PHILIPPIENS 1 : 01 À 30 *** + PHILIPPIANS 1 : 01 to 30 + NOTES : JOHN MACARTHUR

04/02/2016 13:13

PHILIPPIENS 1 : 01 À 30 *** +
 

1 ¶  Paul et Timothée, serviteurs de Jésus-Christ, à tous les saints en Jésus-Christ qui sont à Philippes, aux évêques et aux diacres:

Paul. Quand Paul rédigea cette épître, il était prisonnier à Rome.

Timothée. C’était le fils spirituel bien-aimé de l’apôtre. #Ac 16:1-3). Il ne fut pas le co-auteur de cette lettre, mais fut peut-être chargé de l’écrire, sous la dictée de Paul. Quoi qu’il en soit, l’apôtre avait de bonnes raisons de mentionner son nom ici.

serviteurs. Désigne un esclave volontaire, dévoué à son maître et heureux de le servir;  cf. #Ja 1:1 ; #2P 1:1 ; #Jude 1).

saints. Désigne les croyants de Philippes, y compris les anciens de l’assemblée.

en Jésus-Christ. Cette expression décrit l’union des croyants philippiens avec Christ dans sa mort et sa résurrection, qui permettait de les appeler « saints ».

évêques. Littéralement « surveillants ». Ce terme servait à souligner les responsabilités des anciens, que l’on appelait aussi « bergers », en tant que dirigeants. Les notions contenues dans ces trois appellations apparaissent aussi en #Ac 20: 28.

diacres. Littéralement « ceux qui servent ».

 

2  que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ !

la grâce et la paix. Salutation habituelle sous la plume de Paul pour rappeler aux croyants leur relation avec Dieu.

 

3 ¶  Je rends grâces à mon Dieu de tout le souvenir que je garde de vous,

Je rends grâces à mon Dieu. Ces paroles de louange sont fréquentes dans les épîtres de Paul.

 

4  ne cessant, dans toutes mes prières pour vous tous, (1-5) de manifester ma joie

dans toutes mes prières. Le mot grec traduit par « prière » évoque une demande instante en faveur de quelqu’un d’autre, ou une requête exprimée en son nom. Paul prenait un réel plaisir à intercéder pour ses compagnons dans la foi.

 

5  au sujet de la part que vous prenez à l’Évangile, depuis le premier jour jusqu’à maintenant.

la part que vous prenez à. Autres traductions possibles: « association » ou « communion ». Cf. #2Co 8:4.

depuis le premier jour. Dès les premiers temps de l’Église de Philippes, ces croyants avaient assisté Paul et s’étaient montrés zélés pour l’évangélisation de leur ville (#Ac 16:12-40).

 

6  Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous cette bonne œuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus-Christ.

celui qui …  la rendra parfaite. Le verbe grec pour « a commencé » ne se trouve qu’ici et en #Ga 3:3, et dans les deux cas en référence au salut lui-même. Quand Dieu commence son œuvre de salut dans une personne, il l’achève et la perfectionne. Le verbe « rendre parfait » suggère donc la sécurité du chrétien par rapport à l’éternité.

le jour de Jésus-Christ. Expression à ne pas confondre avec le « jour de l’Éternel », qui évoque la colère et le jugement final de Dieu (cf. #Esa 13: 9 ; #Joe 1:15 ; #Joe 2:11 ; #1Th 5:2 ; #2P 3:10). Le « jour de Jésus-Christ », aussi appelé « jour de Christ » (verset #Ph 1:10 ; #Ph 2:16) et « jour de notre Seigneur Jésus-Christ » (#1Co 1:8), renvoie quant à lui au salut, à la récompense et la glorification ultimes des croyants. Cf. #1Co 3:10-15 ; #1Co 4:5 ; #2Co 5:9-10.

 

7 ¶  Il est juste que je pense ainsi de vous tous, parce que je vous porte dans mon cœur, soit dans mes liens, soit dans la défense et la confirmation de l’Évangile, vous qui tous participez à la même grâce que moi.

cœur. Mot souvent utilisé dans la Bible pour désigner le centre de la pensée et des sentiments (cf. #Pr 4:23).

la défense et la confirmation. Deux termes juridiques qui renvoient soit au premier procès de Paul à Rome, au cours duquel il défendit son ministère, soit, plus largement, à sa défense constante de la foi, cœur même de son ministère.

participez à la même grâce que moi. Pendant la détention de Paul, les Philippiens l’avaient soutenu en lui envoyant de l’argent et en déléguant Epaphrodite à son service. Ils avaient donc pris part à la bénédiction de Dieu sur son ministère (cf. #Ph 2:30).

