PROPHÉTIE 25 SUR JÉSUS-CHRIST Ses souffrances Dépouillé de sa tunique

15/09/2016 15:02

PROPHÉTIE 25 SUR JÉSUS-CHRIST

Ses souffrances

Dépouillé de sa tunique

 

 

Prophéties annoncées

 

Psaumes 22 : 19

 

18  Ils se partagent mes vêtements, Ils tirent au sort ma tunique.

NOTES DE JOHN MACARTHUR

ils se partagent …  tirent au sort. Les quatre Évangiles font appel à cet élément dans leur description de la crucifixion de Christ (#Mt 27: 35 ; #Mr 15: 24 ; #Lu 23: 34 ; #Jn 19: 24).

 

Autres notes

#22. 19 Puis, dans l’une des nombreuses remarquables prédictions contenues dans ce Psaume, le Seigneur Jésus annonce que les soldats se partageraient ses vêtements et tireraient sa tunique au sort. Voici comment les choses se passèrent des siècles plus tard :

   Les soldats, après avoir crucifié Jésus, prirent ses vêtements, et ils en firent quatre parts, une part pour chaque soldat. Ils prirent aussi sa tunique, qui était sans couture, d’un seul tissu depuis le haut jusqu’en bas. Et ils dirent entre eux : Ne la déchirons pas, mais tirons au sort à qui elle sera (#Jn 19.23-24).

 

 

 

Prophéties réalisées

 

JEAN 19 : 23 et  24

 

23  Les soldats, après avoir crucifié Jésus, prirent ses vêtements, et ils en firent quatre parts, une part pour chaque soldat. Ils prirent aussi sa tunique, qui était sans couture, d’un seul tissu depuis le haut jusqu’en bas.

24  (19-23) Et ils dirent entre eux: (19-24) Ne la déchirons pas, mais tirons au sort à qui elle sera. Cela arriva afin que s’accomplît cette parole de l’Écriture : Ils se sont partagé mes vêtements, Et ils ont tiré au sort ma tunique. Voilà ce que firent les soldats.

NOTES DE JOHN MACARTHUR

ses vêtements …  aussi sa tunique. Traditionnellement, les vêtements du condamné devenaient la propriété des bourreaux. La répartition de ces dépouilles suggère que le groupe chargé de l’exécution se composait de quatre soldats (cf. #Ac 12:4). La tunique se portait serrée au corps. Le pluriel « vêtements » renvoie à d’autres habits, probablement les sandales, la ceinture et le couvre-chef.

19:24 Jean cite #Ps 22: 19. Dans le psaume, harcelé par la détresse et les moqueries que lui infligent ses adversaires, David utilise, pour faire sentir la profondeur de son affliction, l’image du partage des vêtements de la victime entre les bourreaux. Curieusement, il décrit ainsi une forme d’exécution qu’il ne peut avoir vue de ses yeux, car elle n’existait pas de son temps. Ce passage prophétise donc par typologie la venue de Jésus, l’héritier de David, sur le trône messianique (voir #Mt 27:46 ; #Mr 15: 34).

 

Autres notes

Lorsque les soldats eurent crucifié Jésus, ils prirent ses vêtements et en firent quatre parts, une pour chacun d’eux. Restait la tunique qui était sans couture, tissée tout d’une seule pièce de haut en bas. Les soldats se dirent entre eux : — Au lieu de la déchirer, tirons au sort pour savoir qui l’aura. C’est ainsi que s’accomplit cette prophétie de l’Écriture : Ils se sont partagé mes vêtements et ils ont tiré ma tunique au sort. C’est exactement ce que firent les soldats (#Jean 19:23-24).

 

 

   Les soldats accomplirent sans le savoir une prédiction d’un Psaume écrit par le roi David. Au 1er siècle, les habits coûtaient cher et appartenaient de droit aux bourreaux. Jésus mourut probablement tout nu. Cela faisait partie de son humiliation.

Autres notes

 

Lors de telles exécutions, les soldats recevaient la permission de se partager les effets personnels des crucifiés. Ici, ils se partagent les vêtements de Christ. Apparemment il y avait cinq pièces différentes. Ils en firent quatre parts, mais il restait la tunique qui était sans couture. Tissée d’une seule pièce, elle ne pouvait être coupée sans être rendue inutilisable.

 

Ils tirèrent au sort pour savoir qui aurait la tunique, et elle fut donnée au gagnant dont on ignore le nom. Ils ne se doutaient guère que ce faisant ils accomplissaient une prophétie remarquable écrite 1000 ans avant (#Ps 22. 19) ! L’accomplissement de ces prophéties nous rappelle comme tout à nouveau que la Bible est la Parole inspirée de Dieu, et que Jésus-Christ est bien le Messie promis.

 

#Jn 19: 23 La loi romaine accordait au bourreau ce que le condamné portait sur lui.

Les vêtements d’un condamné constituaient le profit éventuel des soldats de service.

Ne la déchirons pas : cf. #Jn 21: 11; un terme apparenté est traduit par division en #Jn 7:43; Jn 9:16; Jn 10:19; cf. #Ex 28:32; Lé 21: 10;; #Mr 15: 38.

 

Jean y voit l’accomplissement de #Ps 22:18, mais les Synoptiques n’en font pas état. 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/