MARC 4 : 24 À 35 ***MARK 4 : 24 À 35 ***

19/12/2014 08:49

MARC 4 : 24 À 35 ***

24  Il leur dit encore : Prenez garde à ce que vous entendez. On vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis, et on y ajoutera pour vous.

25  Car on donnera à celui qui a ; mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a.

26  Il dit encore : Il en est du royaume de Dieu comme quand un homme jette de la semence en terre ;

27  qu’il dorme ou qu’il veille, nuit et jour, la semence germe et croît sans qu’il sache comment.

28  La terre produit d’elle-même, d’abord l’herbe, puis l’épi, puis le grain tout formé dans l’épi ;

29  et, dès que le fruit est mûr, on y met la faucille, car la moisson est là.

30  Il dit encore : A quoi comparerons-nous le royaume de Dieu, ou par quelle parabole le représenterons-nous ?

31  Il est semblable à un grain de sénevé, qui, lorsqu’on le sème en terre, est la plus petite de toutes les semences qui sont sur la terre ;

32  mais, lorsqu’il a été semé, il monte, devient plus grand que tous les légumes, et pousse de grandes branches, en sorte que les oiseaux du ciel peuvent habiter sous son ombre.

33  C’est par beaucoup de paraboles de ce genre qu’il leur annonçait la parole, selon qu’ils étaient capables de l’entendre.

34  Il ne leur parlait point sans parabole ; mais, en particulier, il expliquait tout à ses disciples.

35 ¶  Ce même jour, sur le soir, Jésus leur dit : Passons à l’autre bord.

NOTES DE JOHN MACARTHUR

4:24

avec la mesure. Les résultats spirituels obtenus par le disciple devaient être mesurés à l’aune des efforts qu’il avait fournis; il allait récolter ce qu’il avait semé.

on y ajoutera. Celui qui a appris des vérités spirituelles et les a appliquées soigneusement recevra toujours plus de vérités à appliquer fidèlement.

4:26-29 Marc est le seul à rapporter cette parabole. Elle complète la parabole du semeur en expliquant de manière plus approfondie les résultats de la croissance spirituelle, qui s’accomplit dans la bonne terre.

4:26

royaume de Dieu. C’est-à-dire le règne souverain de Dieu sur le domaine du salut; limité pour l’instant au cœur des membres de son peuple (#Lu 17: 21), il est à comprendre dans l’avenir au sens littéral d’un royaume terrestre (#Ap 20: 4, #Ap 20: 6).

4:29

on y met la faucille, car la moisson est là. Quand le grain est mûr, le semeur moissonne sa récolte. Il existe deux explications possibles à cette parabole non expliquée par Jésus. On peut y voir l’ensemble du royaume, depuis le temps où Jésus a semé le message de l’Évangile jusqu’à la moisson finale à venir. Dans ce sens, les disciples continuent donc l’œuvre de répandre l’Évangile, ce qui produira une récolte. Cependant, une meilleure interprétation présente l’Évangile faisant son œuvre dans les vies. Une fois l’Évangile présenté, la Parole de Dieu fait son œuvre dans le cœur des individus, parfois lentement, jusqu’au jour où Dieu moissonne la récolte dans ces personnes et les sauve.

4:30-32 La parabole du grain de sénevé présente le royaume de Dieu comme très petit à ses débuts, mais apte à atteindre ensuite une dimension mondiale.

4:31

grain de sénevé. Allusion à la moutarde noire ordinaire. On utilisait ses feuilles comme légume et ses grains comme condiment. Elle avait aussi des vertus médicinales.

la plus petite de toutes. Le sénevé n’est pas la graine la plus petite au monde, mais c’était la plus petite des graines que les Juifs semaient chez eux.

4:32

légumes. Renvoie aux jardins potagers où les plantes étaient cultivées pour être consommées.

les oiseaux du ciel. Le moutardier n’est pas classé parmi les arbres, mais cet arbuste pousse parfois jusqu’à 3 m de haut. Il possède alors toutes les caractéristiques d’un arbre, notamment des branches assez grandes pour permettre aux oiseaux d’y nicher. L’arbre représente la sphère du salut, qui allait grandir au point de fournir abri, protection et bénédiction à tous. Même des incroyants ont été au bénéfice de bénédictions du fait de leur association avec l’Évangile et la puissance salvatrice de Dieu. Les chrétiens ont été une bénédiction pour le monde.

