17/02/2015 10:48

MARC 14: 18 À 31 ***

18  Pendant qu’ils étaient à table et qu’ils mangeaient, Jésus dit : Je vous le dis en vérité, l’un de vous, qui mange avec moi, me livrera.

19  Ils commencèrent à s’attrister, et à lui dire, l’un après l’autre: Est-ce moi ?

20  Il leur répondit : C’est l’un des douze, qui met avec moi la main dans le plat.

21  Le Fils de l’homme s’en va selon ce qui est écrit de lui. Mais malheur à l’homme par qui le Fils de l’homme est livré ! Mieux vaudrait pour cet homme qu’il ne fût pas né.

22  Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant : Prenez, ceci est mon corps.

23  Il prit ensuite une coupe ; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, et ils en burent tous.

24  Et il leur dit : Ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour plusieurs.

25  Je vous le dis en vérité, je ne boirai plus jamais du fruit de la vigne, jusqu’au jour où je le boirai nouveau dans le royaume de Dieu.

26  Après avoir chanté les cantiques, ils se rendirent à la montagne des oliviers.

27  Jésus leur dit : Vous serez tous scandalisés ; car il est écrit : Je frapperai le berger, et les brebis seront dispersées.

28  Mais, après que je serai ressuscité, je vous précéderai en Galilée.

29  Pierre lui dit : Quand tous seraient scandalisés, je ne serai pas scandalisé.

30  Et Jésus lui dit : Je te le dis en vérité, toi, aujourd’hui, cette nuit même, avant que le coq chante deux fois, tu me renieras trois fois.

31  Mais Pierre reprit plus fortement : Quand il me faudrait mourir avec toi, je ne te renierai pas. Et tous dirent la même chose.

NOTES DE JOHN MACARTHUR

14: 18

ils étaient à table. Voici l’ordonnancement du repas de la Pâque:

1° on buvait une coupe de vin rouge coupée d’eau (cf. #Lu 22: 17);

2° on se lavait les mains en signe de besoin de purification spirituelle et morale;

3° on mangeait les herbes amères, symboles de l’esclavage en Égypte;

4° on buvait la deuxième coupe de vin  c’est à ce moment que le chef de famille expliquait le sens de la Pâque;

5° on chantait le Hallel (#Ps 113:1-118:2, mais uniquement les deux premiers);

6° l’agneau était apporté sur la table, et le chef de famille distribuait les morceaux, accompagnés de pain sans levain;

7° on buvait la troisième coupe de vin. La coupe de bénédiction; C’était le nom donné à la troisième coupe bue pendant le repas de la Pâque. Lors de la dernière Pâque avec ses disciples, Jésus a fait de cette troisième coupe un symbole de son sang versé pour le péché. Il s’en est servi pour instituer la cène et l’a mise à part en tant que gage de la bénédiction du salut, avant de la donner aux apôtres.

14: 20

met avec moi la main dans le plat. Il y avait sans doute plusieurs plats tout autour de la table. Judas était probablement assis à proximité de Jésus et mettait la main dans le même plat que lui.

14: 21

selon ce qui est écrit. Jésus n’était pas une victime: la trahison de Judas fait l’objet d’une prophétie dans l’A.T. (#Ps 22 ; #Esa 53) et faisait partie du plan prévu par Dieu pour procurer le salut (#Ac 2:23).

Mieux vaudrait …  qu’il ne soit pas né. Cf. #Jn 8:21-24 ; #Jn 16:8-11. Les tourments que Judas connaîtrait en enfer seraient en effet très grands. Le châtiment le plus sévère est réservé à Judas et à ceux de son acabit (#Hé 10:29). C’est l’une des déclarations les plus explicites concernant la responsabilité qu’a l’homme de croire en Jésus-Christ, à laquelle s’ajoutent les conséquences de l’incrédulité.

14:22-25 A ce point du récit, il semble que Judas soit déjà parti (#Jn 13:23-30) et que Jésus soit seul avec les onze fidèles.

Luc regroupe les divers détails du dernier repas du Seigneur par sujet, plutôt que de les présenter de manière chronologique. Matthieu et Marc placent l’avertissement de Jésus concernant la trahison avant le partage du pain et du vin, tandis que Luc le situe après. Jean est le seul à mentionner le départ de Judas (#Jn 13: 30), mais il ne dit rien à propos du pain et de la coupe. Il est par conséquent difficile de déterminer, en comparant les divers récits, si Judas est parti avant ou après l’institution de la cène. Cependant, d’après les termes employés par Luc, il semble que Judas ait pris part à l’événement. S’il était effectivement présent à ce moment, son hypocrisie et son crime en sont d’autant plus abjects (cf. #1Co 11:27-30).