 

8  Car Dieu m’est témoin que je vous chéris tous avec la tendresse de Jésus-Christ.

la tendresse. Le mot grec désigne les entrailles, les organes internes du corps qui réagissent à une intense émotion. Il devint le terme le plus fort pour décrire un amour plein de compassion, un amour qui engage l’être tout entier.

 

9 ¶  Et ce que je demande dans mes prières, c’est que votre amour augmente de plus en plus en connaissance et en pleine intelligence

en connaissance. Mot grec qui décrit une connaissance authentique, pleine et profonde. L’amour biblique ne se borne pas à un sentimentalisme superficiel; au contraire, il s’ancre profondément dans la vérité des Écritures et s’y conforme (cf. #Ep 5:2-3 ; #1Pi 1:22).

intelligence. Le mot français « esthétique » dérive de ce mot grec qui évoque la perception morale, la perspicacité et l’application pratique des connaissances. L’amour n’est pas aveugle; il sait discerner entre le bien et le mal et ne fait pas l’économie d’un examen détaillé pour y parvenir.

 

10  pour le discernement des choses les meilleures, afin que vous soyez purs et irréprochables pour le jour de Christ,

discernement …  les meilleures. Dans le grec classique, le mot traduit par « discernement » s’employait en métallurgie pour désigner la mise à l’épreuve d’un métal ou d’une monnaie en vue de tester son authenticité (cf. #Lu 12:56 ; #Lu 14: 19). « Les meilleures » signifie littéralement « ce qui est différent ». Les croyants ont besoin de la capacité de distinguer ce qui est réellement important du reste, de façon à établir de justes priorités.

purs et irréprochables. « Purs » signifie « authentiques » et semble avoir eu le sens original de « testés à la lumière du soleil ». Dans l’Antiquité, les vendeurs malhonnêtes cachaient, en les mastiquant de cire, les fêlures de leurs poteries de second choix. Puis ils les recouvraient de vernis ou de peinture, si bien qu’il était difficile de les distinguer des vases de qualité. La seule façon de ne pas se laisser berner consistait à exposer le pot au soleil, ce qui rendait visibles les éventuels défauts. Les marchands apposaient sur les poteries de luxe, celles qui passeraient avec succès le test de la lumière, la mention sine cera (« sans cire »). « Irréprochables » peut se traduire par « qui ne font pas trébucher » et comporte une notion d’intégrité dans les rapports avec autrui. Les chrétiens sont appelés à mener une vie intègre afin de ne pas devenir des occasions de chute (de péché) pour les autres;  cf. #Ro 14 ; #1Co 8).

 

11  remplis du fruit de justice qui est par Jésus-Christ, à la gloire et à la louange de Dieu.

fruit de justice. Une meilleure traduction serait « les fruits produits par la justice »;  cf. #Pr 11:30 ; #Am 6:12 ; #Ja 3:17-18).

qui est par Jésus-Christ. Voir #Jn 15:1-5 ; #Ep 2:10. Il est ici question de la transformation liée au salut, transformation produite par le Seigneur, et de l’œuvre continuelle qu’il accomplit avec puissance en nous par le Saint-Esprit.

à la gloire et à la louange de Dieu. Voir #Jn 15: 8 ; #Ep 1:12-14 ; #Ep 3:20-21. La visée ultime de toutes les prières de Paul, c’était que Dieu soit glorifié.

 

12 ¶  Je veux que vous sachiez, frères, que ce qui m’est arrivé a plutôt contribué aux progrès de l’Évangile.

ce qui m’est arrivé. C’est-à-dire les circonstances difficiles que Paul avait connues: son voyage à Rome et son emprisonnement; #Ac 21:1-28:2).

progrès. Ou « avancée ». Contient l’idée d’un mouvement vers l’avant  souvent le fait de troupes armées - en dépit des obstacles, des dangers et des distractions. L’emprisonnement de Paul ne gêna en rien la propagation du message du salut (cf. #Ac 28:30-31). En fait, il lui offrit de nouvelles occasions de ministère.

