Queue

26/02/2017 07:29

Queue. (Hébreu zanabh ; grec oura).

 

      Dans la Bible, la queue apparaît au sens propre comme au sens figuré Au sens propre, on mentionne la queue du serpent (#Ex 4:4) ou de l’hippopotame (#Job 40:17). En Palestine, la graisse de la queue des moutons ainsi que d’autres parties grasses étaient offertes en sacrifice à Dieu (sacrifice pour le péché, offrande de culpabilité, etc.). Pour les Hébreux, la viande grasse était la meilleure.

 

      Au sens figuré, la queue, à l’inverse de la tête (qui est un symbole de commandement ou de place d’honneur), représente ce qui est humble ou inférieur. Si Israël garde les lois divines, Dieu fera de lui la tête. S’il lui désobéit, Israël deviendra la queue. Dans #Esa 9:14, le prophète qualifie les faux prophètes de queue par rapport aux anciens et aux notables qui dirigent et qui représentent la tête. Dans #Esa 9:13, Ésaïe emploie l’expression « la tête et la queue » pour dire que Dieu va détruire l’ensemble d’Israël, du plus considéré au plus humble. La même expression apparaît dans #Esa 19:15 et elle s’applique à l’Égypte.

 

      Dans le symbolisme apocalyptique, la queue représente parfois le pouvoir de blesser ou de détruire. Dans #Ap 9:10, les queues des sauterelles sont semblables aux aiguillons des scorpions qui ont un venin mortel. #Ap 9:19, les queues des chevaux ressemblent à des serpents. Dans #Ap 12:4, la queue du dragon entraîne le tiers des étoiles sur la terre, symbole du pouvoir destructeur de Satan.

 

Copyright Editions Emmaüs

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/