MATTHIEU 17 : 22 À 27 ***MATTHEW 17 : 22 À 27 ***

30/09/2014 09:05

MATTHIEU 17 : 22 À 27 ***

22 ¶  Pendant qu’ils parcouraient la Galilée, Jésus leur dit : Le Fils de l’homme doit être livré entre les mains des hommes ;

23  ils le feront mourir, et le troisième jour il ressuscitera. Ils furent profondément attristés.

24 ¶  Lorsqu’ils arrivèrent à Capernaüm, ceux qui percevaient les deux drachmes s’adressèrent à Pierre, et lui dirent : Votre maître ne paie-t-il pas les deux drachmes ?

25  Oui, dit-il. Et quand il fut entré dans la maison, Jésus le prévint, et dit : Que t’en semble, Simon ? Les rois de la terre, de qui perçoivent-ils des tributs ou des impôts ? de leurs fils, ou des étrangers ?

26  Il lui dit : Des étrangers. Et Jésus lui répondit : Les fils en sont donc exempts.

27  Mais, pour ne pas les scandaliser, va à la mer, jette l’hameçon, et tire le premier poisson qui viendra ; ouvre-lui la bouche, et tu trouveras un statère. Prends-le, et donne-le-leur pour moi et pour toi.

NOTES DE JOHN MACARTHUR

17: 22

doit être livré. Par Judas Iscariot. Judas, l’un des douze. Voir le v. 14. Les quatre évangélistes désignent tous Judas par cette périphrase (#Mr 14: 10, #Mr 14: 43 ; #Lu 22: 47 ; #Jn 6: 71). Elle est utilisée une seule fois pour parler d’un autre disciple (#Jn 20:24). Les auteurs des Évangiles semblent l’employer pour souligner le caractère insidieux du crime de Judas, particulièrement dans ce passage où la trahison allait être consommée.

17: 24

les deux drachmes. Correspondant à environ deux jours de salaire, elles étaient perçues une fois par an de chaque homme âgé d’au moins vingt ans pour l’entretien du temple (#Ex 30: 13-14 ; #2Ch 24: 9). Comme les rois ne soumettaient pas leurs propres fils à l’impôt, Jésus, le Fils de Dieu, n’était pas, strictement parlant, redevable de cet impôt (v. #Mt 17: 26). Mais afin d’éviter toute offense, il paya pour lui-même et pour Pierre (v. #Mt 17: 27). Cf. #Ro 13: 1-7 ; #Tit 3: 1 ; #1Pi 2: 13-17.

 

MATTHEW 17 : 22 À 27  ***

22 ¶ And while they abode in Galilee, Jesus said unto them, The Son of man must be delivered into the hands of men;

23 they will kill him, and the third day he will rise. They were very sorry.

¶ 24 When they came to Capernaum, they that received tribute money came to Peter and said, Does not your teacher he pays tribute?

25 Yes, he said. And when he was come into the house, Jesus prevented him, saying: What do you think, Simon? The kings of the earth, from whom do they receive tribute or taxes? their son, or of strangers?

26 And he said unto him, Of strangers. And Jesus answered him, The son are therefore exempt.

27 But, not to offend them, go to the sea, cast a hook, and take the first fish you catch; open its mouth and you will find a shekel. Take it and give it to them for me and thee.

NOTES JOHN MACARTHUR

17: 22

be delivered. By Judas Iscariot. Judas, one of the twelve. View v. 14 The four evangelists all refer Judas by this circumlocution (#Mr 14: 10, #Mr 14: 43; #Lu 22: 47; #Jn 6: 71). It is used only once for about another disciple (#Jn 8:24 p.m.). The Gospel writers seem to use it to point out the insidious nature of the crime of Judas, particularly in this passage when treason was to be consumed.

17: 24

two drachmas. Corresponding to about two days' pay, they were seen once a year each aged at least twenty years for the temple maintenance man (#Ex 30: 13-14; # 2Ch 24: 9). As kings do not have their own son to the tax, Jesus the Son of God, was not, strictly speaking, liable for this tax (v #Mt 17. 26). But to avoid offense, he paid for himself and for Pierre (v #Mt 17. 27). See #Ro 13: 1-7; #Tit 3: 1; # 1 Peter 2: 13-17.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/