MATTHIEU 21 : 28 À 46 ***MATTHEW 21 : 28 À 46 ***

20/10/2014 16:25

MATTHIEU 21 : 28 À 46 ***

28 ¶  Que vous en semble ? Un homme avait deux fils ; et, s’adressant au premier, il dit : Mon enfant, va travailler aujourd’hui dans ma vigne.

29  Il répondit : Je ne veux pas. Ensuite, il se repentit, et il alla.

30  S’adressant à l’autre, il dit la même chose. Et ce fils répondit : Je veux bien, seigneur. Et il n’alla pas.

31  Lequel des deux a fait la volonté du père ? Ils répondirent : Le premier. Et Jésus leur dit : Je vous le dis en vérité, les publicains et les prostituées vous devanceront dans le royaume de Dieu.

32  Car Jean est venu à vous dans la voie de la justice, et vous n’avez pas cru en lui. Mais les publicains et les prostituées ont cru en lui ; et vous, qui avez vu cela, vous ne vous êtes pas ensuite repentis pour croire en lui.

33 ¶  écoutez une autre parabole. Il y avait un homme, maître de maison, qui planta une vigne. Il l’entoura d’une haie, y creusa un pressoir, et bâtit une tour ; puis il l’afferma à des vignerons, et quitta le pays.

34  Lorsque le temps de la récolte fut arrivé, il envoya ses serviteurs vers les vignerons, pour recevoir le produit de sa vigne.

35  Les vignerons, s’étant saisis de ses serviteurs, battirent l’un, tuèrent l’autre, et lapidèrent le troisième.

36  Il envoya encore d’autres serviteurs, en plus grand nombre que les premiers ; et les vignerons les traitèrent de la même manière.

37  Enfin, il envoya vers eux son fils, en disant : Ils auront du respect pour mon fils.

38  Mais, quand les vignerons virent le fils, ils dirent entre eux : Voici l’héritier ; venez, tuons-le, et emparons-nous de son héritage.

39  Et ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne, et le tuèrent.

40  Maintenant, lorsque le maître de la vigne viendra, que fera-t-il à ces vignerons ?

41  Ils lui répondirent : Il fera périr misérablement ces misérables, et il affermera la vigne à d’autres vignerons, qui lui en donneront le produit au temps de la récolte.

42  Jésus leur dit : N’avez-vous jamais lu dans les écritures : La pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient Est devenue la principale de l’angle ; C’est du Seigneur que cela est venu, Et c’est un prodige à nos yeux ?

43  C’est pourquoi, je vous le dis, le royaume de Dieu vous sera enlevé, et sera donné à une nation qui en rendra les fruits.

44  Celui qui tombera sur cette pierre s’y brisera, et celui sur qui elle tombera sera écrasé.

45  Après avoir entendu ses paraboles, les principaux sacrificateurs et les pharisiens comprirent que c’était d’eux que Jésus parlait,

46  et ils cherchaient à se saisir de lui ; mais ils craignaient la foule, parce qu’elle le tenait pour un prophète.

NOTES DE JOHN MACARTHUR

21: 31

Lequel des deux a fait la volonté du père? Jésus les poussa à témoigner contre eux-mêmes. La leçon de la parabole, c’est que les actes valent plus que les paroles (cf. #Mt 7:21-27 ; #Ja 1:22). Il leur fallut reconnaître cette vérité et, ce faisant, se condamner eux-mêmes. L’idée que les publicains et les prostituées entreraient dans le royaume avant les hypocrites à l’apparence pieuse revenait souvent dans le ministère de Jésus, ce qui rendait furieux les chefs religieux juifs.

21: 32

dans la voie de la justice. C’est-à-dire en exhortant à la repentance et à la foi, lesquelles ont pour conséquence l’imputation de la justice de Dieu.

les publicains et les prostituées. Les parias de la société juive, ceux qui étaient ouvertement le plus méprisés par les sacrificateurs et les anciens, avaient trouvé le salut, contrairement aux chefs convaincus de leur propre justice. Cf. #Ro 10:3.