 

13  En effet, dans tout le prétoire et partout ailleurs, nul n’ignore que c’est pour Christ que je suis dans les liens,

tout le prétoire. Le mot grec pour « prétoire » peut désigner aussi bien un bâtiment particulier (par exemple, le quartier général d’un commandant ou le palais de l’empereur) qu’un groupe d’hommes appartenant à la garde impériale. Puisque Paul vivait dans une maison privée à Rome, il désigne probablement ici les membres de la garde impériale qui surveillaient Paul de jour comme de nuit. Cf. #Ac 28:16.

partout ailleurs. Allusion à toutes les autres personnes qui l’avaient rencontré et entendu à Rome (cf. #Ac 28:23-24, #Ac 28:30-31.

nul n’ignore …  pour Christ …  dans les liens. Ceux qui côtoyaient Paul reconnaissaient bien qu’il n’était pas un criminel, mais qu’il avait été emprisonné pour avoir prêché Jésus-Christ et son Évangile (cf. #Ep 6:20).

 

14  et la plupart des frères dans le Seigneur, encouragés par mes liens, ont plus d’assurance pour annoncer sans crainte la parole.

la plupart des frères. À l’exception de ses détracteurs, identifiés aux versets #Ph 1:15-16, qui cherchaient à l’attaquer.

plus d’assurance pour annoncer …  la parole. L’exemple de Paul  son témoignage puissant pour l’Évangile, alors même qu’il était dans les chaînes - démontrait la fidélité de Dieu envers ses enfants persécutés. Il apportait en outre la preuve que leur emprisonnement n’arrêterait pas pour autant la propagation de la bonne nouvelle. Ces pensées encourageaient d’autres chrétiens à tenir bon, sans craindre la prison.

15  Quelques-uns, il est vrai, prêchent Christ par envie et par esprit de dispute ; mais d’autres le prêchent avec des dispositions bienveillantes.

par envie et par esprit de dispute. C’était l’attitude des détracteurs de Paul, qui prêchaient effectivement l’Évangile mais étaient jaloux de son autorité, de ses succès et de la multitude de ses dons. « Dispute » évoque les contestations, rivalités et conflits qui éclatèrent dès que les adversaires de Paul commencèrent à le discréditer.

dispositions bienveillantes. Attitude de satisfaction et de contentement, celle qu’adoptaient les partisans de Paul vis-à-vis de sa personnalité autant que de son ministère.

 

16  Ceux-ci agissent par amour, sachant que je suis établi pour la défense de l’Évangile,

Ceux-ci agissent par amour. Les amis de Paul étaient mus par une affection authentique à son égard et par la confiance qu’ils avaient en sa probité (cf. #1Co 13:1-2).

établi. Le mot grec désignait un soldat en service commandé. Paul était en prison parce que telle était la volonté de Dieu, occupant une position stratégique pour la proclamation de l’Évangile.

 

17  tandis que ceux-là, animés d’un esprit de dispute, annoncent Christ par des motifs qui ne sont pas purs et avec la pensée de me susciter quelque tribulation dans mes liens.

esprit de dispute. Ou « rivalité ». Désigne les personnes intéressées uniquement par leur avancement personnel ou cherchant impitoyablement à occuper la première place, quel qu’en soit le coût. Les détracteurs de Paul profitaient de sa détention pour faire leur propre promotion: dans leurs accusations, ils présentaient cet emprisonnement comme le signe d’un châtiment de Dieu à cause des péchés de l’apôtre.

des intentions …  pas pures Les motifs des critiques de Paul n’étaient pas bons.

 

18  Qu’importe ? De toute manière, que ce soit pour l’apparence, que ce soit sincèrement, Christ n’est pas moins annoncé : je m’en réjouis, et je m’en réjouirai encore.

je m’en réjouis, et je m’en réjouirai encore. La joie de Paul n’était pas affectée par les circonstances, ni par ses détracteurs (cf. #Ps 4:7-8 ; #Ro 12:12 ; #2Co 6:10). Il était heureux de voir que l’Évangile était proclamé avec autorité. Peu importait, à ses yeux, qui en recevait le crédit. Il supporta les calomnies sans amertume envers ses accusateurs, se réjouissant plutôt de ce qu’ils prêchaient l’Évangile, même si leur sainteté n’était que de façade.

 

19  Car je sais que cela tournera à mon salut, grâce à vos prières et à l’assistance de l’Esprit de Jésus-Christ,

mon salut. On peut aussi rendre ce mot par « préservation » ou « moyen de salut », ce qui permet quatre interprétations différentes:

1° le salut ultime de Paul;

2° la possibilité d’échapper à une exécution prévisible;

3° sa justification, finalement, par décret impérial;

4° sa libération prochaine. Quoi qu’il en soit, Paul était convaincu qu’il échapperait un jour ou l’autre à sa détresse du moment (#Job 13: 16 ; cf. #Job 19: 26 ; #Ps 22:5-6, #Ps 22: 9 ; #Ps 31:2 ; #Ps 33:18-19 ; #Ps 34:7-8 ; #Ps 41:2).

l’Esprit de Jésus-Christ. Le Saint-Esprit (#Ro 8:9 ; #Ga 4:6). Paul faisait une confiance totale au Saint-Esprit (cf. #Za 4:6 ; #Jn 14: 16 ; #Ro 8:26 ; #Ep 3:20).