C’est alors qu’il changea la Pâque de l’ancienne alliance en la cène de la nouvelle alliance, créant ainsi une nouvelle fête pour commémorer la délivrance du péché effectuée par Dieu.

14: 22

Pendant qu’ils mangeaient. Aucun des récits des Évangiles n’indique quelle partie du repas ils étaient en train de manger, mais cela se fit sans doute juste avant ou pendant qu’ils mangeaient l’agneau. Il est significatif que Jésus établisse la vérité de la nouvelle alliance pendant le repas de la Pâque.

ceci est mon corps. Jésus conféra une nouvelle signification au pain. Les pains sans levain symbolisaient la délivrance qu’avaient vécue les Israélites de leur vie ancienne en Égypte. Ils représentaient leur séparation d’avec la vie de ce monde, le péché et la fausse religion, ainsi que le commencement d’une nouvelle vie de sainteté et de piété. Depuis l’institution de la cène, le pain rappelle le corps de Christ, sacrifié pour le salut des hommes.

14: 23

une coupe. La troisième coupe de vin de la cérémonie (voir ci-haut).

14: 24

le sang de l’alliance. Verser du sang par le biais d’un sacrifice a toujours représenté une exigence de Dieu lors de l’établissement d’une alliance (cf. #Ge 8:20 ; #Ge 15: 10 ; #Ex 24:5-8). Ici, il fallait que le sang de Christ soit versé pour le pardon des péchés (#Hé 9:22 ; #1Pi 1:19).

pour beaucoup. Ou « en faveur de beaucoup ». Les « beaucoup » sont tous ceux qui croient, les Juifs autant que les non-Juifs.

14: 25

je ne boirai plus. Jésus déclarait que c’était la dernière Pâque, et qu’il ne boirait plus de vin avec eux puisque c’était son dernier repas. Jusqu’à l’inauguration du royaume de mille ans, les croyants doivent commémorer l’événement en partageant le repas de la cène.

le boirai nouveau. Cette affirmation devait les assurer du retour de Jésus et de l’établissement de son règne millénaire sur terre. Elle peut aussi impliquer que le service de communion continuera pendant le millénium, pour commémorer la croix. Ce qui est plus probable, c’est que Jésus voulait leur indiquer qu’il ne partagerait plus la Pâque avec eux avant l’avènement du royaume. Il est aussi vrai que, dans le royaume, des sacrifices commémoratifs de l’ancienne alliance seront rétablis (#Ez 43:1-45:2). Ils auront une signification qu’il était impossible de comprendre avant la croix de Christ vers laquelle ils pointaient.

royaume de Dieu. Il s’agit du royaume millénaire sur la terre.

14: 26

avoir chanté les cantiques. Sans doute le #Ps 118, le dernier du Hallel traditionnellement chanté lors de la Pâque.

14: 27

Vous serez tous scandalisés. Le verbe peut aussi se traduire par « chuter » et renvoie à la défaillance temporaire des disciples dans leur fidélité à Jésus.

il est écrit. Citation de #Za 13: 7.

14: 28

en Galilée. Jésus promit ainsi aux disciples de les revoir dans la forme qu’il revêtirait après la résurrection (cf. #Mr 16: 7 ; #Mt 28:16-17 ).

14: 30

avant que le coq chante deux fois. Selon la division juive du temps, le chant du coq désignait la troisième veille de la nuit, qui s’achève à 3 heures du matin, heure à laquelle les coqs commencent à chanter. Marc est le seul des Évangiles à indiquer que le coq chanta deux fois (v. #Mr 14: 72 ).

 

MARK 14 : 18 À 31  ***

18 While they were at table and eating, Jesus said: I tell you the truth, one of you which eateth with me shall betray me.

19 And they began to be sorrowful, and to say to him, one by one, Is it I?

20 He answered them, It is one of the twelve, who dips with me in the dish.

21 The Son of Man goes as it is written of him. But woe to that man by whom the Son of man is betrayed! Better for that man if he had not been born.

22 While they were eating, Jesus took bread; and when he had given thanks, he broke it, and gave unto them, saying, Take, this is my body.

23 And he took the cup; and when he had given thanks, he gave it to them, and they all drank.

24 And he said, This is my blood, the blood of the covenant, which is shed for many.

25 I tell you the truth, I will not drink of the fruit of the vine until that day when I drink it new in the kingdom of God.

26 After singing a hymn, they went out to the Mount of Olives.

27 Jesus said to them: You will all fall away; for it is written, I will smite the shepherd, and the sheep will be scattered.

28 But after I am raised up, I will go before you into Galilee.

29 Peter said to him: Although all shall be offended, yet will not I..

30 And Jesus said: I tell you the truth, you, today, this very night, before the cock crow twice, thou shalt deny me thrice.

