Nu ; Nu-pieds

11/12/2019 12:24

Nu ; Nu-pieds. Les termes hébreux ’ervah et grec gumnos s’appliquent à la nudité (#Job 1:21 ; #Ec 5:14 ; #Am 2:16 ; #Mi 1:8) ou à un homme pauvrement vêtu (#Esa 58:7 ; #Mt 25:36 ; #Ja 2:15). Dans la Bible, la nudité est toujours associée à la honte (contrairement à la sensibilité grecque et moderne). Marcher nu-pieds est un signe de grande détresse (hébreu yaHeph : déchaussé, #2S 15:30 ; #Esa 20:2-4). Dans les endroits sacrés, on avait l’habitude d’ôter ses sandales (#Ex 3:5). Dans #Jn 21:7, le mot nu est employé pour Simon Pierre qui a mis son vêtement de dessus (sa tunique) de côté pour être plus à l’aise à la pêche.

      Au sens figuré, le mot nu signifie « être privé de ressources », « être désarmé ». Dans #Jér 49:10, lorsque Dieu dit qu’il dénudera Ésaü, il annonce la destruction d’Édom (Ésaü étant l’ancêtre des Édomites). Le terme nu est aussi employé pour « être découvert, manifeste » (#Job 26:6 ; #Hé 4:13). Dans #Ez 16:37, la nudité symbolise l’idolâtrie de Jérusalem que Dieu veut exposer à tous les regards. L’expression « découvrir la nudité » de quelqu’un (#Lé 18:6-19) était un euphémisme pour la relation sexuelle. Dans les prophètes, la nudité est souvent synonyme d’une annonce de la captivité (#Esa 3:17 ; #La 4:21 ; #Ez 23:10), car les captifs étaient souvent emmenés nus vers le lieu d’exil.

 

Copyright Editions Emmaüs

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/