 

20  selon ma ferme attente et mon espérance que je n’aurai honte de rien, mais que, maintenant comme toujours, Christ sera glorifié dans mon corps avec une pleine assurance, soit par ma vie, soit par ma mort ;

ferme attente. Le mot grec dénote une anticipation joyeusement impatiente de l’avenir, comme si l’on tendait le cou pour voir plus loin devant soi. Paul était plein de confiance et d’excitation par rapport aux promesses de Christ (voir #Mt 10:32).

honte de rien. Voir #Esa 49:23 ; #Ro 9:33 ; cf. #Ps 25:2-3 ; #Ps 40:16-17 ; #Ps 119:80 ; #Esa 1:27-29 ; #Esa 45:14-17 ; #Jér 12:13 ; #Sop 3:11.

 

21 ¶  car Christ est ma vie, et la mort m’est un gain.

Christ est ma vie. Pour Paul, la vie se résumait à Jésus-Christ; Christ était sa raison d’être.

mourir m’est un gain. La mort le soulagerait des soucis terrestres et lui permettrait d’avoir pour seul et unique centre d’intérêt de glorifier Dieu;  cf. #Ac 21: 13).

 

22  Mais s’il est utile pour mon œuvre que je vive dans la chair, je ne saurais dire ce que je dois préférer.

utile. Paul savait que la seule raison valable de rester sur cette terre était d’amener les âmes à Christ et de former les croyants à reprendre le flambeau après lui.

la chair. #Ph 1:24. Le mot ne renvoie pas ici à l’appartenance à l’humanité déchue (comme c’est le cas en #Ro 7:5, #Ro 7:18 ; #Ro 8:1), mais seulement à la vie physique (comme en #2Co 10:3 ; #Ga 2:20).

 

23  Je suis pressé des deux côtés : j’ai le désir de m’en aller et d’être avec Christ, ce qui de beaucoup est le meilleur ;

pressé des deux côtés. Le mot grec évoque l’image d’un voyageur parcourant un étroit sentier, bordé d’un mur de pierres de chaque côté, et par conséquent obligé de marcher droit devant lui.

de m’en aller et d’être avec Christ. Paul savait qu’à sa mort il jouirait d’une communion parfaite, complète, consciente et intime avec son Seigneur.

de beaucoup le meilleur. Littéralement « beaucoup plus meilleur », le plus fort des superlatifs.

 

24  mais à cause de vous il est plus nécessaire que je demeure dans la chair.

à cause de vous il est plus nécessaire. Paul renonçait ainsi à son désir personnel d’être avec le Seigneur afin de pouvoir répondre au besoin de poursuivre l’édification de l’Église (voir #Ph 2:3-4).

 

25  Et je suis persuadé, je sais que je demeurerai et que je resterai avec vous tous, pour votre avancement et pour votre joie dans la foi,

persuadé …  je demeurerai. Paul avait la conviction personnelle  il n’est pas question d’une révélation surnaturelle - que leurs besoins impliquaient qu’il reste encore sur la terre.

avancement …  dans la foi. « Avancement » donne ici l’image d’une piste tracée pour favoriser la progression d’une armée. Paul désirait ouvrir une nouvelle voie que les Philippiens pourraient emprunter afin d’obtenir la victoire; le renforcement de leur foi aurait pour conséquence le renforcement de leur joie.

 

26  afin que, par mon retour auprès de vous, vous ayez en moi un abondant sujet de vous glorifier en Jésus-Christ.

ayez en moi …  en Jésus-Christ. L’ordre des mots grecs (littéralement) est le suivant: « votre fierté abonde en Christ Jésus en moi. » Dans la mesure où il y aurait des fruits dans la vie de Paul, ils déborderaient de joie et de confiance du fait de l’œuvre de Christ en lui, et non du fait d’une œuvre quelconque qu’il aurait accomplie grâce à ses propres capacités.

