PROPHÉTIE 24 SUR JÉSUS-CHRIST, Ses souffrances, Mis au nombre des malfaiteurs

19/08/2016 19:16

PROPHÉTIE 24 SUR JÉSUS-CHRIST

Ses souffrances

Mis au nombre des malfaiteurs

 

 

Prophéties annoncées

 

 

Ésaïe 53 : 12

 

12  C’est pourquoi je lui donnerai sa part avec les grands ; Il partagera le butin avec les puissants, Parce qu’il s’est livré lui-même à la mort, Et qu’il a été mis au nombre des malfaiteurs, Parce qu’il a porté les péchés de beaucoup d’hommes, Et qu’il a intercédé pour les coupables.

NOTES DE JOHN MACARTHUR

sa part avec les grands …  partagera le butin. La récompense que le « serviteur » recevra pour son œuvre sera de pouvoir profiter du « butin » de ses victoires spirituelles durant son règne millénaire.

mis au nombre des malfaiteurs. Le « serviteur » serait associé, dans son rôle, à des êtres pécheurs. Cela fut accompli par Jésus lorsqu’il fut crucifié entre deux criminels (#Lu 22: 37).

intercédé pour les coupables. Évocation du rôle d’intercesseur de Christ en tant que souverain sacrificateur. Il débuta sur la croix (#Lu 23: 34) et se poursuit dans le ciel (cf. #Hé 7:25 ; #Hé 9:24).

 

Autres notes

Jésus a volontairement donné sa vie (comparez #Jean 10:18) et s’est laissé crucifier entre deux criminels (#Luc 22: 37). En intercédant pour les coupables, il remplit la fonction du grand-prêtre de l’Ancien Testament qui entrait dans le sanctuaire pour offrir à Dieu le sang de la victime et réclamer, en vertu de ce sang, la grâce du pécheur.

   Pareillement, le Messie glorifié fait valoir devant Dieu son propre sacrifice pour obtenir le pardon des hommes coupables. Ce ministère de Jésus débuta sur la croix (#Luc 23: 34) et se poursuit encore aujourd’hui dans les cieux (comparez #Hébreux 7:25; 9:24).

Autres notes

#10-12 « Approchez-vous », et voyez combien Christ nous a aimés ! Il est impossible de prendre Sa place, Lui, par contre, a pris la nôtre. Il a ainsi ôté le péché du monde, en le prenant sur Lui. Il a subi la mort, qui est le salaire du péché.

Il faut remarquer la grandeur, la puissance et la magnificence du Sauveur. Christ n’accordera à nul autre qu’aux pécheurs repentants, le bénéfice de Son dévouement. Les desseins de l’Éternel s’accompliront inexorablement. Toutes les actions que nous pourrons entreprendre, conformément à la volonté divine, ne pourront que prospérer. L’Éternel verra s’accomplir la conversion et le salut des pécheurs. Beaucoup seront justifiés en Christ, à cause de la rançon qu’Il a donnée : sa vie !

Par la foi nous sommes justifiés : Dieu est, de ce fait, glorifié, Sa Grâce nous est accordée, nous échappons à l’avilissement de la mort, et notre félicité éternelle est assurée. Nous devons connaître Jésus, croire en Lui, Celui qui a porté nos péchés, en nous évitant d’en subir les conséquences. Le péché, Satan, la mort, l’enfer, le monde et la chair sont les ennemis puissants qu’Il a vaincus ! Celui que Dieu a « désigné » pour être le Rédempteur, accomplira, en tant que tel, Sa volonté.

Quand Dieu a ramené les Siens de la captivité du péché, ces derniers Le remercièrent : nul autre ne pouvait offrir un tel cadeau aux hommes ! Quand nous songeons aux souffrances subies par le Fils de Dieu, nous devons nous rappeler les innombrables transgressions que nous avons commises, et considérer la douleur qu’Il a endurée, sous la charge de notre culpabilité.

Tout cela est une ferme assurance pour le pécheur repentant, afin que son âme puisse s’appuyer sur ce fondement : nous sommes rachetés, par le sang de Christ, des bénéficiaires de Sa Grâce ; Il plaide continuellement en notre faveur, détruisant ainsi les œuvres du diable !

 

Autres notes

#53. 12 Son œuvre achevée à un autre résultat encore : L’Éternel lui donnera sa part avec les grands, c’est-à-dire avec les saints, ceux dont la seule grandeur réside dans leur union avec lui. Il partagera le butin avec les puissants ; il s’agit là encore des croyants qui sont faibles par eux-mêmes, mais forts dans le Seigneur.

   Quatre raisons sont données à son triomphe glorieux :

    1. Il s’est livré lui-même à la mort ;

    2. il a été mis au nombre des malfaiteurs, en l’occurrence les deux brigands ;

    3. il a porté les péchés de beaucoup ;

    4. il a intercédé pour les coupables.

