PROPHÉTIE 20 SUR JÉSUS-CHRIST Ses souffrances Abandonné des siens

15/03/2016 08:27

PROPHÉTIE 20 SUR JÉSUS-CHRIST

Ses souffrances

Abandonné des siens

 

 

Prophéties annoncées

 

ZACHARIE 13 : 7

 

7 ¶  Épée, lève-toi sur mon pasteur Et sur l’homme qui est mon compagnon ! Dit l’Éternel des armées. Frappe le pasteur, et que les brebis se dispersent ! Et je tournerai ma main vers les faibles.

 

13:7-9 Zacharie passa des faux prophètes blessés dans la maison de leurs « amis » au vrai prophète (Jésus), blessé dans la maison de ses amis (Israël). Dans cette courte section, il mêla des événements relatifs à la première venue de Christ (verset #Za 13: 7) et à la seconde (versets #Za 13:8-9), évoquant la crucifixion de Christ (verset #Za 13: 7) et le reste juif lors de son retour (versets #Za 13:8-9).

mon berger …  mon compagnon! Dieu parlait du vrai berger, de l’homme puissant qui lui est intimement associé, et il présenta ainsi Christ comme son égal, affirmant sa divinité (cf. #Jn 1:1 ; #Jn 10:30 ; #Jn 14: 9).

Frappe le berger. en #Za 11:17, c’était le berger insensé qui était frappé; il s’agit maintenant du bon berger (cf. #Za 12:10), dont la mort avait été prévue par Dieu dès avant la fondation du monde (cf. #Esa 53:10 ; #Ac 2:23 ; #1Pi 1:18-20).

que les brebis se dispersent. Jésus applique cette prophétie aux disciples après son arrestation (#Mt 26:56 ; #Mr 14: 50), y compris au reniement de Pierre (#Mt 26:33-35, #Mt 26:69-75).

les faibles. Même sens que « les plus misérables du troupeau » (#Za 11:7). C’est une allusion au reste croyant, aux Juifs fidèles au Messie après sa crucifixion. La préposition « vers » peut être traduite « contre ». La phrase signifiait alors que ces Juifs auraient à subir la persécution, ce qui fut effectivement le cas (cf. #Jn 15: 18, #Jn 15: 20 ; #Jn 16: 2 ; #Ja 1:1). Elle peut aussi être traduite « sur » et renvoyer à la protection accordée par Dieu.

 

 

Autres notes

 

#Za 13:7-9 Ici, c’est une prophétie des souffrances de Christ. Dieu le Père a donné des ordres à l’épée de sa justice de se lever contre Son fils lorsque librement il a fait de son âme une offrande pour le péché. En tant que Dieu il est appelé « mon compagnon ». Christ et le Père sont un. Il est le Berger qui devait donner sa vie pour ses brebis. Si il devait devenir le Sacrifice, il devait être tué, car sans effusion du sang de la vie il ne pouvait pas y avoir de rémission. Cette épée doit se lever contre Lui et pourtant Il n’avait aucun péché à se faire pardonner. Cela fait peut-être allusion à toutes les souffrances de Christ, surtout aux agonies qu’Il a connues dans le jardin et sur la croix lorsqu’Il a enduré un supplice indicible jusqu’à ce que la justice divine soit complètement satisfaite. Frappez le Berger, et les brebis seront dispersées. Ce passage, déclare notre Seigneur Jésus, a été accompli quand tous les disciples, dans la nuit où il fut trahi l’ont abandonné et se sont enfuis. Il a, et devra voir son accomplissement dans la destruction de la partie de l’église corrompue et hypocrite. À cause du péché des Juifs de rejeter et de crucifier Christ et de s’opposer à Son Évangile, les Romains détruiront la plus grande partie. Mais quelques-uns seront sauvés. Et si nous sommes Son peuple, nous serons alors raffinés comme l’or ; Il sera Dieu et la fin de toutes nos épreuves et de nos souffrances se transformera en louanges, et honneur, et gloire à l’apparition de notre Seigneur Jésus Christ.

 

 

 

 

Prophéties réalisées

 

 

MATTHIEU 26 : 31

 

31 ¶  Alors Jésus leur dit : Je serai pour vous tous, cette nuit, une occasion de chute ; car il est écrit : Je frapperai le berger, et les brebis du troupeau seront dispersées.

 

une occasion de chute. Voir le verset 56. Jésus employa le même mot grec qu’en #Mt 24: 10 (« succomberont »), où il décrivait la chute et la trahison spirituelles des temps de la fin. Cependant, ici, Jésus parlait d’une chute qui n’avait pas la gravité d’une apostasie complète et finale. Dans un moment de peur bien charnel, les disciples désavouèrent Christ (verset #Mt 26:34), mais il avait prié pour que leur foi ne défaille pas (#Lu 22: 32 ; #Jn 17:9-11), et sa prière fut exaucée. Jésus cite ici #Za 13: 7.

 

Autres notes

#31-35 Une mauvaise confiance en soi, telle celle de Pierre, dans ce texte, est le premier pas vers la chute spirituelle.

Nous avons tous tendance à être trop confiants en nous-mêmes. Ceux qui sont dans ce cas sont les premiers à « tomber ». Ceux qui se considèrent en grande sécurité courent en réalité de réels dangers … 

Satan mène activement ces « égarés », ces derniers n’étant pas sur leurs gardes ; Dieu les laisse alors errer, pour les humilier ensuite.

 

Autres notes

Tout au long de son ministère terrestre, le Seigneur Jésus a régulièrement averti ses disciples de ce qui les attendait. Maintenant, Il leur déclare qu’ils l’abandonneront cette nuit même. La peur les saisira devant la violence de l’orage qui éclatera. Pour sauver leur peau, ils renieront leur Maître. Ainsi s’accomplira la prophétie de Zacharie : « Frappe le Berger, et que les brebis se dispersent ! » (#Za 13. 7).

 

Autres notes

31 Je frapperai. Citation de #Za 13: 7. Jésus transforme l’impératif en indicatif futur. Il veut sans doute montrer par-là que Dieu dirige tout ce qui va se passer.

 

 

MATTHIEU 26 : 56

 

56  Mais tout cela est arrivé afin que les écrits des prophètes fussent accomplis. Alors tous les disciples l’abandonnèrent, et prirent la fuite.

 

 

Autres notes

Aucun ennemi ne doit être autant abhorré que celui qui, ayant professé être un disciple de Christ, Le trahit par un baiser. Dieu n’a pas besoin de nos services, et encore moins des conséquences de nos péchés, pour arriver à Ses buts.

Bien que Christ ait été crucifié en conservant une attitude de « faiblesse », cette dernière était volontaire ; Il s’est soumis à la mort. S’Il n’avait pas été disposé à souffrir pour les autres, personne n’aurait pu avoir une quelconque autorité sur Lui.

Ceux qui avaient pourtant tout laissé pour suivre Jésus, commirent un grand péché, en L’abandonnant. Quelle folie de vouloir fuir loin de Jésus, par peur de la mort ! Celui qu’ils connaissaient et avaient reconnu, comme la Source de la vie !

 

Autres notes

Alors tous les disciples l’abandonnèrent et prirent la fuite. Les onze apôtres, qui peu de temps avant pensaient qu’ils ne laisseraient jamais le Seigneur. Aussitôt que Jésus fut saisi, ils se sont enfuis dans la nuit.

 

Autres notes

56 Les écrits des prophètes comprenaient, d’une manière plus générale, aussi les psaumes, cf. 13.35. Jésus, abandonné, doit subir son épreuve seul. 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/