 

27 ¶  Seulement, conduisez-vous d’une manière digne de l’Évangile de Christ, afin que, soit que je vienne vous voir, soit que je reste absent, j’entende dire de vous que vous demeurez fermes dans un même esprit, combattant d’une même âme pour la foi de l’Évangile,

digne de l’Évangile. Les croyants doivent faire preuve d’intégrité, c’est-à-dire vivre en conformité avec ce qu’ils croient, enseignent et prêchent. Cf. #Ep 4:1 ; #Col 1:10 ; #1Th 2:11-12 ; #1Th 4:1 ; #Tit 2:10 ; #2P 3:11, #2P 3:14.

dans un même esprit …  d’une même âme. Cela introduit le thème de l’unité qui se poursuit jusqu’en #Ph 2:4. Cet appel à l’unité authentique de cœur et d’esprit se fonde sur

1° la nécessité de l’unité pour gagner la bataille spirituelle en faveur de la foi (versets #Ph 1:28-30);

2° l’amour des autres dans la communion fraternelle (#Ph 2:1-2);

3° un esprit authentique d’humilité et de sacrifice de soi (#Ph 2:3-4);

4° l’exemple de Jésus-Christ, qui a démontré que le sacrifice de soi produit une gloire éternelle (#Ph 2:5-11).

combattant d’une même âme. Littéralement « luttant aux côtés de quelqu’un ». Paul passa de la métaphore du soldat se tenant à son poste (« demeurez fermes ») à celle d’une équipe sportive luttant pour obtenir la victoire contre un adversaire commun.

la foi de l’Évangile. La foi chrétienne, telle qu’elle est révélée par Dieu et rapportée dans les Écritures (#Jude 3 ; cf. #Ro 1:1 ; #Ga 1:7).

 

28  sans vous laisser aucunement effrayer par les adversaires, ce qui est pour eux une preuve de perdition, mais pour vous de salut ; (1-29) et cela de la part de Dieu,

une preuve de perdition. Le fait que des croyants acceptent volontairement de souffrir sans se laisser « effrayer » est le signe que les ennemis de Dieu seront détruits et perdus pour l’éternité.

 

29  car il vous a été fait la grâce, par rapport à Christ, non seulement de croire en lui, mais encore de souffrir pour lui,

la grâce …  de souffrir  cf. #Mt 5:10-12 ; #Ac 5:41. La souffrance du croyant est un don de grâce qui apporte puissance (#2Co 7:9-10 ; #1Pi 5:10) et récompense éternelle (#1Pi 4:13).

 

30  en soutenant le même combat que vous m’avez vu soutenir, et que vous apprenez maintenant que je soutiens.

le même combat. Les mêmes sortes de souffrances que celles endurées par Paul (versets #Ph 1:12-14 ; #Ac 16:22-24).

vous m’avez vu. Renvoie aux événements dont les Philippiens furent les témoins, lors de l’emprisonnement de Paul et de Silas à Philippes (#Ac 16:19-40).

 

PHILIPPIANS 1 : 01 to 30 + NOTES : JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ Paul and Timotheus, the servants of Jesus Christ, to all the saints in Christ Jesus which are at Philippi, with the bishops and deacons:

Paul. When Paul wrote this epistle, he was a prisoner in Rome.

Timothy. It was the spiritual son of beloved apostle. #AC 16: 1-3). It was not the co-author of the letter, but was perhaps responsible for writing the dictation of Paul. Anyway, the apostle had good reason to mention his name here.

servants. Means a voluntary slave, devoted to his master and happy to serve; cf. #Ja 1: 1; 2P # 1: 1; #Jude 1).

saints. Refers to the believers in Philippi, including elders of the congregation.

in Jesus Christ. This expression describes the union Philippians believers with Christ in his death and resurrection, which allowed to call them "saints."

bishops. Literally "overseers". This term was used to emphasize the responsibilities of the former, which is also called "shepherds", as leaders. The concepts contained in these three names also appear #AC 20: 28.

deacons. Literally "those who serve".

 

2 Grace and peace to you from God our Father and the Lord Jesus Christ!

grace and peace. usual greeting from the pen of Paul to remind believers of their relationship with God.

 

3 ¶ I thank my God upon every remembrance I have of you,

I thank my God. These words of praise are common in Paul's epistles.

 

4 never ceasing, in all my prayers for all of you, (1-5) to express my joy

in all my prayers. The Greek word translated "prayer" evokes an urgent request for someone else, or a request expressed in its name. Paul took a real pleasure to intercede for his companions in faith.

