MATTHIEU 5: 38 À 48 ***MATTHEW 5 : 38 À 48 ***

16/07/2014 15:34

MATTHIEU 5: 38 À 48 ***

38 ¶  Vous avez appris qu’il a été dit : œil pour œil, et dent pour dent.

39  Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l’autre.

40  Si quelqu’un veut plaider contre toi, et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau.

41  Si quelqu’un te force à faire un mille, fais-en deux avec lui.

42  Donne à celui qui te demande, et ne te détourne pas de celui qui veut emprunter de toi.

43 ¶  Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi.

44  Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent,

45  afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.

46  Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains aussi n’agissent-ils pas de même ?

47  Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens aussi n’agissent-ils pas de même ?

48  Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.

NOTES DE JOHN MACARTHUR

5:38

œil pour œil. La loi avait établi ce principe dans le but de limiter la sanction à ce qui était juste (#Ex 21: 24 ; #Lé 24: 20 ; #De 19: 21). Son propos était d’assurer que le châtiment pour des affaires civiles soit proportionnel au crime. Il n’eut jamais pour fonction de sanctionner des actes de vengeance personnelle. Une fois de plus, Jésus n’altérait en rien le vrai sens de la loi. Il ne faisait qu’expliquer et affirmer son sens véritable.

5:39

ne pas résister au méchant. Comme le v. 38, ce passage ne concerne que les cas de justice personnelle, et non les affaires criminelles ou les actes d’agression militaire. Jésus appliqua ce principe de non-revanche aux affronts contre la dignité (v. #Mt 5:39), aux procès ayant pour but de recouvrer des biens personnels (v. #Mt 5:40), à l’infraction à la liberté personnelle (v. #Mt 5:41) et aux violations des droits de propriété (v. #Mt 5:42). Il appelait à un abandon total de tout droit personnel.

5:41

te force. Ce mot renvoie à une force de coercition. Un exemple de ce type se trouve en #Mt 27: 32, lorsque les soldats romains « forcèrent » Simon de Cyrène à porter la croix de Jésus.

5:43

Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. La première partie de ce commandement se trouve dans la loi de Moïse (#Lé 19: 18). La seconde prend sa source dans l’explication et la mise en pratique de ce précepte par les scribes et les pharisiens. Jésus l’applique d’une manière totalement opposée à leurs enseignements et le dote d’une exigence morale bien plus élevée: il faut aimer son prochain, serait-il un ennemi (v. #Mt 5:44). Ici non plus, il n’est nullement question d’innovation, puisque l’A.T. enseignait déjà que le peuple de Dieu devait faire du bien à ses ennemis (#Pr 25: 21).

5:44-45

Aimez vos ennemis …  afin que vous soyez fils de votre Père. Cela signifie clairement que l’amour de Dieu s’étend même à ses ennemis. Cet amour universel est manifeste dans les bénédictions que Dieu accorde à tous sans distinction. Les théologiens appellent cela « la grâce commune ». Distincte de l’amour éternel de Dieu pour les élus (#Jér 31:3), elle n’en est pas moins l’expression d’une bienveillance sincère (cf. #Ps 145:9).

5:46

Les publicains. C’étaient des Israélites qui collaboraient avec les Romains dans le but de taxer d’autres Juifs et de s’enrichir personnellement. Leur nom devint un symbole des gens de la pire espèce. Cf. #Mt 9:10-11 ; #Mt 11:19 ; #Mt 18: 17 ; #Mt 21: 31 ; #Mr 2:14-16 ; #Lu 5:30 ; #Lu 7:25, #Lu 7:29, #Lu 7:34 ; #Lu 18: 11-13. Matthieu avait été l’un d’eux.