21: 33

une vigne …  un pressoir. Voir #Esa 5:2. Jésus fit clairement allusion à ce passage de l’A.T., qui était familier aux chefs religieux. La « vigne » est un symbole fréquent de la nation juive dans l’Écriture. Ici, le maître, représentant Dieu, s’occupe de sa vigne avec beaucoup de soin avant de la louer à des vignerons, qui représentaient les chefs religieux.

21: 34

ses serviteurs. Les prophètes de l’A.T.

21: 35

battirent l’un, tuèrent l’autre, et lapidèrent le troisième. Matthieu a tendance à simplifier et à fusionner les détails. Marc précise que les trois serviteurs viennent séparément, et que les vignerons « battent » le premier, « lapident » le deuxième et « tuent » le troisième (#Mr 12: 2-5). C’est ainsi que les chefs religieux juifs ont traité de nombreux prophètes de l’A.T. (#1R 22: 24 ; #2Ch 24: 20-21 ; #2Ch 36: 15-16 ; #Né 9: 26 ; #Jér 2: 30).

21: 37

mon fils. Cette personne représente le Seigneur Jésus-Christ, qu’ils tuèrent (vv. #Mt 21: 38-39), ce qui attira sur eux le jugement divin (v. #Mt 21: 41).

21: 41

affermera la vigne à d’autres vignerons. Une fois de plus, les chefs religieux juifs prononcèrent leur propre jugement. Leur verdict à l’encontre des méchants vignerons représentait aussi le jugement de Christ contre eux (v. #Mt 21: 43). Le royaume et tous les avantages spirituels accordés à Israël seraient maintenant octroyés à « d’autres vignerons », qui symbolisent l’Église (v. #Mt 21: 43), constituée essentiellement de non-Juifs (cf. #Ro 11: 11).

21: 42

La pierre …  rejetée. Ce rejet correspond à la crucifixion, tandis que le rétablissement de la pierre « principale de l’angle » annonce la résurrection.

la principale de l’angle. Aux yeux d’une personne non avertie, cette citation du #Ps 118:22-23 semble sans rapport avec la parabole qui la précède. Et pourtant: Jésus cite ces vv. tirés d’un psaume messianique pour montrer que le Fils qui a été tué et jeté hors de la vigne est aussi la pierre « principale de l’angle » dans le plan de rédemption de Dieu.

21: 43

une nation qui en rendra les fruits. L’Église. Pierre appela l’Église « une nation sainte » (#1Pi 2:9).

21: 44

cette pierre. Christ est une « pierre d’achoppement et un rocher de scandale » pour les non-croyants (#Esa 8:14 ; #1Pi 2:9). Le prophète le dépeignit comme une grande pierre qui se détacha de la montagne « sans le secours d’aucune main », puis qui s’abattit sur les royaumes du monde et les écrasa (#Da 2:44-45). Qu’une poterie tombe sur une pierre, ou que ce soit l’inverse, le résultat est le même. Cette parole suggère que les deux attitudes à l’égard de Christ, l’inimitié autant que l’indifférence, sont aussi mauvaises l’une que l’autre. Ceux qui s’en rendent coupables sont menacés par le jugement.

21: 45

comprirent que c’était d’eux que Jésus parlait. Christ employa tellement d’images messianiques familières (vv. #Mt 21:42-44) que leur signification ne pouvait échapper aux principaux sacrificateurs ni aux pharisiens.

 

MATTHEW 21 : 28 À 46  ***

28 ¶ What do you think? A man had two son; and came to the first, he said, 'Son, go work today in my vineyard.

29 He said, I will not. Then he repented, and went.

30 Addressing the second and said the same thing. Son and said, I go, sir. And he did not go.

31 Which of the two did the will of his father? They answered the first. And Jesus said unto them, I tell you the truth, the tax collectors and the harlots go into the kingdom of God.

32 For John came to you in the way of righteousness, and you did not believe him. But the publicans and the harlots believed him; and you who have seen it, you did not repent and believe in him.

33 ¶ Hear another parable. There was a man, householder, who planted a vineyard. He set a hedge about it, dug a wine press, and built a tower, and let it out to tenants, and left the country.

34 When the harvest time had come, he sent his servants to the tenants to receive the fruits of it.

35 wineries, having seized his servants, beat one, killed another, and stoned another.