David Baron livre le commentaire suivant :

Le verbe …  yaph’gia’ (« intercéder ») est un exemple de futur imparfait ou indéfini ; il exprime une œuvre commencée mais non encore achevée. Son accomplissement le plus frappant, comme le fait remarquer Delitzsch, fut la prière du Sauveur en croix : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font. » Mais cette œuvre commencée à la croix, Christ la poursuit maintenant à la droite du Père, où il siège désormais en tant que Prince et Sauveur, pour donner la repentance à Israël et le pardon des péchés.{705}

   À propos des paradoxes de ce grand passage pris dans son ensemble, Moody déclare :

Méprisé, et pourtant accepté et adoré. Pauvre, et pourtant riche. Pour mourir, et pourtant vivre. Les rabbins pensaient qu’il fallait un Messie double pour accomplir ce chapitre ! {706}

 

Autres notes

#Esa 53:12 la multitude (litt. les nombreux): le terme hébreu signifie aussi grand ;  on pourrait donc comprendre je lui donnerai sa part avec les grands ;  réciproquement, l’expression les puissants peut désigner un grand nombre ;  cf. #Esa 54:1; Esa 60:22; Ge 18: 18; No 14: 12; mêmes termes en #Am 5:12 (multitude / nombreux); #Pr 7:26 (beaucoup / forts); voir aussi #Ps 2:8; Ps 35:18; Jn 12: 32.

       — butin #Lu 11:21— il s’est livré lui-même : litt. il a dénudé (ou dépouillé) son être ou son âme, sa vie, jusqu’à la mort ;  cf. #Ph 2:7— il a été compté … #Lu 22: 37.— il a porté le péché* (ou il a pardonné le péché) d’une multitude (ou de beaucoup): cf. #Mt 20: 28//; #Mt 26:28//; #Jn 1:29; Ro 8:34; Hé 9:28.

       — il est intervenu ou il a intercédé;   #Lu 23: 34; Hé 7:25.

 

 

 

Prophéties réalisées

 

MARC 15 : 27 et  28

 

27  Ils crucifièrent avec lui deux brigands, l’un à sa droite, et l’autre à sa gauche.

28  Ainsi fut accompli ce que dit l’Écriture : Il a été mis au nombre des malfaiteurs.

 

NOTES DE JOHN MACARTHUR

15 : 27 deux brigands. Probablement impliqués avec Barabbas dans l’insurrection, puisque, en droit romain, le vol n’était pas un crime passible de la peine capitale.

Barabbas. Voleur (#Jn 18: 40) et meurtrier (#Lu 23:18-19), il était d’une certaine façon impliqué dans une insurrection contre Rome. On ne sait pas si c’était par conviction politique ou par intérêt financier. Il est impossible de savoir de quelle insurrection il s’agit, mais de telles révoltes étaient courantes au temps de Jésus et annonçaient la révolte générale de 66-70 apr. J.-C.

15: 28 En plaçant la croix de Jésus entre celle de deux brigands (v. #Mr 15: 27), Pilate avait peut-être l’intention d’insulter un peu plus les Juifs, puisqu’il insinuait ainsi que leur roi ne valait pas mieux qu’un criminel sans envergure. Toutefois, pour Dieu, c’était une nouvelle façon d’accomplir une prophétie (cf. #Esa 53:12).

 

Autres notes

#22-32 Le lieu où notre Seigneur Jésus fut crucifié, s’appelait le lieu du crâne ; c’était le lieu habituel où l’on exécutait les condamnés : Christ fut à tous égards, compté parmi les transgresseurs … 

Chaque fois que nous regardons spirituellement à « Christ crucifié », nous devons nous rappeler ce qui était écrit au-dessus de Sa tête : il est le Roi, et en tant que tel, nous devons nous soumettre et être Ses sujets, en fait, comme de véritables Israélites. Ils crucifièrent en même temps deux brigands et placèrent Jésus au centre, dans l’intention de Le déshonorer au maximum. Il était annoncé d’avance, dans #Esa 53:12, qu’Il devrait être compté avec les transgresseurs, car Il a été fait « péché » pour nous.

Même ceux qui passaient par là s’en prenaient à Jésus : ils Lui disaient de descendre de la croix, afin qu’ils croient en Lui ; ces passants restèrent incrédules …  En fait Christ leur donna un signe encore plus convaincant de Sa sainteté, lorsqu’Il sortit du tombeau !

Quand l’homme croit fermement en la Vérité, au travers des souffrances de Christ, il cherche alors le salut avec ferveur ! Avec quelle gratitude il reçoit ensuite l’espoir naissant du pardon et de la vie éternelle, tous deux étant acquis par les souffrances et la mort du Fils de Dieu ! Ce racheté, attristé par le Saint-Esprit, au sujet des Souffrances du Sauveur en Gloire, répand ses pleurs sur ce Dernier, écrasé par les péchés qu’Il supporta à la croix.

Autres notes

 

#25-28  Il était 9 heures du matin quand ils le crucifièrent. Au-dessus de sa tête, ils avaient placé un écriteau portant ces mots : LE ROI DES JUIFS (Marc n’indique pas l’inscription complète, il se contente de l’essentiel ; cf. #Mt 27.37; Lu 23. 38; Jn 19. 19). Deux brigands furent crucifiés en même temps que lui, un de chaque côté, conformément à ce qu’avait prédit Esaïe : dans sa mort, Il serait mis au nombre des malfaiteurs (#Esa 53.12

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/