PROPHÉTIE 30 SUR JÉSUS-CHRIST Ses souffrances Ses os ne sont pas brisés

16/02/2017 14:50

PROPHÉTIE 30 SUR JÉSUS-CHRIST

Ses souffrances

Ses os ne sont pas brisés

 

 

 

 

 

Prophéties annoncées

 

Psaumes 34 : 21

 

20  (34-21) Il garde tous ses os, Aucun d’eux n’est brisé.

 

Autres notes

 

Le juste doit passer par beaucoup de souffrances mais l’Éternel l’en délivre toujours. Il veille sur ses os : aucun d’eux n’est brisé (#Psaume 34:19-20).

   Ce texte a une double application. Nul n’est exempt des difficultés de la vie, mais Dieu veille sur ses enfants puisque Jésus a dit que même les cheveux de leur tête sont comptés (#Matthieu 10:30). En second lieu, David émet ici une prophétie concernant le supplice du Christ. Les Romains avaient coutume de casser les jambes des crucifiés. Dans l’Évangile, l’apôtre Jean écrit :

Quand les soldats arrivèrent à Jésus, ils constatèrent qu’il était déjà mort et ils ne lui brisèrent pas les jambes. Tout cela est arrivé pour que se réalise cette parole de l’Écriture : Aucun de ses os ne sera brisé (#Jean 19:33, 36).

   Une des règles que les Hébreux devaient respecter concernant l’agneau pascal était de ne pas casser ses os justement parce qu’il annonçait prophétiquement l’Agneau de Dieu sur la croix dont les jambes ne seraient pas brisées.

 

Autres notes

 

Même dans la mort, le Seigneur protège le corps de ses élus :

                   Il garde tous ses os,

                   Aucun d’eux n’est brisé.

 

   Ce verset s’est accompli littéralement à la mort du Seigneur :

   S’étant approchés de Jésus, et le voyant déjà mort, ils ne lui rompirent pas les jambes …  Ces choses sont arrivées, afin que l’Écriture soit accomplie : Aucun de ses os ne sera brisé (#Jn 19.33,36). À cet égard, notre Seigneur fut évidemment le parfait antitype de l’agneau pascal, au sujet duquel il est écrit :

   Vous ne briserez aucun os (#Ex 12.46).

Autres notes

Le peuple pleurera amèrement lorsqu’il tournera les regards vers le Messie qu’il a percé. « Ils tourneront les regards vers moi, celui qu’ils ont percé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique » (v. #10). Remarquons l’expression : « vers moi. » Celui qu’ils ont percé était le Seigneur Jésus-Christ, l’Éternel. Pleurer un fils unique était la forme la plus profonde de chagrin pour un Israélite. En ce qui concerne : « le deuil d’Hadadrimmon » (v. #11), (cf. #2Ch 35.20-24). Parmi ceux qui pleureront, figure la famille royale, les prophètes (Nathan), les sacrificateurs (Lévi), les docteurs de la loi (Shimei), et le peuple. Certains pensent que Shimei devrait se lire Siméon,{890} qui avec Lévi se montra cruel envers les hommes de Sichem (#Ge 34.25) … Remarquons la répétition de l’adverbe : séparément (v. #12-14) ; ce qui souligne que toute vraie confession demande d’être seule avec Dieu.

 

 

Prophéties réalisées

 

JEAN 19 :  33 - 36

33  S’étant approchés de Jésus, et le voyant déjà mort, ils ne lui rompirent pas les jambes ;

34  mais un des soldats lui perça le côté avec une lance, et aussitôt il sortit du sang et de l’eau.

35  Celui qui l’a vu en a rendu témoignage, et son témoignage est vrai ; et il sait qu’il dit vrai, afin que vous croyiez aussi.

36  Ces choses sont arrivées, afin que l’Écriture fût accomplie : Aucun de ses os ne sera brisé.

NOTES DE JOHN MACARTHUR

Celui qui l’a vu. C’est-à-dire l’apôtre Jean, qui fut témoin de tous ces événements (v. #Jn 19: 26 ; #Jn 13: 23 ; #Jn 20: 2 ; #Jn 21: 7, #Jn 21: 20 ; cf. #1Jn 1:1-4).

19:36-37 Jean cite #Ex 12:46 ou #No 9:12, où il est spécifié qu’aucun des os de l’agneau tué à la Pâque ne doit être brisé. Puisque le N.T. dépeint Jésus comme l’Agneau de la Pâque qui enlève le péché du monde (#Jn 1:29 ; cf. #1Co 5:7 ; #1Pi 1:19), ces vv. ont une signification typologiquement prophétique. La citation du v. 37 provient de #Za 12:10, qui indique que Dieu lui-même fut percé lorsque son représentant, le berger (#Za 13: 7 ; cf. #Za 11:4, #Za 11:8-9, #Za 11:15-17), le fut. L’angoisse et la contrition des Juifs dans le passage de Za du fait des blessures infligées au berger de Dieu est typologiquement prophétique du temps de la venue du Fils de Dieu, le Messie, où Israël portera le deuil pour avoir rejeté et tué son roi (cf. #Ap 1:7).

 

 

Autres notes

 

Il garde tous ses os …  Il est remarquable qu’au moment du supplice du Seigneur, Dieu ait voulu que cette promesse s’accomplit à la lettre (#Jn 19: 36). Il n’en est pas toujours de même en ce qui concerne les fidèles, dont la justice est d’ailleurs imparfaite. La sollicitude de l’Éternel ne s’en étend pas moins à tout ce qui appartient à ses enfants, puisque même « les cheveux de leur tête sont comptés » (#Mt 10:30).

 

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/