 

5 about the part you take in the gospel from the first day until now.

the part you take in. Other possible translations: "association" or "communion." See # 2 Corinthians 8: 4.

since the first day. From the earliest times of the Church of Philippi, Paul had attended these believers and had shown zeal for the evangelization of their city (#AC 16: 12-40).

 

6 I am sure that he who has begun in you a good work will perfect it until the day of Jesus Christ.

... one who will perfect it. The Greek verb for "starters" is found only here and in #Ga 3: 3, and in both cases with reference to salvation itself. When God begins his work of salvation in a person, it completes and perfects. The verb "make perfect" suggests the safety of Christian compared to eternity.

the day of Jesus Christ. Expression should not be confused with the "day of the Lord", which evokes the wrath and final judgment of God (cf. #Esa 13: 9; 1:15 #Joe; #Joe 2:11; # 1 Thessalonians 5: 2; # 2P 3:10). The "day of Christ," also called "day of Christ" (verse #Ph 1:10 #Ph 2:16) and "day of our Lord Jesus Christ" (# 1 Corinthians 1: 8), returns as him to salvation, to reward and ultimate glorification of believers. See # 1 Corinthians 3: 10-15; # 1 Corinthians 4: 5; # 2 Corinthians 5: 9-10.

 

¶ 7 It is right for me to think this of you all, because I have you in my heart or in my bonds and in the defense and confirmation of the gospel, ye all are partakers of my grace.

heart. Word often used in the Bible to designate the center of thought and feelings (cf. #Pr 4:23).

the defense and confirmation. Two legal terms which refer either to the first trial of Paul in Rome, in which he defended his department or, more broadly, its constant defense of the faith, even the heart of his ministry.

partakers with me of grace. During the detention of Paul, the Philippians had supported him by sending him money and delegating Epaphrodite his service. So they had taken part in the blessing of God on his ministry (cf. #Ph 2:30).

 

8 For God is my witness that I long for you all with the affection of Jesus Christ.

tenderness. The Greek word means entrails, internal organs of the body that react to intense emotion. He became the strongest term to describe a compassionate love, a love that involves the entire being.

 

9 ¶ And I ask in my prayers is that your love may abound more and more in knowledge and all discernment

informed. Greek word that describes an authentic knowledge, full and deep. Biblical love is not limited to a superficial sentimentalism; on the contrary, it is deeply anchored in the truth of the Scriptures and comply (see #EP 5: 2-3; 1 Peter 1:22 #).

intelligence. The French word "aesthetic" comes from the Greek word that evokes moral perception, insight and practical application of knowledge. Love is not blind; he can discern between good and evil and does not preclude the need for a comprehensive review to get there.

 

10 That ye may approve things that are excellent, that you may be pure and blameless for the day of Christ,

discernment ... the best. In classical Greek, the word translated "judgment" is employed to designate the metallurgical testing of a metal or a coin to test its authenticity (see #Lu 12:56; # Lu 14: 19). "The best" literally means "that which is different." Believers need the ability to distinguish what is really important from the rest, so as to establish right priorities.

pure and blameless. "Pure" means "genuine" and seems to have had the original meaning of "tested in the sunlight." In ancient times, the dishonest sellers hiding, chewing the wax, the cracks of their pottery second choice. Then they covered them with varnish or paint, so it was hard to distinguish the quality vases. The only way not to be fooled was to expose the pot in the sun, making visible defects. The merchants were putting on luxury pottery, those that would pass the test light, sine mention Cera ( "wax-free"). "Beyond reproach" can be translated as "who do not stumble" and includes a concept of integrity in dealing with others. Christians are called to live a life of integrity in order not to become fall of opportunities (of sin) for others; cf. #Ro 14; # 1Cor 8).

 

11 filled with the fruit of righteousness that comes through Jesus Christ, to the glory and praise of God.

fruit of justice. A better translation would be "the fruit produced by justice"; cf. #Pr 11:30; #AM 6:12; #Ja 3: 17-18).

which is through Jesus Christ. See #Jn 15: 1-5; #EP 2:10. This is about processing related to salvation, transformation produced by the Lord, and the continual work he performs with power in us by the Holy Spirit.

to the glory and praise of God. See #Jn 15: 8; #EP 1: 12-14; #EP 3: 20-21. The ultimate aim of all the prayers of Paul was that God be glorified.

 

¶ 12 I want you to know, brothers, that what has happened to me has really served to advance the gospel.

what happened to me. That is to say, the difficult circumstances that Paul had known: his journey to Rome and his imprisonment; #AC 21: 1-28: 2).

progress. Or "advanced". Contains the idea of ​​a forward movement often committed by armed troops - despite the obstacles, hazards and distractions. The imprisonment of Paul scruple nothing in the spread of the message of salvation (cf. #AC 28: 30-31). In fact, he offered new opportunities for ministry.

