NOMBRES 21 : 1 à 35 *** + NUMBERS 21 : 1 to 35 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

07/12/2015 17:50

NOMBRES 21 : 1 à 35 *** +
 

1 ¶  Le roi d’Arad, Cananéen, qui habitait le midi, apprit qu’Israël venait par le chemin d’Atharim. Il combattit Israël, et emmena des prisonniers.

roi d’Arad. Ce roi arriva du sud de Canaan, c’est-à-dire du Néguev.

21:1-3 Les Israélites remportèrent leur première victoire contre les Cananéens à Horma, à l’endroit même où ils avaient été vaincus précédemment (voir #No 14: 45).

 

2  Alors Israël fit un vœu à l’Éternel, et dit : Si tu livres ce peuple entre mes mains, je dévouerai ses villes par interdit.

3  L’Éternel entendit la voix d’Israël, et livra les Cananéens. On les dévoua par interdit, eux et leurs villes ; et l’on nomma ce lieu Horma.

On les dévoua par interdit. Les Israélites jurèrent à l’Éternel que, s’il leur accordait la victoire sur Arad, ils les détruiraient complètement, sans réclamer une part du butin. L’Éternel répondit positivement à ce vœu.

 

4 ¶  Ils partirent de la montagne de Hor par le chemin de la mer Rouge, pour contourner le pays d’Édom. Le peuple s’impatienta en route,

par le chemin de la mer Rouge. Cf. #De 2:1. Puisqu’il était impossible de traverser le pays d’Édom, Israël le contourna et se dirigea vers Elath, sur la côte du golfe d’Akaba. Cette longue route sinueuse suscita l’impatience et la frustration parmi le peuple.

21:4-9 Après sa victoire sur Arad, Israël montra à nouveau son manque d’obéissance envers l’Éternel.

 

5  et parla contre Dieu et contre Moïse: Pourquoi nous avez-vous fait monter hors d’Égypte, pour que nous mourions dans le désert ? car il n’y a point de pain, et il n’y a point d’eau, et notre âme est dégoûtée de cette misérable nourriture.

cette misérable nourriture. L’impatience les poussa à mépriser la manne (cf. #No 11:6).

 

6  Alors l’Éternel envoya contre le peuple des serpents brûlants ; ils mordirent le peuple, et il mourut beaucoup de gens en Israël.

serpents brûlants. Ainsi appelés parce que leur morsure provoquait une inflammation brûlante.

 

7  Le peuple vint à Moïse, et dit : Nous avons péché, car nous avons parlé contre l’Éternel et contre toi. Prie l’Éternel, afin qu’il éloigne de nous ces serpents. Moïse pria pour le peuple.

Nous avons péché. Le peuple confessa sa faute et demanda à être délivré du jugement de Dieu.

 

8  L’Éternel dit à Moïse : Fais-toi un serpent brûlant, et place-le sur une perche ; quiconque aura été mordu, et le regardera, conservera la vie.

9  Moïse fit un serpent d’airain, et le plaça sur une perche ; et quiconque avait été mordu par un serpent, et regardait le serpent d’airain, conservait la vie.

un serpent d’airain. Celui qui voulait être guéri et vivre devait regarder ce serpent, dans un acte précis de volonté. Voir le recours typologique à cet incident en #Jn 3:14-15.

 

10 ¶  Les enfants d’Israël partirent, et ils campèrent à Oboth.

21:10-20 Israël contourna Édom et Moab et campa au nord de la rivière appelée Arnon, sur le territoire des Amoréens.

 

11  Ils partirent d’Oboth et ils campèrent à Ijjé-Abarim, dans le désert qui est vis-à-vis de Moab, vers le soleil levant.

12  De là ils partirent, et ils campèrent dans la vallée de Zéred.

13  De là ils partirent, et ils campèrent de l’autre côté de l’Arnon, qui coule dans le désert en sortant du territoire des Amoréens ; car l’Arnon est la frontière de Moab, entre Moab et les Amoréens.

