Quirinius ; Cyrénius : Quirinius ; : Kurênius.

26/02/2017 07:27

Quirinius (SEGOND, SYNODALE, Français Courant, JÉRUSALEM, T.O.B.) ; Cyrénius (DARBY). Forme latine originale : Quirinius ; forme grecque latinisée : Kurênius. Ce Romain, légat d’Auguste (legatus Augusti), gouvernait la Syrie en 6 après Jésus-Christ, dit Josèphe (Antiquités 18.1.1). Mais il est plausible que Quirinius ait été gouverneur ou chef militaire de la Syrie antérieurement à l’an 2 avant Jésus-Christ. Selon #Lu 2:1-5, Joseph et Marie, son épouse, se rendirent à Bethléhem à cause d’un recensement, sous le règne d’Hérode le Grand à la fin de l’an 5, ou au début de l’an 4 avant Jésus-Christ. En vertu d’un décret d’Auguste, le recensement n’était point local, mais atteignait tout l’empire, en vue de la perception des impôts. Ce recensement, le 1er, eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie (#Lu 2:1-5). Hypothèse plausible : Quirinius fut envoyé 2 fois en Syrie comme légat d’Auguste, c’est-à-dire comme gouverneur. Son premier mandat se situe entre 7 et 2 avant Jésus-Christ. C’est alors que Quirinius mena la guerre contre les Homonades de Cilicie, tout en partageant probablement les responsabilités avec Varus, gouverneur de Syrie de 7 à 4 avant Jésus-Christ. Varus représentait sans doute l’autorité civile dans cette province, tandis que Quirinius s’occupait des affaires militaires et politiques à l’extérieur (cf. le double gouvernement de Vespasien et de Mucianus). Si l’interprétation de l’inscription de Tivoli par Ramsay, Mommsen, et d’autres grands historiens, est correcte, Quirinius fut proconsul de l’Asie entre 3 et 2 avant Jésus-Christ, et légat d’Auguste en Syrie, pour la 2e fois, entre 6 et 9 après Jésus-Christ.

 

      Le 1er dénombrement s’effectua à la manière juive : par tribus et familles. Le 2e, opéré de 6 à 7 après Jésus-Christ, quand la Judée eut été incorporée à l’empire romain, fut regardé comme un signe de servitude et provoqua des soulèvements. Judas le Galiléen dirigea l’insurrection (#Ac 5:37 ; Antiquités 17.13.5 ; Guerre juive 2.8.1). Luc associe le 1er recensement au gouvernement de Quirinius sans mentionner Varus, parce qu’on parlait d’ordinaire de ce dénombrement comme du 1er qui avait eu lieu sous Quirinius pour le distinguer du 2e, effectué aussi sous ce gouverneur, et cause de troubles.

 

      Tacite (Annales 3.48) nous renseigne brièvement sur Quirinius : « Tibère demanda au Sénat que Sulpicius Quirinius eût des funérailles publiques (le décès survint en 21 après Jésus-Christ). Quirinius n’appartenait pas à l’ancienne famille patricienne des Sulpici : il était né à Lanuvium, ville municipale. Auguste le fit consul (en 12 avant Jésus-Christ), pour le récompenser de s’être distingué, dans l’armée et dans l’administration. Peu après, Quirinius s’empara des forteresses des Homonades en Cilicie, et obtint les honneurs du triomphe. Quand Caïus César gouverna l’Arménie, Quirinius le conseilla, et fit cependant sa cour à Tibère, qui séjournait à Rhodes. Tibère mentionna ces faits au Sénat, en louant Quirinius pour ses bons offices …  Mais les autres ne gardaient pas du tout un bon souvenir de lui, à cause de son insistance à faire juger Lépida (sa femme ; il l’avait convaincue d’adultères, d’empoisonnements et d’actes de trahison, mais elle avait réussi à gagner la pitié du peuple) ; à cause aussi de sa vieillesse sordide et toute puissante. » Voir Recensement.

 

Copyright Editions Emmaüs

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/