 

13 Indeed, in all the palace and elsewhere, everyone knows that it is to Christ that I am in bonds,

all the palace. The Greek word for "court" can refer both to a particular building (eg, the headquarters of a commander or the palace of the emperor) that a group of men in the Imperial Guard. Since Paul was living in a private home in Rome, it probably means here the members of the Imperial Guard who watched Paul day and night. See #AC 28:16.

everywhere else. Referring to all the other people who had met and heard in Rome (cf. #AC 28: 23-24, #AC 28: 30-31.

everyone knows ... ... for Christ in the links. Those who rubbed Paul acknowledged that he was not a criminal, but he had been imprisoned for preaching Jesus Christ and his Gospel (cf. #EP 6:20).

 

14 and most of the brothers in the Lord, encouraged by my bonds, are much more bold to fearlessly speak.

most brothers. With the exception of his detractors, identified in verses #Ph 1: 15-16, who were trying to attack him.

more confidence to announce ... speak. The example of Paul's powerful witness to the Gospel, even though he was in chains - demonstrated the faithfulness of God to his children persecuted. It provided further evidence that their imprisonment would not stop so far spread the good news. These thoughts encouraged other Christians to stand firm without fear of prison.

15 Some, indeed, preach Christ out of envy and strife; but others preach out of good will.

envy and strife. It was the attitude of Paul's detractors, who preached the Gospel but were actually jealous of his authority, its successes and the multitude of his gifts. "Dispute" evokes disputes, rivalries and conflicts that broke out as soon as Paul's opponents began to discredit him.

benevolent disposition. Attitude of satisfaction and contentment, that qu'adoptaient Paul supporters vis-à-vis his personality as much as his ministry.

 

16 The latter do so in love, knowing that I am set for the defense of the gospel,

These act by love. Paul's friends were moved by a genuine affection for him and their confidence in his integrity (see # 1 Corinthians 13: 1-2).

established. The Greek word meant a soldier ordered service. Paul was in prison because that was God's will, a strategic position for the proclamation of the Gospel.

 

17 while those, motivated by a selfish, announce Christ by reasons that are not pure and thinking to raise up affliction for me in my bonds.

strife. Or "rivalry". Refers people interested only in their personal advancement or seeking relentlessly to take first place, whatever the cost. Paul's critics took advantage of his detention to promote themselves: in their accusations, they presented this imprisonment as a sign of God's punishment for the sins of the apostle.

intentions ... not pure Critics of Paul motives were not good.

 

18 What then? Anyway, whether for appearance, or in truth, Christ is preached; I rejoice, and I will rejoice.

I rejoice, and I will rejoice. Paul's joy was not affected by circumstances or by his critics (see #PS 4: 7-8; 12:12 #Ro; # 2Co 6:10). He was happy to see that the gospel was proclaimed with authority. No matter, in his eyes, who received the credit. He bore the slander without bitterness towards his accusers, rejoicing rather than what they preached the Gospel, even if their holiness was only facade.

 

19 For I know that this shall turn to my salvation through your prayers and the spirit of the assistance of Jesus Christ,

my salvation. We can also make it by word "preservation" or "means of salvation" which allows four different interpretations:

1 ° the ultimate salvation of Paul;

2. the possibility to escape predictable performance;

3. justified ultimately by imperial decree;

4 ° its next release. Anyway, Paul was convinced that he would escape at one time or another in his distress of the moment (#Job 13: 16; cf. #Job 19: 26; #PS 22: 5-6, #PS 22: 9; #PS 31: 2; #PS 33: 18-19; #PS 34: 7-8; #PS 41: 2).

the Spirit of Jesus Christ. The Holy Spirit (#Ro 8: 9; #Ga 4: 6). Paul had complete trust in the Holy Spirit (cf. #Za 4: 6; #Jn 14: 16; #Ro 8:26; #EP 3:20).

 

20 According to my earnest expectation and hope that I shall be ashamed of anything, but that now as always Christ will be exalted in my body with all boldness, whether by life, or by death;

earnest expectation. The Greek word denotes an anticipation happily looking forward to the future, as if we held out his neck to see further ahead. Paul was full of confidence and excitement compared to the promises of Christ (see #Mt 10:32).

ashamed of anything. See #Esa 49:23; #Ro 9:33; cf. #ps 25: 2-3; #ps 40: 16-17; #ps 119: 80; #Esa 1: 27-29; #Esa 45: 14-17; # Jer 12:13; #Sop 3:11.