14  C’est pourquoi il est dit dans le livre des Guerres de l’Éternel :  … Vaheb en Supha, et les torrents de l’Arnon,

le livre des Guerres de l’Éternel. C’était apparemment un livre de chants de victoire connu à l’époque de Moïse, peut-être écrit par lui-même ou par un contemporain. L’allusion à cette œuvre vise à prouver que l’Arnon marquait bel et bien la frontière nord de Moab.

 

15  et le cours des torrents, qui s’étend du côté d’Ar et touche à la frontière de Moab.

16  De là ils allèrent à Beer. C’est ce Beer, où l’Éternel dit à Moïse : Rassemble le peuple, et je leur donnerai de l’eau.

Beer. Littéralement « puits ». Dieu fournit de l’eau à Israël. En réponse, Israël loua l’Éternel avec un chant qui provenait peut-être du « livre des Guerres de l’Éternel » (vv. #No 21:17-18).

 

17  Alors Israël chanta ce cantique : Monte, puits ! Chantez en son honneur !

18  Puits, que des princes ont creusé, Que les grands du peuple ont creusé, Avec le sceptre, avec leurs bâtons ! (21-19) Du désert ils allèrent à Matthana ;

19  de Matthana, à Nahaliel ; de Nahaliel, à Bamoth ;

20  de Bamoth, à la vallée qui est dans le territoire de Moab, au sommet du Pisga, en regard du désert.

21 ¶  Israël envoya des messagers à Sihon, roi des Amoréens, pour lui dire:

21:21-32 Comme avec Édom (#No 20:14-19), Israël sollicita l’autorisation de traverser le pays de Sihon, roi des Amoréens. Puisque, contrairement à ce qui s’était passé avec Édom, l’Éternel n’avait pas interdit la guerre contre les Amoréens, Sihon fut attaqué et vaincu par le peuple lorsqu’il sortit avec son armée. Israël s’empara ainsi d’un territoire qui s’étendait, du sud au nord, de la rivière appelée Arnon à celle appelée Jabbok et, d’est en ouest, du pays des Ammonites à la mer Morte et au Jourdain.

 

22  Laisse-moi passer par ton pays ; nous n’entrerons ni dans les champs, ni dans les vignes, et nous ne boirons pas l’eau des puits ; nous suivrons la route royale, jusqu’à ce que nous ayons franchi ton territoire.

23  Sihon n’accorda point à Israël le passage sur son territoire ; il rassembla tout son peuple, et sortit à la rencontre d’Israël, dans le désert ; il vint à Jahats, et combattit Israël.

24  Israël le frappa du tranchant de l’épée et s’empara de son pays depuis l’Arnon jusqu’au Jabbok, jusqu’à la frontière des enfants d’Ammon ; car la frontière des enfants d’Ammon était fortifiée.

25  Israël prit toutes les villes, et s’établit dans toutes les villes des Amoréens, à Hesbon et dans toutes les villes de son ressort.

26  Car Hesbon était la ville de Sihon, roi des Amoréens ; il avait fait la guerre au précédent roi de Moab, et lui avait enlevé tout son pays jusqu’à l’Arnon.

27  C’est pourquoi les poètes disent : Venez à Hesbon ! Que la ville de Sihon soit rebâtie et fortifiée !

les poètes. Les propos qui suivent provenaient d’hommes sages (littéralement « les parlant en proverbes »), probablement des Amoréens. Les vv. #No 21:27-30 décrivent la victoire de leur peuple sur les Moabites installés au nord de l’Arnon. Les Amoréens s’étaient emparés du territoire de Moab, et les Israélites le leur avaient repris. La citation de ce texte par Moïse visait à légitimer le droit d’Israël sur ce territoire. En effet, selon les ordonnances divines, les Israélites ne devaient pas s’emparer du territoire des Moabites parce que ces derniers descendaient de Lot (#De 2:9). Cependant, ce qui appartenait aux Amoréens leur avait été promis, et ils pouvaient donc s’en emparer.

 

28  Car il est sorti un feu de Hesbon, Une flamme de la ville de Sihon ; Elle a dévoré Ar-Moab, Les habitants des hauteurs de l’Arnon.