4:33-34 La manière dont Marc conclut son exposé des paraboles de Jésus souligne qu’il n’en a rapporté que des échantillons représentatifs.

4:34

Il ne leur parlait point sans parabole. Ce jour-là spécifiquement, Jésus ne s’adressa aux foules qu’en paraboles. Ainsi, les incroyants qui entendaient son enseignement restaient sur leur faim, ce qui les empêchait d’être forcés à croire ou non; ils ne pouvaient décider de le suivre car ils ne comprenaient pas son enseignement.

 

MARK 4 : 24 À 35  ***

24 And he said unto them, Take heed what you hear. The measure you measure you will be served, and it will be given you.

25 For to every one who; but from him that hath not shall be taken away even that he hath.

26 And he said, So is the kingdom of God as if a man should cast seed into the ground;

27 whether he sleeps or watch, day and night, the seed sprouts and grows, he knows not how.

28 The earth produces of itself, first the blade, then the ear, then the full grain in the ear;

29 But when the fruit is ripe, he puts the sickle, because the harvest is come.

30 And he said, What shall we liken the kingdom of God, or what parable shall we?

31 It is like a grain of mustard seed, which, when sown in the earth, is the smallest of all the seeds on earth;

32 But when it is sown it grows up and becomes greater than all herbs, and puts forth large branches, so that the birds of the air may lodge under its shadow.

33 And with many such parables he spoke the word, as they were able to hear it.

34 He did not speak to them without a parable; but privately he explained everything to his disciples.

35 ¶ That same day, in the evening, Jesus said: Let the other side.

NOTES JOHN MACARTHUR

4:24

with the measurement. The spiritual achievements of the disciple had to be measured against the efforts he had provided; he was going to reap what he had sown.

be added there. One who taught spiritual truths and applied them carefully will always receive more truths to be applied faithfully.

4: 26-29, Mark is the only one to relate the parable. It complements the parable of the sower, explaining in more detail the results of spiritual growth, which is fulfilled in good soil.

4:26

God's kingdom. That is to say, the sovereign rule of God on the field of salvation; limited for the time being in the heart of the members of his people (#Lu 17: 21), it is to understand the future of a literal earthly kingdom (#Ap 20: 4, #Ap 20: 6).

4:29

it puts in the sickle, because the harvest is come. When the grain is ripe, the sower reap its harvest. There are two possible explanations for this is not explained by Jesus parable. You can see the entire kingdom, from the time when Jesus sowed the Gospel message to the upcoming final harvest. In this sense, the disciples thus continue the work of spreading the Gospel, which will produce a harvest. However, a better interpretation of this gospel by his work in the lives. Once submitted Gospel, the Word of God is at work in the heart of individuals, sometimes slowly, until God reaps the harvest in these people and save them.

4: 30-32 The parable of the mustard seed has the kingdom of God as very small in the beginning, but then able to reach a global dimension.

4:31

mustard seed. Referring to ordinary black mustard. They used the leaves as a vegetable and grains as a condiment. She also had medicinal properties.

the smallest of all. The mustard seed is not the smallest seed in the world, but it was the smallest of seeds sowed the Jews home.

4:32

vegetables. Refers to the gardens where plants were grown for consumption.

the birds of the air. The mustard is not ranked among the trees, but sometimes this shrub grows up to 3 m high. He then has all the characteristics of a tree, including branches large enough to allow the birds to nest there. The tree represents the sphere of salvation, which was to grow to the point of providing shelter, protection and blessing to all. Even unbelievers were in favor of blessings because of their association with the gospel and the saving power of God. Christians have been a blessing to the world.

4: 33-34 The way Marc concluded his presentation of Jesus' parables emphasizes that it has reported that representative samples.

4:34

He did not speak to them without a parable. That day specifically, Jesus spoke to the crowds that parables. Thus, the unbelievers who heard his teaching remained unsatisfied, which prevented them from being forced to believe or not; they could not decide to follow him because they did not understand his teaching.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/