 

21 ¶ For Christ is my life, and death is gain.

Christ is my life. For Paul, life was summed up in Jesus Christ; Christ was his reason for being.

to die is gain. Death would relieve the earthly worries and allow him to have the sole focus of glorifying God; cf. #AC 21: 13).

 

22 But if it is useful for my work that I live in the flesh I can not say what I should prefer.

useful. Paul knew that the only valid reason to stay on this earth was to bring souls to Christ and train believers to take over after him.

flesh. #Ph 1:24. The word does not refer here to belonging to fallen humanity (as is the case in #Ro 7: 5, 7:18 #Ro; #Ro 8: 1), but only to physical life (as in # 2Co 10: 3; #Ga 2:20).

 

23 I am torn between the two: I desire to depart and be with Christ, which is far better:

pressed on both sides. The Greek word evokes the image of a traveler passing through a narrow path bordered by a stone wall on each side and therefore have to walk straight ahead.

to depart and be with Christ. Paul knew that when he died he would enjoy a perfect communion, full, conscious and intimate with his Lord.

by far the best. Literally "much better", the strongest superlatives.

 

24 but because of you it is necessary that I remain in the flesh.

because of you it is required. Paul and renounced his personal desire to be with the Lord in order to meet the need for further edification of the Church (see #Ph 2: 3-4).

 

25 And I believe, I know I will stay and I will stay with you all, for your progress and joy in your faith,

I remain convinced .... Paul had the personal conviction there is no question of a supernatural revelation - that their needs implied that remains on the earth.

... progress in faith. "Progress" gives here the image of a track made to foster the growth of an army. Paul wanted to open a new way that the Philippians could borrow to get the victory; strengthening their faith would result in the strengthening of their joy.

 

26 so that through my coming to you, you in me abundant rejoicing in Jesus Christ.

have in me ... in Jesus Christ. The order of the Greek words (literally) is: "your pride abounds in Christ Jesus in me. "To the extent that there would be fruit in the life of Paul, they would overflow with joy and confidence because of the work of Christ in him, not because of any work that would have accomplished through his own abilities.

 

27 ¶ Only conduct yourselves in a manner worthy of the gospel of Christ: that, whether I come and see you or am absent, I may hear of you that you stand firm in one spirit, fighting with one soul for the faith of the gospel,

worthy of the Gospel. Believers must have integrity, that is to say, live in accordance with what they believe, teach and preach. #EP Cf. 4: 1; #Col 1:10; # 1 Thessalonians 2: 11-12; # 1 Thessalonians 4: 1; #Tit 2:10; # 2P 3:11 # 2P 3:14.

in one spirit ... one soul. This introduces the theme of unity that continues until #Ph 2: 4. This call for authentic unity of heart and mind is based on

1. the need for unity to win the spiritual battle for the faith (verses #Ph 1: 28-30);

2. the love of others in fellowship (#Ph 2: 1-2);

3 ° a true spirit of humility and self-sacrifice (#Ph 2: 3-4);

4. Example of Jesus Christ, which demonstrated that self-sacrifice produces eternal glory (#Ph 2: 5-11).

fighting with one soul. Literally "struggling to somebody sides." Paul spent the metaphor of the soldier standing at his post ( "stand fast") to that of a sports team fighting for victory against a common adversary.

the faith of the gospel. The Christian faith, as revealed by God in Scripture and reported (#Jude 3; cf. #Ro 1: 1; #Ga 1: 7).

 

28 And in nothing terrified by your adversaries, which is for them a proof of perdition, but to you of salvation; (1-29) and this from God,

proof of perdition. The fact that believers voluntarily accept suffering without being "scare" is a sign that God's enemies will be destroyed and lost forever.

 

29 because it was done to you grace, relative to Christ not only to believe on him, but also to suffer for him,

grace ... to suffer cf. #Mt 5: 10-12; #AC 5:41. The suffering of the believer is a gift of grace that brings power (# 2 Corinthians 7: 9-10; 1 Peter 5:10 #) and eternal reward (# 1 Peter 4:13).

 

30 Having the same conflict which you saw in me, and now hear that I support.

the same fight. The same kinds of suffering than those endured by Paul (verses #Ph 1: 12-14; #AC 16: 22-24).

You saw me. Refers to events whose Philippians were witnesses at the imprisonment of Paul and Silas in Philippi (#AC 16: 19-40).

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/