29  Malheur à toi, Moab ! Tu es perdu, peuple de Kemosch ! Il a fait de ses fils des fuyards, Et il a livré ses filles captives A Sihon, roi des Amoréens.

30  Nous avons lancé sur eux nos traits : De Hesbon à Dibon tout est détruit ; Nous avons étendu nos ravages jusqu’à Nophach, Jusqu’à Médeba.

31  Israël s’établit dans le pays des Amoréens.

32  Moïse envoya reconnaître Jaezer ; et ils prirent les villes de son ressort, et chassèrent les Amoréens qui y étaient.

33  Ils changèrent ensuite de direction, et montèrent par le chemin de Basan. Og, roi de Basan, sortit à leur rencontre, avec tout son peuple, pour les combattre à Edréi.

21:33-35 Le territoire situé au nord du torrent de Jabbok était sous le contrôle d’Og, un autre roi amoréen. Og attaqua Israël et subit une sanglante défaite. Ainsi, toute la Transjordanie, depuis l’Arnon jusqu’aux hauteurs du Basan, passa en mains israélites.

 

34  L’Éternel dit à Moïse : Ne le crains point ; car je le livre entre tes mains, lui et tout son peuple, et son pays ; tu le traiteras comme tu as traité Sihon, roi des Amoréens, qui habitait à Hesbon.

35  Et ils le battirent, lui et ses fils, et tout son peuple, sans en laisser échapper un seul, et ils s’emparèrent de son pays.

 

 

NUMBERS 21 : 1 to 35 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ king Arad the Canaanite, which dwelt in the south, heard that Israel came by the way of the spies. He fought against Israel and took some of them prisoners.

king of Arad. The king arrived in the south of Canaan, that is to say the Negev.

21: 1-3 The Israelites won their first victory against the Canaanites at Hormah, and at the very spot where they had been defeated earlier (see #No 14: 45).

2 Israel vowed a vow to the LORD, and said, If you deliver this people into my hand, I will utterly destroy their cities.

3 The LORD heard the voice of Israel, and delivered up the Canaanites. We utterly destroyed them and their cities; and this place was named Hormah.

We utterly destroyed them. The Israelites swore to the Lord that if he gave them victory over Arad, they destroy them completely, without claim a share of the spoils. The Lord responded positively to that wish.

4 ¶ And they journeyed from mount Hor by the way of the Red Sea, to compass the land of Edom. The people grew impatient on the way,

by the way of the Red Sea. See # of 2: 1. Since it was impossible to cross the land of Edom, Israel stepped around and walked to Elath on the coast of the Gulf of Aqaba. This long winding road provoked impatience and frustration among the people.

21: 4-9 After his victory over Arad, Israel again showed his lack of obedience to the Lord.

5 and spoke against God and against Moses, Why have you brought us up out of Egypt to die in the wilderness? for there is no bread, and there is no water, and we loathe this miserable food.

this miserable food. Impatience led them to despise the manna (cf. #No 11: 6).

6 And the LORD sent against the people fiery serpents; they bit the people, and he died a lot of people in Israel.

fiery serpents. So called because their bites caused a fiery inflammation.

7 The people came to Moses, and said, We have sinned, for we have spoken against the Lord and against you. Pray the Lord, that he take away the serpents from us. Moses prayed for the people.

We have sinned. The people confessed his sin and asked to be delivered from God's judgment.

8 And the LORD said unto Moses, Make thee a fiery serpent, and set it on a pole; anyone who is bitten, when he looketh upon it, shall live.

9 Moses made a bronze serpent, and set it on a pole; and anyone who had been bitten by a snake and looked at the bronze snake, lived.

a serpent of brass. Whoever wanted to be healed and live should watch this snake in a specific act of will. View typological use this incident in #Jn 3: 14-15.

¶ 10 The children of Israel journeyed, and encamped in Oboth.

21: 10-20 Israel walked around Edom and Moab and encamped north of the river called Arnon, in the territory of the Amorites.

11 They left Oboth and encamped in Ijeabarim in the desert which is vis-à-vis Moab, toward the sunrise.

12 From thence they removed, and pitched in the valley of Zared.

13 From thence they removed, and pitched on the other side of Arnon, which is in the wilderness out of the coasts of the Amorites; for Arnon is the border of Moab, between Moab and the Amorites.

