MATTHIEU 9 : 1 À 13 ***MATTHEW 9 : 1 À 13 ***

03/08/2014 16:28

MATTHIEU 9 : 1 À 13 ***

1 ¶  Jésus, étant monté dans une barque, traversa la mer, et alla dans sa ville.

2  Et voici, on lui amena un paralytique couché sur un lit. Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique : Prends courage, mon enfant, tes péchés te sont pardonnés.

3  Sur quoi, quelques scribes dirent au dedans d’eux : Cet homme blasphème.

4  Et Jésus, connaissant leurs pensées, dit : Pourquoi avez-vous de mauvaises pensées dans vos cœurs ?

5  Car, lequel est le plus aisé, de dire : Tes péchés sont pardonnés, ou de dire : Lève-toi, et marche ?

6  Or, afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés : Lève-toi, dit-il au paralytique, prends ton lit, et va dans ta maison.

7  Et il se leva, et s’en alla dans sa maison.

8  Quand la foule vit cela, elle fut saisie de crainte, et elle glorifia Dieu, qui a donné aux hommes un tel pouvoir.

9 ¶  De là étant allé plus loin, Jésus vit un homme assis au lieu des péages, et qui s’appelait Matthieu. Il lui dit : Suis-moi. Cet homme se leva, et le suivit.

10  Comme Jésus était à table dans la maison, voici, beaucoup de publicains et de gens de mauvaise vie vinrent se mettre à table avec lui et avec ses disciples.

11  Les pharisiens virent cela, et ils dirent à ses disciples : Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les gens de mauvaise vie ?

12  Ce que Jésus ayant entendu, il dit : Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades.

13  Allez, et apprenez ce que signifie : Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices. Car je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs.

NOTES DE JOHN MACARTHUR

sa ville. Capernaüm. Jésus s’y était rendu pour échapper quelque temps à la foule (#Mt 8:18).

9:2

tes péchés sont pardonnés. Le fait que l’homme fut amené sur un lit indique qu’il souffrait d’une paralysie grave. Les paroles de pardon de Jésus peuvent signifier que la paralysie était la conséquence directe des péchés de cet homme. Cf. #Jn 9:1-3 .

Cet homme blasphème. Cette accusation aurait été vraie pour qui que ce soit hormis Dieu incarné, car seul celui envers qui l’on a péché jouit de la prérogative de pardonner. Les paroles de Jésus à cet homme furent donc une affirmation sans équivoque de son autorité divine.

9:4

connaissant leurs pensées. Cf. #Mt 12:25 ; #Jn 2:24. Bien que le Seigneur Jésus se soit humilié (#Ph 2:4-8) et qu’il ait choisi de ne pas faire usage de ses prérogatives divines lors de l’incarnation (#Jn 5:30), il était néanmoins pleinement Dieu et, à ce titre, omniscient. Voir #Mr 13: 32 ; #Lu 2:52.

9:5

lequel est le plus aisé. Il est certainement plus facile d’affirmer détenir le pouvoir d’absoudre les péchés que de manifester le pouvoir de guérison. Christ prouva ici qu’il avait le pouvoir de pardonner lorsqu’il guérit instantanément l’homme de sa paralysie. S’il pouvait accomplir ce qui semblait plus difficile, il pouvait faire aussi ce qui paraissait plus facile. Le pardon des péchés était pourtant l’œuvre la plus difficile des deux, puisque finalement Jésus dut sacrifier sa vie.

9:9

assis au bureau des péages. L’humilité de Matthieu transparaît dans ce passage. Il ne cacha rien de son passé et ne présenta aucune justification. Alors que #Mr 2:14 et #Lu 5:27 emploient son nom d’autrefois (Lévi), Matthieu se désigne par le nom sous lequel il se fit connaître en tant que disciple (cf. #Mr 3:18 ; #Lu 6:15). Les collecteurs d’impôts appartenaient au groupe des personnes les plus méprisées de la société. De l’argent qu’ils récoltaient, une partie était souvent soutirée pour un gain personnel (cf. #Lu 19:8), l’autre constituait l’impôt dû à Rome. Ainsi, pour la nation juive, ils étaient non seulement des voleurs, mais encore des traîtres (voir les notes sur 5:46 {==> "Mt 5:46"}.

9:12

bien …  malades. Les pharisiens se croyaient en bonne santé, c’est-à-dire purs et saints d’un point de vue religieux. Ceux qui étaient rejetés par la société n’avaient pas cette opinion d’eux-mêmes. Le salut ne peut approcher les hommes imbus de leur propre justice.