36 Again he sent other servants, more than the first: and they did unto them in the same way.

37 Finally he sent his son to them, saying, They will reverence my son.

38 But when the tenants saw the son, they said among themselves, This is the heir; come, let us kill him, and let us seize on his inheritance.

39 And they caught him, threw him out of the vineyard, and killed him.

40 Now when the owner of the vineyard comes, what will he do to those tenants?

41 They answered him, He will miserably destroy those wicked, and will let out his vineyard to other tenants who will give him the produce at harvest time.

42 Jesus said to them: Have you never read in the scriptures, The stone which the builders rejected has become the capstone; This is the Lord's doing, and it is marvelous in our eyes?

43 Therefore I tell you, the kingdom of God will be taken away and given to a nation bringing forth the fruits thereof.

44 And whosoever shall fall on this stone shall be broken: but on whomsoever it shall fall will be overwritten.

45 Having heard his parables, the chief priests and the Pharisees understood that it was from them that Jesus spoke,

46 and they tried to seize him; they feared the multitude, because they considered him a prophet.

NOTES JOHN MACARTHUR

21: 31

Which of the two did the will of his father? Jesus led them to testify against themselves. The lesson of the parable is that actions speak louder than words (see #Mt 7: 21-27; #Ja 1:22). They had to recognize this truth and thereby condemn themselves. The idea that the publicans and harlots enter the kingdom before the appearance pious hypocrites often came in the ministry of Jesus, which infuriated the Jewish leaders.

21: 32

in the way of justice. That is to say, urging them to repentance and faith, which have resulted in the imputation of the righteousness of God.

tax collectors and prostitutes. The outcasts of Jewish society, those who were most openly despised by the priests and elders had found salvation, unlike leaders convinced of their own righteousness. See #Ro 10: 3.

21: 33

a vine ... a juicer. See #Esa 5: 2. Jesus was clearly referring to this passage from the Old Testament, which was familiar to the religious leaders. The "vine" is a common symbol of the Jewish nation in Scripture. Here the master, representing God takes care of his vineyard carefully before renting to tenants who represented the religious leaders.

21: 34

his servants. The prophets of the A.T.

21: 35

beat one, killed another, and stoned another. Matthew tends to simplify and merge details. Marc says that the three servants go separately, and the winemakers 'beat' the first, "stoned" and the second "kill" the third (#Mr 12: 2-5). Thus the Jewish religious leaders have treated many OT prophets (# 1R 22: 24; # 2Ch 24: 20-21; # 2Ch 36: 15-16; Born # 9: 26; Jer # 2: 30).

21: 37

my son. This person is the Lord Jesus Christ, they killed (vv #Mt 21. 38-39), which drew upon them the divine judgment (v #Mt 21.: 41).

21: 41

let out his vineyard to other tenants. Once again, the Jewish religious leaders pronounced their own judgment. Their verdict against the Wicked Tenants also represented Christ's judgment against them (v #Mt 21. 43). The kingdom and all the spiritual benefits to Israel would now be allocated to "other tenants", which symbolize the church (v 21 #Mt. 43), consisting mainly of non-Jews (cf. #Ro 11: 11 ).

21: 42

Stone ... rejected. This release corresponds to the crucifixion, while the restoration of the "chief cornerstone" announces the resurrection stone.

the head of the corner. In the eyes of an untrained person, this quote from #PS 118: 22-23 seems unrelated to the parable that precedes it. Yet Jesus quotes these verses. from a messianic psalm to show that the Son who was killed and thrown out of the vineyard is also the stone "capstone" in the redemptive plan of God.

21: 43

a nation bringing forth the fruits thereof. The Church. Pierre called the church "a holy nation" (1 Peter # 2: 9).

21: 44

this stone. Christ is a "stumbling block and a rock of offense" for non-believers (8:14 #Esa; # 1 Peter 2: 9). The prophet depicted as a large stone that was cut out of the mountain "without the help of any hand" and that befell the kingdoms of the world and crushed them (#Da 2: 44-45). A pottery falls on a stone, or the other way around, the result is the same. This word suggests that both attitudes toward Christ, enmity as much as indifference are as bad as one another. Those who are guilty are threatened by the judgment.

21: 45

understood that it was from them that Jesus spoke. Christ used so many familiar messianic image (vv #Mt 21. 42-44) their significance could not escape the chief priests or Pharisees.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/