14 Therefore it is said in the book of the Wars of the Lord ... What he did in the Red sea, and in the brooks of Arnon,

the book of the Wars of the Lord. It was apparently a victory songbook known at the time of Moses, perhaps written by himself or by a contemporary. The reference to this work is to prove that Arnon indeed marked the northern border of Moab.

15 and over the torrents, which extends from the side of Ar, and lieth upon the border of Moab.

16 From there they went to Beer. This is what Beer, where the Lord said to Moses: Gather the people together, and I will give them water.

Beer. Literally "sinks." God provides water to Israel. In response, Israel praised the Lord with a song which perhaps came from the "Book of the Wars of the Lord" (vv #No. 21: 17-18).

17 Then Israel sang this song, Spring up, O well; Sing in his honor!

18 well, which the princes dug, the nobles of the people dug, With the scepter, with their staves! (21-19) the wilderness they went to Mattanah

19 Mattanah to Nahaliel from Nahaliel to Bamoth

20 from Bamoth to the valley that is in the country of Moab, to the top of Pisgah, opposite the desert.

¶ 21 Israel sent messengers to Sihon king of the Amorites, saying,

21: 21-32 As with Edom (#No 20: 14-19), Israel requested permission to cross the country of Sihon king of the Amorites. Because, unlike what happened with Edom, the Lord did not prevent the war against the Amorites, Sihon was attacked and defeated by the people when he went out with his army. Israel and seized a territory extending from south to north, the river Arnon called to the one called Jabbok, and from east to west, the land of the Ammonites to the Dead Sea and the Jordan River.

22 Let me pass through your land; we do not enter in the fields or vineyards, and we will not drink water from wells; we will follow the main road until we have passed through your territory.

23 Sihon would not allow Israel to pass through his territory; he gathered all his people and went out against Israel in the wilderness; he came to Jahaz, and fought against Israel.

24 Israel struck him with the edge of the sword and possessed his land from Arnon to Jabbok, to the border of the Ammonites; for the border of the children of Ammon was strong.

25 Israel took all these cities and dwelt in all the cities of the Amorites, in Heshbon and in all its towns.

26 For Heshbon was the city of Sihon king of the Amorites; he had fought against the former king of Moab and taken all his country unto Arnon.

27 Therefore the poets say, Come to Heshbon! Let the city of Sihon be built and prepared!

poets. The remarks came after wise men (literally "speaking in the proverbs"), probably the Amorites. Vv. #no 21: 27-30 describe the victory of their people on the Moabites settled north of the Arnon. The Amorites had seized the land of Moab, and the Israelites had resumed. The quote of this text by Moses sought to legitimize Israel's right in that territory. According to the divine orders, the Israelites were not to seize the territory of Moab because they were descended from Lot (# of 2: 9). However, that belonged to the Amorites were promised, and therefore they could seize it.

28 For it is a fire gone out of Heshbon, a flame from the city of Sihon; It has devoured Ar of Moab, The people of the heights of Arnon.

29 Woe to you, Moab! You are lost, people of Chemosh! He made his son escaped, and he delivered his daughters into captivity to Sihon king of the Amorites.

30 We have shot at them traits: Heshbon to Dibon is destroyed; We have extended our toll up Nophach, to Medeba.

31 Thus Israel dwelt in the land of the Amorites.

32 And Moses sent to spy out Jaazer, and they took its towns, and drove out the Amorites that were there.

33 And they turned and went up by the way of Bashan. Og king of Bashan went out against them, he and all his people, to battle at Edrei.

21: 33-35 The territory north of the river Jabbok was under the control of Og, another Amorite king. Og Israel attacked and suffered a bloody defeat. So any Transjordan from the Arnon to the heights of Bashan, passed into Jewish hands.

34 The LORD said to Moses, Do not fear him; for I have delivered into your hands, he and all his people, and his land; thou to him as you did to Sihon king of the Amorites, who dwelt at Heshbon.

35 And they smote him, and his son, and all his people, until he left him none, and they possessed his land.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/