31 But he spoke more vehemently, If I should die with you, I will not deny you. They all said the same thing.

NOTES JOHN MACARTHUR

14: 18

they were at table. Here is the schedule of the Passover meal:

1 drank a glass of red wine diluted with water (cf. #Lu 22: 17);

2 is washed his hands in need of spiritual and moral purification;

3. bitter herbs they ate, symbols of slavery in Egypt;

4. drank the second cup of wine is at this point that the householder explained the meaning of the Passover;

5 ° they sang the Hallel (#PS 113: 1-118: 2, but only the first two);

6. the lamb was brought to the table, and the head of the family distributed the pieces, along with unleavened bread;

7 ° drank the third cup of wine. The cup of blessing; This was the name given to the third cup drunk during the Passover meal. At the last Passover with his disciples, Jesus made this third section, a symbol of his blood shed for sin. He used it to establish the supper and put aside as a pledge of the blessing of salvation, before giving it to the apostles.

14: 20

puts his hand with me in the dish. There were probably several dishes around the table. Judas was probably sitting next to Jesus and put his hand in the same dish as him.

14: 21

according to what is written. Jesus was not a victim: Judas's betrayal is the subject of a prophecy in the OT (#PS 22; #Esa 53) and was part of the plan provided by God for the salvation (#AC 2:23).

It would be better ... that he was not born. #Jn Cf. 8: 21-24; #Jn 16: 8-11. Torment in hell would know that Judas would indeed be very large. The most severe punishment is reserved Judas and those of his ilk (# Heb 10:29). This is one of the most explicit statements about the responsibility of man to believe in Jesus Christ, to which are added the consequences of unbelief.

14: 22-25 At this point in the story, it seems that Judas was already gone (#Jn 13: 23-30) and that Jesus is alone with the eleven faithful.

Luke brings together the various details of the Lord's supper by subject, rather than presenting them chronologically. Matthew and Mark place Jesus' warning about the betrayal before the sharing of bread and wine, while Luke is after. John is the only one to mention the departure of Judas (#Jn 13: 30), but it says nothing about the bread and the cup. It is therefore difficult to determine, by comparing the various accounts if Judas left before or after the institution of the Supper. However, according to the words of Luke, it seems that Judas took part in the event. If he were actually present at the time, his hypocrisy and crime are all the more despicable (see # 1 Corinthians 11: 27-30).

Then he changed the Passover of the Old Covenant in the Supper of the new covenant, creating a new feast to commemorate the deliverance from sin done by God.

14: 22

While they were eating. None of the Gospel accounts indicates which part of the food they were eating, but it was probably just before or while they ate the lamb. It is significant that Jesus establish the truth of the new covenant during the Passover meal.

this is my body. Jesus conferred a new meaning to the bread. The unleavened bread symbolized the issue that had experienced the Israelites from their old life in Egypt. They represented their separation from the life of this world, sin and false religion, as well as the beginning of a new life of holiness and piety. Since the institution of the Lord's Supper, the bread reminds the body of Christ, sacrificed for the salvation of men.

14: 23

a cut. The third cup of wine of the ceremony (see above).

14: 24

the blood of the covenant. Shedding blood through sacrifice has always been a requirement of God in the establishment of an alliance (see #Ge 8:20; #Ge 15: 10; #Ex 24: 5-8). Here, it was necessary that Christ's blood is shed for the forgiveness of sins (Heb 9:22 #; # 1 Peter 1:19).

for many. Or "for many." The "many" are all believers, both Jews and non-Jews.

14: 25

I will not drink. Jesus said that it was the last Passover, and that he would drink more wine with them since it was his last meal. Until the inauguration of the kingdom of a thousand years, believers must commemorate the event by sharing a meal of the supper.

drink it new. This statement should assure the return of Jesus and the establishment of His millennial reign on earth. It may also imply that the communion service will continue during the millennium, to commemorate the cross. What is more likely is that Jesus wanted to show them that he no longer would share the Passover with them before the coming of the kingdom. It is also true that in the kingdom, memorial sacrifices of the old covenant will be restored (#Ez 43: 1-45: 2). They will have a meaning that it was impossible to understand before the cross of Christ to which they pointed.

God's kingdom. This is the millennial kingdom on earth.

14: 26

singing the hymns. Probably the #PS 118, the last of the Hallel traditionally sung at the Passover.

14: 27

You will all fall. The word can also be translated as "drop" and refers to the temporary failure of the disciples in their fidelity to Jesus.

it is written. Quote #Za 13: 7.

14: 28

Galilee. Jesus promised the disciples and to review them in the form it revêtirait after the resurrection (cf. #Mr 16: 7; #Mt 28: 16-17).

14: 30

before the cock crows twice. According to Jewish division of time, the rooster designated the third watch of the night, which ends at 3 am, at which time the roosters begin to sing. Mark is the only Gospel to indicate that the cock crowed twice (#Mr v. 14: 72).

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/