5:48

Soyez donc parfaits. Cette phrase résume les demandes de la loi (#Ja 2:10). Christ établit une norme inaccessible. Bien qu’elle soit impossible à atteindre, Dieu ne peut la rabaisser sans compromettre sa perfection. Celui qui est parfait ne pouvait pas établir des principes de justice imparfaits. La merveilleuse vérité de l’Évangile, c’est que nous pouvons nous attribuer la justice parfaite accomplie par Christ à notre place.

 

MATTHEW 5 : 38 À 48  ***

 

38 ¶ Ye have heard that it was said, An eye for an eye and a tooth for a tooth.

39 But I tell you, Do not resist an evil person. If someone strikes you on the right cheek, turn to him the other also.

40 If anyone wants to argue against you and take your tunic, let him have thy cloak also.

41 If someone forces you to go one mile, go with him two.

42 Give to him who asks you, and do not turn away from him who wants to borrow from you.

43 ¶ Ye have heard that it hath been said, Thou shalt love thy neighbor, and hate thine enemy.

44 But I tell you: Love your enemies, bless them that curse you, do good to those who hate you, and pray for those who spitefully use you and persecute you;

45 so that you are son of your Father who is in heaven; for he makes his sun rise on the evil and on the good, and sends rain on the just and on the unjust.

46 If you love those who love you, what reward have ye? Publicans as they not do the same?

47 And if ye salute your brethren only, what do ye more than others? The pagans do not they do the same?

48 Be ye therefore perfect, as your heavenly Father is perfect.

NOTES JOHN MACARTHUR

5:38

eye for an eye. The law had established this principle in order to limit the sanction to what was right (Ex # 21: 24; # Lev 24: 20, # 19 From: 21). Its purpose was to ensure that the punishment for civil cases is proportional to the crime. He never had to function punish acts of personal vengeance. Once again, Jesus did not change the true meaning of the law. It was only explaining and say its true meaning.

5:39

do not resist an evil person. As v. 38, this passage applies only to cases of personal and non-criminal cases or acts of military aggression justice. Jesus applied this principle of non-retaliation against affronts to dignity (see # Mt 5:39), the trial aimed to recover personal property (see # Mt 5:40), the infringement on freedom personal (see # Mt 5:41) and violations of property rights (see # Mt 5:42). He called for a total abandonment of any personal right.

5:41

you strength. This word refers to a coercive force. An example of this type is in # Mt 27: 32, when the Roman soldiers "forced" Simon of Cyrene to carry the cross of Jesus.

5:43

Thou shalt love thy neighbor, and hate thine enemy. The first part of this command is in the law of Moses (# Lev 19: 18). The second is rooted in the explanation and practice of this precept by the scribes and Pharisees. Jesus applies a totally opposed to their teachings and adopts a much higher moral standard way: he must love his neighbor, he would an enemy (see # Mt 5:44). Here again, there is no question of innovation, since AT already taught that God's people should do good to his enemies (# Pr 25: 21).

5:44-45

Love your enemies ... that ye son of your Father. This clearly means that God's love extends even to his enemies. This universal love is evident in the blessings that God gives to all without distinction. Theologians call this "common grace." Distinct from the eternal love of God for the elect (# Jer 31:3), it is no less an expression of sincere kindness (cf. Ps 145:9 #).

5:46

Publicans. They were Jews who collaborated with the Romans in order to tax other Jews and enrich themselves. Their name became a symbol of the people of the worst kind. Cf. Mt 9:10-11 #; # Mt 11:19; # Mt 18: 17; # Mt 21: 31; # Mr 2:14-16; # Lu 5:30; # Lu 7:25, # Lu 7:29, # Lu 7:34; Lu # 18: 11-13. Matthew was one of them.

5:48

Be ye therefore perfect. This phrase summarizes the applications of the law (# Ja 2:10). Christ sets an unreachable standard. Although it is impossible to achieve, God can not demean without compromising its perfection. One that is perfect could not establish principles of justice imperfect. The wonderful truth of the gospel is that we can award us the perfect righteousness accomplished by Christ on our behalf.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/