9:13

Allez, et apprenez ce que signifie. Cette expression était fréquemment employée à l’encontre de ceux qui ne savaient pas ce qu’ils auraient dû savoir. Jésus cite #Os 6:6 (cf. #1S 15: 22 ; #Mi 6:6-8), qui souligne la priorité absolue des préceptes moraux de la loi sur ses règles cérémonielles. Les pharisiens avaient tendance à porter toute leur attention sur l’aspect extérieur, sur la dimension rituelle et cérémonielle de la loi de Dieu, aux dépens de son contenu intérieur, éternel et moral. Cette attitude provoqua chez eux un endurcissement du cœur, conjugué à un esprit de critique et un sentiment d’autosatisfaction qui leur faisait mépriser les autres. Jésus renouvela sa réprimande sévère en #Mt 12:7.

 

MATTHEW 9 : 1 À 13  ***

1 ¶ And Jesus entered into a ship, and passed over, and came into his own city.

2 And behold, they brought to Him a paralytic lying on a bed. Jesus, seeing their faith, said to the paralytic, 'Take courage, my son, your sins are forgiven.

3 On some of the scribes said within themselves, This man blasphemes.

4 And Jesus knowing their thoughts said, Wherefore think ye evil in your hearts?

5 For which is easier, to say, Thy sins are forgiven, 'or to say, Arise, and walk?

6 But that ye may know that the Son of Man has authority on earth to forgive sins, Arise, he said to the paralytic, take up thy bed, and go unto thine house.

7 And he arose, and went into his house.

8 But when the multitudes saw it, they were filled with awe and glorified God that gave such power to men.

9 ¶ From there having gone further, Jesus saw a man sitting at the tax office, and named Matthew. He said to him: Follow me. He arose, and followed him.

10 As Jesus sat at meat in the house, behold, many publicans and sinners came and sat down with him and his disciples.

11 The Pharisees saw it, they said unto his disciples, Why does your teacher eat with tax collectors and sinners?

12 When Jesus heard it, he said: It is not those who are healthy who need a physician, but the sick.

13 Go and learn what this means: 'I desire mercy, and not sacrifice. For I am not come to call the righteous, but sinners.

NOTES JOHN MACARTHUR

his city. Capernaum. Jesus went there to escape the crowd some time (# Mt 8:18).

9:2

your sins are forgiven. The fact that the man was brought on a bed indicates that he suffered from severe paralysis. The words of Jesus' forgiveness may mean that the paralysis was the direct result of the sins of man. Cf. Jn 9:1-3 #.

This man blasphemes. This accusation was true for anyone except God incarnate, because only those to whom one has sinned has the prerogative to forgive. The words of Jesus to this man were therefore an unequivocal affirmation of his divine authority.

9:4

knowing their thoughts. # Cf. Mt 12:25; # Jn 2:24. Although the Lord Jesus is humiliated (# Ph 2:4-8) and he chose not to use his divine prerogatives in the incarnation (Jn # 5:30), he was still fully God and, as such, omniscient. Mr See # 13: 32; # Lu 2:52.

9:5

which is easier. It is certainly easier to say have the power to absolve sins that manifest the healing power. Christ proved here that he had the power to forgive when instantly healed the man of his paralysis. If he could accomplish what seemed harder, he could do as what seemed easier. The forgiveness of sins, however, was the work most difficult of the two, since Jesus finally had to sacrifice his life.

9:9

sitting at the tolls. Humility Matthew reflected in this passage. He did not hide anything from her past and did not present any justification. While Mr # # Lu 2:14 ET 5:27 employ its old name (Levi), Matthew refers to the name by which he became known as a disciple (cf. # Mr 3:18; Lu # 6:15). Tax collectors belonged to the group of the most despised people in society. Money they harvested, a portion was often withdrawn for personal gain (see # Lu 19:8), the other was the tax payable in Rome. Thus, the Jewish nation, they were not only thieves, but traitors (see notes on 5:46 {==> "Mt 5:46"}.

9:12

well ... sick. The Pharisees believed in good health, that is to say pure and holy from a religious point of view. Those rejected by society did not have this opinion of themselves. Salvation can not approach men imbued with their own righteousness.

9:13

Go and learn what this means. This term was often used against those who do not know what they should have known. Jesus quotes # Os 6:6 (cf. # 1S 15: 22; # Mi 6:6-8), which emphasizes the priority of the moral precepts of the law on his ceremonial rules. The Pharisees tended to focus their attention on the outward appearance, the ritual and ceremonial dimension of God's law, at the expense of its inner content, and eternal moral. This attitude led home a hardening of the heart, combined with a critical spirit and a sense of complacency that made them despise the other. Jesus repeated his severe reprimand # Mt 12:7.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/