MATTHIEU 12 : 33 À 41 ***MATTHEW 12 : 33 À 41 ***

27/08/2014 17:10

MATTHIEU 12 : 33 À 41 ***

33  Ou dites que l’arbre est bon et que son fruit est bon, ou dites que l’arbre est mauvais et que son fruit est mauvais ; car on connaît l’arbre par le fruit.

34  Races de vipères, comment pourriez-vous dire de bonnes choses, méchants comme vous l’êtes ? Car c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle.

35  L’homme bon tire de bonnes choses de son bon trésor, et l’homme méchant tire de mauvaises choses de son mauvais trésor.

36  Je vous le dis : au jour du jugement, les hommes rendront compte de toute parole vaine qu’ils auront proférée.

37  Car par tes paroles tu seras justifié, et par tes paroles tu seras condamné.

38 ¶  Alors quelques-uns des scribes et des pharisiens prirent la parole, et dirent : Maître, nous voudrions te voir faire un miracle.

39  Il leur répondit : Une génération méchante et adultère demande un miracle ; il ne lui sera donné d’autre miracle que celui du prophète Jonas.

40  Car, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre d’un grand poisson, de même le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre.

41  Les hommes de Ninive se lèveront, au jour du jugement, avec cette génération et la condamneront, parce qu’ils se repentirent à la prédication de Jonas ; et voici, il y a ici plus que Jonas.

NOTES DE JOHN MACARTHUR

12: 36

toute parole vaine. Le péché apparemment le plus insignifiant  tel un écart de langage - porte en lui tout le mal de l’enfer en puissance (cf. #Ja 3:6). Aucune infraction contre la sainteté de Dieu n’est donc à prendre à la légère. Chacun sera finalement responsable de toutes ses légèretés. Comme le fruit témoigne de l’arbre, les paroles mauvaises sont le meilleur indicateur pour juger du cœur (vv. #Mt 12: 33, #Mt 12: 35). Les serpents venimeux étaient reconnaissables à leur bouche empoisonnée qui révélait leur cœur mauvais (v. #Mt 12: 34 ; #Lu 6:45). Chacun est jugé par ses paroles, car elles révèlent l’état de son cœur.

12:38

nous voudrions te voir faire un miracle. Ils s’attendaient à un signe (sens littéral du mot grec) spectaculaire aux proportions astronomiques (#Lu 11:16). Au lieu de cela, Jésus leur donna un signe tiré de l’Écriture.

12:39

adultère. Il est ici question de l’adultère spirituel, l’infidélité vis-à-vis de Dieu (cf. #Jér 5:7-8).

12: 0

trois jours et trois nuits. Citation de #Jon 2:1. Ce type d’expression était d’un usage courant pour souligner la signification prophétique d’une période. Une expression comme « quarante jours et quarante nuits » peut dans certains cas désigner simplement une durée supérieure à un mois. « Trois jours et trois nuits » était une manière emphatique de dire « trois jours »; dans la culture juive, c’était une expression appropriée pour désigner un laps de temps qui n’englobait pas forcément les trois journées dans leur totalité. Ainsi, la période allant du vendredi, jour où Christ fut crucifié, au premier jour de la semaine, où il ressuscita, pouvait être appelée « trois jours et trois nuits », selon la manière hébraïque de compter. Des hypothèses fort complexes ont été élaborées qui situent la crucifixion le mercredi ou le jeudi, uniquement pour satisfaire à l’interprétation strictement littérale de ces paroles. Mais le sens original ne requiert en aucun cas une lecture aussi étroite.

12: 41

Les hommes de Ninive …  se repentirent. Voir #Jon 3:5-10. Le réveil qui se produisit à Ninive à la suite de la prédication de Jonas fut l’un des plus remarquables que le monde ait connu. Certains ont émis l’hypothèse que la repentance des Ninivites n’est pas allée jusqu’à la foi qui sauve, puisque la ville est revenue à ses anciennes pratiques païennes en l’espace d’une seule génération (cf. #Na 3:7-8). Cependant, les paroles de Jésus dans ce passage indiquent clairement que le réveil suscité par Jonas fut bel et bien une conversion salvatrice. L’éternité seule révélera combien d’âmes de cette génération furent admises dans le royaume suite à ce réveil.

 

MATTHEW 12 : 33 À 41  ***

33 Either make the tree good and its fruit good, or else make the tree bad and its fruit bad; for the tree is known by its fruit.

34 You brood of vipers, how can you speak good things, bad as you are? For out of the abundance of the heart the mouth speaks.

35 The good man brings good things out of the good treasure, and the evil man brings evil things out of the evil treasure.

36 I tell you the day of judgment, men will realize that every careless word they have spoken.

37 For by thy words thou shalt be justified, and by thy words thou shalt be condemned.

38 ¶ Then certain of the scribes and Pharisees answered, saying, Master, we would see a sign from thee.

39 He said to them, An evil and adulterous generation seeketh after a sign; But none will be given it except the sign of the prophet Jonah.

40 For as Jonas was three days and three nights in the belly of the great fish, so the Son of Man be three days and three nights in the heart of the earth.

41 The men of Nineveh shall rise in judgment with this generation and condemn it, because they repented at the preaching of Jonas; and behold, a greater than Jonas is here.

NOTES JOHN MACARTHUR

12: 36

every idle word. The most insignificant as a slip of the tongue sin apparently - carries with it all the evil power of hell (cf. #Ja 3: 6). No offense against the holiness of God is therefore to be taken lightly. Each will be ultimately responsible for all its lightness. As evidence of the fruit tree, the bad words are the best indicator for judging the heart (vv #Mt 12. 33 #Mt 12: 35). Venomous snakes were identified by their poisoned mouth revealing their evil heart (v #Mt 12. 34; #Lu 6:45). Everyone is judged by his words, for they reveal the state of his heart.

12: 38

we would see a sign from thee. They expected a sign (literal meaning of the Greek word) spectacular astronomical proportions (#Lu 11:16). Instead, Jesus gave them a sign taken from Scripture.

12: 39

adultery. This is about spiritual adultery, infidelity vis-à-vis God (cf. Jer # 5: 7-8).

12: 0

three days and three nights. Quote #Jon 2: 1. This type of expression was in common use to highlight the prophetic significance of a period. An expression like "forty days and forty nights" may in some cases simply designate a period exceeding one month. "Three days and three nights" was an emphatic way of saying "three days"; in Jewish culture was an appropriate term for a period of time that does not necessarily encompassed three days in full. Thus, the period from Friday, the day Christ was crucified on the first day of the week, where he was raised, could be called "three days and three nights," according to the Hebrew way of counting. Very complex hypotheses have been developed which are crucified on Wednesday or Thursday, only to meet the strictly literal interpretation of these words. But the original meaning requires in any case such a narrow reading.

12: 41

The men of Nineveh ... repented. See #Jon 3: 5-10. The revival that occurred in Nineveh after Jonah's preaching was one of the most remarkable that the world has known. Some have speculated that the repentance of the Ninevites did not go to saving faith, as the city has returned to its ancient pagan practices in the space of a single generation (cf. #NA 3: 7-8). However, the words of Jesus in this passage clearly indicates that the alarm raised by Jonah was indeed a saving conversion. Eternity alone will reveal how many souls of this generation were admitted into the kingdom after this revival.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/